Note : cet article est une traduction de l’article How Repetition Can Kickstart a Habit de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

« Toute idée, tout plan ou tout objectif peut être placé dans l’esprit par la répétition des pensées. » – Napoleon Hill

Apprentissage par la répétitionJe suis parfois taxé, par des lecteurs qui me lisent depuis un moment, de répétition. Je répète des concepts à propos des habitudes, de la simplicité, et de la pleine conscience.

Eh bien, évidemment que oui. Mes principes les plus basiques sont souvent répétés sur ce blog : commencer petit, changer graduellement, un changement à la fois, identifier l’essentiel et éliminer le reste, rendre des comptes publiquement, mettre en place des récompenses pour l’habitude, être conscient de chaque changement, trouver l’inspiration, et ainsi de suite.

Je fais cela pour plusieurs raisons, mais une d’entre elle est celle-ci : la répétition peut souvent pousser les gens à faire des changements.

La répétition est souvent vue comme une mauvaise chose – arrête de te répéter ! Mais en fait, la répétition est souvent un outil puissant pour faire des changements.

Envisagez cet exemple pendant une minute :

Un ami vous dit qu’il essaye le Régime Conscient (Mindful Diet), dans lequel vous mangez consciemment au lieu de vous concentrer sur les types ou les quantités de nourriture. « Ca a l’air un peu new-age », pensez-vous. Donc vous le négligez. Mais alors un blogueur que vous lisez souvent recommande le Régime Conscient, et vous pensez, « Hmmm. Frank le fait aussi. Mais bon, ce n’est probablement pas mon truc. » Puis vous lisez dans le journal que c’est le nouveau régime à la mode et qu’il est incroyablement populaire. Puis un autre ami vous dit qu’il a perdu 7 kilos en trois semaines en faisant le Régime Conscient.

À ce moment-là, vous l’envisagez sérieusement. En fait, à ce moment-là la plupart des gens téléchargent déjà l’e-book et s’abonnent au programme. (Astuce : vous n’avez pas besoin de l’acheter – ne faites rien d’autre que manger, et faites attention à ce que vous mangez.)

C’est la façon dont la plupart d’entre nous avons pris des décisions par le passé pour lancer un nouveau programme, ou acheter un livre. Parfois une recommandation fera l’affaire, si nous avons confiance en la personne ou que cela nous parle. Mais si nous sommes sceptiques de prime abord, un ensemble de recommandations ou de mentions va généralement surmonter ce scepticisme. Pas toujours, mais cela y fait beaucoup.

Alors imaginez maintenant que vous avez un membre de votre famille en surpoids, ou fumeur, ou amasseur de désordre. Vous voulez l’aider à changer, mais il est réticent. Eh bien, vous pouvez lui parler de votre changement, mais cela pourrait ne pas générer de déclic. Mais si trois amis lui envoyaient des articles ou mentionnaient des changements similaires, il pourrait commencer à y penser. J’ai découvert que 3 à 5 recommandations étaient souvent le bon nombre.

Et maintenant pensez à cela : et si vous aviez envie de faire un changement depuis un bout de temps, mais que vous ayez laissé cela de côté ?

Vous pourriez continuer à le laisser de côté. Ou vous pourriez lire un article ou deux à ce propos. Vous pourriez trouver trois exemples de personnes qui ont fait ce changement. Vous pourriez vous entourer de plusieurs personnes qui font elles-mêmes ces changements.

Rapidement l’entourage fait son effet. La répétition vous convainc, vous motive, de passer à l’action.

La répétition fonctionne.

Répétez-vous, quand vous êtes sur le point de faire un changement, « Je fais du sport tous les jours – c’est qui je suis. » En vous répétant cela, le sport (ou quoi que ce soit que vous voulez changer) devient une partie de votre identité.

Répétez le changement souvent, par petites étapes, quand vous démarrez. Mettez des aides-mémoire de répétition tout autour de vous. Ayez des gens qui vous en parlent, au point de le répéter indéfiniment, pour ne pas que vous oubliiez.

Trouvez l’inspiration, planifiez une petite action, mettez des rappels, rendez des comptes. Et répétez.

Crédits photo : © gena96 – Fotolia.com

Recherches utilisées pour trouver cet article :

exmple sur lhabitude et répétitions

Tags: , , , , , , , ,

3 commentaires on Comment la répétition peut lancer une habitude

  1. ERIC dit :

    C’est amusant car je suis en cours d’éducation de mon petit chiot, Igloo. Et pour lui (pour nous…) apprendre les bonnes habitudes (assis, couché, aux pieds, etc), il faut RER! Répéter, Encore Répéter…
    Cela s’inscrit progressivement dans sa (nos) tête(s). Alors on applique aussi PAP… Pas A Pas . Et même PEPS: Patience et Persévérance Souriantes.

  2. Lili dit :

    Merci beaucoup Olivier pour cet article.

    Je suis coach sportive et entre autre, j’aide les gens à perdre du poids. Et je dois dire que je me sers constamment de la répétition. C’est un outil essentiel pour mon métier de coach.
    Il y a beaucoup de façons différentes d’aborder un même sujet. Le fait de répéter une notion et de changer même légèrement l’angle de vision peut créer un véritable déclic chez certaines personnes.

    Chacun est différent et unique et le fait de répéter la même chose différemment, va l’imprimer de façon subtile dans son cerveau.

    Par exemple dans mon activité, je vais illustré mon propos par un exemple concret ou des bases physiologiques ou un témoignage de client ou ma propre expérience ou une anecdote ou un contre-exemple….en changeant à chaque séance.

    Mais je dirais que ce qui fonctionne le mieux, c’est lorsque mes clients s’ouvrent sur d’autres ressources que moi (magazines, blogs,émissions de télé, amis, entourage….)et retrouvent le même conseil répété (pas difficile vu que ma méthode est basée essentiellement sur le bon sens, moi je suis là pour structurer les étapes,les adapter à chacun et surtout motiver) A ce moment là, le conseil prend encore plus de force.

    La répétition est aussi un outil essentiel et extrêmement puissant pour créer les bonnes habitudes. Le cerveau est comme un champs de blé. Plus on passe souvent au même endroit, plus le chemin est facile à suivre 😉

    Très bonne journée

  3. Valérie dit :

    Il faut faire 21 fois quelque chose de nouveau pour que cela devienne une habitude pour notre cerveau. Répéter pour déclencher le changement chez les autres, mais répéter aussi pour déclencher le changement chez nous 😉

Laisser un commentaire