Note : cet article est une traduction de l’article How to Build the Muscle of Change de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Muscle du changementQuand vous essayez de faire un changement dans votre vie, de créer une nouvelle habitude, de définir une nouvelle résolution, etc., êtes-vous généralement bon pour ça, ou est-ce que le changement échoue au bout de 2 ou 3 semaines ?

Certaines personnes y sont meilleures que d’autres parce qu’elles ont appris certaines stratégies simples pour changer, mais aussi parce qu’elles ont développé leur muscle du changement.

Qu’est-ce que le muscle du changement ? C’est le muscle que nous utilisons pour générer des changements dans nos vies, et comme nos muscles physiques, il est faible si vous ne l’avez pas entraîné.

J’ai commencé à entraîner mon muscle du changement en 2005, quand il était faible et que je n’arrivais jamais à faire le moindre changement durable. Je me sentais impuissant, et je ne savais pas quoi faire. Je me sentais comme si je n’arriverais jamais à faire de changements.

Mais j’ai appris depuis des années que le muscle du changement est comme les autres muscles : vous pourriez être faible au début, mais vous vous renforcerez avec un entraînement régulier.

Imaginez essayer de soulever un haltère chargé de 160 kg de poids. Même le décoller de 10 cm au-dessus du sol serait presque impossible pour les gens qui n’ont pas entraîné leurs muscles à soulever des charges lourdes. Vous lutteriez et seriez sur le point de vous faire exploser une veine, mais vous ne feriez pas bouger l’haltère d’un pouce. Mais… si vous commenciez avec seulement l’haltère (sans poids dessus) et que vous souleviez ça pour commencer, vous auriez beaucoup plus de chances d’y arriver. Ajoutez ensuite 5 à 10 kg de chaque côté, et vos muscles se développeront fortement. Continuez à en ajouter un peu au fur et à mesure, et vous serez bientôt capable de soulever l’haltère chargé de 160 kg, ce qui autrefois paraissait impossible.

Votre muscle du changement fonctionne de la même façon. En apprenant la façon de développer mes muscles physiques, je réalise le nombre de parallèles qu’il existe avec le développement du muscle du changement.

Les principes du développement

Les principes de développement du muscle du changement sont similaires à ceux du développement des muscles normaux :

  1. Commencez petit. Si vous essayez de soulever trop de poids dès le début, vous ne serez pas très en forme, vous vous blesserez et cela ne durera pas longtemps. Mais si vous commencez avec seulement l’haltère (ou un autre poids léger), vous pouvez apprendre comment soulever et vous aurez plus de chances de vous y tenir pendant longtemps. Le muscle du changement est le même : commencez avec un changement, juste 5 minutes par jour. Vous voudrez en faire plus, mais si vous en faites plus, vous aurez plus de chances d’échouer à long terme.
  2. Pratiquez régulièrement. Certaines personnes iront à la salle de sport, puis arrêteront, puis recommenceront quelques mois plus tard. C’est une perte de temps, et ils ne noteront aucun progrès. Vous devez le faire régulièrement pour voir des progrès. Il en va de même avec le muscle du changement : faites-le quotidiennement, simplement 5 minutes par jour. Vous vous renforcerez de plus en plus avec un entraînement régulier. Ne commencez pas trop gros, pour échouer au bout d’une ou deux semaines, et recommencer plus tard. La répétition régulière est la clé.
  3. Augmentez graduellement la charge. Si vous n’augmentez pas les poids, vous ne vous renforcerez pas. Mais si vous augmentez trop, vous vous blesserez. Avec votre muscle du changement, augmentez votre entraînement quotidien de 5 minutes par semaine – donc 5 minutes par jour la première semaine, puis 10 minutes par jour la deuxième semaine, etc. Vous serez abasourdi de la force que gagnera votre muscle du changement avec une augmentation progressive de la charge.
  4. Reposez-vous, et réduisez le reste du travail. La plupart des gens ne comprennent pas l’importance du repos en ce qui concerne l’entraînement. Nous nous entraînons, puis nous nous reposons, et nous nous développons. Si nous ne nous reposons pas, nous diminuons nos progrès. Développer le muscle du changement est pareil ; vous avez besoin de vous entraîner (seulement 5 minutes par jour pour commencer), puis de vous reposer. Autrement dit n’essayez pas de faire des changements qui durent toute une journée pour commencer. N’essayez pas de faire votre premier changement en voyageant et en vous attelant à de gros projets tout en vous suivant des cours, les trois en même temps. Vous vous surchargerez. Faites un changement, et tenez-vous à une routine/charge régulière pour le reste de la journée.
  5. Nourrissez ce développement. Mis à part le repos, l’alimentation est un des aspects du développement de muscles les plus sous-estimés. Vous avez besoin de suffisamment de calories pour vous développer, autrement tout l’entraînement du monde ne vous mènerait nulle part. Alors qu’est-ce qui alimente le muscle du changement ? La motivation. Trouvez autant de façons de vous motiver que possible : rendez le changement appréciable, trouvez un partenaire, rejoignez un cours, bloguez publiquement sur le sujet, rejoignez un forum, créez des récompenses, célébrez les petites victoires, créez une charte pour définir vos progrès, etc. Plus vous en faites, mieux c’est. La plupart des gens sous-alimentent leur muscle du changement.

Premiers pas

Alors comment commencer à entraîner votre muscle du changement s’il est faible et sous-entraîné ? De la même manière que vous avez commencé pour l’entraînement physique ; commencez avec des exercices simples, un peu chaque jour.

Voici ce que je recommande :

  1. Choisissez un changement positif, facile, que vous pouvez faire en 5 minutes. Vous voulez un jardin ? Juste 5 minutes de jardinage par jour. Vous voulez ranger ? Courir ou nager ? Méditer ? Juste 5 minutes par jour.
  2. Concentrez-vous sur le fait d’apprécier la nouvelle habitude. Si vous l’appréciez, vous voudrez continuer à le faire plus longtemps. Si vous le faites pour « vous améliorer » ou parce que c’est « bon pour vous » ou que vous « devriez », vous ne vous y tiendrez pas longtemps.
  3. Mettez votre concentration sur le fait de le faire régulièrement, pas sur le fait de vous développer rapidement. Faites-le quotidiennement, à la même heure chaque jour.
  4. Diminuez les autres changements, de sorte à pouvoir mettre toute votre énergie sur ce seul changement.
  5. Alimentez votre changement avec autant de motivation qu’il est humainement possible. Dans ce genre de cas, le mieux n’est pas l’ennemi du bien.
  6. Augmentez petit à petit en ajoutant 5 minutes à votre entraînement quotidien chaque semaine.

Vous serez étonné de la quantité de progrès que vous ferez au fil du temps, au fur et à mesure que votre muscle du changement se renforce.

Nous avons tendance à justifier nos erreurs par notre manque de discipline, mais nous ne sommes pas indisciplinés ; nous sommes juste sous-entraînés. Développez votre muscle du changement avec des principes de développement intelligents, et bientôt vous  vous serez un énorme malabar dans la maîtrise du changement.

 

Crédits photo : Syda Productions

Tags: , , , , , , ,

5 commentaires on Comment développer le muscle du changement

  1. Cédric dit :

    Très bon article et très bons conseils comme d’habitudes. Nous sommes effectivement trop impatients et voulons obtenir des résultats immédiats. Cette attitude est contreproductive. En suivant les recommandations de Léo, nous travaillons la patience et la confiance en soi qui sont de grandes vertus. Ce principe est effectivement valable pour tous les domaines de notre vie. Si seulement on commençait à enseigner tout ça à l’école, au lieu d’apprendre aux enfants toujours plus, toujours plus vite…

    • Anne dit :

      C’est vrai que la création d’une école où l’on enseignerait tout cela serait merveilleux …

  2. Bonne idée que cette comparaison avec la musculation, il fallait oser!! en fait cela revient encore et toujours à lâcher prise de nos “habitudes”, de nos concepts de ce que devrait être notre vie, et de la sorte faire de la place pour de nouvelles expérimentations, de nouveaux projets….
    par expérience, et pas seulement personnelle, je sais qu’il faut quelque chose pour faire des piqûres de rappel à partir d’un certain délai, car notre ego essaie toujours de reprendre du terrain ….

  3. koffi aimé dit :

    cela a bel et bien besoin d’une nutrition bien étudiée.

  4. mireille looh dit :

    MERCI OLIVIER;
    Nous avons tous à un certin moment de notre vie besoin de changement au sens que cet article nous en dessine le chemin à suivre.

Laisser un commentaire