Savoir profiterNote : cet article est une traduction de l’article The importance of enjoying the habit de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

J’ai beaucoup écrit sur les habitudes ─ c’est dans le titre du blog, après tout ─ et après toutes ces années, et après toutes les questions que les gens ont posées concernant la prise d’habitudes, il y a une chose qui semble plus importante que tout le reste.

C’est simplement ça : profiter de l’habitude.

Cela peut sembler évident pour certains d’entre vous, mais vous seriez surpris du nombre de gens qui essayent de se forcer à faire des choses qu’ils n’aiment pas. Ils essayent d’instiller de la « discipline » parce qu’ils pensent que cela fera d’eux une meilleure personne ou leur offrira une meilleure vie, mais quel genre de vie est-ce de vous forcer à faire tout le temps des choses que vous haïssez ?

Et c’est ça le truc : si vous essayez de prendre comme habitude une chose que vous n’aimez pas faire, vous êtes presque sûr d’échouer. Je le sais, parce que j’ai essayé de nombreuses fois. Si je commence à me dire, « Je déteste ça, mais je peux le faire ! », alors ça va être un combat difficile, et un de ceux que je vais perdre presque à coup sûr. Parce qu’après une semaine ou deux à le faire, vous perdrez votre enthousiasme. Vous arriverez à court de l’énergie incroyable qui est nécessaire pour prendre une nouvelle habitude, et puis vous manquerez un jour dans cette habitude, puis un autre jour, et peu de temps après c’est fini.

Mais voyez le scénario opposé ─ vous faites quelque chose que vous aimez faire. Eh bien, est-ce vraiment dur de vous motiver à le faire ? Vous avez hâte de le faire. Vous êtes impatient. Quand vous faites cette habitude, vous êtes heureux, et votre expérience générale est positive. C’est une habitude qui a beaucoup de chances de rester.

Dans ma propre vie, j’ai des douzaines d’expériences dans la création d’habitudes, et j’ai aidé des centaines sinon des milliers d’autres personnes à prendre des habitudes, et c’est un thème habituel ─ quand la personne n’a pas de plaisir avec cette nouvelle habitude, cela échoue, et lorsque qu’ils en ont, cela a toutes les chances de réussir.

Évidemment, il y a d’autres facteurs ─ votre niveau de constance, le fait que vous avez un déclencheur qui est déjà ancré dans votre routine quotidienne, que vous rendez des comptes en public, etc. Mais le facteur le plus important, et de loin, est d’aimer cette habitude.

Les choses que nous n’aimons pas

Je reconnais qu’il y a des moments où nous avons à faire des choses que nous n’aimons pas. C’est une des obligations de la vie. Mais pourquoi choisir de faire d’une telle chose une habitude quotidienne ? Si c’est ce que vous êtes en train de faire, vous devriez vraiment y penser longuement et sérieusement, et vous demander si c’est vraiment nécessaire, et si c’est le cas, si vous avez la possibilité de faire des changements dans votre vie afin de ne plus avoir besoin de faire cette activité aussi régulièrement. Je l’ai fait de nombreuses fois, et bien que le changement dans ma vie me prenne parfois du temps, le résultat vaut toujours le coup.

Mais et pour se débarrasser des mauvaises habitudes ? N’est-ce pas difficile et pénible ? Bien sûr, évidemment. Je me suis débarrassé de l’habitude de fumer (il y a presque 5 ans), et c’était difficile. Une agonie. Heureusement, j’ai trouvé que je pouvais mettre des habitudes plaisantes à la place de celle de fumer, et j’avais en fait hâte de les faire ─ des choses comme courir pour évacuer le stress, manger des nourritures saines, écrire, des trucs du genre. J’adore ces activités, et cela a rendu le processus entier plus simple.

Comment apprécier cette habitude

Cette section pratique semblera trop évidente pour certains, mais elle me paraît nécessaire. Comment faire pour aimer cette habitude ? Deux façons :

1. Choisissez une habitude que vous aimez déjà. C’est la façon la plus simple. Si vous aimez lire, boire du thé, tenir un journal, ou aller vous promener dans le parc, choisissez une de ces choses. Vous voulez vous activer ? Choisissez un sport que vous aimez faire, ou une activité de plein-air que vous appréciez. Vous voulez être plus productif ? Choisissez une activité que vous aimez faire comme première tâche de la journée.

Ou:

2. Concentrez-vous sur les aspects plaisants. Si vous n’aimez pas encore cette habitude, apprenez à l’aimer. Pas en reprogrammant votre esprit pour aimer quelque chose vous détestez, mais en trouvant des aspects de cette habitude que vous appréciez vraiment. Par exemple, quand je commence courir, c’était dur. Je n’avais pas arrêté de fumer depuis longtemps, donc mes poumons étaient dans un état pitoyable, et mes jambes étaient faibles, et j’étais vite fatigué. Mais il y avait des choses que j’aimais quand même ─ sortir, le grand air, bouger et sentir mon cœur qui bat, la beauté de la nature, le sentiment de bien-être une fois que j’avais fini. Alors je me concentrais sur ces choses, et cela fonctionnait. Et alors la course a commencé à être plus facile et j’ai tout apprécié dans cette activité. Ce genre de choses peut être fait avec quasiment tout ─ concentrez-vous sur les aspects sympas, sur les choses que vous appréciez. Si vous ne trouvez rien, vous avez choisi une mauvaise habitude.

Enfin, la discipline ne fonctionne pas. Vous ne pouvez pas user de discipline pour prendre une habitude que vous détestez, car que faites-vous exactement quand vous ne vous sentez pas motivé par cette habitude ? Vous trouvez quelque chose qui vous donne envie de vous y mettre, et cela passe par le fait de penser à quelque chose qui vous plait ─ le plaisir du résultat final, par exemple, ou une belle récompense, ou le plaisir que vous prendrez à dire aux autres que vous l’avez fait. Il y a de nombreuses façons de vous motiver avec quelque chose qui vous fait plaisir, mais en aucune façon d’utiliser le concept nébuleux de « discipline » pour faire quelque chose que vous détestez.

Aimez cette habitude, et elle durera plus longtemps.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherches utilisées pour trouver cet article :

donnez limportance de lhabitude, limportance dhabitude, quel est limportance dhabitude

Tags: , , , , ,

3 commentaires on L’importance de profiter de l’habitude

  1. Juliette dit :

    Cet article me fait penser à « il travailler ses point forts ou ses points faibles ». Une piste consisterait à se dire Il faut que je travaille mes points faibles pour m’améliorer. Or , travailler ses points faibles demande une telle énergie,que les résultats risquent de ne pas être probants alors autant travailler ses points forts pour viser l ‘excellence. Avoir des « habitudes » n’est pas signe de routine, on peut avoir des habitudes et « travailler » à être toujours meilleur dans ce que l’on fait au quotidien. Il faut en effet rapprocher habitude de point fort et de motivation ou inclination naturelle. C’est ainsi que j’ai interprété cet article.

  2. marianna dit :

    Aimer ses habitudes, ses besoins en quelques sorte, mais j’ai connu un proche qui voulait sa famille près d’elle ou plutôt une nécessité vu son vielle âge. Je me suis rendu compte que à force d’habitude eh bien nous ne voyons plus le bonheur que l’on a. Je dirais que quelque fois faudrait creer le manque pour reconnaitre sa bonne habitude.

  3. Brice dit :

    Bonjour et merci pour ce rappel!

    Si j’ai bien compris le message, il faudrait se concentrer sur les avantages et les plaisirs qu’une habitude peut nous apporter plutôt que sur ce qui nous dérange.

    C’est subtil comme mécanisme mais pourtant nous pouvons faire un grand pas en avant en prenant conscience de nos préjugés sur certaines habitudes.

    C’est en faisant l’effort de nous concentrer sur ce qu’il y a de bon dans chaque habitude que nous mettons en place que nous sommes assuré d’obtenir des résultats.

    Très bel article!

    A bientôt,

    Brice

Laisser un commentaire

39 Partages
Partagez27
Tweetez12