« Dieu m’a donné la sérénité d’accepter
Que les choses ne peuvent pas changer ;
Le courage de changer les choses que je peux ;
Et la sagesse nécessaire pour faire la différence. »
– Reinhold Niebuhr

Les autresNote : cet article est une traduction de l’article 10 Ways to Deal With the Non-Simplifying Others in Your Life de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

La question qui m’est certainement la plus fréquemment posée par ceux qui essaient de simplifier leur vie n’est pas « Comment simplifier », mais « Et si les autres gens dans ma vie ne veulent pas simplifier ? »

C’est un problème incroyablement commun, et un de ceux qui n’ont pas de réponse facile.

Pourtant, voici des choses que vous pouvez faire si les gens qui vous entourent, membres de la famille, amis, collègues ou autres dans votre vie se mettent en travers du chemin vous menant à la simplicité.

J’ai la chance que ma femme, Eva, me soutienne indéfectiblement et qu’elle m’ait en fait rejoint dans mon voyage vers la simplicité. Elle a éliminé beaucoup de ce qu’elle a, a rationnalisé sa vie, et bien qu’elle ne soit pas aussi minimaliste que moi (qui pourrait la blâmer ?), elle a fait d’énormes progrès et je suis fier d’elle.

Mais ça n’est pas arrivé par accident ─ j’ai engagé Eva là-dedans depuis le début, je l’ai eue à mes côtés, et je ne l’ai pas poussée ou essayé de la forcer à faire quoi que ce soit (bon, en règle générale ─ je ne prétends pas être parfait). Et évidemment, le plus important est qu’elle veut sincèrement que je sois heureux et que je réussisse dans tout ce que je fais. Comme je le disais, je suis très chanceux.

J’ai réussi à faire participer mes enfants, au moins un petit peu, à beaucoup de choses que je fais, et j’ai également réussi à les laisser vivre leur vie différemment de la mienne. J’ai aussi du gérer les autres membres de la famille et les gens dans ma vie qui ne me soutenaient pas autant ─ et dans certains cas, étaient totalement contre certaines choses que j’essayais de faire.

La méthode simple de Leo pour gérer ces gens

Comment est-ce que je me suis débrouillé avec ces gens-là ? J’aimerais partager certains trucs qui ont marché pour moi, en espérant que cela aidera certains d’entre vous. Comme toujours, cela dépendra de votre expérience.

1. Un modèle de comportement. La chose la plus importante à faire pour convertir les autres à vos idées est d’être le meilleur modèle possible. Montrez l’exemple, et faites-le de façon visible, pour que les autres puissent voir ce que vous faites. Cela vaut pour votre épouse, pour vos enfants, votre famille et vos amis, ainsi que vos collègues. Le simple fait de montrer comment faire peut être en soi un excellent outil. Désencombrez votre vie, vivez plus simplement, et cela contribuera considérablement à convaincre les autres.

2. Faites savoir à quel point c’est important pour vous, et ce que cela vous apporte. C’est en réalité la deuxième étape de votre rôle de modèle : en commençant à vivre simplement, montrez aux autres à quel point c’est bon pour vous, à quel point cela représente une part importante de votre vie. Parlez-en avec eux et dites-leur pourquoi vous faites cela. Quand les gens comprennent votre motivation, ils peuvent commencer à participer, ou au moins arrêter de se sentir aussi menacés. Et quand ils verront toutes les choses supers que cela amène dans votre vie, ils se sentiront de plus en plus proches de votre façon de voir les choses.

3. Demandez de l’aide. Une des premières choses avec Eva a été de lui demander de me soutenir. Pas seulement en étant d’accord, mais en m’aidant physiquement. J’ai confessé que je ne pouvais y arriver seul et que j’avais besoin de son aide. Beaucoup de gens, s’ils tiennent vraiment à vous, voudront vous aider. Ils veulent que vous soyez heureux, et si vous leur dites comment ils peuvent vous aider à réussir, ils feront de leur mieux. Si possible, faites de la simplification un effort d’équipe ─ pas seulement quelque chose que vous faites, mais quelque chose que vous faites tous ensemble. Et faites-en un jeu !

4. Eduquez-les. La meilleure façon d’éduquer les autres est, comme je le disais précédemment, de donner le bon exemple. Mais au-delà de ça, vous pourriez vouloir partager les livres, les sites web et les blogs que vous lisez, pas pour insister sur ce que cela change, mais simplement pour montrer ce qui vous intéresse et comment ils pourraient en apprendre plus s’ils étaient intéressés. Les documentaires, podcasts, magazines, et autres bonnes sources d’information peuvent également être utiles. Vous ne pouvez pas forcer les gens à lire ou regarder, mais vous pouvez leur en donner la possibilité. De plus, parlez-en avec eux ─ là encore, pas de façon insistante mais pour leur montrer votre passion et la façon dont vous aimeriez partager ce que vous apprenez. Si ils ne sont pas intéressés, inutile de radoter encore et encore.

5. Aidez-les à réussir. Si vous arrivez à convertir certaines des personnes les plus importantes dans votre vie à votre façon de penser, au moins dans une faible mesure, ne les critiquez pas quand ils ne le font pas aussi bien que vous aimeriez, ou autant que vous le voudriez. Encouragez-les plutôt, soyez content pour eux, et apportez-leur votre soutien autant que possible. Là encore, faites-en un travail d’équipe.

6. Réalisez que vous ne pouvez pas contrôler ou changer les autres. Une des frustrations les plus habituelles apparaît lorsque les gens essayent de contrôler d’autres gens, ou les forcent à changer. C’est une des recettes du désastre. Vous pouvez essayer de contrôler les autres, mais il y a aura toujours une lutte, et vous perdrez toujours d’une certaine façon. Cela s’applique à tous ceux qui vous entourent, même aux enfants. Nous essayons de les contrôler mais nous ne pouvons pas, pas vraiment. À la place, essayez d’influencer les autres, de les encourager, de les soutenir, de les aider à trouver le bonheur. Et débarrassez-vous de votre envie de contrôler. C’est difficile mais vraiment essentiel ici. Une fois que vous pouvez relâcher ce besoin de contrôler, vous trouverez beaucoup plus de bonheur.

7. Fixez des limites. Une fois que vous arrêtez d’essayer de contrôler les autres, vous devez trouver des moyens de vivre ensemble avec différents objectifs et différents façons de vivre. Si vous voulez simplifier et que ceux avec qui vous vivez ou travaillez ne veulent pas, comment pouvez-vous coexister pacifiquement dans le même espace ? Quelques possibilités (mais nullement une liste exhaustive) : décidez qui possède quoi et ne simplifiez que vos propres choses ; divisez la maison ou le bureau entre votre zone et les leurs ; trouvez un joyeux compromis entre simplicité et désencombrement majeur.

8. Soyez patient. Ne vous attendez pas à ce que les autres changent en une nuit simplement parce que vous l’avez fait. Les gens importants dans votre vie pourraient ne pas être aussi excités que vous à propos de ce changement, parce que cela ne vient pas d’eux. Ils n’apprendront peut-être pas aussi vite que vous l’avez fait, ou n’iront pas aussi loin. Ou ils pourraient ne pas vouloir changer ou soutenir votre changement du tout, pour commencer… mais avec le temps, ils pourraient changer d’avis. Là encore, ne soyez pas pressant ou désagréable à ce propos, mais soyez plutôt patient, encourageant, avec une attitude de partage de ce que vous apprenez et qui vous passionne.

9. Changez ce que vous pouvez. Parfois vous ne pouvez pas changer tout ce que vous aimeriez, et vous devez apprendre à accepter cela. Trouvez des zones que vous pouvez contrôler, trouver des endroits que les autres vous permettront de changer, et concentrez-vous sur ceux-ci. Les autres endroits pourront venir par la suite (ou pourraient ne pas le faire). C’est ce qui arrive quand on a d’autres personnes dans sa vie ─ vous abandonnez tout contrôle, mais vous profitez également de la merveille du partage de votre vie avec d’autres êtres humains, quelque chose que je n’abandonnerai jamais.

10. Trouvez du soutien. Si vous ne pouvez obtenir le soutien de certaines personnes dans votre vie, trouvez-en ailleurs si possible. Cela pourrait venir d’autres qui font la même chose que vous ─ des amis ou de la famille, ou des gens dans votre communauté. Cela pourrait être des communautés en ligne, comme les réseaux sociaux ou les forums. Il y a des tonnes de personnes alentour qui essayent de faire plus simple. Partagez vos progrès, vos challenges, vos frustrations avec eux, et vous trouverez de l’aide de la part des gens qui comprennent.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherches utilisées pour trouver cet article :

les elements perturbateur, les éléments perturbateurs de la communication

Tags: , , , , ,

Laisser un commentaire

10 Partages
Tweetez8
Partagez2