Note : cet article est une traduction de l’article The Pause Upon Which All Else Relies de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

PauseIl y a une petite habitude que j’ai apprise qui a changé tout le reste dans ma vie.

La pause.

Quand nous échouons, c’est parce que nous agissons sur nos envies sans penser. Nous avons envie de manger mal, et nous le faisons. Nous avons envie de vérifier nos mails au lieu d’écrire un chapitre de notre livre, et donc nous ouvrons notre boîte de réception. Nous avons envie de fumer, de boire, de nous droguer, de nous ronger les ongles, de jouer à un jeu sur Facebook, de procrastiner, de zapper une séance de sport, de reprendre des frites, de critiquer, d’agir par jalousie ou par colère, d’être violent… et nous agissons par envie.

Et si à la place, on apprenait à faire une pause après chaque envie ? Et si nous nous arrêtions, que nous regardions cette envie, que nous faisions attention à ce que nous ressentons à l’intérieur, mais que nous n’agissions pas ?

L’envie ne nous contrôlerait plus. Nous serions capables de faire des choix conscients qui pourraient être plus sains pour nous, nous aider à être plus heureux.

Si nous pouvons faire une pause, nous créons de la place. De la place pour respirer, pour penser, pour être sans agir.

La pause est la réponse à tant de nos problèmes. Une si petite chose, mais si puissante.

Pour développer ces pauses, notez votre prochaine envie. Est-ce une envie d’aller vérifier quelque chose en ligne ? Ou mangez-vous quelque chose que vous savez ne pas être bon pour vous ? Faites attention à vos envies, apprenez autant que vous le pouvez la concernant. Si vous répondez à cette envie après votre pause, ce n’est pas grave. Prenez-en simplement note, faites une pause, et faites-y attention.

Recommencez à la prochaine envie, et à la suivante. Vous y deviendrez bon avec de la pratique, et vous n’aurez pas beaucoup d’opportunités de vous entraîner.

Les envies ne s’en iront pas, mais votre capacité à faire une pause deviendra plus forte. Et quand vous avez fait cette pause, vous avez tout.

 

Crédits photo : IMaster 

Tags: , , , ,

6 commentaires on La pause sur laquelle repose tout le reste

  1. ERIC dit :

    Très bonne suggestion ! Ce petit truc de la pause va me servir pour améliorer encore l’efficacité de mes “acros” …
    J’ai une terrible envie d’une cigarette … je pense à marquer une pause … je me dis RFA, mon acro: Respiration Forcée Anti (tabac et autres)… Je souffle à fond en creusant le ventre puis en milieu d’inspiration, je contracte un peu les poings pour accentuer la prise d’air dans le haut des poumons… Et je recommence encore deux fois… Oh que cela fait du bien et chasse cette envie de nicotine…

  2. Sébastien dit :

    Si je ne répond plus à mes envies de manière impulsive, je ne vais plus venir lire ce blog … comment faire?

  3. intéressant cet article, je vais essayer de le mettre en pratique dès à présent!
    cela sera une occasion supplémentaire de prendre conscience de chacune de mes pensées, de chacun de mes actes….

  4. Gina dit :

    Super cette idée ! Je vais la mettre en pratique au quotidien. Je travaille déjà énormément sur moi grâce au développement personnel et à la méditation mais là c’est vraiment un plus à adopter.
    Merci

  5. Jordane dit :

    En fait dans un certains sens, c’est une manière qui constitue le lâcher prise ?!

  6. victoire dit :

    cet article est super.. ça fait longtemps que je cherche un moyen de prendre conscience et de décider de chaque acte avant de le poser,je ne fais que subir les conséquences de mes actes guidés toujours par mes envies qui me contrôle entièrement;je vais essayer de mettre en pratique tes conseils pour reprendre le contrôle sur moi même…merci pour cet article

Laisser un commentaire