Toutes les misères de l’Homme viennent de son incapacité à rester assis seul dans une pièce vide et calme. – Blaise Pascal

Note : cet article est une traduction de l’article Learning to Sit Alone, in a Quiet Empty Room de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Pièce videPensez à certains problèmes de nos vies quotidiennes, et à la façon dont beaucoup d’entre eux seraient simplifiés si nous pouvions apprendre à nous asseoir seul, dans une pièce vide et calme, en étant bien.

Si vous êtes bien en étant assis seul calmement, vous n’avez pas besoin de manger cette malbouffe, d’acheter impulsivement, d’acheter le tout dernier gadget, d’être sur les réseaux sociaux pour voir ce dont parlent ou ce que font tous les autres, de vous comparer aux autres, de gagner plus d’argent pour pouvoir faire aussi bien que le voisin, d’obtenir la gloire et le pouvoir, de conquérir d’autres pays ou de déclarer la guerre, d’être impoli ou violent avec les autres, d’être égoïste ou envieux, d’être constamment occupé ou productif.

Vous êtes bien, et n’avez besoin de rien d’autre. Cela résout beaucoup de problèmes.

Pouvez-vous vous asseoir seul dans une pièce vide ? Pouvez-vous apprécier le plaisir du calme ?

La plupart d’entre nous avons du mal à rester assis seul, dans le calme, sans rien faire. Nous avons besoin de faire quelque chose, de vérifier nos boîtes de réception et nos réseaux sociaux, d’être productif. Rester assis peut être difficile si vous n’avez pas développé cette habitude.

Je l’ai appris. Le matin, quand mon café coule, je m’assois. Même pendant quelques minutes, pour commencer, c’est instructif. Vous apprenez à écouter vos pensées, à être conscient de vos envies de faire autre chose, de planifier et de fixer des objectifs. Vous apprenez à faire attention à vous, mais en restant simplement assis calmement et sans agir vis-à-vis de ces envies. Vous apprenez à être bien dans le calme.

Vous apprenez à savourer le calme. C’est quelque chose que la plupart d’entre nous n’avons pas, du calme, et cela demande de s’y habituer. Quand nous conduisons ou sortons faire du sport ou mangeons ou travaillons, nous écoutons de la musique ou parlons avec les gens ou mettons la télévision. Le calme peut être incroyable, cependant, parce que cela nous aide à nous calmer, à contempler, à ralentir pour savourer le vide.

Une pièce vide, également, est un luxe. J’essaye de vider ma chambre de tout le désordre, de sorte qu’elle soit relativement nue. Il ne reste que moi, et la pièce est une page blanche prête à remplie de ce que je suis, de ma créativité, de mon silence. J’aime les chambres spartiates.

Être seul est un autre plaisir que nous négligeons trop souvent. Quand nous sommes seuls, nous allons sur Internet ou nous regardons la télé pour voir ce qui se passe d’autre, ce que les autres font ou disent, au lieu de rester simplement seul. Cet isolement est une chose nécessaire, qui nous permet de nous trouver, d’apprendre à être bien avec peu au lieu d’en vouloir toujours plus.

Pouvez-vous vous entraîner à être seul, à être immobile, à être calme ? Juste un peu au début, puis peut-être un peu plus. Écoutez, regardez, apprenez sur vous-même. Trouvez le bien-être. N’ayez besoin de rien d’autre.

 

Crédits photo : 3darcastudio 

Recherches utilisées pour trouver cet article :

pièce vide

Tags: , , , , , , ,

10 commentaires on Apprendre à s’asseoir seul, dans une pièce vide et calme

  1. Nathalie dit :

    Bonjour Olivier,
    Le matin c’est à peu près ça pour moi…
    Lire les mails et dans le calme avant que toute la maisonnée se lève…

  2. Lo dit :

    Bonjour Olivier,
    Merci infiniment pour cet article.
    J’ai très envie d’expérimenter cet état.
    Je sens néanmoins une peur en moi, je ne sais de quoi.
    Le “Qui suis-je” ne laisse pas indifférent. Être là avec soi et s’accepter “nu” (sans tous le reste), une calme appréhension de cet inconnu en moi. Pourtant cet inconnu appel à cela, souhaite que nous nous retrouvions.
    Une belle expérience à vivre, j’en suis sûre.
    Une belle journée à vous.
    Lo

  3. ERIC dit :

    Bonne idée de regarder couler son café; je teste dès demain matin.
    Il n’est pas toujours évident d’avoir une pièce à soi et vide ! C’est aussi pour cela que je déménage prochainement…
    En attendant, je me réfugie chez CBS … Pas la télé mais en langage acro: Créer sa Bulle de Sauvegarde . Je visualise un bulle, comme le dessine Folon, et je m’y installe mentalement pour prendre de la hauteur, respirer tranquillement et regarder ce qui se passe à l’extérieur où je ne suis plus. Quelques minutes de détente avant de revenir sur terre, ça fait du bien.

  4. L............ dit :

    Bonjour
    Merci pour cet article intéressant
    Vous voyez, j’avais un petit moment à moi et je suis allée regarder mes mails et la newsletter m’indiquant votre article!
    Juste avant, j’avais vraiment hésité avec me garder un moment de silence et de calme. Aussi, votre article m’a “parlée”!
    Et je ne connaissais pas cette belle citation de Blaise Pascal!
    Bon, je vais essayer le calme à présent…
    Que vous apporte le calme à vous? Que faites-vous dans ces moments là? Vous méditez? il est difficile de ne penser à rien…
    A bientôt de vous lire
    Une lectrice
    L……………

  5. jacline dit :

    D’abord un sensation de malaise … une gêne … ce silence , ce vide çà fait peur … le corps veut se mettre en mouvement… fuir , remplir …quelque chose à faire , à voir ,à écouter… mais y rester, respirer et puis le calme doucement s’installe et la peur s’éloigne. De quoi avons nous si peur ?

  6. Pourquoi avons-nous tant de mal à rester assis seul dans une pièce? tout simplement parce que nous avons peur, peur de nous trouver face à une sensation de vide intérieur, un vide auquel nous n’avons jamais pris le temps de nous habituer, un vide qui nous paraît ainsi…mais qui ne l’est pas!
    c’est simplement notre espace intérieur, dans lequel nous ne retrouvons pas ce avec quoi nous remplissons habituellement notre espace extérieur…d’où notre tendance à l’étiqueter comme “vide”!
    en fait c’est notre “chez nous”.
    D’où l’excellente suggestion de vider une de nos pièces de vie de tout le superflu, cela pourrait nous familiariser avec la simplicité, celle qui est toujours au fond de nous …mais que nous ne savons pas encore voir!

  7. Gina dit :

    Bonjour Olivier,
    merci pour cet article inspirant. Je crois que le calme est la nourriture de l’esprit car dans le calme on voit mieux les choses, on trouve des idées, on avance. Ce n’est pas facile au début mais dès qu’on le fait régulièrement après ça va et on peut rester parfois des heures dans le calme.
    Gina

  8. A chaque fois que j’ éteins la radio et qu’ arrive le calme, un sourire éclaire mon visage et un grand soupir d’ aise m’ envahit:je suis bien!

  9. remy66 dit :

    Il parait que Steve Jobs aimait vivre dans des pièces vides

  10. Jérémie dit :

    Je ne suis pas tout à fait d’accord sur la pièce. La pièce est artificielle, déracine
    Je recommanderais l’exercice dans la nature, pieds nus, dans la terre (de préférence noire ou sableuse). L’effet n’en est que meilleur

Laisser un commentaire