Note : cet article est une traduction de l’article the insidious perfidiousness of doubts, overcome de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

DoutesIl n’y a pas une seule personne parmi nous qui a réussi à surmonter ce sentiment humain qu’est le doute. Que vous soyez quelqu’un d’extrêmement confiant, un moine zen heureux, un écrivain à succès… peu importe. Vous doutez de vous-même.

La question est de savoir si ces doutes vous empêchent de faire des choses supers, de mener votre vie comme vous le souhaitez.

Je faisais partie de ces gens qui ont peiné de nombreuses années avec divers maîtres ─ gentils ou moins gentils ─ parce que je doutais de ma capacité à être mon propre patron. Je doutais d’être un assez bon écrivain pour avoir du succès dans un monde d’écrivains au talent immense.

Ces doutes n’étaient pas oppressants, mais c’est le côté vicieux de la chose justement. Ils ne vous font pas face ─ ils rampent dans votre subconscient pour que vous ne réalisiez pas qu’ils sont là, à vous tirailler, à vous user, à vous immobiliser. Ils se tapissent dans le noir, étendant si largement leur influence que vous en venez à penser que cela fait partie de la fabrication de votre personne, même si ce n’est qu’un ver infecté qui s’est frayé un chemin dans cette fabrique.

Mais ces doutes sont là, même si nous pensons rarement à eux. Ils sont cette voix silencieuse dans notre tête qui dit, « Je ne peux pas le faire. Je ne suis pas assez bon. Je n’y arriverai jamais. Je ne ferai qu’échouer et me mettre dans l’embarras. À quoi bon rêver ? »

Ils sont là, et ils sont plus puissants que nous ne pouvons l’exprimer.

Je les ai laissé me ralentir. J’ai travaillé pendant des années à faire des choses qui ne me rendaient pas heureux, simplement pour la sécurité de l’emploi et un chèque de fin de mois assuré. Je pensais que travailler à son compte était une chose qui nécessitait de l’argent ─ vous devez avoir un capital pour lancer votre propre affaire, non ? Je pensais que devenir un « vrai » écrivain ─ un de ceux qui ont percé dans le monde des vrais écrivains ─ était un rêve impossible.

Comment je les ai combattus

J’avais tort. J’ai surmonté ces peurs non pas grâce à une phénoménale poussée de courage, ni avec une percée dans les lignes de front des doutes… mais grâce à l’information.

Cette information est venue en petites doses, mais quasiment tous les jours. J’ai commencé un petit blog sur une plateforme de blogs gratuite et amateur. J’ai écrit, juste quelques articles que personne ne lirait. Quelques personnes les ont lu, et ont dit qu’ils étaient bons. C’était de l’information.

J’ai continué à le faire, et à avoir de bons retours, même si ce n’était que d’une poignée de lecteurs. Un de ces premiers supporters était un type nommé Kamal, un super gars que j’ai finalement rencontré en personne ici à San Francisco hier. Il m’a dit que j’étais bon, que je parlais avec le cœur, que je deviendrais important un jour. Il croyait en moi, et c’était encore de l’information.

Mon incroyable femme Eva m’a soutenu, avec prières et foi. Ma maman géniale était fière de moi, et c’était encore de l’information. Chaque nouveau lecteur qui commentait sur mon site m’a donné davantage d’informations… et c’était des données de valeur en fait.

Grâce à ces petits paquets de données, j’ai été capable de bâtir une base de données, un modèle 3D dans mon cœur qui m’a dit que mes vieux doutes étaient erronés. Qu’ils n’étaient que des façades fragiles que j’avais transformées en une chose si solide qu’elle paraissait indestructible. Une chose qui semblait tellement réelle qu’on ne pouvait pas la remettre en question, le fondement de ma réalité quotidienne.

Mais elle était erronée, ces nouvelles données me le disaient. C’était perturbateur, et cela m’a secoué. Comment est-ce que tout ce en quoi je croyais toutes ces années pouvait être erroné ? Mais les données étaient consistantes, et elles ne cessaient d’affluer. Elles affluaient chaque jour.

Ma réalité est différente aujourd’hui, grâce à ces données. Et bien que j’aie toujours des doutes, je ne les laisse plus définir ma réalité. Ils ne sont que des hypothèses, qui attendent d’être testées par les données actuelles, qui attendent d’être réfutées, tout comme les hypothèses des doutes précédents ont été réfutées encore et encore.

Vous n’êtes pas seul

Tout le monde a ce genre de doutes. Ma soeur Kat est entrée dans le monde de la santé et du fitness, et elle a tellement adoré ça qu’elle a rêvé de gagner sa vie avec. Elle voulait aller à l’école dans ce but, pour avoir la possibilité d’entraîner et d’éduquer les autres. Je lui ai dit, « Fais-le ! Trouve une cliente, entraîne-la, fais-en l’expérience, apprend, améliore-toi, aie un autre client, améliore-toi encore, laisse le bouche à oreille tefaire de la publicité, et vis tes rêves, maintenant ! »

Mais elle avait des doutes, et cela l’a un peu ralentie. C’est compréhensible ─ ils m’ont ralenti pendant un paquet d’années. Elle l’a fait, pourtant, a obtenu son diplôme puis a pu entraîner quelques clients, et commencer quelques camps d’entraînement. Maintenant elle vit son rêve, et je suis incroyablement fier d’elle.

Tout le monde a ce genre de doutes. Ma sœur Ana a perdu son boulot il y a un certain temps, et je lui ai dit de lancer sa propre entreprise de marketing. Elle a dit qu’elle se connaissait, et qu’elle n’était pas capable d’être son propre patron. J’ai dit qu’elle avait tort, que si elle aimait cela elle y arriverait. Je lui ai dit que si elle aimait cuisiner, elle pourrait lancer un petit restaurant et commencer à cuisiner pour les autres. Si elle aimait enseigner le ballet, elle pourrait donner des cours après l’école à des enfants. Il suffit de commencer !

Elle doutait d’elle-même, mais aujourd’hui elle a fait le grand saut dans le consulting marketing, et elle a commencé à décoller. Je suis incroyablement fier d’elle aussi, et je sais qu’elle va voler de ses propres ailes.

Tout le monde a ce genre de doutes. Vous aussi. Certains d’entre vous les ont combattus au point d’arriver à faire ce qu’ils aiment. D’autres n’ont pas réussi, et ne réalisent peut-être même pas que ces doutes les brident. Car c’est le cas ─ et vous pouvez les combattre. Je l’ai fait, mes sœurs l’ont fait, des milliers et des milliers de personnes l’ont fait aussi. Nous ne sommes pas meilleurs que vous ─ nous sommes simplement tombés sur de meilleures informations.

Prenez ces données. Faites quelque chose, ayez des retours, continuez, améliorez-vous, recevez davantage de retours le long de votre chemin, et voyez ce que disent les données. Soumettez vos doutes à un test, laissez-les être réfutés. Et quand les résultats arrivent finalement, et que vous savez à quoi ressemble la réalité, soyez fier de vous, simplement pour avoir lu jusqu’ici, et pour avoir laissé un peu de lumière éclairer les doutes qui tremblent dans les ténèbres.

C’est moi l’ennemi

Moi qui me bats

Moi qui crée les monstres

Moi qui mine ma confiance.
– Paula Cole

Tags: , , , , , ,

19 commentaires on Surmonter l’insidieuse perfidie des doutes

  1. Brice dit :

    Cet article sort du lot vraiment,

    Il me remue intérieurement et surtout quand je lis cette phrase:
    “un modèle 3D dans mon cœur qui m’a dit que mes vieux doutes étaient erronés”

    Heureusement, cet article vient lui aussi construire un modèle 3D dans mon coeur pour me dire que mes vieux doutes étaient erronés.

    Merci encore !

    Brice

  2. coué dit :

    j’adore,j’adore….ami(e)s lecteurs,prenez bien conscience de ses simples paroles!!!!!
    et si vous vous apercevez que ce n’est pas qu’un simple texte écrit,un parmi tant d’autres, que vous avez lu,alors,alors,çà y est,vous avez mit le doigt dessus vos propres freins!!!!à vous et à vous seul de faire en sorte de le lacher!!!!çà commencera doucement mais prudemment.vous allez vous tester sans vous en rendre compte,puis vous allez le desserrer de plus en plus….soyez patient!vous ne vous etes pas construit en 24h????patience,patience,et vous arriverez tous et toutes à atteindre votre vision de votre propre bonheur!!! merci Olivier de nous offrir, grace à ton blog ,de tels cadeaux!!!!!
    Christel

  3. Bonjour à tous,
    Oui, rien de plus difficile que d’affronter ses doutes et toutes les angoisses qui vont avec ! Cependant, “qui ne tente rien, n’a rien” et si l’on veut savoir si l’on est capable de se dépasser et d’y arriver… rien de mieux que d’avoir confiance en soi et de ne plus douter ! Cet article nous fait prendre conscience de notre incapacité à se mettre à l’écoute des autres. Si nous savons “capter” les informations qui nous sont renvoyées, il apparaît alors, très simplement, que nos peurs, nos angoisses et nos à priori ne sont pas forcément les mêmes que nos “auditeurs” ou “lecteurs”. Par conséquent, nous avons, une fois de plus, eu tort de douter et de ne pas l’avoir fait ! Soyez plus fort que les doutes… Croyez en vous !

  4. Hadji Adama dit :

    un article vraiment intéressant. il a des vertus thérapeutiques.

  5. Christian dit :

    Bonjour Olivier et Leo,

    Que ça fait du bien ! Ce texte est tout simplement magnifique. Oui, nous avons tous des capacités, des talents mais le brouillard qui nous les cache est plus ou moins épais. Merci de nous aider à lever nos doutes.
    Amicalement
    Christian

  6. patcrea dit :

    Merci beaucoup pour le partage de cet article, si universel,
    Cela met ma tête en ébullition qui l’est déjà pas mal, c’est vrai que c’est tellement plus facile de se lamenter et ne rien faire,
    Cette lecture me dit qu’il faut s’y mettre, faire!
    Je viens juste d’allumer mon pc et ce fut mon premier mail,
    Je suis justement en train d’écrire un livre et peine, peine à sortir des phrases, mais peut-être…
    Amicalement

  7. Aud dit :

    Chouette article qui démontre aussi assez ouvertement que nous sommes les artisans de notre propre malheur et de notre propre égarement. Mais qu’il est difficile d’identifier et de fermer le clapet à tous ces doutes qui nous assaillent tout le temps !! Et comment passer à l’action si l’on doute de la direction à prendre ?
    Vous me direz qu’il faut “faire” et agir un point c’est tout et que la direction viendra d’elle-même… qu’il faut écouter son coeur car lui seul sait ce qui est juste, ce qui est bon…
    Et quand on doute de ce que notre coeur nous dit, on fait quoi ? si on ne l’entend pas ?

    Peut-être est-ce là une stratégie de notre mental pour nous faire tourner en boucle…

    Qu’il est vital de sortir du doute !!

  8. ISMAILI dit :

    Super! Vous avez absolument raison. Tous ces doutes détruisent nos rêves, et nous empêche de réaliser des progrès, parce que tout simplement nous croyons à tous ces doutes qui nous envahissent. En revanche, si nous optons pour l’autre option, celle d’entendre tous ces gens qui croient en nous, qui nous encouragent nous pourrons certainement profiter pleinement de nos capacités qui dorent en nous. ! Il suffit juste de les réveiller. Mil merci encore une fois pour toute votre et tous ces merveilleux articles que vous partagez avec nous.

  9. lu7 dit :

    Pour ma part qui veut demarrer mon propre commerce,je trouve cet article reel et edifiant merci

  10. ERIC dit :

    En langage “acro”, cela donne : A O C
    Allez
    On
    Continue …

  11. Monique dit :

    Mots d’espoir, de confiance et d’amour! Merci pour tout ceci. C’est un réel bonheur de vous lire chaque jour et de s’inspirer de votre expérience. Vous avez pris la décision de faire ce dont vous aviez envie et nous voici des milliers à profiter de vos mots! N’est-ce pas là l’immense force de la magie du coeur ? Merci encore.

  12. nadir dit :

    la base des doutes est le manque de confiance en soi. nous trainons ce handicap depuis la petite enfance par l education de nos parents qui pour nous protéger ils nous ont enfermé dans une prison de croyances limitantes vis a vis du risque et du danger de l extérieur. la confiance en soi peut être conquise par un travail sur sois qui permettra de franchir le pas et disciper la peur paralysante de l echec. il faut se jeter à l eau pour connaitre sa température.

  13. Imane dit :

    Merci infiniment pour cet article, j’ai vraiment besoin de l’entendre. Déjà, le fait que j’écris ce commentaire est un premier pas vers un changement que je veux mener depuis bien longtemps. Pourquoi je ne le fais pas? J’ai des doutes en moi, mes capacités, ce que je peux vraiment faire et dont je suis capable.
    J’ai toujours peur, et j’arrive pas à faire le nécessaire pour m’évoluer, même si je sais d’avance le chemin qui m’emmène vers la réussite. Je me bloque et je me sous estime. Mais il est temps de faire ce pas.

    • patcrea dit :

      Imane,

      nous sommes beaucoup à nous reconnaître dans tes mots, je pense que l’humain est ainsi fait,
      Cordialement,
      Patricia

  14. Boubker Zniber dit :

    Salut olivier:
    C’est un immense plaisir de taper sur mon clavier malgré ma lenteur puisque ce sont mes débuts avec le web mais le flux des mots dans ma tête me pousse à accélérer de peur de perdre mes idées, sans que je puisse exprimer mes profondes sensations, surtout après avoir juste terminé la première lecture de votre CHEF-D’ŒUVRE :”Vivez la vie de vos rêves grâce à votre blog” que j’ai commencé cet après-midi avec presque tout ses liens comme un bébé qui essaye de déchiffrer ce que disent les grands et fouine partout pour comprendre les choses de son entourage par ses mains par sa bouche par ses oreilles par son petit cerveau et par son cœur qui vibre de joie une fois appris du nouveau et encore plus lorsqu’il applique cet nouveauté devant les autres et il sent leurs fierté et leurs joies il devient de plus en plus désireux à assimiler et à comprendre aussi vite qu’il peut pour que cette joie ne s’arrête jamais pour son propre plaisir et celui des autres; MERCI Olivier ROLAND d’être là et de prêter main forte pour nous guider afin de nous rendre heureux comme ce bébé avec toute son innocence et la meilleur, de nous simplifier la tâche et nous éviter la perte d’un temps et d’un investissement qui sont précieux( surtout pour ceux qui vivent un sale quart d’heure avec la vie !) que vous, vous avez consacré, en plus du temps et du budget investit je peux sentir l’ampleur de vos souffrances et sacrifices pendant votre début de cette merveilleuse aventure ,l’angoisse et le stress avant de dénicher la bonne formule que vous nous livrez sur un plateau en OR magnifiquement sculpté comme un ARTISTE DE TALENT avec de fleurissante fleurs bien choisit et un splendide sourire émanant d’une personne qui aime partager avec amour et sans égoïsme ni hypocrisie avec une confiance en soi éclatante qui lui inspire que celui qui est devant lui ressent son message avec un feed-back HORS NORMES .
    Des fois exprimer ce qu’on ressent en disant la vérité, un louange envers une personne sans même te connaitre et te donne une bouffée d’oxygène à son ultime temps, prouve qu’elle mérite ce qu’elle prétend être; et croyez moi c’est extrêmement rare que j’avance des louanges car c’est aussi EXTRÊMEMENT RARE de rencontrer une telle espèce de nos jours et je sais bien ce que je dis parole d’un vieux de 49 ans qui a pas mal voyagé et beaucoup souffert de l’égoïsme et l’indifférence d’autrui a part quelque cas compté en un seul chiffre qui laissent une lueur d’espoir pour s’accrocher et continuer à rêver qu’un jour la plus grande majorité d’entre nous doit pivoter 180° pour apprendre à mieux vivre et comprendre que lorsque on donne avec amour on reçoit avec amour et cela ne se pèse pas même pour tout l’or du monde ; sachant que des alliances se brisent pour absolument rien.
    C’est sûr que je ne suis pas le seul ni le premier ni le dernier à exprimer cette admiration espérant vivement quelle continue de briller et que le succès ne cesse de s’accroître pour le mieux de nous tous. Cela fait plus de 22 heures que je suis devant mon écran la fatigue, le sommeil, la faim me poussent à mettre fin ! Mais désormais j’ai raté d’écrire les raisons qui m’ont poussé à rédiger cet article, et bien c’est pour la prochaine fois, après un bon rétablissement pour pouvoir révéler avec plus de limpidité mes obstacles mes projets mes intime secrets et j’estime qu’ils ajouteront un plus pour des débutants comme moi puisque nous somme perdu dans cette labyrinthe d’internet avec les yeux bandés et qui ne cesse de se compliquer et donne l’impression que nous somme bien perdu jusqu’à ce que nous tombons sur UN BLOGUEUR HORS DU COMMUN qui nous enlève le bandeau et nous fait sortir des impasse en nous indiquant l’issue de sortie pour gagner nos vies et “Vivre la vie de nos rêves grâce à notre blog” avec dignité et la cerise sur la crème il croit en nous donc il faut essayer de se montrer digne de cette confiance la perle rare tant attendue ;cette fois je suis vraiment ko et je n’arrive pas stopper mes pensées ni mes doigts ;vous avez vu ce que vous avez fait Olivier !? Je prierai pour continuer et avoir votre passion et un jour faire passer ce flambeau aux autres malgré que le chemin et encore trop long pour moi. Excusez ce débutant s’il a fait de ce commentaire un article ou un chronique sincèrement je ne sais pas !
    Bienveillamment Boubker Zniber

  15. Boubker Zniber dit :

    Salut Olivier ou bien salut tout le Monde:
    Parce que j’ai une réelle sensation que je rentre par la porte grande ouverte par Olivier et je découvre pour la première fois cet univers virtuel d’une manière claire et transparente avec une logique et une simplicité qui m’ont poussé à participer et à partager si non c’est fort probable que je lâcherai ou gaspiLLer un énorme rapport : Temps /Argent+souffrance à cause de cette buée dense qui le couvrait et qui empêchait les curieux et les apprentis comme moi penchant leurs têtes par ses fenêtres et ils n’entendent que des échos et des messages codés je parle bien évidement de ceux qui estiment gagner de l’argent via internet : blog, e-commerce etc.… sans parler de ceux qui prennent le web, les sites sociaux comme outil d’autodestruction pour leurs vies et des fois celles des autres , par ignorance ou par naïveté, et ceux qui tournent dans un cercle vicieux plein de sable mouvante qui y sont absorbés peu à peu vers un fond sans fin, et ceux qui prétendent le savoir faire et les solutions miracles aux débutants, pour les suivre il faut avoir un décodeur ou un interprète en informatique pour les comprendre, et ceux qui vendent des nuage en l’air à des sommes incompréhensive ,et ceux qui font la promotion des clics ils sont une gamme à part entière, il ya les classique : achat-vente de publicité ou d’objets ,affiliation ,ce qui est légitime et légal et c’est comme cela que les affaires tournent ; mais ce que je n’arrive pas à assimiler ce sont ceux qui te demandent de t’inscrire puis on te donne des sites sans aucun apport personnel pour les visiter pendant 30 secondes ! chacun et tu aura 0,000001$ avec termes comme(filleule) pyramide ,et des équations à résoudre : (5+5)=%x25²+50§0x250%=10000 personnes = XXXXX$ je me demande si c’est une façon de contourner les lois ou c’est de la tricherie pour montrer que ces sites ont un grand trafic par les donneurs d’ordre eux même ou ce sont eux qui sont victimes d’une escroquerie médiatisée !si quelqu’un peut m’éclaircir il est le bien le bien venu pour l’intérêt général ;et le cas le plus lamentable ce sont ceux qui observent au bord du quai le TGV passer, des gens montent d’autres descendent sans se remuer le cerveau je pense aux sans emploi et ceux qui ne peuvent pas boucler leurs mois et qui sont 3 catégories :
    1-les gâtés : construits, les outils web disponible chez eux, un peu de liquidité pour assumer les charges de démarrage, disponibilité partielle ou total, des heures passent à 0€ /h et sans aucun scrupule ils disent : il n’y a rien à faire ! La moindre c’est d’apprendre à manipuler un P.C et le reste viendra n’est ce pas Olivier ? Surement il existe ceux qui ont profité de cette plate forme pour pouvoir décoller.
    2-les mi mort mi vivant : construits ou non, un toit, une bouffe, disponible, pas de curiosité pour les nouvelles technologies comme s’ils n’ont besoin de rien ; surement il existe ceux qui essayent avec ce minimum de se procurer des outils web pour apprendre et se connecter afin d’attraper le prochain TGV et ils ont besoin d’un bon soutien pour dissoudre le retard et profiter aisément du voyage.
    3-les fauchés : construits ou non, disponible, ou ne rien faire et non disponible et toujours pressé quelle contradictions ! Je vous laisse le commentaire ; malgré cette situation délicate, surement il existe ceux qui se débattent afin de trouver une issue de secours.
    J’ai parlé seulement des obstacles, je crois que la prochaine fois j’essayerai de parler du reste c.à.d. de mes projets ainsi que mes intimes secrets de la vie bien évidement comme je l’ai promis auparavant et ma positon parmi les 3 catégories cité au dessus; par ce que j’ai hâte de dévorer ou plutôt savourer tout les contenus d’Olivier Roland et ses recommandations et le suivre partout en virtuel bien sur puisque il a fait tout automatiser pour son bien être et le notre en espérant un jour passer un bon moment en face to face, et laisser tomber toutes les autres pistes qui ne mènent presque nulle part et d’autres attendront leurs moments d’entrer en action et pourtant un pressentiment me murmure que je n’en aurai pas besoin puisque Olivier a rassemblé le puzzle pour son plaisir et le notre et son invitation joyeuse sur l’île est un signe pour mettre la main dans le clavier et faire surgir l’excellent de nous même qui est dans un état léthargique profond .
    Un conseil pour ceux qui visitent se site pour la première fois volontairement ou accidentellement et cherchent un emploi ou un repère posez l’ancre et profiter du séjour sans plus de gaspillage car beaucoup l’ont fait et essayent de te l’épargner, le plus agréable c’est que tout le monde y gagne.
    Qui n’a pas encore lu : “Vivez la vie de vos rêves grâce à votre blog” fait le maintenant c’est un cadeau d’Olivier Roland ainsi que d’autres PDF, Audio, vidéo, pour pouvoir comprendre ce que j’ai écrit et être sur la même longueur d’onde avec les participants de cette plate forme je dirai même une encyclopédie libre dans le temps et géographiquement.
    Je sais que c’est long mais je profite de votre tolérance et pardon envers les débutants pour me tester et j’attendrai volontiers vos recommandations et suggestions, et des petites secousses pour un bébé ne lui font pas de mal mais l’aide à apprendre.
    Amicalement
    Boubker Zniber

  16. Boubker Zniber dit :

    Salut tout le monde :
    Mes projets, avant tout c’est de surmonter mon insidieuse perfidie des doutes et de lancer mon premier blog. Pour y arriver c’est de suivre les directives de mon professeur Olivier ((à quelques exceptions près, vous allez savoir pourquoi au moment de révéler mes intimes secrets avec la vie)).
    Si vous voulez bien suivre mon évolution et m’aider à y arriver, les étapes suivantes malgré leurs simplicités elles sont les plus difficiles à affronter surtout pour quelqu’un comme moi qui vient d’atterrir dans cet univers de la blogosphère, certes j’ai accumulé des expériences un peu partout mais il faut les adapter à ce nouveau monde avec de nouveaux outils de nouvelles méthodes tout simplement intégrer l’ère des nouvelles technologies.
    Etape 1 : Les réseaux sociaux
    Malgré que j’ai crée des compte partout, mon profil est encore incomplet, pas de mise en page personnalisée, je crois qu’il me faut au moins une journée pour chaque compte et vous savez déjà pourquoi ! Aussi, je n’arrive même pas à me prendre une photo avec un vrai sourire !
    Etape 2 : Commentaires aux blogs et forums de discussion
    Chercher l’information, lire et écrire des commentaires variés d’au moins 5 commentaires par jour pendant un mois donc un total de 150 commentaires, est ce possible ou c’est exagéré ?
    Etape 3 : Digg-like, articles invité, médias sociaux, répertoires d’article gratuit
    2 articles par mois pour chaque vitrine pendant 3 mois cela donne 24 articles, est ce suffisant ? Entre temps la bouche à oreilles va entrer en jeu pour tester la température de mes écrits par mes proches et voir en face à face leurs réactions et commentaires et aussi pour avoir leurs soutiens.
    Etape 4 : Le lancement
    J’aimerai bien lancer mon premier blog (hébergement gratuit, par manque actuellement de moyen financier) au cours de cette semaine au même moment de l’accomplissement des étapes précédentes mais j’ai peur de mettre le chariot devant les bœufs, quel est votre conseil ? Pour ce point précisément est aussi pour l’ensemble de cette stratégie qui est déduite des conseils d’Olivier ; il se peut qu’il y aura des omissions suite à un premier suivi de ses cours mais je vous assure qu’il y aura d’autres révisions avec un maximum de concentration pour me rattraper.
    Entre temps visiter les blogs de ceux qui ont inspiré Olivier afin d’enrichir mes connaissances et entrer dans cette sphère des pionniers qui ont changé la manière de vivre de nombreux individus et que je la considère comme la niche des nouveaux riches qui travaillent moins et gagnent plus.
    Afin de laisser le suspense, le dernier volet de cette série à-propos de mes intimes secrets de la vie, sera pour le prochain épisode et croyez moi que beaucoup d’entre vous devront revoir leurs manières de voir les choses et donner de la valeur à ce qu’ils possèdent entre leurs mains car ce qui est pour eux normal ou sans valeur peut faire la différence pour des millions de démunis et les aident à mieux vivre même à devenir riches ! Le plus malheureux c’est que ces acquis sont mal exploités par de nombreuses personnes et surtout les adolescents et les jeunes.
    Bienveillamment
    Boubker Zniber

  17. Boubker Zniber dit :

    Salut,

    Est ce qu’il y a quelqu’uuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuunnn!

    Qui veut savoir le dernier épisode de cette série?

    J’ai vraiment besoin de vos avis pour pouvoir
    continuer et surmonter mon insidieuse perfidie
    des doutes.
    Merci
    Boubker

Laisser un commentaire