le zen pour le adolescentsComment améliorer votre vie et trouver le bonheur quand vous êtes adolescent, et que vous n’avez pas de contrôle sur la majeure partie de votre vie ?

Vous changez ce que vous pouvez contrôler, et vous arrêtez d’essayer de contrôler le reste.

Beaucoup d’adolescents m’ont écrit récemment, me demandant un article sur la façon d’améliorer leur vie alors qu’ils sont encore sous la tutelle de leurs parents.

Ce n’est pas facile, je l’admets. Mais il y a beaucoup de choses que vous pouvez faire, peu importe votre situation.

Par exemple… si vos parents sont tout le temps en train de s’énerver sur vous, constamment négatifs, tout le temps à contrôler votre vie et à ne pas vous laisser faire ce que vous voulez, comment pouvez-vous gérer cela ?

Essayez ce qui suit :

Voyez chaque interaction avec vos parents comme une opportunité. En effet, c’est une opportunité :

  • de vous exercer à la patience
  • d’éprouver de l’empathie et de la compassion pour les autres
  • de laisser tomber vos attentes quant à ce que les autres devraient faire
  • d’arrêter d’espérer que les choses soient différentes de ce qu’elles sont
  • de faire preuve de reconnaissance malgré vos frustrations

Je sais que c’est frustrant de ne pas pouvoir faire ce que vous voulez. Les adolescents deviennent rapidement adultes, et pourtant on ne leur donne pas la liberté, le respect, les droits des adultes.

Soit dit en passant, cela me semble faux. Pourquoi ne donnons-nous pas aux adolescents les libertés des adultes ? Je sais que la plupart d’entre vous auront des raisons, mais exprimez-les à voix haute… puis réfléchissez à la façon dont vous vous sentiriez si votre femme ou votre ami utilisait cela comme raisons de vous refuser ces libertés. Et pensez à la façon dont ces mêmes raisons ont été utilisées pour refuser ces mêmes libertés aux minorités et aux femmes, il n’y a encore pas si longtemps.

Enfin bref, c’est le monde dans lequel nous vivons. Alors comment les adolescents peuvent-ils y faire face ? Voici quelques suggestions :

Les lecteurs de cet article ont également lu :  L'art de ne rien faire

1. Arrêtez d’essayer de changer ce que vous ne pouvez pas changer. Vous ne pouvez pas changer vos parents. Vous pourriez changer votre situation avec des actions drastiques, mais je ne le recommande pas. À la place, débarrassez-vous des souhaits que vous avez quant à ce que les choses soient différentes. Les choses ne sont pas différentes, et espérer qu’elles le soient ne mène qu’à de la frustration. Acceptez les choses pour ce qu’elles sont, voyez les gens comme ils sont, et travaillez avec cette réalité.

2. Trouvez ce que vous pouvez. Même si vous avez peu de libertés, il y a toujours de petites choses que vous pouvez changer. Pouvez-vous passer quelques minutes assis à méditer ? Manger plus de fruits et légumes ? Pouvez-vous marcher plus ? Regarder moins la télé et trouver quelques minutes pour concevoir des choses ? Pouvez-vous tenir un blog ? Pouvez-vous faire quelques pompes dans votre chambre ? Apprendre à être plus reconnaissant dans chacune de vos interactions avec les autres ? Ralentir un peu ? Pouvez-vous sourire plus ? Il y a des tas et des tas de petits changements que vous pouvez faire, même si vous ne pouvez pas faire les gros que vous aimeriez faire.

3. Vous pouvez toujours changer votre esprit. Apprenez à vivre dans l’instant, à être conscient de vos pensées, à supprimer les pensées négatives, à voir les opportunités partout, à voir les erreurs et les échecs comme des opportunités d’apprendre et de s’améliorer. Apprenez à être reconnaissant, et à faire preuve de compassion, et de bonté.

4. Apprenez à vivre sans contrôle. Si vous ne contrôlez pas une bonne partie de votre vie, eh bien devinez quoi ? Vous êtes comme tout le monde. Nous ne faisons que penser que nous avons le contrôle de nos vies, mais c’est une illusion. À la place, apprenez à abandonner ce contrôle, et gérer ce qui survient un moment après l’autre.

Je ne suis plus un adolescent, donc ce que je dis pourrait sembler hors de propos, présomptueux. Mais j’ai été adolescent, et je suis le père de trois ados (et un pré-ado). Je suis le frère de deux ados et l’oncle de bien plus encore. Je fais de mon mieux pour leur montrer respect et compassion, mais je sais qu’ils ressentent quand même de la frustration. S’ils pouvaient apprendre ces quelques leçons, ils auraient beaucoup d’avance sur la plupart des gens.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Les meilleures astuces pour se motiver - 18

P.S. : Un lecteur a suggéré que j’ajoute une mise en garde, à laquelle je n’avais pas pensé : les adolescents vivant dans des situations impliquant des abus physiques ou sexuels doivent le dire à quelqu’un et demander de l’aide. Ce n’est pas en contradiction avec mes conseils ─ sachez que vous pouvez contrôler les mauvaises situations en demandant l’aide d’autres personnes.

Article original écrit par Léo Babauta.

Avant de clore cet article spécialement écrit pour les adolescents, j’aimerais revenir sur un point très important. Il s’agit de la question de la méditation. En effet, cet exercice simple peut vous aider à mieux gérer vos émotions et à contrôler vos réactions, ce qui vous aidera sans doute à améliorer vos relations avec vos proches.

Tags: , , , , , , , ,

Un commentaire on Habitudes zen pour adolescents

  1. Marie Souffron dit :

    Bonjour,
    Tout ce que vous citez ici est positif et intéressant, seulement les ados ne sont pas forcément prêts à “entendre” cela. C’est bien plus tard, après avoir vécu ses propres expériences, que le jeune homme ou la jeune femme est en mesure de comprendre profondément vos propositions… et de les appliquer : dire et faire ce n’est pas pareil… Mais merci, si un ado, ou deux ados, sont en mesure d’assimiler et de pratiquer un, ou deux de vos précieux conseils, alors vous avez gagné !

Laisser un commentaire