« Ne rien faire est mieux que d’être occupé à ne rien faire. » – Lao Tseu

Course au tempsNote : cet article est une traduction de l’article The end of busy de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Cessez d’être occupé et votre travail sera à moitié terminé.

Pensez à quel point nous sommes occupés, et à la façon dont on peut s’en vanter : je suis tellement occupé, je dois être quelqu’un d’important.

« J’ai un million de choses à faire ! Je n’ai jamais le temps de rien ! Je ne peux pas ralentir ─ je suis trop occupé. » C’est sensé être une bonne chose dans une société dans laquelle nous devons être productifs, actifs, pleins de choses à faire.

Mais c’est un jeu de dupes. Être occupé est simplement du bruit, de l’action sans signification, beaucoup de petites choses sans importance plutôt que quelques-unes importantes.

Arrêtez d’être occupé. Décidez simplement d’arrêter, aujourd’hui.

Maintenant, vous êtes à mi-chemin. Vous avez décidé de ralentir, et de vous concentrer sur ce qui est important. Tout d’un coup, votre emploi du temps s’allège, et votre to-do list se réduit considérablement.

Maintenant il ne vous reste qu’une chose ou deux à faire, plutôt qu’un million. Vous supprimez les distractions, et vous vous concentrez.

Mais comment pouvez-vous arrêter d’être occupé ? C’est un simple changement d’état d’esprit : vous dites, je ne vais plus être occupé. Même si vous avez peu de contrôle sur votre emploi du temps, vous pouvez décider de ralentir, et de choisir les choses importantes sur lesquelles travailler, et si nécessaire, de parler à votre patron de la façon dont vous pouvez le faire. Si vous avez le contrôle de votre emploi du temps, vous pouvez balancer tout le travail superflu, et simplement choisir les tâches à fort impact.

Cela peut sembler impossible, mais une fois que vous avez décidé de mettre fin à cette occupation, vous avez faire le plus grand des pas en avant.

Vous pouvez maintenant prendre du temps pour le travail qui vous passionne, pour le travail qui compte. Vous pouvez prendre du temps pour avoir un peu de solitude, pour créer. Vous pouvez prendre du temps pour un peu de contemplation, pour vous-même.

Arrêtez d’être occupé, et votre travail sera à moitié terminé.

« La vie semble n’être qu’une rapide succession de vides occupés. » – Jane Austen

Tags: , , , ,

6 commentaires on Ne plus être occupé

  1. Margaux dit :

    Merci pour l’article.
    Personnellement, je suis toujours trop occupée mais pas stressée car bien organisée et ça me convient.
    Note : si je puis me permette, il y a une petit coquille “C’est sensé être une bonne chose dans une société dans laquelle nous devons être productifs, actifs, pleins de choses à faire.”. J’aurais mis “censé”.

    Merci encore,

    Margaux

  2. Hammadi dit :

    Bonjour O. Rolond;
    J’ai beaucoup appris d’apres votre blog!
    Merci infiniment.
    Bien a vous.
    Hammadi

  3. lilia dit :

    Je crois que “s’occuper” est une façon de masquer l’angoisse que procure le fait de s’y mettre vraiment.

  4. Doris dit :

    Bonsoir et merci pour votre générosité d’action!

    J’ai une condition qui me permet de choisir mon temps selon mes priorité sans trop dommage. Et j’en suis très heureuse!

    Malheureusement j’ai une amie, qui ce plait à dire qu’elle est très, très occuper,elle se plain continuellement, et moi qui aime bâtir je la trouve lourd d’énergie qu’elle me prend et je crois qu’elle essaie de ce prouvé à elle même qu’elle est très très occupé (Importante). Moi pour me protéger je dois prendre un recul, car elle m’épuise. J’ai une Slérose en plaque.

  5. Lamine dit :

    Il faut faire attention aux gens qui se disent très occupées. Souvent, elles le disent plus pour paraître important à nos yeux que pour autre chose ou pour justifier certaines obligations qu’elles n’ont pu honorer.
    Je fais l’effort de ne pas tenir ce genre de propos car pour moi c’est un indicateur de mauvaise organisation personnelle.

  6. Caroline dit :

    Salut à tous,
    cet article met l’accent sur le langage que nous utilisons tous les jours et qui a une grande influence sur notre état d’esprit et sur notre comportement.
    Je fais en sorte de bannir ou au moins de réduire les mots et expressions qui ont une influence négative ou stressante sur moi comme par exemple: il faut que je…, je dois…, je n’aurais pas dû…, je suis trop occupée pour pouvoir…, je n’ai pas le temps…, je vais vite faire…
    Depuis que j’ai changé le vocabulaire que j’utilise, je vais beaucoup mieux et je suis plus zen 🙂
    Caroline

Laisser un commentaire