Le secret pour mourir heureux

Le secret pour mourir heureuxL’on pourrait faire des millions de blagues autour du titre de cet article et la moitié d’entre elles pourraient relever de l’humour noir. Toutefois, cet article ne s’inscrit pas dans ce cadre. Il s’intéresse à ce qui est important dans la vie, à la façon de vivre et aussi à la façon de mourir. Cet article tourne autour de questions comme : comment vivre une vie pleine de sens ? Comment laisser une trace dans les mémoires après que vous ayez quitté cette Terre ?

Pour mourir heureux, vous devez vivre votre vie en ayant cet objectif en tête. Vous devez chercher à vivre une vie pleine de sens.

C’est évidemment plus facile à dire qu’à faire. Dans cet article, je vais partager avec vous une superbe astuce pour trouver ce but dans la vie, vivre chaque jour en le gardant à l’esprit et aligner vos actions de tous les jours sur la poursuite de ce but.

Pourquoi est-ce important ?

Avant d’aller plus loin, je pense qu’il est important de se poser cette question plutôt évidente : « pourquoi cela est-il important ? »

Considérons un instant la vie que la plupart d’entre nous mènent : nous nous levons le matin, nous faisons ce que nous avons à faire pour la journée. Quand nous sommes chanceux, nous trouvons le temps de nous relaxer ou de nous divertir. Quand nous sommes encore plus chanceux, nous avons un peu de temps à passer avec les personnes que nous aimons. Et cela se répète sans cesse avec d’infinies variations jusqu’à ce que nous devenions vieux.

Qu’est-ce qui se passe alors ? Nous jetons un regard sur nos vies, et constatons peut-être qu’il y a des choses que nous aurions aimé faire différemment ; nous constatons que nous aurions aimé accomplir quelque chose. Le problème, c’est qu’à un certain stade, il est trop tard.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  L'astuce de Benjamin Franklin améliorée : Suivre mes objectifs

Dans cet article, nous allons voir comment changer cette réalité ; comment choisir de vivre différemment avant qu’il ne soit trop tard ?

Perspective

Maintenant, pensons à ce qui est important. Tout ce qui se trouve en face de nous est important, peu importe le moment. Nous nous disons généralement : « cette tâche doit être faite ! » C’est ainsi parce que nous regardons les choses de très près ; nous nous intéressons aux détails.

Si nous prenons toutefois du recul pour observer nos vies d’après un angle différent, nous constaterons que ces détails deviennent moins importants. Rapidement nous commençons à voir la forêt. Quand nous reculons encore un peu, nous voyons un continent, puis la Terre, le système solaire, la galaxie. Alors, plus rien dans nos vies ne semble important.

Il vous faut évidemment avoir la bonne distance de recul pour constater tout cela.

Le meilleur outil que j’ai trouvé dans ces situations est le fameux principe de Stephen Covey : « commencez en gardant toujours en tête la fin ». Voici comment il nous dit de faire cela : imaginer ce que nous aimerions que les gens disent à nos funérailles. Voulons-nous qu’ils disent que nous sommes des personnes de cœur, charitables, bienveillantes, prospères ? Aimerions-nous qu’ils disent que nous avons accompli de grandes choses, ou trouvé le remède contre le cancer ? Ainsi, peu importe le souvenir que nous aimerions laisser aux gens, nous devons commencer dès maintenant à vivre chaque moment de manière à créer cette image de nous dans leur esprit.

atteindre votre but

Avoir une vie pleine de sens — Un guide pratique

Si vous voulez avoir une vie pleine de sens, voici comment procéder (vous vous demandiez quand la liste allait venir, n’est-ce pas ? 😉) :

  • Trouver votre but. Commencez par prendre 10 minutes pour trouver un endroit calme ; fermez vos yeux et pensez. Demandez-vous : comment est-ce que je veux que l’on se souvienne de moi ? Que voudrais-je que les gens disent à mes funérailles ? Pensez à cela pendant 10 minutes, puis mettez vos réponses par écrit.
  • Écrire. Mettez votre but (le souvenir que vous voulez laisser aux gens) par écrit. Saisissez-le sur votre ordinateur ou Smartphone ou écrivez-le avec un marqueur, peu importe. Mettez votre but en lettres capitales. C’est la mission de votre vie. Affichez-le quelque part où il sera visible, ou faites-en le fond d’écran de votre ordinateur. Assurez-vous qu’il soit affiché à un endroit où vous le verrez tous les jours.
  • Rituel du matin. Chaque matin, levez-vous au moment même où le soleil se lève (ou à midi, peu importe), et jetez un coup d’œil à votre but. Lisez-le à haute voix, et pensez-y un peu. Demandez-vous : « que puis-je faire aujourd’hui pour m’aider à atteindre mon but ? » Une fois que vous déterminez l’action la plus adéquate, écrivez-la dans votre liste de choses à faire même si c’est quelque chose de simple comme « sourire à mes collègues » ou « faire un câlin à mes enfants ».
  • Aligner vos actions sur votre but. Faites-en sorte que vos actions s’alignent autant que possible avec votre but. Gardez ce but en tête tout au long de la journée. S’il le faut, envoyez-vous un rappel par courriel. Après un moment, cela deviendra une part intégrante de votre nature.
  • Rituel du soir. Prenez quelques minutes avant d’aller vous coucher pour passer en revue votre journée, vos actions, vos accomplissements. Vous pouvez même écrire à ce sujet dans votre journal (c’est ce que je recommande, mais c’est à vous de voir). Examinez votre but une fois encore, et réfléchissez à comment vous auriez pu vivre cette journée différemment. Puis déterminez comment mieux réaliser votre but le lendemain.
Les lecteurs de cet article ont également lu :  Pas le Moral ? 7 façons de vous remettre d'aplomb !

Ces actions simples ne sont pas difficiles, mais il faudra un peu d’énergie et de concentration au début pour en faire une habitude. De cette façon, votre vie sera pleine de sens, et vous vivrez heureux. Avec un peu de chance, vous pourrez mourir heureux. Puisse votre vie être bénie cher ami.

Ma mission

  • Être un bon père
  • Rendre mon épouse heureuse
  • Faire preuve de bonté et de compassion
  • Rendre meilleure la vie des autres (surtout ceux qui sont dans le besoin)
  • Être un grand écrivain
  • Être heureux

Article original écrit par Léo Babauta.

Avant de prendre congé de vous, je vous invite à voir la vidéo ci-dessous. Elle vient en complément à tout ce qui a été dit plus haut et pose une question fondamentale destinée aux rebelles intelligents. Voyez plutôt !

Recherches utilisées pour trouver cet article :

comment faire pour mourir, mourir heureux, méthode pour mourir
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
5 commentaires
  1. C’est marrant, je ne savais pas que ce principe que j’affectionne avait un nom. En même temps de nos jours les nouveaux concepts sont la plupart du temps des reprises d’anciens, plus ou moins retravaillés.

    Concernant celui je trouve qu’il mériterai justement d’être retravaillé. Ou tout du moins approfondi.

    Partir de la fin, savoir où l’on veut aboutir est une bonne entrée en matière. Mais vivre sa vie de tous les jours n’est que difficielemnt compatible avec un projet à si long terme.
    Comment par exemple agir au quotidien si votre objectif ultime est la célébrité. Quelle serait la ou les actions les plus efficaces à accomplir? Difficile à dire.

    C’est pourquoi dans mon application de ce principe je me suis rendu compte qu’il fallait remonter cette fin idéal, jusqu’à des action concrètes. Pour cela il faut passer par des projets intermédiaires, des étapes. Construire de nouveaux objectifs à partir de ces sous projets. Devenir célèbre? Peut être que votre sous projet sera d’être un musicien de talent. Ce nouveau projet peut lui aussi impliquer des étape intermédiaire. Apprendre la techniques, trouver son style, trouver son public.

    L’objectif est de construire votre plan de vie par étape successive. Chacun de vos projets s’imbrique dans un projet de plus grande envergure. Finalement chacune de votre action finissent par alimenter ces sous projets qui vous conduire
    ont vers votre fin heureuse.

  2. On me signale que je n’ai pas pensé à me relire.
    Mea culpa voici la version sans fautes!

    C’est marrant, je ne savais pas que ce principe que j’affectionne avait un nom. En même temps de nos jours les nouveaux concepts sont la plupart du temps des reprises d’anciens, plus ou moins retravaillés.

    Concernant celui-ce je trouve qu’il mériterai justement d’être retravaillé. Ou tout du moins approfondi.

    Partir de la fin, savoir où l’on veut aboutir est une bonne entrée en matière. Mais vivre sa vie de tous les jours n’est que difficilement compatible avec un projet à si long terme.
    Comment par exemple, agir au quotidien si votre objectif ultime est la célébrité. Quelle serait la ou les actions les plus efficaces à accomplir? Difficile à dire.

    C’est pourquoi dans mon application de ce principe je me suis rendu compte qu’il fallait remonter cette fin idéale, jusqu’à des actions concrètes. Pour cela il faut passer par des projets intermédiaires, des étapes. Construire de nouveaux objectifs à partir de ces sous-projets. Devenir célèbre? Peut être que votre sous premier projet sera d’être un musicien de talent. Ce nouveau projet peut lui aussi impliquer des étapes intermédiaires. Apprendre la technique, trouver son style, trouver son public.

    L’objectif est de construire votre plan de vie par étapes successives. Chacun de vos projets s’imbriquent dans un projet de plus grande envergure. Finalement chacune de vos actions finissent par alimenter ces sous projets qui vont vous conduire
    vers votre fin heureuse.

    Pour plus de détails sur cette réflexion, je vous renvoie à l’article d’origine

  3. malheuresement, seuls certains construisent leur vie comme ils veulent aux détriments des autres. Tout le monde doit penser à soi etc.. toutes ces theories très belle ne sont que pour certains et les autres payent pour eux, ou si ils veulent faire comme eux, on leur rend la vie est encore pire. !

  4. Le concepts de la vie ne peut exister que par la beauté de l’insouciance qui la compose.

    (quand je fais pipi debout dans le jardin en pleine nuit, je me sens fière …)

    Bien sûr cette une vision personnelle et je fais bien attention à ne pas marquer mon territoire sur l’existence de ceux qui m’entoure et forme ma propre existence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue sur Habitudes Zen, qui propose quelques uns des meilleurs articles du blog Zen Habits de Leo Babauta, traduits en Français par votre serviteur, avec sa permission, plus quelques articles personnels.