Temps qui passeNote : cet article est une traduction de l’article How to Give Yourself to Whatever the Moment Brings, and Forget Stress de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

La façon de vivre dominante dans nos sociétés occidentales est de planifier nos vies, à la fois sur le long terme et quotidiennement.

Nous avons des plannings et des emplois du temps digitaux qui organisent nos vies, parfois minute par minute. Nous sentons que nous contrôlons les choses, en planifiant comme ça.

Mais c’est une illusion, comme je l’ai dit auparavant.

Nous ne pouvons pas contrôler nos vies à ce point, peu importe à quel point nous essayons. Des choses surgiront toujours pour mettre à mal nos meilleurs plans, et plus nos plans sont détaillés plus il y a de chances que quelque chose aille de travers.

Et qu’est-ce qui arrive quand les plans tournent mal ? Nous sommes stressés, parce que les choses sortent de notre contrôle et ne sont pas à la hauteur de nos attentes. C’est une des plus grandes causes de stress pour la plupart des gens, en fait.

Pensez au nombre de fois que vos journées se déroulent exactement selon vos plans, exactement ─ c’est assez rare, parce que nous n’avons aucun moyen de prédire l’avenir. Peu importe à quel point nous essayons. Il y a toujours un email qui viendra perturber les choses, une réunion de dernière minute, des annulations et des ajournements, des urgences et des feux à éteindre.

Donc si les plans tourneront toujours mal, et qu’en plus ils vont nous stresser, est-ce que tout le temps que nous passons à mettre sur pied ces plans n’est pas une perte de temps ?

Mais quelle est l’alternative ? Vous laisser aller dans l’instant. Cela ne marchera pas pour tout le monde, je l’admets: il y a ceux qui auront du mal à abandonner cette illusion de contrôle, et les autres qui sont contrôlés par leurs patrons ou leurs collègues et qui ne peuvent pas travailler ou vivre de cette façon.

Cependant, c’est une chose qu’il est bon de prendre en considération. Voici comment faire ─ commencez avec les choses à ne pas faire :

1. Ne faites pas de plans. Planifier est une tentative de contrôle du monde qui nous entoure, mais c’est une tentative vaine. Jetez vos plans, pour l’instant du moins, jusqu’à ce que vous ayez décidé que cette méthode n’est pas pour vous. Que faire à la place ? Lisez-en plus ci-dessous. Pour l’instant, arrêtez simplement de planifier.

2. Ne vous souciez pas du futur. Est-ce que quelque chose de mal va arriver ? Est-ce qu’il y a des choses qui arrivent que l’on doit anticiper ou contre lesquelles se préparer ? Bien sûr, s’il y avait un énorme ouragan qui fonçait dans votre direction, vous feriez probablement mieux d’être prêt. Mais pour le reste, réalisez simplement que le futur est imprévisible, et que s’en inquiéter n’est qu’une perte de temps. Concentrez-vous sur le présent, et vous serez toujours capable de gérer ce qui se présente.

3. N’ayez pas d’attentes. Si vous attendez des gens qu’ils agissent d’une certaine façon, ou espérez que les choses se déroulent d’une certaine façon, vous vous précipiterez toujours au devant des ennuis. Oubliez les résultats pour le moment. Faites les choses sans avoir d’attentes, et elles finiront toujours par se passer parfaitement (sinon un peu en désordre).

4. Ne soyez pas ennuyé quand les autres agissent d’une certaine façon. N’espérez pas que les gens agissent d’une façon différente de celle dont ils agissent actuellement. Ils sont exactement ce qu’ils doivent être ─ même si c’est égoïste, étrange ou agressif. Ce sont leurs problèmes. Votre problème est de trouver comment vous devez agir. Je vous conseillerais également d’essayer de comprendre les autres ─ pourquoi agissent-ils de cette façon ?

5. Ne sur-réagissez pas. C’est le plus grand problème quand les gens planifient et que les choses se passent mal ─ ils sur-réagissent, s’énervent, sont affectés et perdent le sens des proportions. Restez calme, parce que si les choses « se passent mal », elles ne se passent pas réellement mal ─ elles se passent, seulement. Lisez-en plus sur la façon de réagir ci-dessous.

6. N’essayez pas d’être proactif. C’est un conseil habituel (être proactif) en management et en ouvrages d’affaires. Et bien que je pense que l’idée générale est bonne ─ faire quelque chose pour empêcher les problèmes de se présenter plutôt que simplement les réparer une fois qu’elles se sont présentées ─ un des problèmes que cela engendre est de toujours se soucier de ce qui pourrait arriver. Et de créer des solutions avant qu’il n’y ait des problèmes ─ s’il n’y a jamais de problème, vous avez perdu beaucoup de temps à créer cette solution, et beaucoup d’énergie à vous soucier du futur.

Et maintenant les choses à faire:

1. Soyez ouvert. A quoi ça ressemblerait de traverser chaque journée sans plan, mais simplement de voir ce qui arrive ? Ca fait un peu peur, à cause du manque de sécurité et de contrôle, c’est un peu chaotique peut-être, un peu comme si on était un morceau de bois flottant au milieu d’une mer agitée. Mais en réalité, c’est à ça que ça ressemble de commencer chaque journée « avec » un plan ─ c’est simplement que nous nous leurrons habituellement à propos du niveau de contrôle que nous avons. Donc commencez chaque jour sans aucun plan, et soyez ouvert à ce qui arrive à chaque instant.

2. Faites ce que vous aimez. Que devriez-vous donc faire, maintenant que vous n’avez aucun plan ? Faites ce qui vous passionne, faites ce qui vous fait vibrer en de moment. Créez quelque chose d’incroyable. Immergez-vous énergiquement dans un projet. Construisez quelque chose de nouveau. Et ce que vous pensez créer peut se révéler totalement différent de ce que vous ferez naître, mais vous vous amuserez à le faire et quelque chose d’encore mieux pourrait être révélé.

3. Agissez, dans l’instant. Vous laisser aller dans l’instant ne signifie pas être passif et simplement laisser la vie se dérouler. Cela signifie agir, mais faire ce qui est le mieux sur le moment, ce qui vous fait vibrer à cet instant, ce qui a besoin d’être fait, dans l’instant.

4. Réagissez de façon appropriée. La vie suit son cours, et nous devons y réagir. Mais plutôt que de sur-réagir, nous pouvons réagir de façon calme et appropriée. Nous pouvons prendre les mesures qui s’imposent, gérer les problèmes, faire ce qui est nécessaire pour les empêcher d’arriver à nouveau, et avancer sans que cela ne vienne ruiner notre journée.

5. Acceptez. Acceptez ce qui arrive. Cela peut ne pas être ce que vous considérez comme étant idéal, mais c’est ce que la vie vous a donné, ce qui a résulté de vos actions dans un monde imprévisible. Acceptez-le, réagissez, agissez, avancez. Ne soyez pas piégés par les choses qui ne vont pas dans votre sens, mais acceptez que c’est ce qui arrive.

Encore une fois, cette façon de vivre n’est pas pour tout le monde. Certains n’ont pas la liberté de vivre de cette façon, et d’autres n’abandonneront simplement pas leur contrôle. Certains vont penser que c’est une façon de vivre passive, mais ça ne l’est vraiment pas : c’est simplement une façon de vivre dans l’instant sans être autant piégé dans le futur (ou le passé).

Et quand nous vivons dans l’instant, nous vivons réellement notre vie au maximum. C’est le don du présent.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherches utilisées pour trouver cet article :

le pouvoir du moment présent eckhart tolle enligne

Tags: , , , , , , , ,

8 commentaires on Comment vous laisser aller à tout ce que vous apporte l’instant, et oublier le stress

  1. Geoffrey dit :

    Je n’avais jamais lu cet article de Léo et il est comme d’habitude plein de sagesse.

    Pour aller plus loin, lisez le livre « Le pouvoir du moment présent » de Eckhart Tolle.

    Geoffrey

  2. Maryse dit :

    Bonjour,
    Vos articles sont d’une grande qualité.
    Merci pour ces petits bonheurs réguliers qui me permettent de recentrer à chaque fois ma vie sur moi-même au lieu de m’éparpiller dans des stress qui ne sont pas les miens.
    C’est une bouffée d’oxygène.

  3. Robert Katuashi dit :

    Bonjour Roland,
    Je lu beaucoup de tes articles qui me consolent à tout moment, mais
    la vie est trop compliquée qu’on ne le penser. Sincèrement, je suis
    content quand je te lu et quand je me sens soulagé à travers tes conseils. En tout cas continue ainsi et Bonne Journée.

  4. Jean-Louis dit :

    Bonjour,

    Si la plupart de ces conseils sentent le bon sens, il me semble qu’effectivement d’autres ne sont pas pour tout le monde.

    Si vous n’avez et ne faites aucun plan, c’est que vous n’avez pas de projet(s) et d’objectif(s). Sinon sans plan, vous serez probablement surpris un jour de ne pas arriver à la destination que vous souhait(i)ez.

    Je conseillerais donc plutôt d’avoir un bon plan, une feuille de route tenant effectivement compte de votre projet, de ce que vous aimez, … , et de rester ouvert et flexible pour l’adapter en fonction des circonstances.

    Soyez Zen

  5. nora dit :

    merci!!! trop bien!!!

  6. Teatrium dit :

    Moi c’est plutôt le contraire, c’est le fait de ne faire aucun plan qui me stresse ; )

  7. Gizèle Anne dit :

    Bonjour Olivier

    Je suis d’accord, je déteste les plans. J’ai un tas de projets en tête, je les enligne et je suis mon intuition à chaque jour pour en réaliser quelques uns. Un plan est une vue extérieure qui produit des attentes et des déceptions. Ainsi, il faudrait trouver un synonyme moins rigide comme un modèle, un canevas, un schéma.
    D’autres idées à développer…

  8. Kara Kalm dit :

    ça dépend beaucoup des personnes et de leurs choix de vie mais en réalité c’est un équilibre…

    C’est vrai que sur-plannifier les choses est cause de stress et rend la vie terne, et ce qui fait la beauté de celle-ci c’est justement les imprévus.

    En revanche, on est tous victimes de nos habitudes inconscientes et le fait de planifier peut justement nous permettre de casser les mauvaises habitudes et réaliser ce qui est vraiment important pour nous.

    La planification nous permet aussi d’arrêter de procrastiner et nous donne de la clarté sur nos projets.

    C’est le fait d’avoir une multitude de tâches à réaliser sans savoir par où commencer qui est aussi une source de stress et dans ce cas la planification sert au contraire à diminuer ce stress.

    Bien qu’on ne contrôle pas notre existence à 100 % on peut très facilement l’influencer et être le maître de sa vie, donc dire que le sentiment de contrôle est une illusion c’est tout simplement faux. Du moins partiellement…

    Entre vivre avec une vie organisée au millimètre et vivre au jour le jour d’amour et d’eau fraîche il y a un juste milieu que chacun doit trouver

Laisser un commentaire

82 Partages
Partagez68
Tweetez14