Commence déjà par vivre, et compte chaque jour séparé comme une vie séparée. – Sénèque

Note : cet article est une traduction de l’article How to Live Well de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Je ne suis pas un homme riche, pas plus que je ne vole autour du monde et que je ne bois du champagne avec des gens célèbres dans des endroits exotiques, ou que je ne possède de voiture sportive ou de 4×4 ou de yacht.

Et pourtant, je suis très heureux.

Bien plus heureux qu’il y a sept ans quand je mangeais des nourritures frites et des sucreries tout le temps et que je me sentais en mauvaise santé et en surpoids, quand je regardais la télévision et que j’étais hors de forme, quand je faisais beaucoup de shopping et que j’étais endetté, quand j’avais un travail qui payait plutôt bien et que je n’avais pas de temps pour moi ou pour ceux que j’aime.

Comment ai-je accompli ceci ? Avec de petites astuces. La vérité est que vous n’avez pas besoin de vivre bien ; vous avez juste besoin du bon état d’esprit.

Voici ce que j’ai appris concernant le fait de vivre bien avec peu :

  1. Vous avez besoin de très peu pour être heureux. Une nourriture végétale simple, un abri modeste, quelques habits de rechange, un bon livre, un carnet de notes, un travail qui a du sens, et des gens qui vous aiment.
  2. Veuillez peu de choses, et vous ne serez pas pauvre. Vous pouvez avoir beaucoup d’argent et de possessions, mais si vous en voulez toujours plus, vous êtes plus pauvre que le type qui a peu et ne veut rien.
  3. Concentrez-vous sur le présent. Cessez de vous inquiéter à propos de l’avenir et de vous accrocher au passé. Quelle quantité de votre journée est passée à penser à autre chose que là où vous êtes et ce que vous faites, physiquement, en ce moment ? Nous arrive-t-il souvent de vivre au lieu de rester coincés à penser à d’autres choses ? Vivez maintenant et vous vivrez complètement.
  4. Soyez heureux de ce que vous avez et de qui vous êtes. Trop souvent nous voulons être autre part, faire autre chose, avec d’autres gens que ceux avec qui vous êtes en ce moment, obtenir d’autres choses que celles que nous avons déjà. Mais l’endroit où nous sommes est super ! Les gens avec qui nous sommes (y compris nous-mêmes simplement) est déjà parfait. Ce que nous avons suffit. Ce que nous faisons est déjà magnifique.
  5. Soyez reconnaissant pour les petits plaisirs de la vie. Les baies, un carré de chocolat noir, le thé… des plaisirs simples qui sont tellement meilleurs que des desserts très riches, des boissons sucrées, des nourritures frites, si vous apprenez à les apprécier complètement. Un bon livre emprunté à la bibliothèque, une ballade avec un être cher dans un parc, le doux effort d’un exercice physique court mais intense, les trucs dingues que dit votre enfant, le sourire d’un étranger, marcher pieds nus dans l’herbe, un moment de calme quand le matin se lève et que le monde dort encore. Ces petits plaisirs, c’est ça vivre bien, sans avoir besoin de beaucoup.
  6. Soyez motivé par la joie, pas par la peur.  Les gens sont motivés par la peur de passer à côté de quelque chose, ou la peur du changement, ou la peur de perdre quelque chose. Ce ne sont pas de bonnes raisons de faire les choses. À la place, faites les choses parce que cela procure de la joie, à vous ou aux autres. Faites que votre motivation ne soit pas motivée par le besoin de soutenir un style de vie et la peur de le changer, mais par la joie de faire quelque chose de créatif, et qui a du sens et de la valeur.
  7. Entraînez-vous à la compassion. La compassion envers les autres engendre l’amour, et les relations gratifiantes. La compassion envers vous-même implique de vous pardonner vos erreurs passées, de vous traiter bien (y compris bien manger et faire du sport), de vous aimer comme vous êtes.
  8. Oubliez la productivité et les chiffres. Ils n’ont absolument aucune importance. Si votre motivation pour faire les choses est d’atteindre certains chiffres (objectifs), vous avez probablement perdu de vue ce qui est important. Si vous vous efforcez d’être productif, vous remplissez vos journées de choses simplement pour être productif, ce qui est une perte de temps. Cette journée est un cadeau, et ne devrait pas être bourrée de tout ce que vous pouvez y faire tenir ; passez du temps à apprécier cela et ce que vous faites.

 

Crédits photo : 

Recherches utilisées pour trouver cet article :

vivre bien, comment bien vivre, BIEN VIVRE, comment vivre bien, comment bien vivre?, Comment vivre bien?, vivre modestement et heureux, COMMENT VIVRE BIEN ETANT PAUVRE

Tags: , , , , , , ,

6 commentaires on Comment vivre bien

  1. Nicolas dit :

    Salut,

    Je suis tellement d’accord avec ton article.

    Dans ce petit texte la.

    Bien plus heureux qu’il y a sept ans quand je mangeais des nourritures frites et des sucreries tout le temps et que je me sentais en mauvaise santé et en surpoids, quand je regardais la télévision et que j’étais hors de forme, quand je faisais beaucoup de shopping.

    Je suis dans la même situation que vous il y’a sept-ans. Et je peux vous dire que c’est un enfer. Je vie du stress instance et je mange mal, Pizza, Frite, Pâte, Je suis en surpoid. Problemes de santé et tout. C’est tellement dur de changer quand un vie comme sa. ;( Sur ce je vous dit a bientot et bonne nuit. 😉

    • Jo Cohen dit :

      Bonsoir Nicolas, Je compatis à tes difficultés. Changer quand il y a beaucoup de stress est mission impossible. La liste de bonnes pratiques donnée par Léo ne te servira à rien tant que tu ne te seras pas attaqué au stress avec les moyens appropriés. Le reste viendra alors naturellement: meilleur contrôle des aliments, du poids, meilleur moral, etc. Saches que nous fabriquons notre stress, qu’il n’a aucune existence autre que celle que nous lui donnons. Les techniques de méditation sont la meilleure réponse pour nous aider à fabriquer moins de stress.
      Bon courage, Jo

  2. Anne P. dit :

    “Cette journée est un cadeau”,
    voilà pourquoi on l’appelle le présent…
    😉
    (merci pour vos articles, éclairés et bienfaisants),
    Anne

  3. on monte en puissance, là!!
    je vous encourage à prêter attention à ces paroles, ce sont celles de milliers de sages, qui ont fait leurs preuves de tout temps, avant que les sages ne soient brûlés ,moqués, isolés….! soyons les sages d’aujourd’hui et de demain, ressentons peu à peu paix, harmonie, simplicité en nous et faisons-en profiter les “autres”!

  4. ingrid dit :

    Bonjour, tout d’abord je souhaite vous remercier pour vos articles qui m’apporte chaque jour un peu plus de sérénité,de paix et de bien être même si je n’ai pas encore réussi à appliquer tout vos conseils j’y travaille un peu chaque jour.
    Maintenant j’aimerai avoir quelques conseils sur comment vivre avec quelqu’un de stressé? Mon mari travaille dans un contexte professionnel où il y a beaucoup de stress et d’agressivité. Il rentre du travail souvent épuisé, de mauvaise humeur et passe son temps à rouspéter sur ce qu’il n’a pas fait ou pas bien fait ou oublier de faire…. Quand ce n’est pas moi qu’il accuse responsable de telou tel chose qu’il àoublier, mal fait… Il n’arrive pas à profiter du moment présent, lorsqu’il pourrait apprécier un moment ou que l’on vient de passer un moment agréable il y a toujours quelque chose qui surgit dans son esprit qui va venir saboter ce moment de bien être ou de satisfaction. le stress est parfois tellement intense qu’il suffit ensuite de peu de chose pour qu’une dispute éclate. Je sais qu’il se fait du mal à lui même et sa santé en prend un coup (douleur physique, douleur au coeur…) Que puis je faire pour lui faire prendre conscience qu’il est avant tout humain? Que faire pour l’aider à réduire son stress? Merci de vos conseils précieux!! Bonne journée à vous

    • marty dit :

      vivre bien c’est pour moi se contenter de ce que l’on a sans vouloir plus et partager notre plus; meme petit;avec celui qui a moins
      je serais heureuse de connaitre votre livre

Laisser un commentaire