« Chaque fois que nous choisissons la sécurité, nous renforçons la peur. » – Cheri Huber

Sortir de la peurNote : cet article est une traduction de l’article A Guide to Beating the Fears That Are Holding You Back de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

La peur que quelque chose de mauvais arrive dans le futur est une des choses qui nous rend humain.

Les animaux peuvent craindre un danger immédiat, qui leur arrive à l’instant, mais nous sommes les seuls à avoir peur de ce qui pourrait arriver, ce qui n’arrive pas en ce moment, ce qui n’a même pas encore montré son horrible visage.

Cette peur, diront certains, est nécessaire… elle nous empêche de faire des choses stupides. Mais je trouve finalement que la plupart de ces peurs sont inutiles, sans fondement, et qu’elles nous empêchent d’avancer.

J’ai récemment demandé à mes amis Twitter : « Quelle peur vous empêche d’avancer ? » Leurs réponses incluaient :

  • l’échec
  • l’abandon / le rejet
  • l’intimité
  • le succès
  • être fauché
  • ne pas être à la hauteur

Je pense que la dernière ─ ne pas être à la hauteur ─ est en fait la base de toutes les autres. Nous avons peur d’échouer parce que nous ne sommes pas à la hauteur. Nous avons peur de perdre nos amis, d’être abandonnés, d’être rejeté… parce que nous ne sommes pas à la hauteur. Nous avons peur de l’intimité pour la même raison ─ nous pourrions être rejetés parce que nous ne sommes pas à la hauteur. Même la peur du succès est basée sur la préoccupation que nous ne sommes pas à la hauteur.

Avez-vous cette peur ? De ne pas être à la hauteur ? Je l’ai, depuis toujours, et je l’ai toujours aujourd’hui.

Car voilà : avoir peur est naturel. Mais la laisser vous empêcher de poursuivre vos rêves est une tragédie.

Cela a été mon cas, pendant plus d’une décennie de ma vie d’adulte. J’ai laissé la peur de ne pas être à la hauteur m’empêcher ne serait-ce que d’essayer, d’oser rêver.

Il s’est avéré que mes peurs étaient sans fondement. Je suis à la hauteur. Je ne suis pas parfait, mais qui l’est ?

Quand j’ai été capable de surmonter cette peur de ne pas être à la hauteur, cette peur de l’échec et du rejet, et de me projeter dans le monde, j’ai réussi. J’ai découvert que j’étais à la hauteur.

Et j’ai toujours cette même peur ─ je suis toujours inquiet de ne pas être à la hauteur, d’échouer et de me casser la figure devant des centaines de milliers de personnes… mais si c’était le cas je ne serais simplement pas humain. Même les gens qui ont le plus de succès ─ Barack Obama, Steve Jobs, Paul McCartney, J.K.Rowling, etc. ─ ont cette peur, même s’ils ne le montrent pas. Mais ils ne la laissent pas les empêcher d’avancer.

Comment pouvez-vous faire ça ? Voyons cela.

« Le plus grand obstacle au succès est la peur de l’échec. » – Sven Goran Eriksson

Comment combattre vos peurs

Il n’y a pas de programme étape-par-étape pour combattre vos peurs, mais voici ce que j’ai appris, de moi-même et des autres.

1. D’abord, connaissez votre peur. C’est une première étape énorme. Si vous faites simplement ça aujourd’hui, vous aurez fait quelque chose de super. Beaucoup d’entre nous ont ces peurs, mais elles sont en retrait dans notre esprit, inaperçues, inconnues, et nous essayons de les ignorer et de prétendre qu’elles ne sont pas là. Mais elles sont là. Et elles nous affectent, chaque jour, toute notre vie. Donc connaissez votre peur.

2. Couchez-la sur papier. Quelle est votre peur? Écrivez-la sur un bout de papier. L’écrire ne permet pas seulement de reconnaître que vous l’avez ─ l’amenez dans la lumière ─ mais cela externalise la peur. Cela sort la peur des recoins sombres de votre esprit, où elle a du pouvoir sur vous, pour l’amener à la lumière du jour, hors de vous, où vous avez du pouvoir sur elle. Prenez le contrôle en l’écrivant. C’est maintenant hors de vous. Vous pouvez y faire quelque chose. J’aime personnellement la froisser et la piétiner, mais vous pouvez faire ce que vous voulez. Accrochez-la sur votre frigo comme rappel de votre ennemi.

3. Sentez la peur. Vous l’avez reconnue, mais vous en avez toujours peur. Vous êtes réticent au simple fait d’avoir cette peur, vous êtes peut-être même embarrassé par ça. Eh bien, plus maintenant. Reconnaissez que vous n’êtes plus seul, que nous avons TOUS ces peurs, que nous pensons tous ne pas être à la hauteur. Oui, même le fabuleux Barack, la magnifique Jessica Alba, l’incroyable Al Pacino. Ils ont les mêmes peurs que vous. Tout comme moi. Répétez après moi : il n’y a rien de mal à avoir cette peur. Maintenant permettez-vous de la ressentir. D’en faire l’expérience totale. De vous y prélasser. Ce n’est pas aussi mauvais que vous le pensez. Cela fait partie de vous, mais cela ne vous contrôle pas. Comme l’a dit djbarker sur Twitter : « Sentez la peur & faites-le quand même. »

4. Demandez-vous: quelle est la pire chose qui puisse arriver ? Ce n’est souvent pas aussi terrible qu’on le pense. Avez-vous peur d’échouer dans une nouvelle carrière ? Qu’est-ce qui arriverait si c’était le cas ? Vous trouveriez un autre emploi. Vous déménageriez. Vous vivriez. Avez-vous peur d’être rejeté par quelqu’un du sexe opposé ? Qu’est-ce qui arriverait si vous l’étiez ? Vous lècheriez vos blessures, vous trouveriez quelqu’un d’autre qui vous convient mieux, vous vivriez. Avez-vous peur d’être fauché ? Qu’est-ce qui arriverait si vous l’étiez ? Vous réduiriez vos dépenses, vous demanderiez peut-être à de la famille ou à des amis de vous aider un peu. Vous trouveriez un moyen de gagner de l’argent. Vous vivriez.

5. Faites-le, simplement. Répétez : sentir la peur et le faire quand même. Pour surmonter la peur, vous devez simplement le faire. Voyez ci-dessous pour des astuces sur la façon de faire, mais ce qui marche pour moi n’est pas de réfléchir, c’est d’agir. Comme quand vous voulez sautez d’une cascade dans la piscine en dessous : n’y pensez pas. Sautez ! C’est une sensation grisante. J’ai peur de parler en public, mais quand je me lève et que je le fais, je me sens bien. Comme le dit Jane Craven sur Twitter : « J’ai peur de tout. J’ai décidé récemment d’ignorer mes peurs et de simplement foncer ! Et beaucoup d’opportunités ont abouti. »

6. Préparez-vous au combat. Quand vous vous apprêtez à affronter un adversaire, vous vous préparez. Vous vous armez, vous avez un plan d’attaque, et vous vous entraînez. Faites ça pour votre bataille contre votre peur : armez-vous, ayez un plan d’attaque, entraînez-vous. Si vous voulez être musicien mais que vous avez peur de l’échec… entraînez-vous, entraînez-vous, entraînez-vous, puis préparez un plan pour réussir, puis cherchez toutes les compétences et les infos dont vous aurez besoin pour mettre en place ce plan, puis entraînez-vous encore. Enfin sortez et appliquez le plan !

7. Soyez dans l’instant. La peur de l’échec (et autres peurs similaires) sont des peurs de l’avenir. Nous sommes bloqués dans l’inquiétude de ce qui pourrait arriver. A la place, bannissez toute pensée du futur. Bannissez même les pensées des erreurs et échecs passés. Maintenant concentrez-vous sur le présent. Faites quelque chose maintenant pour combattre vos peurs, pour poursuivre vos rêves, et pour oublier ce qui pourrait arriver. Faites-le simplement, maintenant, dans l’instant. Quand vous voyez que vous pensez au passé ou au futur, ramenez-vous dans l’instant présent et concentrez-vous sur ce que vous faites à ce moment précis.

8. De petits pas. Vaincre sa peur et poursuivre un objectif de vie peut être accablant, intimidant. Donc commencez petit. Faites seulement un tout petit pas. Quelque chose que vous savez pouvoir faire. Quelque chose que vous êtes sûr de réussir. Puis sentez-vous bien de l’avoir fait (voir ci-dessous) et faites un autre tout petit pas. Continuez comme ça, et bientôt vous aurez gravi une montagne.

9. Célébrez chaque succès ! Chaque petite chose que vous faites correctement, célébrez-la ! Même la plus petite chose. Et utilisez ce sentiment de succès, de victoire, pour vous propulser en avant et faire le pas suivant. Bill Gates décrit la « spirale de succès » qu’il a utilisée pour bâtir Microsoft, de son succès précédent MS-DOS à son succès avec Windows, Word, Excel, Internet Explorer et tout ça (je sais, berk, mais quand même). Utilisez cette idée de spirale de succès dans votre vie ─ bâtissez sur chaque succès, utilisez-le comme fondation pour la victoire suivante.

« Vaincre la peur est le début de la sagesse. » – Bertrand Russell

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherches utilisées pour trouver cet article :

comment vaincre la peur, comment vaincre sa peur, vaincre sa peur, vaincre la peur, peur de ne pas etre a la hauteur, combattre la peur, comment combattre la peur, comment surmonter sa peur

Tags: , , , , ,

20 commentaires on Comment combattre les peurs qui vous empêchent d’avancer

  1. Bonjour à Vous,

    Je réagis par rapport à ce que tu dis Olivier, "la peur de ne pas être à la hauteur"… et ta réflexion "je ne suis pas parfait…" ma réaction par rapport à cela est que même si la peur est une sensation qui m'accompagne depuis longtemps, je ne la laisse pas me prendre la main, je sais qu'elle est là, parfois même elle risque de me sauver la vie, et ainsi je l'accepte.

    Et la perfection, par rapport à Qui et par rapport à quoi, cela me fait penser à toutes les combinaisons possibles que l'on peut faire avec ne serait-ce que 7 chiffres pour jouer à un jeu de hasard ;).

    De plus, sachant que qui, qui peut être soit ;), n'est pas du tout la même personne d'un jour à un autre, alors voyez-vous mes Amis/ies la multitude de perfections.

    Merci de ce que tu partages, c'est d'un très grand enseignement et d'une belle sagesse ;).

    Merveilleuse Journée à Vous et… Je pense à ma Fille qui fait Paris Versailles ce jour, tout comme moi… il y a quelques années en arrière.

  2. Edouard dit :

    Bonjour,

    Je réagis également sur la traduction d’Olivier. La peur  » de ne pas être à la hauteur » est en effet un peur qui accompagne tout le monde un jour ou l’autre dans un domaine de notre vie. Même les plus grands et expérimentés connaissent encore cette peur. Même le comédien qui en a fait son métier vit le trac avant de monter sur scène. Souvent on s’imagine qu’il faut attendre de ne plus avoir peur pour oser. C’est peine perdue ! Il faut oser pour surmonter sa peur ! Les techniques des « petits pas » et celle qui nous conseille de se concentrer sur le moment présent sont vraiment des techniques très performantes pour commencer à « oser ».

  3. Julie dit :

    Bonsoir Olivier,

    Merci encore pour cette traduction ! Cela fait réfléchir, grandir, et j’ai eu une grande prise de conscience !

    Dorénavant j’agis même si j’ai peur, j’avance dans la vie même si j’ai peur, je parle en public ou à des inconnus même si j’ai peur, etc. Et tout ça cela constitue le mot VIVRE pour moi !

    Cordialement

  4. Nadège dit :

    Bonjour Olivier,

    Je connais cette peur terrible qui nous empêche d’oser et d’aller de l’avant. J’ai du mal à la surmonter, mais j’essaie de le faire. J’ai la chance d’avoir un compagnon qui n’a pas forcément peur de rien, mais qui ose et fonce. Et si on n’essaye pas, comment savoir ce qui pourrait arriver après ? Donc, maintenant, même si j’ai peur, j’essaie de préparer le maximum pour optimiser mes chances, mais j’y vais.

    Merci pour cette traduction, ça fait du bien de lire tout ça.

    Amicalement,

    Nadège

  5. Benoît dit :

    Bonjour à tous,

    J’aime cette idée que toutes les peurs nous amènent à celle de ne pas être à la hauteur. Je m’y reconnais totalement. Cette peur n’est-elle pas amplifiée à l’heure actuelle car tout est ramené à la performance et à la compétition. Par, exemple, à la TV, la cuisine, la chanson, les jeux et bien sûr le sport, tout est présenté sous forme compétitive. On veut toujours hiérarchiser les êtres humains. Les projecteurs ne se dirigent jamais sur les perdants.

    Alors, pour évoluer par rapport à nos peurs, ne faudrait-il pas commencer par changer notre regard sur ce qui se passe autour de nous, focaliser plutôt sur la coopération et être très indulgents sur les imperfections des autres? Tout un programme…

  6. yara dit :

    Bonjour, je suis tombée sur votre article par hasard, en googlant. J’ai 19 ans, encore dans les études, et l’avenir me fais peur. Ou plutôt comme vous dîtes, j’ai peur de ne pas être à la hauteur. J’aimerai être journaliste, ou travailler dans la culture, mais cette peur me tient tellement que je n’ose même pas écrire des petits articles pour moi-même, encore moins chercher des contacts, des stages ou à envoyer quelque chose à des journaux. J’aimerai être aussi combative que les gens de ma prépa, qui ont déjà travaillé, qui se lancent activement dans le monde du travail, mais cette peur (que je prends aussi pour de la paresse, sûrement) m’empèche toute initiative. Alors je glande dans mon lit, je m’en veux de faire la larve et cette spirale continue. Votre article est encourageant, mais le monde n’est pas aussi compréhensif que vous… je n’ai jamais expliqué cette peur à mon entourage qui au mieux peut penser que je suis empotée, au pire une paresseuse notoire. Que me conseillez-vous?

  7. Merci infiniment Olivier pour cette belle traduction.

    C’est exactement le genre de texte que j’aime lire souvent, partout et à d’autres aussi. Car nous avons tous des peurs.

    La mienne: peur de tout perdre, tant sur le plan affectif, social, familial que monétaire m’a tellement brimée toute ma vie qu’elle a fait ce que toute pensée omniprésente quotidiennement fait: J’ai fini par effectivement TOUT perdre.

    Petit à petit j’ai remonté la pente, mais cette peur m’habitait toujours et, croyez-le ou non, elle est devenue si puissante, parce qu’elle se fondait maintenant sur une réalité douloureuse déjà vécue, que j’ai À NOUVEAU tout perdu. Heureusement je n’ai jamais fait faillite, mais à ce moment, à mes yeux, c’était tout comme.

    Il m’a fallu réfléchir très fort pour réaliser que la seule responsable dans cette situation c’est moi. Je devais prendre le contrôle de cette peur, lâcher prise et relativiser l’impact de ces pertes. Ayant pu remonter la pente une 2e fois, mon subconscient, aidé de mes réflexions, a fini par réaliser que je ne perdais RIEN. En fait, c’était mon attitude qui m’ÉLOIGNAIT de tout ce à qui et à quoi je tenais si fort.

    Lorsque j’ai réalisé que ma peur était simplement le fait de mon ignorance, elle est devenue moins puissante. C’est certain que rendue à un certain âge, la peur de perdre s’atténue car on se fait à l’idée que les gens qu’on aime finiront par partir peut-être avant nous.

    On sait que notre animal domestique ne nous survivra probablement pas, que notre employeur choisira de nous offrir la retraite si nous sommes encore au travail. Les travailleurs autonomes qui joignent déjà les deux bouts difficilement s’inquiètent encore plus du manque de ressources financières, mais la peur n’arrangera rien.

    Ma recette c’est le ICI et MAINTENANT.

    Depuis un moment déjà j’utilise la technique de Burt Goldman, le Quantum Jumping. Très controversée, cette technique m’a énormément aidée à garder la bonne attitude et le courage de refaire un chemin trop souvent parcouru tout en y trouvant enfin la recette pour réussir cette fois-ci.

    Pour certains, cette technique consiste à se voir dans le futur et dans le passé ou même dans le temps présent mais avec des circonstances différentes afin de voir et comprendre quelles sont les meilleures décisions à prendre, la meilleure attitude à avoir etc. D’autres pensent que cette technique nous permet d’entrer en contact avec un de nos autres moi qui vivent dans des univers parallèles et qui ont atteint les objectifs dont nous rêvons. Qu’il est possible d’établir une communication et d’échanger avec cet autre nous.

    Peu importe la manière de voir la technique, pour moi elle fonctionne très bien. Elle m’aide beaucoup à reprendre le contrôle de ma vie et à ne plus répéter constamment les mêmes erreurs.

    Encore une fois merci Olivier. Cette lecture me fait vraiment du bien.

  8. ange dit :

    bonjour je vais changer de societe mais j ai peur de ne pas etre a la hauteur ,je suis exatement dans le profil
    de votre article .quand je l ai lu il m ai venu une force en moi qui va m aider a passer ce cap je vais le lire et
    le relire plusieurs fois et je vous tiendrai au courant de la suite de mon avenir merci

  9. eva dit :

    bonjour,

    j’ai beaucoup aimé tout ce que vous avez publiés et je souhaiterais aussi vaincre cette peur qui me hante et m’empeche d’évoluer.

    merci a vus.

  10. BATIONO dit :

    La peur effectivement est un comportement normal. Elle nous permet de réagir face à certaines situations.
    Nous avons l’habitude de dire que les peureux sont des braves.
    A moindre réaction, ils prennent l’élan.

    Celui qui se dit brave, affronte le danger et finalement il finit par regretter son acte.

  11. halim dit :

    hi every body there is only one positive fear is when you fear from god

  12. Philippe dit :

    Merci Olivier pour cette article. Bonne continuation dans vos différents projets et bonne année 2015.

  13. Thibault dit :

    Salut Olivier,

    c’est la méthode que j’utilise et qui me permet de vivre pleinement.Je suis d’accord avec Sylvie. Le ICI et maintenant est primordial. Vivre l’instant présent est le secret des gens heureux 😉

  14. Nihad dit :

    Merci, ça peut parraitre fou mais j’ai peur de la préhistoire j’ai combattue ma peur et au final j’ai gagné, merci .

  15. Frédérique dit :

    Bonjour, merci pour votre blog et vos conseils. Le soucis est que je n’arrive pas à nommer mes peurs. Je ne sais pas si c’est de la timidité donc la peur de l’autre ou la peur de m’affirmer. La peur paralyse mes pensées et ma parole et parfois j’aimerai dire ce que je pense vraiement lors d’un conflit mais je me défends simplement.
    Comment vaincre une timidité que je n’ai qu’avec certaines personnes très autoritaire et narcissique ? merci

  16. Mohamed dit :

    La peur de ne pas être à la hauteur nous paralyse et nous empêche de progresser , la technique de pas en pas pour combattre cette phobie et ce conscenter sur le présent est vraiment efficace.
    Merci infiniment pour vos précieux conseils, j’essairais de l’adopter au quotidien de ma vie professionnelles et sociales

  17. Claude dit :

    Merci pour votre excellent billet et j’aimerais apporter un point de vue additionnel. Parce que votre esprit a été conditionné par les gens nés avant vous, à obtenir un résultat particulier, et que ce résultat, ce bonheur vient des autres, alors vous créez dans votre esprit, des attentes qu’ils doivent vous rendre heureux, avant même de faire quelque chose.

    Jamais il ne vous vient à l’esprit, que vous réagissez ainsi sans autre choix. Ainsi, vous continuez d’utiliser ce même processus (utiliser les autres) en croyant que cela va produire des conséquences, des résultats différents. Et vous vous inquiétez que l’autre puisse ne pas ou ne plus vous donner ce qui vous apporte des satisfactions, du bonheur et alors, vous réagissez par la peur de perdre cela ou de manquer cela.

    Est-ce que cela a du sens ?

  18. Nwasitdo dit :

    Bonjour Olivier,
    Merci pour cet article, je pense que les conseils proposés ici sont excellents, et j’en retiendrai en particulier une leçon: « concentrez-vous sur le présent pour poursuivre vos rêves: faites maintenant, dans l’instant ».
    Encore merci Olivier!

  19. BESSA asmaa dit :

    bonjour ,
    je voulais poster un petit commentaire sur le paragraphe
    Demandez-vous: quelle est la pire chose qui puisse arriver ? et voici mon idée personnel :

    Qu’est ce qui pourrait arriver de pire , ? avoir peur et rester en retrait c’est déjà la pire chose qui puisse arriver on est déjà a ce niveau la au plus bas près de l’échèque car on avance pas on stagne voir même on ne sert plus a rien la meilleur façon de combattre la peur c’est de ce dire que ça ne peut pas empirer mais au contraire que aller pour le mieux , il faut exposer sa peur et la voir de tout les coté , pour mieux voir ou on en est et mieux assimiler le degré d’echeque . On se rend bien compte a se moment la , que notre vie est deja suffisament pourrie , Soit on en rigole soit on en pleure mais en tt cas On a plus peur

  20. derolus moose-i dit :

    Bonjour

    Un grand merci à vous merci pour ce grand conseil qui m’a manqué depuis longtemps avec ceci je sais qui je suis vraiment que Dieu vous bénisse merci

Laisser un commentaire

1K Partages
Partagez1K
Tweetez20