« Pour d’être ouvert à la créativité, il faut avoir la capacité d’utiliser la solitude de façon constructive. Il faut surmonter la peur d’être seul. » – Rollo May

Solitude et créativitéNote : cet article est une traduction de l’article The No. 1 Habit of Highly Creative People de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

La créativité est un sujet nébuleux et trouble qui me fascine sans limite ─ comment est-ce que cela fonctionne ? Quelles habitudes ces gens créatifs ont-ils qui les rend si enclins à créer ?

J’ai déjà réfléchi à mes propres habitudes créatives, mais j’ai décidé de jeter un œil aux habitudes que les autres considèrent comme importantes pour leur créativité. J’ai sélectionné une poignée de créateurs, un peu au hasard ─ ils sont si nombreux que choisir les meilleurs serait impossible, donc j’ai simplement choisi ceux que j’admire, ceux qui me sont apparus quand j’ai pensé au mot « créatif ».

C’était parti pour être une liste de leurs habitudes créatives… mais en examinant cette liste, et mes propres habitudes, j’en ai trouvé une qui sortait du lot. Et elle sort clairement du lot si vous examinez les habitudes et les citations des grands créateurs de l’Histoire.

C’est l’habitude la plus importante en termes de créativité.

Après avoir lu cette habitude n°1, s’il-vous-plait, descendez et lisez l’habitude n°2 ─ elles peuvent sembler contradictoires mais d’après mon expérience, vous ne pouvez pas réellement progresser tant que vous n’aurez pas trouvé un moyen de concilier ces deux habitudes.

L’habitude créative n°1

En un mot : solitude.

La créativité fleurit dans la solitude. Dans le calme, vous pouvez entendre vos pensées, vous pouvez atteindre les profondeurs de votre personne, vous pouvez vous concentrer.

Bien sûr, il y a beaucoup de façons de trouver cette solitude. Écoutons quelques-unes des personnes créatives à qui j’ai parlé ou sur qui j’ai fait des recherches :

clip_image001

Felicia Day – une merveilleuse actrice, notamment pour son travail dans Dr. Horrible’s Sing-along Blog, Buffy contre les vampires, et The Guild.

J’étais absolument ravi quand elle a répondu à mon mail lui posant des questions sur ses habitudes créatives. Une des choses qu’elle a dites : « Je m’efforce d’être créative dès que je me lève, avant de faire quoique ce soit concernant le monde extérieur, et cela met vraiment ma journée sur pied. Cela me fait vraiment sentir que mon travail c’est de CRÉER, et pas seulement de répondre à des mails. »

 

clip_image002

Ali Edwards – auteure, designer, et référence en scrapbooking.

J’ai également été honoré de recevoir une réponse d’Ali. Une de ses principales habitudes n’était pas exactement la solitude, mais y est liée : « Ne rien faire. J’ai pour habitude d’apprécier les moments hors de mon travail créatif. Pour moi, ce sont des moments qui me permettent de vraiment me recharger en vie et où ma seule responsabilité est simplement d’être Maman & Femme & Moi. Ne rien faire est une façon de synthétiser ce qui est réellement important dans ma vie et dans mon travail, et cela m’inspire sans commune mesure. Quand je me remets au travail je suis mieux équipée pour me débarrasser des choses non-essentielles et pour me concentrer sur les choses dont j’ai avant tout besoin pour m’exprimer de façon créative. »

clip_image003Chase Jarvis – photographe primé.

Chase a aussi gentiment répondu avec plusieurs de ses habitudes créatives préférées. Mais en voici une que j’ai adorée : « Trouver le calme. Parfois la créativité déferle sur moi pendant des moments de concentration intense et de travail fou, mais plus souvent je suis touché par le souffle créatif quand j’ai du temps dans mon agenda. Et étant donné que mon emploi du temps est dingue et presque toujours complet quand je ne fais que « vivre », j’ai tendance à me mettre de côté des petits moments de retraite. Je prends du temps pour réfléchir et me recharger pendant mes vacances, ou en avion, mais ces retraites sont davantage focalisées sur une réflexion à des problèmes créatifs que je veux résoudre. C’est pourquoi je mets volontairement ces moments de côté. Je laisse de la place pour la créativité. Intentionnellement. Le meilleur exemple pour illustrer ce que j’entends par retraite est un weekend dans la cabane familiale. C’est à 90 minutes de route de ma maison sur la côte. Il y a peu de distractions. Juste une plage rocheuse et une cabane des années 60 avec des boiseries et des tapis. Je vais faire des balades, de la randonnée, des siestes. Je lis. J’y ai installé un accès internet pour rester connecté si besoin. Mais l’essentiel, c’est le CALME. Qu’il y ait de la place pour que la créativité emplisse mon esprit. »

clip_image004Maciej Cegłowski – peintre, programmeur, excellent écrivain.

Maciej est un de mes blogueurs préférés, et il a répondu à mon e-mail d’une façon typiquement courte qui, pour moi, incarne une belle façon de trouver la solitude.

Quelle habitude aide sa créativité ?

Maciej a répondu : « Courir dans les collines. »

 

clip_image006 Leo Babauta: Ok, je n’allais pas me parler tout seul dans cet article, mais je pensais que je pourrais partager certaines de mes réflexions passées.

Le meilleur art est créé dans la solitude, pour une bonne raison : ce n’est que quand nous sommes seuls que nous pouvons entrer en nous-mêmes et trouver la vérité, la beauté, l’âme. Certains des philosophes les plus célèbres se promenaient tous les jours, et c’était pendant ces marches qu’ils trouvaient leurs pensées les plus profondes.

Ce que j’ai écrit de mieux, et en fait ce que j’ai fait de meilleur, a été créé dans la solitude.

Voici quelques-uns des bénéfices que j’ai trouvés dans la solitude :

  • Du temps pour penser
  • En étant seul, nous apprenons à nous connaître
  • Nous faisons face à nos démons, et nous les gérons
  • De l’espace pour créer
  • De l’espace pour se détendre, et trouver la paix
  • Du temps pour réfléchir à ce que nous avons fait, et d’en apprendre des choses
  • L’isolement vis-à-vis de l’influence des autres nous aide à trouver notre propre voie
  • Le calme nous aide à apprécier les petites choses qui se perdent dans le tumulte

Lisez-en plus dans L’art perdu de la solitude.

Les plus grands et la solitude

Bien sûr, beaucoup d’autres personnages créatifs ont cru en cette habitude de la solitude. J’en ai réuni un échantillon ici, petit mais très parlant. Il y a beaucoup d’autres exemples.

clip_image007Wolfgang Amadeus Mozart – compositeur profilique et influent de l’ère classique. Il a composé plus de 600 œuvres, beaucoup d’entre elles reconnues comme l’apogée de la musique symphonique, des concertos, de la musique de chambre, du piano, de l’opéra et de la chorale. Il fait partie des compositeurs classiques les plus durablement populaires.

Mozart : « Quand je suis, comme je l’ai été, complètement moi-même, entièrement seul, et en confiance ─ disons, voyageant dans un chariot, me promenant après un bon repas, ou pendant les nuits où je ne peux dormir ─ c’est en de telles occasions que mes idées affluent le mieux et de façon la plus abondante. »

clip_image008Albert Einstein – physicien, philosophe et auteur, largement considéré comme un des scientifiques les plus influents et les plus connus et un des plus grands intellectuels de tous les temps. Il est souvent vu comme le père de la physique moderne.

Einstein : « D’un autre côté, bien que j’aie un emploi du temps régulier, je prend le temps de faire de longues marches sur la plage afin de pouvoir écouter ce qui se passe à l’intérieur de ma tête. Si mon travail ne se passe pas bien, je m’allonge au milieu de la journée et je contemple le ciel en écoutant et en visualisant ce qui se passe dans mon imagination. »

clip_image009Franz Kafka – un des écrivains les plus influents du 20ème siècle. Noveliste et écrivain d’histoires courtes dont les travaux sont vus comme une des réussites majeures de la littérature du 20ème siècle.

Kafka : « Vous ne devez pas quitter votre chambre. Restez assis à votre table et écoutez. Vous n’avez même pas besoin d’écouter, attendez simplement, apprenez juste à être calme, et immobile, et solitaire. Le monde va s’offrir librement à vous afin que vous le dévoiliez. Il n’a pas le choix ; il roulera extatiquement à vos pieds. »

 

clip_image010Nikola Tesla – inventeur, un des plus importants contributeurs à la naissance de l’électricité commerciale, mieux connu pour ses nombreux développements révolutionnaires en termes d’électromagnétisme.

Tesla: « L’esprit est plus affuté et plus vif dans l’isolement et la solitude ininterrompue. Dans l’isolement, l’originalité se développe librement, hors de toute influence qui viendrait nous frapper pour paralyser notre esprit créatif. Être seul ─ c’est le secret de l’invention : être seul, c’est à ce moment-là que naissent les idées. »

 

clip_image011Joseph Haydn: Ayant résidé en Autriche toute sa vie, Haydn a passé la plupart de sa carrière comme musicien de cour pour la riche famille aristocratique hongroise Esterházy dans leur propriété. Isolé des autres compositeurs et des tendances de la musique quasiment jusqu’à la fin de sa longue vie, il était, comme il le disait lui-même, « forcé d’être original. »

 

clip_image012Johann Wolfgang von Goethe – écrivain allemand et esprit universel. Le travail de Goethe a couvert les domaines de la poésie, de la dramaturgie, de la littérature, de la théologie, de la philosophie, et de la science.

Sa grande œuvre, louée comme étant un des chefs-d’œuvre de la littérature mondiale, est le drame en deux parties, Faust.

Goethe : « On peut être instruit par la société, mais on ne peut être inspiré que par la solitude. »

imagePablo Picasso – peintre espagnol célèbre pour avoir co-fondé le mouvement cubiste et pour la grande variété de styles représentés dans son travail. Ses œuvres artistiques révolutionnaires lui ont values une renommée universelle et une immense fortune tout au long de sa vie, faisant de lui un des personnages les plus célèbres de l’art du vingtième siècle.

Picasso : « Sans grande solitude, aucun travail sérieux n’est possible. »

 

clip_image013Carl Sandburg – écrivain et éditeur américain, célèbre pour sa poésie.

Il a remporté trois Prix Pulitzer, deux pour sa poésie et un autre pour une biographie d’Abraham Lincoln. H.L. Mencken a appelé Carl Sandburg « indubitablement, un américain dans chaque battement de cœur. »

Sandburg : « Une des plus grandes nécessités en Amérique est de découvrir la solitude créative. »

 

clip_image014Thomas Mann – noveliste allemande, écrivain d’histoires courtes, critique social, philanthrope, essayiste, et lauréat du Prix Nobel 1929, connu pour ses séries de nouvelles et novellas épiques à haute teneur symbolique et ironique, remarquées pour leur vision de la psychologie de l’artiste et de l’intellectuel.

Mann : « La solitude donne naissance à notre originalité, à une beauté non-familière et périlleuse ─ à la poésie. »

 

L’habitude créative n°2

Bien que cela puisse paraître contradictoire, l’habitude n°2 qui permet de nourrir la créativité est la participation. Cela peut intervenir sous différentes formes, mais cela nécessite de se connecter aux autres, d’être inspiré par les autres, de lire les autres, de collaborer avec les autres.

Mais comment pouvez-vous être à la fois dans la solitude et la participation ? Cela arrive vraisemblablement à des moments différents. Trouver l’équilibre est la clé, bien sûr, mais cela demande un effort conscient : ce moment-ci est consacré à la solitude, et ce moment-là est consacré à la participation.

Pourquoi est-ce que les deux sont importants ? Nous avons besoin d’être inspiré de l’extérieur, mais de créer de l’intérieur.

Certaines des personnes que j’ai interrogées avaient des habitudes en lien avec ça :

Chase Jarvis : « Dévorez la culture populaire. Consommer les travaux des autres m’inspire. Et je ne parle pas que des musées et de « l’establishment ». Je dévore les magazines, les livres, le street-art, les performances, la musique, etc. Toutes ces choses qui me font penser au monde de façon critique (et avec fantaisie). Vous voyez l’idée. L’inspiration peut venir de n’importe où. »

Ali Edwards : « Participez. Mon esprit créatif s’intéresse à la documentation de ces merveilleux détails quotidiens de nos vies. Pour atteindre réellement le cœur de la matière, j’ai besoin de participer pleinement dans ma vie, dans mes interactions avec mes enfants et mon mari et ma famille et mes amis. Si je ne le faisais que pour la forme ou que j’étais impatient que le moment présent laisse place à « la suite », je passerais à côté de la bénédiction de cet instant présent. Ma créativité a besoin de cette habitude de participation active et d’attention quotidienne aux détails. »

Autres habitudes créatives

Il y a d’autres habitudes que ces deux là, évidemment, qui peuvent nourrir la créativité. En voici quelques autres qui sont bien :

Felicia Day : « Quand je suis la plus productive, je suis totalement impitoyable avec mon emploi du temps. Je vais littéralement faire une liste pour la journée avec « une heure de sport », « 30 minutes de recherche sur Internet », et « boire trois verres d’eau » dessus. Pour je ne sais quelle raison, être aussi disciplinée crée une sensation de contrôle que je n’aurais pas sans cela, en tant que travailleuse à mon compte, et je tire le maximum des heures que je prévois pour l’écriture. »

Ali Edwards : « Prendre des notes. Je suis vraiment un bon preneur de notes. C’est essentiel pour moi de noter mes idées quand elles surgissent… sinon, pouf, elles disparaissent beaucoup trop vite quand je passe à la tâche suivante (changer une couche, essuyer un nez, s’occuper des choses de la vie). J’utilise mon téléphone, mon ordinateur, et un carnet de notes moleskine pour coucher les pensées et les idées avant de les transformer en créations chaque semaine ou presque. »

Chase Jarvis en avait quelques autres :

Vivez une vie créative chaque jour. Je crois énormément en le fait de créer des choses tous les jours. Déjà, je prends des photos et des vidéos presque tous les jours. Peu importe l’appareil photo. J’utilise mon iPhone tous les jours. Le simple fait de faire des photos me maintient dans un état d’esprit créatif. Je joue avec ma nourriture et je dessine et je griffonne.

Modérez vos attentes. Prenez l’habitude de ne pas vous juger sur votre production créative. Parfois votre créativité est en feu. Excellente nouvelle. Parfois, elle ne l’est pas. C’est difficile parfois quand vous faites de l’art à titre professionnel commercial parce que vous êtes payé pour être efficace, mais vous vous économiserez bien du chagrin si vous prenez l’habitude de rester cool quand votre mojo créatif ne tourne pas à plein régime.

Secouez votre cocotier. Quand je commence à me sentir un peu blasé, j’ai pour habitude de partir à l’aventure. De casser la routine. De rentrer chez moi en prenant une autre route. De rompre avec la monotonie. Je m’active et je secoue mon cocotier.

Trouver du plaisir. Faire ce que vous aimez vous inspire et vous rend plus créatif. Prenez le temps et l’espace de vous amuser. Il n’y a pas que le travail dans la vie.

• Enfin, être créatif signifie vivre une vie créative. Désirez en avoir une. Dites-vous que vous êtes créatif. Soyez-en persuadé. Faites-en l’habitude la plus importante de toutes.

Pour en savoir plus encore sur la créativité, lisez mon petit mais très utile guide pour être créatif.

« La créativité est essentiellement un art solitaire. Une lutte encore plus solitaire. Une bénédiction pour certains. Une malédiction pour d’autres. En réalité, c’est la capacité à puiser en vous et à extraire une idée de votre âme même. » – Lou Dorfsman

Recherches utilisées pour trouver cet article :

homme connu dand la solitude, quelle est l\habitude le plus utiisé

Tags: , , , , ,

10 commentaires on L’habitude n°1 des gens les plus créatifs

  1. Nicole dit :

    Bonjour Olivier,
    voilà un article sur la créativité bien illustré par des exemples très parlants. Chacun est créatif mais pas toujours conscient car submergé par le trop plein de pensées, d’activités, d’émotions. En devenant plus conscient par la réflexion et ensuite le partage, la création devient plus originale.

  2. Juliette dit :

    Les deux critères ne sont pas contradictoires et se nourrissent l’un l’autre
    On peut tout à fait s’inspirer ailleurs ou dans un groupe (brainstorming) pour développer son sens de la créativité et ensuite se se retirer seul pou en quelque sorte digérer ou exprimer sa créativité
    Autre point : c’est bien d’interroger ceux qui sont reconnus comme étant les plus créatifs mais il me semble que parmi les grands hommes que l’Histoire retient comme étant créatifs, ils s’apparentent à la caste des génies et n’est pas un génie le simple quidam.
    En revanche , chacun peut s’interroger et développer sa créativité me semble t il tout simplement en y travaillant au quotidien. Peut être que le Monde se porterait mieux…

  3. Haissam dit :

    Ici;je veux commenter que ce n’est pas seulement la solitude qui peut ameliorer notre esprit de creativite, mais, plus encore,c’est la fusion de cet esprit avec d’autres effets qui peut le faire. Ici, je cite, le paysage, le mouvement, le sport,et,aussi le contact avec les autres qui peut stimuler de tres bonne facon notre esprit creatif.
    Merci

  4. Pierre dit :

    Bonjour Olivier et merci pour cet article passionnant comme à ton habitude.
    Plusieurs conditions sont nécessaires à la créativité selon moi :
    – La première, c’est de disposer d’une bonne base de données (connaissances à propos d’un sujet, d’un thème, d’une technique, etc ) qui serviront de base à la créativité,
    – La seconde c’est la capacité à faire des liens entre les idées, les concepts, les notions,
    – La troisième, c’est la capacité à prendre du recul et c’est ici que je rejoins ce que tu développes dans ton article. Prendre du recul, (le retrait en Analyse Transactionnelle), c’est se donner le temps de la maturation.
    – La quatrième c’est la capacité de synthèse pour rassembler tout cela.
    Merci à toi,
    Pierre

  5. Ric dit :

    Bonjour,
    La solitude est une vraie nécessité pour tout être humain afin de se ressourcer. Malheureusement, la société actuelle fuit la solitude par lâcheté, par peur de se retrouver avec soi-même! Et les deux principes se complètent parfaitement!

  6. Solip dit :

    La solitude permet d’être à l’écoute de l’intérieur de soi et la participation permet de s’ouvrir vers l’extérieur et de faire des expériences nouvelles et non ordinaires. Tout cela nous inspire de différentes manières. Comme on le voit dans cet article, chacun a des habitudes créatives différentes.

    Il vaut donc mieux utiliser de manière harmonieuse différentes habitudes selon le contexte et trouver la bonne potion. Comme une formule magique, il faut bien mélanger les ingrédients pour que ça marche de manière optimale pour soi.

  7. lilia dit :

    Quand j’ai à écrire sur un sujet, à créer quelque chose, j’y pense pendant les insomnies ou le matin au réveil avant de me lever : et l’inspiration vient, les idées sont données. J’en fais un brouillon que je développe la journée. Ou je demande à mes rêves !

  8. nic dit :

    Bonjour,
    Solitude et participation me semblent bien résumer les éléments essentiels à la créativité. La participation ressource et la solitude est nécessaire à l’intériorisation, l’équilibre se construit autour de ces deux axes, j’y ajouterais la contemplation.

  9. nana fafo dit :

    c’est en train ou en voiture que ma créativité s’exprime le mieux, des moments de solitude où on “participe” à regarder le monde extérieur. On se sent moins seul quand des mots sont mis sur ce qu’on ressent … merci !

  10. Merci pour tout ce que tu nous apprends car c’est ça qui nous oriente plus dans tout ce nous allons faire. Tu es un exemple.

Laisser un commentaire