« Souriez, respirez et allez lentement. »Thich Nhat Hanh, moine bouddhiste zen

Conscience et libertéNote : cet article est une traduction de l’article 30 Incredible Places to Turn When You Need Inspiration de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

L’idée de la pleine conscience ─ être dans le présent, être plus conscient de la vie telle qu’elle se déroule ─ semble un peu impossible pour beaucoup de surmenés.

Pourtant c’est non seulement possible, mais j’ajouterais que c’est souhaitable, et que cela peut aider les surmenés (et les moins surmenés) à réaliser leurs objectifs et à profiter de la vie plus pleinement.

Un de mes gros bonnets préféré sur le web, le fondateur de Digg.com Kevin Rose (qui gère en fait plusieurs compagnies et une multitude d’autres projets), a mis “être en pleine conscience” au sommet de ses résolutions de l’année. J’espère qu’il s’en sort bien, et j’adorerais savoir comment quelqu’un d’aussi occupé que lui met en place une résolution comme celle-là.

Mais si jamais Mr Rose, et d’autres types super-occupés, ont des problèmes pour atteindre la pleine conscience et pour vivre la vie à fond, ce guide les aidera.

Profiter de la vie et atteindre ses objectifs

Ca semble contradictoire à ceux qui ont l’habitude de sacrifier le fait de vivre pour poursuivre leurs objectifs… mais développer la pleine conscience vous aidera à atteindre vos objectifs et à profiter davantage de la vie.

Se concentrer sur une tâche à la fois, se mettre entièrement à cette tâche, est beaucoup plus efficace que de faire du multi-tâches. Se concentrer sur un seul objectif réel à la fois est également plus efficace. Je me le suis personnellement prouvé maintes et maintes fois ces dernières années. Se concentrer sur ce que vous faites sur le moment est super efficace. Vous êtes plus productif quand vous êtes en pleine conscience.

Mais avant tout, être réellement présent est sans aucun doute la seule façon de profiter de la vie au maximum. En étant en pleine conscience, vous profitez davantage de la nourriture, de vos amis et de votre famille, et de tout ce que vous pouvez faire. Tout. Même les choses que vous prenez peut-être pour des corvées ou qui vous ennuient, comme les tâches ménagères, peuvent être géniales si vous êtes vraiment présents. Essayez ─ faites la vaisselle ou nettoyez ou cuisinez, et restez totalement présents. Ca demande de l’entrainement, mais c’est incroyable.

Un challenge d’un mois

La meilleure méthode que je puisse offrir pour apprendre à être présent, la meilleure méthode d’entrainement, est de se concentrer dessus pendant un mois. Faites de cette concentration sur l’instant présent une habitude. Si vous en faites votre seule préoccupation, je vous garantis que vous vous améliorerez, et plus important encore, vous prendrez l’habitude de penser à vous concentrer, de penser à vous entrainer, d’être plus conscient.

Faites un challenge d’un mois. C’est la meilleure méthode pour former de nouvelles habitudes, et ça marche pour être dans l’instant présent. Une bonne façon de le faire est de s’inscrire sur un forum d’un site de développement personnel, ou d’en parler avec des proches ou des amis. Puis de faire ce qui suit :

  • Dites aux gens sur le forum ou à vos proches/amis en quoi consistera votre challenge mensuel (vous concentrer sur le moment présent).
  • Connectez-vous ou notez quotidiennement vos progrès. Cela vous donnera la responsabilité et la motivation requises.
  • Faites les trucs ci-dessous chaque jour du mois.

« Avez-vous la patience d’attendre que la boue se dépose et que l’eau soit claire ? Pouvez-vous rester immobile jusqu’à ce que la bonne action surgisse par elle-même ? » – Lao Tseu

Comment être en pleine conscience

1. Faites une chose à la fois. Une seule tâche, pas de multi-tâches. Quand vous versez de l’eau, ne faites que verser de l’eau. Quand vous mangez, ne faites que manger. Quand vous vous baignez, ne faites que vous baigner. N’essayez pas d’expédier 2-3 tâches pendant que vous mangez, vous baignez ou conduisez. Un proverbe zen : « Quand vous marchez, marchez. Quand vous mangez, mangez. »

2. Faites-le lentement et délibérément. Vous pouvez ne faire qu’une tâche à la fois, mais la bâcler. Prenez plutôt votre temps, et agissez lentement. Agissez délibérément, pas de façon pressée ou désorganisée. Cela demande de la pratique, mais cela vous aidera à vous concentrer sur une tâche.

3. Faites-en moins. Si vous en faites moins, vous pouvez faire ces choses plus lentement, plus complètement et avec plus de concentration. Si vous chargez vos journées de tâches, vous vous presserez de l’une à l’autre sans vous arrêter pour penser à ce que vous faites. Mais vous êtes très occupé et vous ne pouvez absolument pas en faire moins, c’est ça ? Si, vous le pouvez. Je l’ai fait, et beaucoup d’autres gens aussi. Cela nécessite de se demander ce qui est important, et de laisser tomber ce qui ne l’est pas. Voir aussi : Éloge de la Paresse : En faire moins.

4. Espacez les choses. C’est lié à la règle “Faites-en moins”, mais c’est un moyen de gérer votre emploi du temps de façon à toujours avoir le temps de finir chaque tâche. Ne planifiez pas les choses collées les unes aux autres ─ laissez plutôt de la place entre elles dans votre agenda. Cela vous donne un emploi du temps plus relax, et laisse de la place au cas où une de ces tâches prendrait plus de temps que prévu.

5. Passez au moins 5 minutes par jour à ne rien faire. Asseyez-vous simplement dans le silence. Soyez ouvert à vos pensées. Concentrez-vous sur votre respiration. Faites attention au monde qui vous entoure. Sentez-vous bien dans le silence et le calme. Cela vous créera un monde de bien ─ et ça ne prend que 5 minutes !

6. Arrêtez de vous inquiéter à propos du futur concentrez-vous sur le présent. Soyez plus conscient de vos pensées ─ êtes-vous constamment préoccupé par le futur ? Apprenez à reconnaitre les moments où vous le faites, et entrainez-vous à vous ramener dans le présent. Concentrez-vous seulement sur ce que vous faites, à l’instant. Profitez du moment présent.

7. Quand vous parlez à quelqu’un, soyez présent. Combien d’entre nous ont passé du temps avec quelqu’un mais pensaient à ce qu’ils allaient faire après ? Ou pensaient à ce qu’ils voulaient dire après, plutôt que d’écouter réellement cette personne ? Concentrez-vous plutôt sur le fait d’être présent, de vraiment écouter, de réellement profiter du temps avec cette personne.

8. Mangez lentement et savourez la nourriture. La nourriture peut être engloutie en vitesse, mais où est le plaisir là-dedans ? Savourez chaque bouchée, lentement, et profitez entièrement de votre nourriture. En passant, vous mangerez également moins, et digèrerez également mieux votre nourriture.

9. Vivez lentement et savourez votre vie. Tout comme vous savoureriez votre nourriture en mangeant plus lentement, faites ceci pour tout ─ ralentissez et savourez le moindre moment. En tapant ça, par exemple, j’ai ma fille de 3 ans, Noelle, sur mes genoux. Elle est juste assise ici calmement, alors que la pluie tombe silencieusement dehors. Quel moment adorable. En fait, je vais prendre quelques minutes pour simplement être avec elle maintenant. Je reviens 🙂

10. Faites du ménage et de la cuisine des moments de méditation. Faire la cuisine et le ménage sont souvent vus comme des corvées, mais en fait ils sont deux excellents moyens d’être en pleine conscience, et peuvent être d’excellents rituels quotidiens. Si cuisiner et nettoyer sont des tâches ménagères ennuyeuses pour vous, essayez de les faire comme une forme de méditation. Mettez-y tout votre esprit, concentrez-vous, et faites-les lentement et complètement. Cela changera toute votre journée (et vous laissera avec une maison plus propre).

11. Entrainez-vous sans cesse. Quand vous êtes frustré, prenez simplement une profonde inspiration. Quand vous vous demandez « Je fais quoi maintenant ? », la réponse est « entrainez-vous ».

« Quand vous conduisez en ville et tombez sur un feu rouge ou un stop, vous pouvez simplement vous reculer dans votre siège et utilisez ces vingt ou trente secondes pour vous relaxer ─ inspirer, expirer, et profiter de votre arrivée dans le moment présent. Il y a tellement de petites choses comme ça que nous pouvons faire. » – Thich Nhat Hanh

Recherches utilisées pour trouver cet article :

vivre en pleine conscience, comment atteindre la pleine conscience

Tags: , , , , ,

14 commentaires on Le guide de la Pleine conscience pour les surmenés: comment vivre sa vie au maximum

  1. pitot dit :

    oui tres bien cet article, il me permet de comprendre qu’il ne faut pas vouloir faire 36 choses à la fois .je suis de nature tres anxieuse, cela devrait m’aider. merci beaucoup

  2. Benoît dit :

    Pour moi, la pleine conscience décrite dans cet article, est la première marche de la réalisation de soi. je suis déjà parvenu à pratiquer tout cela et j’avais une impression de légèreté et j’étais très épanoui ! Mais que tout cela peut très vite disparaître ! Grâce à la lecture de cet article, je vais m’y remettre.

  3. fugier annie dit :

    Je pratique la pleine conscience depuis peu avec des livres et la nature m’y aide ,car je médite en pleine nature. Les résultats sont excellents, je tâche surtout de mieux me contrôler en cas de faits imprévus, et changements d’humeur qui suivent. C’est long à progresser mais je pense qu’il faudrait que j’ai des contacts qui font des efforts comme moi et me disent ce qu’ils pensent de la mindfullness. je me dis que le monde changerait peut-être un peu si plein de gens vivaient en pleine conscience comme les animaux qui ne détruisent pas leur planète, eux. Bonne continuation à tous.

  4. Bonjour,
    Je rejoins Benoît lorsqu’il affirme que tout peu vite disparaître de ce que l’on a acquis, d’où l’utilité de s’imprégner de cette sagesse et la retrouver, la rénégérer en soi, au fil du temps. C’est je crois l’idée du “rappel” dans la pratique Bouddhiste et votre article en est une illustration. Donc merci.
    Serge

  5. Monique dit :

    De tous les fils RSSS que je lis, c’est le seul qui améliore vraiment ma vie, petit à petit, un pas à la fois . Pour tout celà et pour le reste aussi, je vous souffle un grand merci du fond du coeur. Les sujets de vos articles m’interpellent particulièrement et j’aime y retrouver la simplicité. L’essentiel et le doux sont les deux piliers de ma philosophie. Aussi, c’est avec un bonheur toujours renouvelé que je lis vos mots. Merci de les écrire.

  6. Marguerite Sterckx-Lipcan dit :

    J'ai eu le privilège de rencontrer Thich Nah Hanh et de vivre des retraites avec lui et son équipe. Je n'oublierai jamais ce que j'ai appris avec lui. Il est un homme de paix qui non seulement respire la paix mais a agit auprès des autorités avec succès. J'apprécie cet homme et ses enseignements. Le ciel dit-il, c'est marcher sur la terre!

  7. Comme il est utile de se rappeler que “vivre sa vie au maximum” n’est pas synonyme d’accomplir toujours et encore plus de choses, mais bien de profiter de chaque moment qui passe pour être pleinement présent et conscient.

    Nos rêves et ambitions nous amènent parfois à faire mille et une choses en se disant qu’un jour, nous pourrons enfin profiter du temps comme il nous entend. Pourtant, ce temps, il est déjà ici et maintenant : le présent 🙂

  8. Gizèle Anne dit :

    Bonjour Olivier

    J’aime bien cet article. Je pratique cette méditation de travail quelque fois dans la journée et cela me procure un grand calme intérieur. Je crois que le plus difficile est de manger sans faire autre chose (TV-lecture-écrire)
    Merci
    Gizèle Anne

  9. Benoît dit :

    Je te rejoins Gisèle, à propos de manger sans faire autre chose. J’ai l’impression d’être le seul lorsque je mange en société, à désirer le silence pendant le repas.(Je n’ose évidemment pas le demander. J’aurais du mal à supporter l’étiquette d’asocial) Je ne comprends pas le plaisir de parler tout en mangeant. Il y en a qui ont le même sentiment?

  10. fugier annie dit :

    OUi, je suis d’accord avec vous tous. La pleine conscience se développe de plus en plus, et de nombreuses personnes y ont recours. Manger en pleine conscience, respirer de même, travailler, marcher, vivre intensément le présent s’apprend, car nous avons perdu cette faculté et nos mentaux nous entrainent loin de la vie… J’avoue ne pas arriver à cela, mais à m’y atteler ! Le plus difficile est aussi et cela est important de le dire, de s’accepter imparfait tout en cherchant mieux. On se découvre, avec le moment présent vécu, plein d’imperfections et de grosses lacunes, et c’est là que j’ai eu le plus de démélés en fait…

  11. Tzibana dit :

    merci pour cet article ! un très bon rappel.

  12. marianna dit :

    je vis la pleine conscience assez souvent et c’est vrai que la vie est plus facile, mais je me rend compte que en vieillissant je deviens plus sensible et vite paniqué quand je suis perturbée dans mes habitudes.

  13. Rym Idjer dit :

    J'aime beaucoup cet article , car je suis souvent déçue de m'invesstir a faire beaucoup de choses au meme temps , avec un résultat franchement insatisfaisant…

  14. Ophélie dit :

    Oui! être présent avec ce que l’on essaie de mettre en place dans le moment… même si de sa laver les dents… plus on est avec ce qu’on essaie de mettre en plus plus vite ça sera résolu! On est efficace si tout notre être est dans l’action Mais avant tout déterminer les activités qui sont alignées à qui on est, revisiter ses objectifs!
    Essayer de mettre en place quoi que soit qui nous correspond pas, mais pour d’autres raisons c’est peine perdue… 🙂

Laisser un commentaire

178 Partages
Partagez155
Tweetez23