Pour devenir plus zen au quotidien

Jean-Claude Van Damme : En finir avec les idées reçues

Jean-Claude Van DammeTous les dimanches, Habitudes Zen vous propose une idée reçue à décortiquer. Proposez les vôtres en me contactant ou en laissant un commentaire en bas de cet article !

En effet, Jean-Claude Van Damme est régulièrement moqué dans les médias et sur Internet, où l’on passe de nombreux extraits vidéos en boucle de certaines de ses déclarations, pour en rire, avec parfois en prime des montages spécifiquement conçus pour le tourner en ridicule.

Qu’on ne se méprenne pas, les films d’arts martiaux bruts, ce n’est pas trop mon truc, il me faut toujours une dimension intellectuelle ou artistique pour pouvoir les apprécier en général — j’adore Karaté Kid et Tigre et Dragon — et je ne suis clairement pas un fan des films de Jean-Claude Van Damne. Mais il me semble que les médias font de JCVD quelqu’un de débile de manière assez méchante et stupide.

Que lui reproche-t-on ? De s’exprimer de manière incompréhensible — et risible — en utilisant des tournures de phrases tarabiscotées qui ne veulent rien dire.

Je suis désolé, mais si Jean-Claude Van Damme ne s’exprime pas de la manière la plus limpide qui soit — tendance accentuée par sa fâcheuse habitude de mélanger anglais et français qui peut paraître risible — le fond de ses propos est, en général, du pur bon sens. Il allie des leçons tirées de son expérience et un message d’optimisme pour les jeunes et tous ceux qui veulent réussir.

Examinons sa vidéo la plus célèbre, l’interview où il sort pour la première fois son fameux « Aware ». Il m’a été impossible de trouver une vidéo neutre de cette interview. Je vous livre donc celle qui m’a semblé montée avec le moins d’à priori, essayez de faire abstraction des coupures de JCVD — et des rires. Ces coupures n’ont rien à voir avec l’interview.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  10 astuces pour arrêter de fumer

JCVD commence en nous faisant part d’une de ses croyances : le déterminisme. Il pense que rien ne se produit par hasard et que tout a une cause. C’est une croyance spirituelle et scientifique qui n’engage que lui et qui est ou a été partagée par de nombreux penseurs de premier plan — comme Spinoza ou Mark Twain. Elle est d’ailleurs à la base de la religion Protestante. Il n’y a pas de quoi en rire.

Il nous dit ensuite qu’il a acquis non seulement une certaine force musculaire en pratiquant les arts martiaux, mais aussi une force intérieure. Rien de bien neuf ni original ici, tous les pratiquants des arts martiaux diront la même chose. Ici non plus, il n’y a pas de quoi rire. L’interview semble également coupé à ce moment.

Il nous dit que les humains en général « React », c’est-à-dire « réagissent », et font ce qu’ils sont supposés faire ; ce qu’on leur dit de faire. Il dit qu’il trouve cela dommage et que les gens devraient plutôt créer. Ce passage est rendu comique par le mot « chier ». Au fond, c’est un plaidoyer pour la proactivité et la liberté de créer sa propre vie, partagé par plusieurs experts en développement personnel comme Stephen R. Covey dans « Les 7 habitudes de ceux qui réalisent tout ce qu’ils entreprennent » ou Robert Fritz dans « Le chemin de moindre résistance ».

Il dit que les personnes qui n’ont pas réussi à créer la vie dont ils rêvent n’ont pas réussi parce qu’ils ne sont pas « aware ». Cela peut se traduire par « ils ne sont pas conscients » ou « ils ne savent pas ». Le passage est certes un peu confus — et le moment où il propose un mouchoir au gars qui tient le micro n’aide pas, c’est d’ailleurs LE vraiment moment comique de cette vidéo. Mais il n’est tout de même pas difficile de comprendre ce que veut dire Jean-Claude Van Damme : pour réussir, il faut être conscient de sa liberté individuelle et du conditionnement de la société qui l’emprisonne. À partir du moment où vous prenez conscience de cette liberté, vous vous réveillez et vous vous demandez « qu’est-ce que je fais ici ? Qu’est-ce que je veux faire de ma vie ? ». Et alors toutes les possibilités s’ouvrent à vous et vous pouvez réussir.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  L'idée reçue du dimanche : Nous utilisons 10% de notre cerveau

Il finit en disant que certes, il est un exemple concret de ce qu’il vient de dire — il a réussi à devenir la star de cinéma d’arts martiaux la mieux payée au monde alors qu’il est né dans une petite ville Belge — mais qu’il est surtout touché d’avoir essayé de s’exprimer de la manière la plus vraie qui soit pour la première fois devant les caméras, plutôt que de parler de karaté.

Alors certes, cela pourrait être mieux dit, mais je crois que le principal défaut de Van Damme, c’est de parler devant la caméra comme s’il s’adressait à des potes dans un bistro. Bref, il donne l’air d’être un gars simple qui s’exprime simplement et sans chichi. Encore une fois, il n’y a pas de quoi se moquer, faire des montages pour le tourner en ridicule et passer en boucle ses vidéos sans chercher à comprendre le fond de son message.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Avant de partir, je vous invite à voir cette interview de Robert Greene. Au nombre des sujets abordés, il y a notamment la question du libre arbitre ? Sommes-nous réellement libres de nos choix ? Ou la société et notre entourage nous conditionnent-ils pour agir d’une certaine façon ? Réponse dans la vidéo.

Recherches utilisées pour trouver cet article :

watch Ça nengage à rien
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
15 commentaires
  1. merci pour ce “plaidoyer” !
    vous reconnaissez que les gens simples ont qque chose à dire et c’est formidable.
    la vie est tellement simple que seuls des mots simples peut l’expliquer, la décrire.
    analysez les discours “pompeux” parsemés de mots pas chipotés des vers qu’il faut le dico pour décoder et posez-vous la question : mais qu’a-t-il bien voulu dire ?
    en creusant votre cerveau, la réponse est invariablement : RIEN !
    alors que le petit van Damne, avec ses simples mots, doit finalement être plus grand à l’intérieur et pourrait en montrer beaucoup à ces pètes secs prétentieux.
    geneviève

  2. Merci pour cette mise au point sur le personnage que je partage totalement.

    JCVD est un vrai exemple de détermination et de réussite. M’étant beaucoup intéressé à son cas et son histoire, j’ai vraiment été impressionné par la volonté de cet homme.

    Parti de Belgique il ne parlait que peu anglais mais avait un désirs puissant “devenir une star”
    Après de longues années à faire des petits jobs à droite à gauche il a persisté encore et encore jusqu’à enfin être reconnu comme star grace au film BloodSport ( film qui aurait d’ailleurs été un pur navé s’il n’avait pas bossé de sa propre initiative à remonter encore et encore l’ensemble des scènes du film)

    Bref, bien qu’il se soit perdu un peu en route, son parcours vers la réussite est vraiment superbe et digne de respect.

    NB : Je te conseille le film JCVD, sans contexte son meilleur film, drôle, touchant…

  3. Merci, tu dis tout haut ce que je pense tout bas. la manière de s’exprimer n’est certes pas la bonne mais quand on y regarde bien ce qu’il raconte est fort profond.

  4. Aaah merci ! J’ai toujours pensé que JCVD ne disait pas que des conneries mais qu’il n’avait pas la manière, et que les choses s’amalgamaient dans sa tête. N’empêche ce qu’il essaye de dire est profond finalement, sûrement une bonne raison pour les médias de tourner en dérisions quelque chose qui a du sens et fait appel à une certaine sagesse pas forcément rentable…
    A mon avis il s’est initié à une littérature mystique”, a du être bouleversé et n’a pas su maitriser ses élans devant les caméras.
    N’empêche que s’il n’est pas doué pour le décrire, il semble l’être pour le vivre. Ce type semble assez équilibré entre son corps son âme et son esprit. C’est mon impression.

  5. Van Damme incite les gens a se reveiller, a se prendre en main, a devenir conscient qu’ils existent et surtout a croire en eux. Ses discours sont tres profonds. Si 99% des gens ne comprenent pas ce qu’il dit, c’est parce qu’il fait partie des 1% qui ont touche du doigt autre chose.

    Etre aware c’est developper la conscience d’exister. Prenez une retraite dans un centre de meditation bouddhiste vipassana (anglophone), et on vous enseignera la sagesse millenaire du Bouddha en ces memes termes Van Dammiens : be aware of the awareness.

    Pour l’histoire du mouchoir, il veut simplement dire que les gens se comportent comme des robots, qu’ils agissent de maniere reflexe, conditionnee, et qu’ils n’ont strictement aucune conscience de ce qu’ils font et encore moins de ce qu’ils sont : “les pauvres”, “quand tu te reveilles, tu te dis mais qu’est-ce que je fais dans ce…?”. Si vous ne comprenez pas le sens de la chanson “Le monde est stone”, c’est que vous etes endormis, vous etes toujours dans la Matrice. Van Damme en est sorti.

    Il s’explique mieux ici :
    http://www.youtube.com/watch?v=ZSekOwrhrV0

    et ici :
    http://www.youtube.com/watch?v=4X-N4T7D1DE

    Je lui souhaite de pouvoir voir de son vivant que les gens ont fini par comprendre ses paroles, parce qu’il ne merite pas ce lynchage mediatique qu’on lui fait subir.

  6. JCVD s’en est surtout mis plein le nez pendant des années. Ce qui explique pourquoi il a une sacrée tendance à tenir des propos incohérents.

  7. Merci pour vos commentaires. Mon propos n’est pas de faire de JCVD un chevalier blanc vierge et immaculé, c’est un être humain et il me semble vrai que 1) il a un peu abusé de la coke dans le passé, 2) il ne s’exprime pas de la manière la plus claire qui soit et que ces pensées sont peut-être un peu désordonnées parfois et 3) qu’il lui arrive de dire des conneries, comme pour chacun d’entre nous.

    Mais mon article est un contre-point à cette méchanceté stupide des médias qui cassent du sucre sur son dos pour faire de l’audimat. Je pense que la majorité du message qu’il essai de faire passer est positif, profond et motivant.

    La vidéo “Le secret” ( http://www.youtube.com/watch?v=4X-N4T7D1DE ) que tu nous proposes Aurélien est effectivement excellente car c’est l’une des rares où JCVD parvient à mêler la forme au fond, ce qui lui permet en quelque sorte de nous ouvrir une petite fenêtre sur son âme 😉 . Ce qui dit JCVD est d’ailleurs en parfaite corrélation avec le message de Robert Fritz, auteur du livre The Path of Least Resistance – Apprendre à Devenir la Force Créative de Votre Propre Vie que je viens juste de terminer, et avec de nombreux autres auteurs de développement personnel, à nouveau.

    Je n’aime pas les injustices, et le traitement que font les médias de Van Damne me semble injuste. A ma modeste manière, je contribue aujourd’hui à combattre cette injustice. ça c’est fait.

  8. J’adore ce mec, je le trouve plein de bon sens, et accessoirement, douée en arts martiaux !

    Il faut simplement l’écouter, lire entre les lignes ! En tout cas pour moi il n’est risibile que quand il fait volontairement une blague, du reste je te le trouve tout à fait sensé !

    voila.

  9. Très bon article Olivier. Je crois qu’on a tous connu de telles situations où le groupe se met à ricaner simplement parcequ’on voit les choses de manière différentes, ou qu’on s’exprime différemment,… alors que le fond est tout à fait sensé.

  10. Cette vidéo inclut du contenu de FR Copyright Removal, qui l'a bloqué pour des raisons de droits d'auteur. Pour info!

  11. Interview que l'on peut retrouver sur Utube, instructive effectivement! Bon Article. Cordialement

  12. Oui surement si nous les mortel du commun devions parler dans un micro devant une caméra nous ne ferions pas beaucoup mieux ( en plus avec les montages !!!) , mais par contre je ne suis pas d’accord sur un truc :
    Le moment le plus touchant c’est justement celui où il propose un mouchoir au technicien du son je crois , ce type qui est effectivement une star fait preuve d’une attention et de sympathie pour ce technicien enrhumé !!!! Quelle autre star se soucierai du “petit personnel ” ?
    Mais bon ses films je ne peux pas les regarder non plus …………

  13. Bonjour
    J’ai toujours pensé que se Monsieur ne disait pas que des « bêtises ». N’étant pas « anglophone » ainsi que peu doué en orthographe, j’ai toujours interprété ce « aware » par « ouvert » ; une ouverture d’esprit, donc de conscience, nécessaire si l’on veut s’échapper résolument d’un monde robotisé, programmé par une société ; si nous voulons percevoir la profondeur qui nous entoure, que l’univers ne tourne pas autour de nous … il est certainement plus ouvert , avec un minimum de conscience, que beaucoup d’individu qui nous entoure et/ou nous commande au quotidien … mais cela est déjà expliqué au dessus …
    Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue sur Habitudes Zen, qui propose quelques uns des meilleurs articles du blog Zen Habits de Leo Babauta, traduits en Français par votre serviteur, avec sa permission, plus quelques articles personnels.