Note : cet article est une traduction de l’article 6 Money Lessons for My College-Aged Daughter de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Argent

Ma fille Chloé démarre à l’université cet automne, et avec son indépendance de fraîche date arriveront les toutes nouvelles responsabilités de gestion de l’argent.

Comme beaucoup de jeunes gens, elle déteste penser à ses finances.

J’étais l’un d’eux. J’ai toujours redouté le budget, le paiement des factures, le fait de penser à son épargne et à sa retraite, et je me disais que je pourrais toujours m’en occuper plus tard.

Le problème avec ça est que vous finissez par vous auto-escroquer en repoussant toujours ces choses à plus tard. Vivre dans l’instant présent est super, jusqu’à ce que les finances vous rattrapent et que l’instant présent craigne parce que vous traînez une tonne de dettes.

J’ai trouvé que vivre consciemment signifie ne pas seulement s’amuser sur le moment, mais s’occuper des choses dès maintenant, quand elles sont petites, plutôt qu’attendre qu’elles deviennent énormes.

Alors avec cela en tête, il y a quelques leçons que j’aimerais mettre en exergue pour Chloé, et pour quiconque se lance à l’université.

1. Dépensez moins que ce que vous gagnez. Ok, c’est presque la seule leçon dont vous aurez besoin, mais c’est si important que je vais davantage le détailler. La plus grande raison pour laquelle les gens ont des problèmes financiers est qu’ils dépensent de l’argent qu’ils n’ont pas vraiment. Puis vous finissez dans le trou, et c’est difficile d’en ressortir, et vous travaillez un nombre d’heures fou pour vous aligner sur vos dépenses, et vous finissez avec une vie qui tourne autour de rien d’autre qu’essayer de régler toutes les dépenses faites pour des conneries dont vous n’avez pas besoin.

Donc dépensez moins, travaillez moins, inquiétez-vous moins, et soyez plus heureux.

1a. Ne vous endettez pas. Si vous dépensez moins que ce que vous gagnez, vous ne vous endetterez pas, c’est évident. C’est facile, pourtant, de prendre une carte de crédit pour étudiant et d’y faire passer les achats pour lesquels vous n’avez pas encore l’argent. Vous pourrez les payer la semaine prochaine quand vous aurez votre chèque, non ? C’est une pente extrêmement glissante. Les prêts étudiants sont un des meilleurs moyens d’avoir des dettes par-dessus la tête. Les dettes pour lesquelles vous payez pour un diplôme qui vous rapportera beaucoup d’argent ne sont pas les pires, mais la plupart d’entre nous ne gagnons pas 50 000 € par an et ne devrions pas prendre de prêt étudiant de 50 000 €.

1b. L’épargne est votre première facture à payer. Si vous dépensez moins que ce que vous gagnez, épargnez le reste. Automatisez le versement de votre épargne à chaque paye, et faites-en la première et la plus importante des factures à payer. Pas une option. Vous serez heureux de voir votre épargne augmenter, en particulier dans des cas d’urgence.

1c. Si vous n’avez pas l’argent, faites sans. C’est une leçon que beaucoup de gens (jeunes ou vieux) oublient. Vous n’avez pas réellement besoin d’une voiture, donc si vous ne pouvez pas vous offrir de la payer cash, ne prenez pas un crédit. Vous n’avez pas besoin de beaux habits, ou d’un smartphone, ou d’un ordinateur portable design ou d’un iPad ou d’un Kindle, vous n’avez pas besoin d’aller dans de bons restaurants ou au cinéma ou dans des bars. Si vous n’avez pas l’argent, trouvez de moyens gratuits de vous amuser ou de faire les choses que vous voulez faire.

2. Faites un budget très très simple. Cela fait peur aux gens qui n’ont jamais fait de budget, mais ce n’est pas facile. Listez vos revenus, puis listez vos factures (et épargne). Si les factures dépassent les revenus, supprimez-en. Utilisez un simple tableur pour faire les calculs à votre place. Cela vous aide à savoir ce qui entre et sort. J’aime le système des enveloppes pour m’assurer que je ne dépense pas trop dans des dépenses variables.

3. Payez les factures immédiatement. Si vous avez l’argent, payez la facture aussitôt qu’elle arrive. Vous pouvez généralement le faire en ligne, mais si ce n’est pas le cas, il suffit de faire un chèque, de le mettre dans une enveloppe, et d’écrire l’adresse dessus ─ deux minutes. Faites cette action de deux minutes immédiatement, afin de ne pas devoir vous en soucier plus tard. Si vous laissez le paiement des factures être retardé, cela devient une chose redoutée, et vos factures commencent à s’empiler, ce qui est alors bien pire.

C’est tout ce que vous avez besoin de savoir. Si vous mettez de côté quand vous êtes à l’université, évitez les dettes (sauf peut-être un prêt étudiant modeste), et payez vos factures à temps, tout ira pour le mieux.

Tags: , , , , ,

Un commentaire on 6 leçons financières pour ma fille à l’université

  1. Sages conseils effectivement,
    tout simplement du bon sens que nous avons tendance à oublier du fait des nombreuses “tentations” et “facilités de paiement”, mais en réalité c’est un piège et cela devient comme une addiction et sans fin : emprunt sur emprunt pour payer l’emprunt précédent et ainsi de suite …
    Sinon l’argent nous devons apprendre à l’aimer, à le respecter et à reconnaître sa valeur positive pour qu’il viennent à nous, tel un moyen pour accomplir notre vie matérielle, tel un moyen d’échange car nous avons besoin d’échange comme de l’amour …
    Et apprendre à donner pour recevoir, donner de soi, donner de l’énergie, donner de ses compétences, offrir, partager …
    “L’énergie argent” doit circuler …
    Et savons-nous recevoir ? … cela compte aussi …
    Je traite cela dans un de mes prochains séminaires sur l’argent et l’abondance,
    A bientôt
    Philippe

Laisser un commentaire

43 Partages
Partagez30
Tweetez13