« Il n’y a pas de plus grand péché que le désir, pas de plus grande malédiction que l’insatisfaction, pas de plus grande infortune que de vouloir quelque chose pour soi. Mais celui qui sait qu’assez est assez en aura toujours suffisamment. » – Lao Tseu

Libération fardeauNote : cet article est une traduction de l’article The Cure for What Ails You: How to Beat the Misery of Discontentment de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Je parlais à une personne à qui je tiens hier, une femme qui, d’un point de vue extérieur, a tout: une maison incroyable avec piscine, un mari merveilleux, deux beaux enfants intelligents et en bonne santé, et une vie faite majoritairement de loisirs. Mais alors qu’on parlait de satisfaction dans la vie, elle a dit, « C’est de ça que j’ai besoin ─ j’ai besoin de trouver de la satisfaction ».

Elle avait les larmes aux yeux, et cela a touché mon cœur.

Elle n’est pas seule, pourtant : beaucoup de gens pensent qu’il manque quelque chose dans leur vie, que malgré le fait d’avoir tout ce dont ils ont besoin pour être heureux, ils ne sont pas heureux, ils n’arrivent pas à trouver de satisfaction.

J’ai traversé des moments comme ça dans ma vie, et je suis sorti de telles ornières plus d’une fois. Je sais que ce n’est pas facile, mais je sais aussi que c’est possible. En repensant à ces moments de ma vie, quand je surmontais mon mécontentement, j’ai réalisé qu’il y a trois choses que vous pouvez faire :

  1. Changer d’attitude et de perspective.
  2. Prendre des mesures positives.
  3. Faire quelque chose qui vous donne du sens.

Vous pouvez faire une de ces choses ou les trois, toutes à la fois, une par une, ou dans l’ordre qui fonctionne le mieux pour vous. Elles peuvent fonctionner seules, ou toutes ensemble.

Regardons chacune de ces solutions de plus près.

Changez d’attitude et de perspective

C’est primordial. Je ne peux pas surestimer l’importance de la façon dont vous voyez les choses. Et je sais, le pouvoir de la pensée positive est un cliché dans le monde du développement personnel, mais c’est parce que ça marche. Ca a marché pour moi dans tout ce que j’ai fait, et sans cela je n’aurais rien accompli ─ pas de blog populaire, pas de best-seller, pas de marathons, rien.

Mais c’est plus important encore que de simplement accomplir des choses ─ en changeant votre attitude, vous pouvez devenir heureux, presque immédiatement. C’est un choix.

Voici quelques méthodes, peu nombreuses mais importantes :

1. Appréciez ce que vous avez. Vous avez déjà des choses incroyables dans votre vie, que vous le réalisiez ou pas. La plupart d’entre nous avons des gens incroyables dans notre famille, parmi nos amis, d’autres gens à qui l’on tient et qui nous aiment en retour. Apprenez à apprécier ce miracle. La plupart d’entre nous sommes en bonne santé, ce qui est un autre miracle. La plupart d’entre nous avons des yeux, avec lesquels profiter des incroyables miracles des levers de soleil et de la nature et de la beauté qui nous entoure. La plupart d’entre nous avons des oreilles, avec lesquelles profiter de la musique, un des plus grands miracles existants. Soyez reconnaissant pour chacune de ces choses, et plus encore ! Prenez du temps chaque jour, tout au long de la journée, pour remercier la vie de ce qu’elle vous a donné, pour remercier les autres de ce qu’ils vous donnent, pour être reconnaissant.

2. Trouvez du bon dans toute chose. Tout peut être vu négativement, ou positivement. Je l’ai déjà dit, mais même la mort de mon grand-père a été une opportunité pour moi d’apprécier encore plus la vie, d’apprécier sa vie incroyable, d’apprécier le temps que je passe avec les gens que j’aime, d’avoir de la gratitude pour le fait même d’être en vie. Quand je tombe malade, c’est une chance pour moi de me reposer. Quand j’étais au chômage, j’avais plus de temps à passer avec ma famille, plus de chances de créer, un nouveau départ dans la vie. Quand votre enfant pique une colère, il s’exprime, affirme son indépendance, il est humain. Trouvez du bon dans tout ce qui vous irrite habituellement, dans tous ceux avec qui vous avez des problèmes.

3. Commencez à croire que vous pouvez changer les choses. Un sentiment général que les choses sont trop difficiles pour changer, qu’elles ne s’arrangeront jamais, peut en soi être la cause de nos problèmes. Au lieu de cela, commencez à croire que vous pouvez améliorer les choses, et vous ouvrirez les portes du changement. Et vous pourrez changer les choses ─ je l’ai fait, et beaucoup, beaucoup d’autres aussi. C’est possible.

4. Profitez du moment. Quoique vous fassiez en ce moment, ou à tout moment de la journée, prenez le temps d’en profiter. Quoique ce soit: lire, écrire, parler à un collègue, prendre une douche, monter les escaliers, manger, faire la vaisselle, nettoyer. Tout peut être entièrement apprécié si vous y faites attention. Ca rend la vie meilleure.

Prenez des mesures positives

Peu importe quelle mesure c’est, tant que vous faites quelque chose de positif. Commencez petit ─ ne prenez qu’une toute petite mini mesure. Mais commencez.

Et vous savez quoi ? Le fait de prendre cette petite mesure sera ressenti comme une victoire. Alors prenez ce sentiment de succès et utilisez-le pour prendre une autre tout petite mesure. Puis une autre. Et encore une autre. Et ainsi de suite, jusqu’à ce que vous vous retourniez et réalisiez que la somme des petites étapes que vous avez franchies représentent un joli voyage une fois mises bout à bout. C’est incroyable le pouvoir que ces petites étapes cumulées peut dégager avec le temps.

Deux bonnes façons de commencer :

1. L’exercice. Faites seulement 10 minutes d’exercice par jour. Marchez, joggez, nagez, faites du yoga, du Pilates, des pompes, peu importe. Le fait de s’entraîner régulièrement vous fera vous sentir bien. Cela peut changer votre vie. Utilisez ce sentiment positif pour faire autre chose de bien. Lisez-en davantage sur le fait de prendre l’habitude de faire du sport, et les programmes d’exercices simples pour débutants.

2. Le désencombrement. Désencombrez simplement une étagère, une table ou un plan de travail, un petit coin de pièce. C’est tout. Commencez seulement, et puis petit à petit (ou beaucoup d’un coup), continuez à désencombrer. Vous vous sentirez bien. Cela vous aidera à créer l’environnement dont vous avez besoin pour changer votre vie. Lisez-en davantage : Comment désencombrer une pièce entière en deux temps, trois mouvements, Esprit Zen : Comment ranger, Editez Votre Vie – 2 : Vos Pièces.

Ce ne sont que deux suggestions qui ont fonctionnées pour moi et beaucoup d’autres. Mais il y a beaucoup d’autres façons de commencer : se lever plus tôt, méditer, s’occuper du jardin ou de la maison, commencer à rembourser ses dettes, ou une des actions du paragraphe suivant, par exemple.

Faites quelque chose qui vous donne du sens

On se sent souvent insatisfait dans la vie parce que même si on a une belle vie ─ ou du moins, tout le confort et les loisirs dont on a besoin ─ on peut ne rien faire qui donne l’impression de valoir le coup. Cela peut paraître vide de sens.

Le remède : trouvez un sens, faites quelque chose de significatif. Quelques façons de faire :

1. Passer du temps avec ceux que vous aimez. J’aime passer du temps avec ma femme et mes enfants, avec mes sœurs et mes parents, et avec les autres gens à qui je tiens. Ca me procure du plaisir. Ca me parait plus utile que la plupart des choses que je fais (l’écriture mise à part). Je vous recommande de prendre le temps de faire quelque chose avec un proche ─ simplement aller se promener, jouer à un jeu ensemble, discuter, peu importe. Soyez réellement là ─ ne pensez pas aux autres choses que vous devez faire. Écoutez réellement. Essayez réellement d’aider la personne si possible. Cela fera une différence dans la vie de chacun de vous.

2. Faites du bénévolat. C’est un conseil banal, mais c’est parce que c’est génial. Il n’y a rien de comparable au fait de vous donner ─ votre temps, votre amour ─ à quelque chose que vous sentez utile. Appelez aujourd’hui pour savoir comment devenir volontaire pour une organisation que vous aimez, et notez un rendez-vous sur votre calendrier.

3. Créez quelque chose qui a du sens. Comme je l’ai dit plus haut, écrire est une chose qui a beaucoup de sens pour moi. Tout type de création ─ que ce soit écrire, dessiner, jouer de la musique, faire du design, construire quelque chose ─ peut amener du sens à votre vie. Vous créez quelque chose de nouveau, vous vous exprimez, vous le partagez avec les autres de sorte que cela puisse enrichir leur vie et le monde en général.

4. Rendez les vies des autres meilleures. Le bénévolat est juste une façon de le faire. Mais vous pourriez aussi penser à vos proches, vos voisins, aux autres dans le monde qui vous entoure, et penser à la façon dont vous pourriez les aider, rendre leur vie meilleure, même de façon minime. Cela peut être en leur cuisinant des cookies, en les écoutant, en nettoyant pour eux, en leur écrivant une lettre, en leur achetant un joli cadeau, peu importe.

Ce ne sont que des exemples, bien évidemment ─ il y a beaucoup d’autres façons de faire des choses utiles. Cela a marché pour moi, mais je suis sûr que vous trouverez votre propre façon de faire.

Quelles sont les actions que vous avez trouvées utiles dans votre vie, et celles par lesquelles vous avez combattu votre insatisfaction? Partagez-les en commentaires !

Recherches utilisées pour trouver cet article :

etre tourmenté, fardeau, comment ne plus être tourmenté, comment identifier ce qui me tourmente, Pensee positive pour ne plus etre tourmenté dans mon coeur, se debarasser de quelque chose qui tourmente

Tags: , , , , , , ,

6 commentaires on Le remède à ce qui vous tourmente: comment vous débarrasser du fardeau de l’insatisfaction

  1. Ce sont de bons conseils, de bons principes. Mais est ce que ça suffira à changer la frustration en satisfaction pour les gens qui voient toujours ce qui leur manque ?

    J’en doute. Je pense que les habitudes de penser et de voir la vie d’une certaine manière est tellement bien ancrée pour certains qu’il faut quelque chose de plus.

  2. CoCoach dit :

    Oui vous pouvez douter que cela suffise à nous rendre la vie plus satisfaisante.
    Le premier pas serait de mettre en application ces conseils si simples pour en vérifier le fonctionnement. Cela a très bien fonctionné pour moi. A qui le tour?
    Merci Olivier Roland pour ces traductions très fidèles des articles de Leo Babauta.

  3. Je suis sur que cela suffise à nous rendre la vie plus satisfaisante. C’est aussi des conseils que je peux donner.
    Je disais juste que pour certains qui sont dans la frustration et l’insatisfaction n’arriveront tout simplement pas à appliquer tous ces bons conseils. Pas parce qu’ils ne veulent pas, mais parce qu’ils ne peuvent pas.
    La façon de voir les choses de la vie ne changent rarement sans une grande motivation intérieure de changement.

  4. Said dit :

    J’apprécie beaucoup cette façon simple voir innocente ou même désinvolte de rendre des questions existentialistes ou tout au moins psychologiques aussi solubles dans les remèdes populaires ou dans le bons sens je suis certain de l’efficacité pour pas mal de gens mais il reste, pour me joindre à la remarque de Frederic Langourieux, que l’insatisfaction puise ses causes dans les prémices de la vie de l’individu dans l’éducation, dans les conflits familiaux et qu’elle à des conséquences lourdes sur la vie humaine.

  5. Anicée dit :

    Bonjour,
    Il me semble que tout est dit dans cet article, le retour du bon sens, apprendre à écouter plutôt qu’entendre, à regarder plutôt que voir, et les choses les plus banales deviennent pleines de sens. On se rend alors compte qu’on a à portée de la main beaucoup plus qu’on ne pense, et c’est là que ça fait du bien et que ça donne envie d’aller plus loin. Mais pour tout ça il faut prendre le temps de s’arrêter et faire des choix, ne plus se plier à la fameuse expression qu’on entend si souvent “Je n’ai pas le choix”… En fait le choix on l’a toujours, mais on fait souvent celui qu’on ne désire pas en se croyant obligé alors qu’on ne l’est pas. Tout est fait aujourd’hui pour nous culpabiliser et nous mettre dans un doute permanent, mais nous oublions trop que nous possédons quelque chose que rien ni personne ne peut nous enlever, notre libre-arbitre, il faut le réveiller et s’en servir, certes ça prend du temps de le dépoussiérer, mais quelle satisfaction de le remettre en marche :-))), de sortir des chemins battus pour enfin prendre “son chemin à soi” et non celui qu’on veut nous faire prendre à tout prix. Et pour tout ça, rien ne vaut un peu ou même beaucoup d’immobilité, n’est ce pas ?
    Belle journée à tous !

    • SIMON Nelly dit :

      Bonjour, moi je me lève tous les jours de très bonne humeur, même si de petites douleurs apparaissent. Je me dis que ce n’est pas grave ( vu mon âge, j’ai 56 ans ) , je fais du sport tous les jours les matins ( abdos ) et les soirs après le travail ( abdos ).Je me sens bien, chaque chose que je fais,je le fais en connaissance de cause et c’est bien réfléchi, je ne regrette rien, même si je me prends une veste, cela me sert de leçon pour ne pas refaire les mêmes erreurs. J’essaie de vivre chaque jour comme ci c’était le dernier et je le fais pour moi. Cela est très important pour le moral, faire une chose pour soi et non pas pour les autres, c’est déjà une grande satisfaction, et dans tous les domaines ( amour, travail et loisirs ), je suis une femme décidée, indépendante avec beaucoup d’amis ( amies) famille et autres ( ces derniers comptent énormément dans la vie ) et j’en profite même si ce n’est si souvent que je peux aimer et me faire aimer par quelqu’un par les temps qui courent, la vie est trop courte et elle défile à une vitesses, profitez de chaque moment intensément. Bisous Cordiaux

Laisser un commentaire