“La nature ne se presse pas, pourtant tout est accompli.” ~ Lao Tseu

Tokyo-calmeConsidérez cette citation de Lao Tseu, le (peut-être mythique) père du Taoïsme : comment cela peut-il être vrai ?

Est-il possible de ne jamais se presser, mais de tout accomplir ?

Cela semble contradictoire dans notre monde moderne, où tout est empressé, où nous essayons d’entasser autant que nous pouvons dans chaque minute de la journée, où quand nous ne sommes pas occupés, nous nous sentons improductifs et paresseux.

En fait, souvent nous sommes en compétition en essayant de montrer à quel point nous sommes occupés. J’ai un millier de projets à faire ! Ah oui ? J’en ai 10 000 ! Le gagnant est la personne qui a l’agenda le plus fou, qui se presse d’une chose à l’autre avec l’énergie d’un oiseau-mouche, parce qu’évidemment cela veut dire qu’il a du succès et qu’il est important.

N’est-ce pas ?

Peut-être pas. Peut-être que nous jouons au mauvais jeu – nous avons été conditionnés pour croire que plus occupé est synonyme de meilleur, mais en fait la vitesse d’accomplissement est moins importante que la concentration sur ce que nous faisons.

Peut-être que nous allons à la mauvaise vitesse. Peut-être que si nous nous pressons continuellement, nous raterons la vie elle-même. Abandonnons cette obsession de la vitesse, et à la place ralentissons, arrêtons de nous presser, et apprécions la vie.

Et cependant accomplissons tout.

Voyons comment.

Un changement d’état d’esprit

L’étape la plus importante est la réalisation que la vie est meilleure quand vous allez à un rythme plus lent, plus relaxé, au lieu de vous presser et vous dépêcher en essayant d’entasser trop de choses chaque jour. A la place, tirez le meilleur de chaque moment. 

Est-ce qu’un livre est meilleur si vous vous dépêchez de le lire, ou si vous prenez votre temps et vous perdez dedans ?

Est-ce qu’une chanson est meilleure si vous la parcourez, ou si vous prenez votre temps et écoutez vraiment ?

Est-ce que la nourriture est meilleure si vous la précipitez dans votre gorge, ou si vous savourez chaque bouchée et appréciez réellement sa saveur ?

Est-ce que votre travail est meilleur si vous essayez de faire 10 choses à la fois, ou si vous mettez complètement dans une tâche importante ?

Est-ce que votre temps passé avec un ami ou une personne chère est meilleur si vous avez une réunion pressée interrompue avec vos emails et vos SMS, ou si vous pouvez vous relaxer et vous concentrer réellement sur la personne ?

La vie est bien meilleure si vous ralentissez, et prenez votre temps pour la savourer, pour apprécier chaque moment. C’est la raison la plus simple pour ralentir.

Et donc, vous devrez changer votre état d’esprit (si vous étiez bloqué dans un état d’esprit pressé jusqu’à maintenant). Pour faire cela, admettez simplement que la vie est meilleure quand vous la savourez, que le travail est meilleur avec de la concentration. Ensuite engagez-vous à essayer, à faire quelques-unes des étapes ci-dessous.

Mais je ne peux pas changer !

Il y en aura parmi vous qui admettrons que ce serait bien de ralentir, mais que vous ne pouvez juste pas le faire… votre travail ne le permettrait pas, ou vous allez diminuer votre revenu si vous ne faites plus autant de projets, ou vous vivez dans une ville qui rend trop difficile le fait de ralentir. Ce serait un super idéal si vous viviez dans une île tropicale, ou à la campagne, ou si vous aviez un travail qui vous permette de contrôler votre agenda… mais ce n’est pas réaliste dans votre vie actuelle.

Je dis que c’est n’importe quoi.

Prenez la responsabilité de votre vie. Si votre travail vous oblige à vous presser, prenez-en le contrôle. Faites des changements dans ce que vous faites, dans la manière dont vous travaillez. Travaillez avec votre patron pour faire des changements si nécessaire. Et si c’est vraiment indispensable, vous pouvez éventuellement changer de travail. Vous êtes responsable de votre vie.

Si vous vivez dans une ville où chacun se dépêche, réalisez que vous n’avez pas à être comme tout le monde. Vous pouvez être différent. Vous pouvez marcher au lieu de conduire pendant les heures d’embouteillages. Vous pouvez avoir moins de réunions. Vous pouvez travailler sur moins de choses, mais de plus importantes. Vous pouvez être moins sur votre iPhone ou votre Blackberry, et être déconnecté parfois. Votre environnement ne contrôle pas votre vie – vous le faites.

Je ne vais pas vous dire comment prendre la responsabilité de votre vie, mais une fois que vous avez pris la décision, le comment deviendra apparent avec le temps.

Astuces pour une vie plus lente

Je ne peux pas vous donner un guide étape par étape pour ralentir, mais voici quelques choses à considérer et peut-être adopter, si elles fonctionnent dans votre vie. Quelques-unes d’entre elles peuvent nécessiter de grands changements, mais ils peuvent être faits avec le temps.

  1. Faites-en moins. Diminuez vos projets, dans votre liste de tâches, et combien vous essayez d’accomplir chaque jour. Concentrez-vous non pas sur la quantité, mais la qualité. Prenez 2-3 choses importantes – ou même juste une chose importante – et travaillez dessus d’abord. Faites les tâches plus petites, de routine, plus tard dans la journée, mais donnez-vous le temps de vous concentrer. A lire.
  2. Ayez moins de réunions. Les réunions sont généralement une grosse perte de temps. Et elles dévorent votre journée, vous obligeant à faire les choses que vous devez vraiment faire dans de petites périodes de temps, en vous faisant vous presser. Essayez d’avoir des blocs de temps sans interruptions, afin que vous n’ayez pas à courir d’une réunion à une autre.
  3. Pratiquez la déconnexion. Ayez des moments où vous coupez vos appareils et vos notifications emails et vos machins. Des moments sans appels, où vous créez, où vous passez du temps avec quelqu’un, où vous lisez juste un livre, où vous marchez, où vous mangez en pleine conscience. Vous pouvez même vous déconnecter (gasp!) pour une journée entière, et vous ne serez pas blessé. Je le promets.
  4. Donnez-vous du temps pour être prêt et pour y être. Si vous êtes constamment en train de courir vers vos rendez-vous ou d’autres endroits où vous devez être, c’est parce que vous ne vous donnez pas assez de temps dans votre agenda, pour vous préparer et voyager. Protégez votre agenda pour vous donner le temps pour ces choses. Si vous pensez qu’il vous faut simplement 10 minutes pour être prêt pour votre travail ou votre rendez-vous, donnez-vous peut-être 30 à 45 minutes afin que vous n’ayez pas à vous dépêcher, ou à faire votre maquillage dans la voiture. Si vous pensez que vous pouvez y être dans 10 minutes, donnez-vous peut-être 2 à 3 fois ce temps afin que vous puissiez y aller tranquillement et peut-être même arriver en avance.
  5. Entrainez-vous à être à l’aise en vous asseyant et ne faisant rien. Une chose que j’ai remarqué est que quand les gens doivent attendre, ils deviennent impatients ou mal à l’aise. Ils veulent leur appareil mobile ou au moins un magazine, parce que attendre est une perte du temps ou quelque chose qu’ils ne sont pas habitués à faire sans se sentir gênés. A la place, essayez juste de vous assoir, de regarder autour de vous, vous plongeant dans ce qui vous entoure. Essayez de faire la queue et de juste regarder et écouter les gens autour de vous. Cela demande de la pratique, mais après un certain temps, vous le ferez avec le sourire.
  6. Réalisez que si cela ne peut pas être fait, c’est OK. Il y aura toujours demain. Et oui, je sais que c’est une attitude frustrante pour ceux d’entre vous qui n’aiment pas la paresse ou la procrastination, ou ne peuvent pas vivre sans une date limite ferme, mais c’est aussi la réalité. Il est probable que le monde ne va pas se terminer si vous ne faites cette tâche aujourd’hui. Votre patron peut s’énerver, mais votre entreprise ne va pas s’effondrer et la vie va inévitablement continuer. Et les choses qui doivent être faites le seront.
  7. Commencer à éliminer ce qui n’est pas nécessaire. Quand vous faites les choses importantes avec de la concentration, sans vous presser, il y aura des choses qui seront repoussées, qui ne seront pas faites. Et vous devez vous demander : à quel point ces choses sont nécessaires ? Qu’est-ce qui se passerait si vous arrêtiez de les faire ? Comment je peux les éliminer, les déléguer, les automatiser ?
  8. Pratiquez la pleine conscience. Apprenez simplement à vivre dans le présent, au lieu de penser tellement à propos du futur ou du passé. Quand vous mangez, appréciez pleinement votre nourriture. Quand vous êtes avec quelqu’un, soyez pleinement avec eux. Quand vous marchez, appréciez votre environnement, où que vous soyez. Lisez ceci pour en savoir plus.
  9. Éliminez lentement les engagements. Nous avons trop d’engagements, ce qui explique pourquoi nous courons tellement. Je ne parle pas juste du travail – projets, réunions et tout cela. Les parents ont des tonnes de choses à faire avec et pour leurs enfants et nous engageons trop avec nos enfants aussi. Beaucoup d’entre nous ont des vies sociales bien remplies, ou des engagements civiques, ou jouent à des sports en équipe. Nous avons des classes, des groupes et des loisirs. Mais en essayant d’entasser autant dans nos vies, nous détériorons la qualité de nos vies. Eliminez lentement les engagements – prenez-en 4 ou 5 essentiels, et réalisez que le reste, bien que ce soit bien ou important, ne peut juste pas s’intégrer à votre vie maintenant. Informez poliment les gens, avec le temps, que vous n’avez pas besoin de tenir vos engagements.

Essayez ces choses. La vie est meilleure quand elle n’est pas empressée. Et étant donné la nature fugace de la vie, pourquoi gâcher même un moment en se pressant ?

Rappelez-vous de la citation ci-dessus : si la nature peut tout accomplir sans se presser, vous aussi vous le pouvez.

Article original par Léo Babauta. Crédit photo localjapantimes.

Recherches utilisées pour trouver cet article :

citation pourquoi se presser dans la vie, ne pas etre presser avec une fille, synonyme il m\est difficile d\accomplir cette tâche pleinement

Tags: , , , , , , ,

13 commentaires on Comment ne pas se presser

  1. hadrien dit :

    Le meilleur précepte à appliquer est donc de remettre au lendemain ce que l’on peut faire le jour même… ce que nous faisons tous naturellement, mais que nous avons pour autant du mal à accepter 🙂

  2. Olivier Roland dit :

    C’est le point de vue de Léo, cependant attention à ne pas s’en servir comme excuse pour procrastiner. Ce que veut dire Léo, c’est qu’il faut se concentrer sur l’essentiel (en faisant une analyse 20/80 par exemple) et donc laisser tomber ce qui ne l’est pas, PAS procrastiner ce qui est vraiment important pour nous 😉

  3. Excellent article!!!

    J’ai lu il y a peu un article qui expliquait que notre cerveau a deux hémisphères et que de part cette “construction” il a du mal a gérer plus de deux choses. Cela rejoins ton point n°1, faire 10 choses à la fois ne rime à rien car rien ne sera fait correctement.

    Pour rejoindre ton point 3, je trouve beaucoup plus d’idées pour developper mes business quand je ne fais rien, quand je me décontracte que quand je galope toute la journée. Ces temps sont donc nécessaires 🙂

  4. Karine dit :

    Bonjour Olivier
    Depuis que je ré connais via tes sites et ta formation blogueur pro ( au passage, je m’en régale de cette formation! ) je pratique le jeun médiatique et quel temps de gagné!
    Je me suis aperçue que de ne pas allumer la tv ou radio n’était en aucun point gênant.
    Et quel repos d’esprit !

    De mon coté j’ai décidé de passer plus de temps et dc de prendre du temps avec mes 2 filles: que c’est cool de faire des activités avec elle sans les speeder!
    Pour cela j’ai allègé mon emploi du temps en arrêtant mon travail ( changer de boulot quand ça ne va plus
    ! ) : bien sur cela ne s’est pas fait du jour au lendemain: a la place je bosse chez moi et je construis mon emploi du temps comme je le souhaite ce qui me permet de me dégager du temps quand je le veux et booster pour mon nouveau travail d’indépendant quand je le veux.

    Maitenant j’espère que Grace à ta formation pouvoir avoir encore plus de temps en optimisant et rentabilisant cette nouvelle activité professionnelle .
    A bientot
    Karine

  5. Super article !

    Remplis de conseils que je peux appliquer dès aujourd’hui.
    J’ajouterais peut-être ceci :
    – prendre le temps de prendre conscience de sa respiration (respirez !)
    – lire plutôt que regarder la télé
    – manger avec des baguettes ! 🙂

  6. badstef dit :

    J’aurais bien laissé un commentaire, mais je n’ai vraiment pas le temps 😉

  7. Régis de Moment Present dit :

    Très bon article!

    pour ma part la pratique du moment présent et de la pleine conscience atrainent les autres points de ton article.

    Lorsque je vis wn conscience , je prends gout à la lenteur et à l’action juste!

    _/\_

  8. nana fafo dit :

    Prendre le temps c’est toute une histoire qui a pris forme pour moi il y a maintenant qq années, je dirais que c’est quand même un combat permanent entre l’envie de faire tellement de choses et la conscience que ce qui est important c’est de prendre le temps de les réaliser et donc d’accepter de ne pas pouvoir TOUT FAIRE !
    Le choix en pleine conscience de ce que l’on fait ou pas sans culpabiliser est difficile car le monde qui nous entoure nous rappelle chaque jour qu’il faut aller vite (et même sans regarder tv et écouter la radio…). c’est donc un combat pour rester soi-même, refuser de courir et surtout faire des choses qu’aime. Et je te rejoins complétement sur le fait que c’est possible de changer sa manière de vivre.

  9. MelShina dit :

    Prendre son temps, le rêve de chaque personne sur cette terre et pourtant… Le problème est que l’on ne met pas tout en œuvre pour prendre son temps et l’on préfère dire que l’on ne peut pas. A chacun de voir quoi modifier et comment s’organiser pour pouvoir ralentir. Par exemple, moi je ne suis pas assez organisée avec ma fille donc je fais tout à la va-vite et je les fais mal.

    Un article très instructif. Merci.

  10. Jérôme dit :

    Simplement merci pour ce très bel article.
    Je m’aperçois que j’utilise déjà l’automatisation ou la délégation de mes tâches.
    Malgré cela il m’est encore difficile de dire “non”.
    Le mieux je pense est alors d’inventer des excuses pour dire “non” car généralement les personnes se sentent vexées quand on refuse même “poliment”.

  11. Jean-Pierre dit :

    Je le trouve formidable, votre livre “Zen-et-heureux”. J’étais une personne hyper chargée ne pouvant pas se reposer. Pourtant je savais qu’il fallait de temps en temps se reposer. Mais je ne savais pas comment m’y prendre jusqu’au jour où j’ai téléchargé et lu votre publication. Chaque jour je ne puis m’empêcher de lire et relire les pages 18 à 24. Formidable !!!!! Merci.

  12. martinez dit :

    Moi aussi je trouve votre livre formidable. Je vais prendre davantage du temps pour le lire
    chaque jour et mettre vos supers conseils en pratique. J’aime beaucoup vos blogs aussi,
    c’est très enrichissant et on apprends pleins de choses. Merci

Laisser un commentaire