Mieux avec moins

Note : cet article est une traduction de l’article How to Live a Better Life with Less de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

J’ai travaillé pendant plus de 5 ans maintenant à simplifier ma vie, et bien que j’aie découvert les joies sublimes d’une vie simple, j’ai réalisé que la plupart des gens n’y arrivent pas.

« Pourquoi en voudrais-je MOINS ? » se demandent-ils. « Moins signifie moins d’amusement, moins facile, monastique, ennuyeux. »

La réponse est simple : parce que la vie peut être tellement mieux avec moins.

C’est difficile à croire si vous n’avez pas essayé, mais aujourd’hui je suis plus heureux que jamais. Je suis mieux que jamais financièrement, maintenant que je n’ai plus aucune dette et que je suis parfaitement libre financièrement. Je n’ai plus les contraintes de tout un tas de bazar, et j’ai de la place dans ma vie pour ce qui est vraiment important : ma famille, mes écritures, et mes jumeaux chéris que sont la lecture et la course.

La chose super est que vous n’avez pas besoin de gagner plus d’argent ou d’acheter une plus grande maison ou une plus grande voiture ou d’avoir une plus grande entreprise pour avoir cette vie simple ─ vous avez besoin de moins de tout ça. C’est possible d’y arriver simplement en réduisant.

Voici comment faire ─ brièvement. Cela va sembler familier aux lecteurs de longue date, mais c’est une introduction nécessaire pour les nouveaux convertis.

Faites-en moins. Réduisez votre charge de travail, vos engagements, votre emploi du temps, votre liste de choses à faire. Concentrez-vous sur les choses qui ont le plus d’impact, et débarrassez-vous du reste. Vous pouvez le faire lentement, au fil du temps, mais faites-le consciencieusement. Le résultat est que vous aurez plus de place dans votre vie pour les autres choses, vous serez plus efficace avec le temps que vous avez, et vous serez moins stressé. Lisez-en plus.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Les 10 avantages de se lever tôt, et comment le faire

Possédez moins. Si vous apprenez que le bonheur dans la vie n’est pas de posséder des choses, vous serez capable de vous en passer… et de désencombrer. Avoir un minimum de désordre dans sa vie est tellement appréciable, tellement plaisant, c’est difficile à décrire. Ca laisse le champ libre à vos sentiments, sans le stress inhérent à un amas étouffant de choses, et ça laisse de la place dans votre vie pour la relaxation. Moins se concentrer sur le fait d’acheter des trucs signifie aussi que vous aurez plus d’argent, ou moins de dettes, ou que vous aurez besoin de moins travailler pour vivre la vie que vous voulez. N’importe laquelle de ces options est bonne.

Produisez moins. Ca semble absurde pour beaucoup de monde ─ après tout, n’essayons-nous pas tous faire mieux les choses ? De faire plus de choses ? Eh bien, c’est la norme, je vous le garantis ─ les gens semblent penser que produire en grande quantité est super ─ écrire en quantité faramineuse, coder en quantité faramineuse, créer une tonne de produits, fournir en série des services à une vitesse astronomique, avoir plus d’heures à facturer que n’importe qui d’autre. Bon, c’est bien si vous voulez que votre vie tourne autour du fait de produire des trucs en série, mais si vous vous intéressez à la qualité, à la beauté, à la signification, et au fait d’avoir une vie hors de la production. Essayez plutôt de produire moins ─ passez plus de temps à faire de meilleures choses. Passez plus de temps à réduire votre somme de travail et ne laisser que les parties les plus essentielles. Adopter une philosophie qui fonctionne et qui est réduite au minimum est bien mieux que de chercher la quantité.

Consommez moins. Cela concerne le nombre de ressources que nous consommons, ce que nous mangeons, la somme de déchets que nous produisons en consommant. Plutôt que de consommer, concentrez-vous sur le fait de profiter de ce que vous avez, de préserver la beauté de ce que vous avez atteint, de vous satisfaire de ce qui vous entoure actuellement.

Connectez-vous moins. J’aime bien me connecter en ligne avec les autres. Malheureusement, cela consume nos vies si nous nous y laissons aller. Donc si vous passez beaucoup de temps connecté, à envoyer des mails, à surfer sur le net, à lire des blogs, à aller sur Twitter, Facebook, ou quoi que ce soit d’autre… diminuez un peu. Déconnectez-vous de temps en temps.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Un guide pour créer une maison minimaliste

Soyez plus en connexion avec les autres, et avec vos passions. Ah, voilà la partie sympa. C’est là que votre vie devient meilleure, pas pire, en vivant une vie plus axée sur l’essentiel. C’est meilleur parce que vous vous déconnectez de votre monde en ligne pour vous connecter avec ce qui est réellement important : vos êtres chers, les vrais gens dans le vrai monde, et les choses que vous aimez vraiment faire. Vous avez réduit le nombre de choses dans votre vie pas seulement pour le plaisir de réduire, mais pour le plaisir de faire de la place pour ce qui vous passionne réellement.

Modifiez, modifiez. Simplifier n’est pas un processus en une étape pour réduire les choses. C’est un processus continu, pas seulement de simplification mais de concentration sur ce qui est essentiel… et de continuer à modifier. Pensez à votre vie comme à une œuvre d’art, dont vous êtes l’artiste. Revenez-y et rendez-la plus belle en amenuisant ce qui n’est pas nécessaire. Puis revenez et recommencez encore, et encore, jusqu’à ce qu’il ne reste que ce qu’il y a de plus beau, de plus essentiel.

La vie peut réellement être mieux avec moins, si ce qui reste est ce que vous aimez.

Lisez-en plus sur le fait de produire simplement, de se concentrer et d’arriver à faire de grandes choses dans mon livre, l’Art d’aller à l’essentiel (version Kindle)

Recherches utilisées pour trouver cet article :

vivre simplement pour vivre mieux, vivre avec le minimum, peu mais mieux, vivre simplement pour mieux vivre, vivre de peu mais vivre mieux, comment vivre mieux, comment vivre mieux avec moins, comment vivre simplement pour vivre mieux

Tags: , , , ,

2 commentaires on Comment vivre une vie meilleure avec moins

  1. Fabien Miras dit :

    Article très intéressant de Léo (il y en a t-il un qui ne le soit pas ?), je partage. Cependant, et comme il le dit à plusieurs passages, le but est-il de consommer, produire,…, moins ou… mieux ? Personnellement, c’est en réfléchissant à comment faire, consommer, me connecter mieux que j’en suis parvenu au moins.
    Au plaisir ! 😉

  2. Brice dit :

    Bonjour,

    J’aime beaucoup prendre l’habitude de me déconnecter et pour “produire moins” je choisis de réaliser le plus important en premier.

    C’est un travail de tous les jours et lire cet article régulièrement ne peut faire que le plus grand bien et s’assurer de rester en phase.

    Lire moins mais mieux (voilà pourquoi je suis ici à lire cet article)

    Brice

Laisser un commentaire

102 Partages
Partagez88
Tweetez14