Note : cet article est une traduction de l’article The Rut, & the Way Out de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

RoutineVous être pris dans une routine, et vous n’arrivez pas à en sortir.

La motivation est une ressource qui semble de plus en plus difficile à trouver de nos jours. Vous êtes embourbé dans le malaise, votre intérêt diminue après une baisse de forme ou une pause, vous êtes dans une routine de 35 heures insipides.

Certains aspects vous semblent familiers ?

Si c’est le cas, vous n’êtes pas le seul. J’ai été pris dans ce genre de routine, souvent, et parfois cela s’étendait de façon embarrassante sur de longues périodes. Même si cela n’arrive pas beaucoup ces derniers temps, étant donné que je suis passionné par tout ce que je fais, je ne suis pas étranger à la routine. Une fois je suis resté coincé dans une routine pendant près de deux ans, jusqu’à ce que je trouve que cette routine n’était pas la chose dans laquelle j’étais, c’était moi.

Quelle est l’échappatoire ? Comment vous lancer sur cette voie si vous n’avez pas la motivation de vous lancer ?

J’ai trouvé que la meilleure façon de sortir d’une routine est de faire le plus petit pas possible. Mais ce pas peut avoir bien plus d’incidence que vous ne le réalisez.

Et si ce minuscule pas était d’annoncer un défi majeur ? Dans mon passé récent j’ai annoncé 30 jours de yoga, l’écriture d’un roman en 30 jours, et quelques défis physiques épuisants. Ces dernières années j’ai annoncé que j’allais courir un marathon, faire un triathlon, lancer un blog, abandonner la voiture, renoncer à la viande, et j’en passe.

Voilà le truc : le premier pas n’était pas de s’investir dans un défi majeur. C’était simplement de l’annoncer. Et annoncer quelque chose est vraiment simplissime. Le faire est bien plus dur, mais une fois que vous l’avez annoncée, vous avez de l’élan, et vous êtes engagé dans une direction. Faire cette annonce ne demande qu’un mouvement de vos lèvres et un peu d’air chaud, ou le cliquetis de vos doigts alors que vous tapez un mail, et avouons-le, vous faites ces choses même quand vous êtes en pleine routine.

Et si bouger vos doigts ou un peu d’air chaud est un pas trop grand ? Pouvez-vous faire un pas encore plus petit ? Évidemment : vous pouvez simplement demander : « Et si ? »

Et si vous releviez un défi ? Et si vous débarrassiez le bazar sur votre bureau ? Et si vous sortiez faire une marche rapide ? Et si vous quitter votre boulot et que vous partiez pour l’Asie du sud-est avec rien d’autre qu’un sac à dos ? Et si vous lanciez un blog à propos de votre plus grande passion ? Et si vous décidiez de faire un dessin ou de prendre une photo chaque jour pendant un mois ? Et si vous faisiez 5 minutes de yoga chaque matin ? Et si vous balanciez votre liste de choses à faire et ne faisiez qu’une seule chose importante chaque jour avant de faire les tâches les moins importantes ? Et si vous proposiez le projet de vos rêves à votre patron ? Et si vous arrêtiez de demander la permission et commenciez simplement à faire ce que vous avez envie de faire ? Et si votre vie était une page blanche et que vous pouviez la remplir uniquement avec les choses que vous aimez ? Et si vous pouviez changer la vie de quelqu’un d’autre ? Et si vous bazardiez toutes vos excuses ? Et si vous étiez reconnaissant de ce que vous avez, plutôt que de vous plaindre de ce que vous n’avez pas ? Et si vous balanciez vos objectifs ? Et si vous vous libériez de vos attentes ? Et si vous vous débarrassiez de tout ce que vous avez ?

Et si est un pas très facile.

Faites le pas le plus facile que vous pouvez imaginer. Une fois que vous commencerez à bouger, vous vous sentirez incroyablement mieux. Une fois que votre pied foulera le sol, vous sentirez le pouvoir de la terre, vous sentirez le pouvoir du mouvement, vous sentirez la routine être à la traîne. C’est un seul pas – c’est une immensité.

 

Crédits photo : Kirill Kedrinski

Recherches utilisées pour trouver cet article :

Je narrive pas a me creer une routine

Tags: , , , , ,

5 commentaires on La routine, et son échappatoire

  1. JC dit :

    bonjour
    Ce qui nous prouve que mettre un peu de piment dans sa vie ne fait appel qu’à un peu d’imagination et non à une énorme dose de courage,il suffit de vouloir se réveiller c’est tout. Sortir d’une zone de pseudo confort, se mettre un peu en danger. Mais le danger ne serait il pas justement de ne rien faire pour sortir de cette routine?

  2. ERIC dit :

    C’est chouette de lire ces recettes simples et efficaces !
    Mon truc à moi, c’est mon acro SVP : Savoir Varier les Plaisirs. Dans tous les domaines … Quand je me dis SVP, je m’incite à faire quelque chose de différent, de nouveau et le seul fait de chercher est déjà un plaisir.

  3. Entièrement d’accord avec cet article. Le fait d’annoncer est aussi important car l’on se doit de tenir ses engagements auprès de qui on les a prononcés, au risque de passer pour un rigolo.
    Cependant, la routine peut avoir un côté rassurant parfois et il est nécessaire d’en avoir un peu dans sa vie. Au moins pour les tâches automatiques du quotidien.
    L4idéal serait alors de repérer avec précision là où il faut avoir de la routine et là ou il est nécessaire de la bazarder.

  4. cleanettte dit :

    Pour une fois je n’adhère pas trop, parce que je suis une spécialiste des envies irréalistes et irréalisable (en tout cas dans un futur proche) et que faire des effets d’annonce me rends juste un peu moins crédible. Du coups désormais j’ai même plutôt tendance à faire des progrès, des changements très discrètement: ça me met beaucoup moins de pressions, j’ai le droit de flancher quelques jours, de me remettre en selles sans que personne ne fasse de commentaires sarcastiques du coups.

  5. rafie dit :

    c’est fort…

Laisser un commentaire