Note : cet article est une traduction de l’article A Powerful Three-Step Algorithm for Happiness de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

CompassionAujourd’hui je vais partager un secret vraiment simple qui peut améliorer instantanément votre journée. Si vous vous sentez moins bien, cela peut vous rendre plus heureux, tout au long de la journée.

C’est quelque chose que j’ai moi-même testé avec succès.

Cela comporte trois étapes, et tout le monde peut le faire. C’est un algorithme qui peut être répété encore et encore, toute la journée. Cela part d’un postulat simple : que nous sommes tous des êtres humains capables de bonté, d’amour, de douleur, de cœur brisé et d’amour passionnel. Que nous avons tous des mauvaises journées, que malgré notre apparence délavée, à l’intérieur il y a une personne qui veut juste de l’amour.

C’est basé sur mon observation que nous prenons les autres gens pour acquis, et que nous jugeons les autres et nous irritons contre eux pour presque aucune raison valable, et que nous attendons que tout le monde nous rende heureux ou au moins se comporte de la façon dont nous voulons qu’ils le fassent, et si ce n’est pas le cas, notre journée est ruinée.  C’est totalement dingue. Les gens vivent leur propre vie, et n’essayent pas de nous faire plaisir ou d’agir en adéquation avec nos attentes, et une fois que nous acceptons cela,  nous pouvons être heureux.

Voici les trois étapes. Elles pourraient sembler idiotes à certains d’entre vous, mais je vous conseille fortement de les essayer. Pour une seule journée. Même pour une heure simplement. Elles sont puissantes, et elles marchent.

1. Pensez « Je t’aime, et je te suis reconnaissant » envers chaque personne dans votre journée. Cela peut peut-être sembler un peu idiot, mais cela fonctionne. Sérieusement, essayez. Regardez chaque personne que vous croisez ou rencontrez aujourd’hui, et pensez (comme si vous parliez à la personne que vous regardez), « Je t’aime, et je te suis reconnaissant. » Essayez de le dire en le ressentant. Pensez-le ! Même pour ceux que vous croisez dans la rue, dans l’ascenseur, en conduisant (vous pourriez ne les voir qu’une fraction de seconde, de loin).

2. Souriez à cette personne, et regardez-la dans les yeux. Beaucoup d’entre nous sommes habitués à ne pas regarder les gens dans les yeux, à éviter le contact. Mais regarder quelqu’un dans les yeux c’est reconnaître leur existence et leur humanité, et établir une connexion. Sourire aide à transmettre votre joie aux autres. Évidemment vous ne pouvez pas faire ça si la personne est loin de vous ou vous croise en voiture, mais quand vous pouvez, faites-le.

3. Si vous vous sentez bien, dites-le à haute voix à l’autre personne. Dites : « Je t’aime et je suis reconnaissant que tu sois là. » Vous ne le direz probablement qu’aux gens que vous connaissez très bien (même si les plus intrépides d’entre vous pourraient le dire aux étrangers !). Si vous ne vous sentez pas à l’aise avec ça, essayez de le dire par vos actions et non par vos mots. Une simple accolade, faire quelque chose de gentil, passer du temps avec quelqu’un tout en le traitant gentiment, faire une faveur sans attendre de faveur en retour, soyez simplement attentionné. Évidemment vous ne pouvez pas faire ça avec tous les gens que vous croisez, mais plus vous appliquez ça avec beaucoup de gens, mieux c’est.

Testez ces étapes, s’il vous plait.

Sachez aussi que je vous aime. Et que je suis reconnaissant que vous soyez en vie.

 

Crédits photo : puckillustrations 

Recherches utilisées pour trouver cet article :

les trois étapes de algorithme

Tags: , , , ,

11 commentaires on Un puissant algorithme en trois étapes pour être heureux

  1. Florian dit :

    Merci Olivier pour la traduction de ce texte. Personnellement je veille aussi à témoigner chaque jour remerciement et gratitude, qui hélas, ne sont pas, encore, des valeurs qui ont le vent en poupe dans notre société.

    Florian KAPLAR
    Naturo-Passion

  2. jocelyne dit :

    Bonjour,
    Plutôt discrète sur la toile, je tiens aujourd’hui à vous dire que je lis régulièrement vos article avec beaucoup de plaisir car ils m’accompagnent quotidiennement dans mon amélioration personnelle.
    Un merci donc et je vous envoie aussi une dose d’amour universel qui me traverse dans cette humanité tant chahutée. Jocelyne.

  3. Bastien dit :

    Whaou merci pour cette belle traduction.

    Cela me fait beaucoup pensé au ho hoponopono ! Je te suis reconnaissant car en toi je peux apercevoir mon miroir, ma propre image que tu me renvoies!

    Je t aime car je te reconnais comme une partie de moi et que nous formons qu’ une seule et même entité!

    Jai vécu un jour une chose étrange!
    Je salue chaleureusement un monsieur dans la rue! Lui ne ne répond pas et va son chemin.

    À Ce moment la, j ai compris que ce monsieur et sa non reconnaissance étaient comme une partie de moi même qui ne voulait pas être reconnue!

    Je crois alors qu à ce moment la je lui ai dit en chuchotant : désolé, pardon, merci, je t aime!!! je suis repartit tout joyeux! Ke sourire jusque au oreilles!

    Merci pour ce rappel si important
    Nous aussi on t aime Leo !!!!

    Joyeuse journée d automne à toutes et à tous!

  4. ERIC dit :

    Pas toujours évident à mettre en pratique ! Par exemple dans le métro … Ou quand la journée a mal commencé !
    Je me suis donc inventé mon petit “acro” pour ma petite tête avec RAB : regarde avec bienveillance. Quand je me dis RAB, je suis incité à sourire aux autres, à porter un autre regard .
    Mais en présence de personnes moins “sympas”, il m’arrive de me dire RAI … regarde avec indifférence. Pour se préserver aussi.
    Rarement, je me dis RAM … regarde avec méchanceté … comme le boxeur qui toise son adversaire sur le ring !

  5. Brigitte dit :

    Bonjour, je reprends les propos de Jocelyne et la remercie d’avoir écrit son commentaire. Il m’a apporté davantage qu’un flot de paroles…> Plaisir, Merci et Amour…> que dire de plus…
    “Bonjour,
    Plutôt discrète sur la toile, je tiens aujourd’hui à vous dire que je lis régulièrement vos articles avec beaucoup de plaisir car ils m’accompagnent quotidiennement dans mon amélioration personnelle.
    Un merci donc et je vous envoie aussi une dose d’amour universel qui me traverse dans cette humanité tant chahutée. Jocelyne.”
    Quand je marche tranquillement, attend et prête attention à ce qui se passe autour de moi, souvent, des personnes que je ne connais pas me sourient et me disent bonjour. L’humanité et la cordialité existent bel et bien encore. J’y crois. Brigitte

  6. Doudou dit :

    Je pense que le premier malheur des hommes de la société actuelle est l’individualisme qui entraine forcément l’égoïsme .
    Et parfois même être gentil est une preuve de faiblesse ???
    Avec un monde de plus en plus dur , les hommes ne sont pas toujours heureux et quand on n’est pas heureux , on ne va pas forcément vers les autres et on a tendance à nous enfermer avec notre malheur, on ne se sourit plus , et on ne se regarde plus , c’est chacun pour soi …Alors essayons d’avoir un peu plus d’empathie envers les autres et le monde ira beaucoup mieux .

  7. Taillard dit :

    C’est exact j’ai déjà moi-même dit je t’aime en pensée a des personnes qui me posait problèmes
    Et en fait en une seconde la relation a changé
    La personne a modifié son comportement
    mais il faut le faire avec amour et authenticité
    Merci pour ces conseils !!!

  8. cet article est bien sympathique, concret et plein d’amour! à peine lu, j’en parlais déjà à des personnes de mon entourage et à mes élèves!!!

    je confirme que l’application de ces trois points fonctionne parfaitement, même si, en face de certaines personnes je me contente de leur parler intérieurement!

  9. lu7 dit :

    Merci Olivier,
    Je te promet que je vais essayer.

  10. Evelyne dit :

    Merci Jocelyne pour ton témoignage. A mon tour, je vous envoie une dose d’amour universelle.

  11. Cherif dit :

    Je vous aime bien et je suis reconnaissante pour votre aide et votre soutien

Laisser un commentaire