Je suis un ex-rédacteur de journal, et une des choses que j’ai appris est d’éditer brutalement (pas de commentaires sarcastiques sur pourquoi je ne le fait pas avec mes billets de blog). Supprimez tout ce qui n’est pas nécessaire, et vous aurez une vie plus riche.

Je recommande fortement d’éditer votre vie.

Édition d’aujourd’hui : Éditez votre garde-robes

Jetez un oeil à votre placard – est-ce qu’il est rempli de vêtements dont vous n’avez pas besoin ? Est-ce que vous avez du mal à trouver quoi vous mettre le matin ? Est-ce qu’il y a des vêtements que vous ne pouvez pas mettre, que vous n’aimez pas, ou ne pouvez pas porter parce qu’ils sont tâchés ou déchirés ? Et à propos de vos tiroirs de commode ? Ils débordent ?

Si c’est le cas, votre garde-robes peut avoir besoin d’être édité. Soyons honnêtes : la plupart d’entre nous sont dans cette catégorie. Et même si j’ai grandement simplifié mes besoins en vêtements, tous les six mois je dois faire un tour dans mon placard pour voir s’il n’y a pas de choses que je n’ai pas besoin de porter. Je sors un paquet de vêtements inutilisés et les met dans un sac pour les donner. Mon placard est plus simple, et mon esprit est davantage apaisé.

Pour éditer votre garde-robes, voici quelques étapes simples :

– Sortez tous les vêtements de votre placard. Mettez-les sur le lit. Maintenant traitez cette pile, un vêtement à la fois, et décidez ce qui reste et ce qui part. Suivez ces règles !

  1. Si vous n’avez pas porté un vêtement depuis des mois, mettez-les dans votre pile à donner. Il y a une raison pour laquelle vous ne le portez pas – vous n’allez probablement pas le remettre avant longtemps, si vous le faites jamais.
  2. Si vous ne pouvez plus rentrer dans un vêtement, donnez-le. Oui, vous avez prévu de perdre 5 Kg pour y rentrer à nouveau. Hé bien, quand ce sera le cas, allez dans un magasin de fripes et trouvez des vêtements qui vous iront mieux. Jusque là, ils prennent de la place dans votre placard.
  3. Si un vêtement est tâché ou déchiré au delà de toute réparation possible, donnez-le. Si vous pouvez le réparer, mettez-le dans un sac et emmenez-le se faire recoudre demain (ou faites-le vous même). Si ce sac reste dans votre maison ou votre voiture plus d’une semaine, vous ne le ferez probablement jamais, donc donnez-le ou jetez-le. Pour moi-même, je garde souvent les vêtements déchirés ou tâchés, si je les aime vraiment, mais je ne les porte qu’à la maison. Je garde les bons vêtements pour le bureau 🙂 .
  4. Si un vêtement n’est plus à la mode ou ne va avec rien de ce que vous avez, considérez le fait de le donner. OK, si vous l’aimez vraiment et le portez toujours, alors gardez-le. Des pattes d’éléphants avec des papillons ? Vous êtes toujours cool.
  5. En cas de doute, mettez-le dans une boîte ou un coffre, placez une étiquette dessus avec la date d’aujourd’hui, et gardez-le en dehors de votre vue pendant quelques mois. Si vous voulez toujours le porter, il est toujours là. Mais si vous rouvrez la boîte après quelques mois et que vous n’en avez jamais eu besoin, donnez-le.
  6. Pour les vêtements saisonniers, comme les vêtements d’hiver ou d’été, mettez les dans une boîte et étiquetez-la. Quand la saison vient, rouvrez la boîte. Il n’est pas utile de les garder dans votre placard pour une année entière.

Si vous avez encore beaucoup de vêtements qui restent, considérez les choses suivantes :

  1. Gardez les vêtements qui sont dans les mêmes tons de couleurs, et jetez le reste. De cette manière, tout va ensemble, et vous n’avez pas besoin de vous en faire à propos de ce qui va avec votre blouse chartreuse. Les couleurs neutres comme le brun ou le blanc sont très bien, avec quelques couleurs dedans. J’évite les couleurs vives, en particulier celles qui déteignent au lavage. Je n’aime pas m’ennuyer avec ces détails.
  2. Gardez les vêtements qui ont des coupes simples, et qui peuvent être mis avec n’importe quoi. Les jeans sont de très bons exemples (pas ceux avec des cloches ou des sifflets, les simples). Vous pouvez juste mettre n’importe quel t-shirt avec des jeans, et vous êtes prêt à partir. Ayez cette sorte de philosophie. N’ayez pas des pantalons ou des jupes qui n’aillent qu’avec un ou deux hauts. Soyez capables de mixer et accorder facilement vos vêtements.
  3. Faites du confort une priorité. Le look est important, mais le confort l’est encore plus. Vous voulez être à l’aise avec tout ce que vous portez, donc gardez-le à l’esprit pendant que vous éditez vos vêtements.

Remettez les vêtements qui reste dans le placard, en les rangeant. Les mettre par couleur est bien, et c’est vraiment très bien si vous utilisez des cintres de même couleur. Si vous avez moins de vêtements, ils ont une bien meilleure apparence dans le placard.

Répétez ce processus avec vos tiroirs à vêtements. Jetez les sous-vêtements déchirés et vos chaussettes tachées. Une fois que vous avez ôté les mauvaises herbes, pliez ce qui reste et remettez-les dans vos tiroirs en ordre. A nouveau, le fait d’avoir moins de vêtements a un bien meilleur aspect dans vos tiroirs.

Éditez votre garde-robes tous les six mois environ. C’est mieux si vous pouvez vous empêcher d’acheter trop de vêtements non nécessaires, mais je sais que certains d’entre vous sont des accros au shopping, et que même le reste d’entre nous accumule des choses avec le temps. Faite de cela un évènement régulier, et vous garderez une garde-robes belle et simple.

Personnellement, j’ai simplifié ma garde-robes il y a plusieurs années. En fait, mes nouveaux employeurs savent que je m’habille très simplement, en général avec des jeans ou des pantalons décontractés et des T-shirt ou des polos et des sandales ou des Docs. Je suis un gars simple, et si mes employeurs n’aiment pas cela ils ne sont pas obligés de m’embaucher. Je sais que mes talents valent largement cette décontraction. Et quand j’ai besoin de bien m’habiller, j’ai quelques chemises et des cravates pour les cas d’urgence, mais je ne serai pas à l’aise avec elles si je devais les mettre quotidiennement.

J’ai toujours besoin d’éditer ma garde-robes régulièrement, cependant. Je sais que c’est le moment quand il devient difficile de trouver les choses et quand je regarde dans mon placard et trouve beaucoup de choses que je ne porte que rarement.

Simplifiez votre garde-robes, et votre vie sera beaucoup plus simple et sans stress. C’est merveilleux. Essayez  !

Article original par Léo Babauta sur Zen habits.

Recherches utilisées pour trouver cet article :

simplifier sa garde robe, porte de garde robe zen

Tags: , ,

4 commentaires on Editez Votre Vie -5 : Votre Garde-Robes

  1. iZen dit :

    Pour bien comprendre ce qui se cache derrière ces recommandations, il faut savoir deux ou trois choses sur les habitudes et le mode de fonctionnement de nos amis Américains. La relation client / fournisseur est totalement différente et l’offre est pléthorique. Que ce soit les magasins de chaîne, qui vous proposent la dernière gamme de vêtement, ou de tout autre produit, mais organise très régulièrement des promotions et autres offres d’appel, en passant par les ‘outlets’ qui pourraient être assimilés à nos magasins d’usine, tout est fait pour vendre et surtout inciter à l’achat. Les différents magasins, y compris au sein d’une même chaîne, se battent pour vous attirer et faire leur chiffre. Les soldes ne sont pas règlementés et rien ne leur interdit de vendre à perte. A cela il faut ajouter le fait que, globalement, les vêtements que nous considérons de marque ici, en Europe, sont moins cher sur place, même s’ils ont été fabriqués au même endroit par les mêmes employés indiens … L’achat de vêtement, pour un Américain, n’a donc pas la même symbolique et la même importance que pour un Européen qui va faire plusieurs boutique, essayer, comparer… d’autant que n’importe quel boutique américaine vous reprends votre vêtement sans poser la moindre question et, selon votre choix, vous rembourse ou vous fait un bon d’achat ! Certains petit malins utilisent même le système pour avoir, à l’œil un costume ou une robe de soirée qu’il s’empressent de rapporter le lendemain ! Ca marche même avec l’électroménager !
    On comprend mieux alors pourquoi il semble intelligent de rationaliser sa garde-robe : gagnons en simplicité, en place, en coût et aidons à réduire la pollution et les nuisances liées à la fabrication, quand ce n’est pas l’exploitation d’autres êtres humains… soyons responsable de notre planète jusqu’au bout.

  2. Olivier Roland dit :

    Merci iZen pour cet excellent complément 🙂 .
    Es-tu sûr par contre que le système que tu décris s’applique à l’île de Guam, où vit Léo Babauta ?

  3. iZen dit :

    Olivier,
    Guam est une île rattachée aux Etats Unis et se trouve être une base navale stratégique pour l’implantation des US dans le pacifique. Ce détail a son importance car, qui dit soldat, dit consommation ! Les plus âgés d’entre nous qui ont fait, ou ont eu un membre de leur entourage qui a fait son service en Allemagne le savent bien : le service de vente par correspondance ou en magasin de l’armé Américaine est incroyable et a servi de modèle à nos enseignes Européennes. Avec le temps, il n’y a pas de raisons que le reste de l’économie locale n’ai pas suivi.
    A cela il faut également ajouter
    1) que l’auteur n’a pas toujours vécu à Guam. Son installation n’est pas si ancienne que cela.
    2) qu’il ne faut pas oublier à qui il s’adresse dans son article : ses compatriotes restés sur le continent Américain et dont il n’a que trop bien expérimenté le mode de vie.

  4. S’habiller écolo en 9 étapes | EmploiCouturiere 28062011-01 dit :

    […] Faites l’inventaire (ie. le ménage) de votre […]

Laisser un commentaire