Bien-etreCet article invité a été rédigé par Dominique de Projet changer de vie.

La quête du bonheur apparaît pour beaucoup comme essentielle aujourd’hui. Ce n’est cependant pas une donnée universelle et la perception de la plénitude est souvent subjective.

Le concept diffère selon les lieux et les cultures, le contexte dans lequel on évolue, l’environnement social, les traits de caractère…

Une définition d’une vie accomplie m’a beaucoup intéressé, celle de Martin Seligman chercheur en psychologie. Il est l’un des pionniers de la psychologie positive qui s’est penchée sur la notion de bien-être à partir des années 90. La psychologie positive, contrairement à la psychologie traditionnelle, travaille sur le bien-être de l’individu plutôt que sur les pathologies et les aspects négatifs de la vie humaine.

Selon Martin Seligman, cette branche de la psychologie s’intéresse aussi bien aux possibilités, aux  atouts et aux forces de l’être humain qu’à ses défaillances.

 

Qu’est-ce qui rend la vie des gens très satisfaisante ?

Pour Martin Seligman il y a 3 éléments :

  • L’émotion positive : l’expression d’émotions positives aussi souvent que possible, car elle renforce la réussite, la santé et la résilience (à savoir la capacité pour l’individu à faire face à une situation difficile).
  • L’engagement : une vie faite d’engagement dans le travail, dans la vie familiale, dans la vie sociale.
  • Le sens : le sens que l’on donne à sa vie, spirituelle ou autre, le sens que l’on donne à ses actions.

Il va encore plus loin en proposant le modèle PERMA applicable dans la vie personnelle, mais aussi professionnelle et c’est ce que nous allons voir plus loin.

Le modèle PERMA reprend les trois éléments cités plus haut, mais en approfondissant l’analyse.

À travers ce modèle, Martin Seligman propose 5 principes à appliquer pour ressentir un bien-être durable, fondements qui constituent l’acronyme ci-dessous.

  • POSITIVE EMOTION (l’émotion positive) : l’expression de l’amour, de la gratitude, de la satisfaction, du plaisir et de l’espoir rentrent dans cette catégorie.
  • ENGAGEMENT : lorsque nous nous engageons dans une activité, un projet, et que le temps s’arrête parce que nous ne faisons qu’un avec l’objet, la préoccupation de soi disparaît et cela nous procure un sentiment d’accomplissement.
  • RELATIONSHIP (relations positives) : entretenir des relations positives avec autrui (les amis, la famille, les voisins…), participe au sentiment de bien-être.
  • MEANING (sens) : les valeurs, les projets de vie, les croyances, l’engagement dans l’action, rentrent dans cette rubrique.
  • ACHIEVEMENT (l’accomplissement) : atteindre un ou des objectifs importants à nos yeux, se réaliser, favorise notre plénitude.

Le schéma de Jacques Lecomte, ci-dessous, résume assez bien le concept.

 

Bonheur

 

Nous allons voir maintenant comment appliquer le modèle PERMA au monde du travail.

 

 

UTILISATION DU MODÈLE PERMA EN MILIEU PROFESSIONNEL

Pour la plupart d’entre nous, le travail occupe une bonne part de nos vies.

Si nous voulons faire l’expérience du bien-être dans la vie privée, le monde professionnel n’échappe pas à la règle.

La qualité de vie au travail est un concept sur lequel se penchent de plus en plus les autorités, les chefs d’entreprise, mais aussi les salariés. Sûrement parce qu’un mal-être s’est installé au fil du temps.

Comment alors utiliser le modèle de Martin Seligman ?

Éprouver le plus souvent des émotions positives décuple le sentiment de satisfaction. Trouver le moyen d’expérimenter le maximum d’émotions positives serait bénéfique en milieu professionnel. Réfléchissez donc aux moments, aux personnes, aux actions qui vous apportent le plus de satisfaction au travail. Cela peut être de boire un café avec un collègue et ami, de sortir prendre l’air, d’aménager votre bureau en fonction de vos goûts de façon à ce que vous vous y sentiez bien… comme à la maison (après tout, nous y passons le plus clair de notre temps). À vous de trouver les moments qui vous apportent du plaisir, du contentement, de l’inspiration. L’idée est d’exprimer autant d’émotions positives que possible dans sa journée de travail.

Nous avions vu plus haut que l’engagement nécessitait une concentration totale dans l’action, avec toutes les ressources cognitives et émotionnelles. L’attention complète favorise l’ouverture de nos sens à la tâche à accomplir. Pour vous engager totalement dans l’activité et appliquer la pleine conscience, pensez à restreindre toutes les sources de distractions comme les emails ou le téléphone. Le mieux est de pouvoir œuvrer sur des projets proposant des challenges passionnants, où vous pouvez mettre à contribution vos compétences.

Pour ce qui est des relations positives, notre travail est plus agréable lorsque nous établissons de bonnes relations avec nos collègues. Alors, appréciez l’autre quel qu’il soit, pratiquez l‘écoute active, soignez vos relations avec les autres en y consacrant du temps (prenez quelques minutes pour saluer tout le monde le matin à votre arrivée), gardez-vous de tout commérage. Ces attitudes sont souvent bénéfiques à l’édification de relations positives.

Donner du sens à notre vie et aussi à notre travail est un élément essentiel à l’expression du bien-être. La recherche du  bonheur et du sens a plus de chance d’être couronnée de succès lorsque l’on se concentre sur autre chose que soi-même. Donnez du sens donc à toutes vos actions. Regardez ce que vous faites d’un œil nouveau, en aidant par exemple vos collègues. Si par exemple vous êtes dans le domaine de la vente, concentrez-vous sur ce que le produit apporte à l’autre. Cela ajoutera de la valeur à votre activité.

L’accomplissement, la réalisation de soi, va intégrer les éléments cités plus haut comme l’engagement dans l’activité, les relations satisfaisantes entretenues avec l’entourage professionnel, le sens que l’on donne à ce que l’on fait.

Expérimentez ces 5 éléments indissociables et vous verrez votre vie professionnelle autant que personnelle s’épanouir.

Dominique du blog Projet changer de vie.

Crédits Photos : Tom Hanisch – Fotolia.com, Jacques Lecomte – psychologie-positive.net.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherches utilisées pour trouver cet article :

modele perma, methode perma, perma optimisme, notion perma, les 5 piliers du bien etre martin seligman, perma, Perma modèle, psychologie positive milieu de travail

Tags: , , , , ,

9 commentaires on Le modèle PERMA au service du bien-être au travail

  1. Jo Cohen dit :

    Bonjour à tous,

    Je dois être sur la même longueur d’onde que Léo car je viens de publier sur mon blog un article sur le thème du bonheur au travail.

    Quel que soit son nom, le modèle PERMA détaillé dans l’article de Léo repose sur une approche du travail fondée sur le respect et l’autonomie de tout le personnel. C’est même la clé de la productivité comme le montre l’exemple de Laurence Vanhée, une DRH qui a appliqué des méthodes similaires à la Sécurité Sociale belge et se fait appeler à présent « Chief Happiness Officer »!
    Voilà de quoi redonner espoir aux plus sceptiques.

    Bonne journée à tous

    Jo COhen

    • Dominique dit :

      Bonjour Jo,

      Merci pour votre commentaire.

      C’est effectivement la clef de la productivité.
      Tout comme la méditation, comme vous le dites si bien dans votre article, à lire sur votre blog (très intéressant au passage).
      La pratique de la méditation entrerait d’ailleurs dans l’expression d’émotions positives proposé par Martin Seligman.

      Dominique

    • Jo COHEN dit :

      Bonsoir Dominique

      Merci d’avoir pris le temps de lire et de commenter mon article sur le vaste sujet du bonheur au travail.

      Bonne soirée

      Jo

  2. ramdani dit :

    bonjour.
    si tout les gens appliqués dans leurs milieu de travail ces enseignements le milieu de travail deviendrait très agréable
    malheureusement la plus part des gens leurs comportement envers les autres et tout a fait le contraire .

  3. Bravo pour cet article complet, mais j’ai envie de dire…rien de neuf sous le soleil!
    Les concepts passent, on leur invente de nouveaux noms mais tout est là depuis que le développement personnel existe: la motivation, la pyramide de Maslow, la montée des émotions, la quête de sens…
    La vie est un éternel recommencement. A quand un nouveau nom pour désigner la méthode SMART, qui commence à dater un peu? 😉

  4. merci pour cet article et ces commentaires!
    je voudrais ajouter que l’on aura beau essayer d’appliquer tous les PERMA et SMART que l’on veut, le sentiment de bonheur ne pourra s’installer durablement tant que nous n’aurons pas développé suffisamment l’amour et la compassion pour nous-même, seul moyen d’établir une vraie stabilité….alors bien sûr les PERMA et SMART sont utiles,en tant qu’entraînement, en tant que rupture par rapport à de vieilles habitudes installées depuis si longtemps en nous…mais ne sont pas suffisants, car nous gardent encore en dépendance vis-à-vis des autres…

  5. Dominique dit :

    Bonsoir,

    J’ai découvert Martin Seligman il n’y a pas très longtemps.
    Ses notions sont intéressantes, en ce sens qu’elles sont basées sur des études empiriques et non théoriques.
    Sa notion de bien-être (et non de « bonheur ») s’inspire de ses observations auprès de ses patients, en psychologie positive.
    Je tente d’appliquer le plus que possible ses observations dans ma vie personnelle et professionnelle.
    Il y a les théories d’un côté, la pratique de l’autre. Il faut surtout passer à l’action, appliquer, essayer, voir ce qui marche pour soi. Des théories, il y en a beaucoup. Certaines fonctionnent pour certains, pour d’autres pas.
    Lorsque l’on veut atteindre des objectifs et arriver au bout de ses projets, appliquer la méthode SMART est indispensable et incontournable.
    Appliquée consciencieusement et intelligemment, c’est une méthode qui fonctionne.
    La théorie de la pyramide de Maslow est essentielle quant à comprendre ce qui motive les salariés, en un temps où le mal-être au travail est tellement palpable et visible …

    L’amour et la compassion pour soi est effectivement la base de tout développement personnel.

    Bien à vous,

    Dominique

  6. Nourdine dit :

    Super article, un des rares en français à s’intéresser au modèle PERMA ! Merci

  7. Bonjour,
    Je souhaite intégrer votre article sur le modèle PERMA dans le petit livre que je m’apprête à publier sur mon approche personnelle du yoga, destiné à mes élèves, approche basée sur l’attention apportée à la respiration ainsi qu’à la concentration, et je vous demande par la présente l’autorisation de le faire.
    Veuillez accepter, avec mes félicitations pour la haute qualité de votre article, ce qui a fait qu’il a retenu toute mon attention, mes sincères et yoguiques salutations.

Laisser un commentaire

88 Partages
Partagez69
Tweetez19