Note : cet article est une traduction de l’article Advice to My Kids de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Conseils enfantsJ’ai six merveilleux enfants – l’un d’entre eux est aujourd’hui adulte, et quelques-uns y sont presque – et je réfléchis beaucoup à ce que j’estime qu’ils devraient connaître en grandissant et en découvrant le monde.

Quelle est la meilleure chose que je puisse leur apprendre afin de les équiper pour la vie ?

Voici ce que j’aimerais qu’ils sachent :

Vous êtes assez bons. La plupart des gens ont peur de faire les choses parce qu’ils ont peur de ne pas être assez bons, ils ont peur d’échouer. Mais vous êtes assez bons – apprenez cela et vous n’aurez pas peur de ce qui est nouveau, vous n’aurez pas peur d’échouer, vous n’aurez pas besoin de l’approbation des autres. Vous serez pré-approuvé – par vous-même.

Tout ce dont vous avez besoin pour être heureux est en vous. La plupart des gens recherchent le bonheur dans la nourriture, la drogue, l’alcool, le shopping, la fête, le sexe, etc., parce qu’ils recherchent le bonheur à l’extérieur. Ils ne réalisent pas que les outils pour atteindre le bonheur ne sont pas en-dehors d’eux. Ils sont à l’intérieur de vous : la conscience, la gratitude, la compassion, la sollicitude, la capacité à créer et à faire quelque chose de significatif, même d’une petite façon.

Vous pouvez lancer votre propre entreprise. Étant jeune, je pensais que j’avais besoin d’aller à l’université puis de me faire embaucher, et que posséder une entreprise était pour les riches. C’était entièrement faux. Il est possible pour quasiment n’importe qui de lancer une petite affaire, et même si vous allez probablement mal vous y prendre au début, vous apprendrez vite. C’est bien plus instructif que l’université.

Tout ce que j’ai appris d’utile, je ne l’ai pas appris à l’université… je l’ai appris en agissant.

Cela dit, j’ai eu des professeurs incroyables. Ils ne sont pas toujours à l’école, cependant : ils sont partout. Un ami rencontré au travail. Mes pairs en ligne. Ma mère, mon père, mes frères et sœurs, mes grands-parents, mes oncles et tantes. Ma femme. Mes enfants. L’échec. Les professeurs sont partout, si vous avez envie d’apprendre.

Dépensez moins que vous ne gagnez. Trente pour cent de moins si vous pouvez. La plupart des gens trouvent un travail et dépensent immédiatement leur salaire pour un prêt automobile, un fort loyer ou un gros emprunt immobilier, pour acheter des trucs et manger et utiliser des cartes de crédit. Rien de tout cela n’est nécessaire. Ne dépensez pas ce que vous n’avez pas. Apprenez à faire sans, et soyez heureux avec moins.

Mettez de côté une partie de votre salaire pour qu’il croisse grâce aux intérêts composés. Votre futur moi vous en remerciera.

Apprenez à aimer les aliments sains. C’est simplement une question d’ajustement de vos papilles, lentement et graduellement. Apprenez à cuisiner pour vous-même. Testez des recettes saines et délicieuses.

Apprenez la compassion. Nous commençons la vie avec une perspective très égoïste – nous voulons ce que nous voulons. Mais la compassion consiste à réaliser que nous ne sommes pas plus important que n’importe qui d’autre, et que nous ne sommes pas le centre de l’univers. Quelqu’un vous embête ? Sortez un peu de votre coquille, et essayez de voir comment se passe sa journée. Comment pouvez-vous l’aider à être moins en colère, à moins souffrir ?

Ne cessez jamais d’apprendre. Si vous apprenez simplement une petite chose par jour, cela s’accumulera considérablement avec le temps.

Prenez du plaisir à être actif. Évidemment, on peut prendre beaucoup de plaisir en ligne, et en mangeant des sucreries et des trucs frits, et en regardant la télé et des films et en jouant aux jeux vidéo. Mais sortir et jouer avec des amis, taper dans un ballon, nager, escalader quelque chose, se lancer des défis les uns aux autres… c’est encore plus amusant. Et cela mène à une vie saine, à un cœur sain, et à un esprit plus concentré et plus énergique.

Soyez à l’aise dans l’inconfort. Éviter l’inconfort est très commun, mais c’est une grosse erreur. Apprendre à être à l’aise avec l’inconfort changera votre vie.

Les choses qui vous stressent ne sont pas importantes. Ayez une vision plus large : est-ce que cela comptera dans cinq ans ? Il y a des chances que la réponse soit non. Si la réponse est oui, occupez-vous-en.

Savourez la vie. Pas seulement les plaisirs habituels, mais tout et tout le monde. L’étranger que vous rencontrez dans le bus. Le lever de soleil qui vous frappe le visage pendant que vous marchez. Le calme matinal. Le temps passé avec celle/celui que vous aimez. Du temps seul. Votre respiration pendant que vous méditez.

Méditez.

N’ayez pas peur de faire des erreurs. Elles sont parmi les meilleurs professeurs. À la place, apprenez à accepter les erreurs, apprenez à apprendre d’elles, et apprenez à en faire fi pour qu’elles n’affectent pas votre profonde confiance en qui vous êtes.

Vous n’avez pas besoin de quelqu’un pour vous rendre heureux ou vous valider. Vous n’avez pas besoin qu’un patron vous dise que vous êtes super dans ce que vous faites. Vous n’avez pas besoin d’un/e petit/e ami/e qui vous dit que vous êtes adorable. Vous n’avez pas besoin de l’approbation de vos amis. Avoir des proches et des amis dans votre vie est génial, mais sachez avant tout qui vous êtes.

Apprenez à être bon dans le changement. Le changement est une constante dans la vie. Vous souffrirez en essayant de vous accrocher aux choses. Apprenez à lâcher prise (la méditation aidera pour cela), et apprenez à avoir un esprit flexible. Ne restez pas coincé dans ce qui vous est confortable, ne vous fermez pas à ce qui est nouveau et inconfortable.

Ouvrez votre cœur. Le succès, l’égoïsme, la droiture… ce ne sont pas de bonnes règles de vie. Aimez votre famille, vos amis, vos collègues, les étrangers, vos frères et sœurs de l’humanité. Aimez même ceux qui pensent être votre ennemi. Aimez les animaux que nous traitons comme de la nourriture et des objets. Et avant tout, aimez-vous.

Et sachez toujours, quoiqu’il arrive : je vous aime de toutes les particules de mon être.

Crédits photo : © HaywireMedia – Fotolia.com

Tags: , , , , , , , , , , , , , , ,

11 commentaires on Conseils pour mes enfants

  1. Friskette38 dit :

    Juste magnifiquement vrai

  2. brigitte dit :

    Même si j’apprécie tous les articles de Léo Babauta, celui-là est un petit bijou… Je crois que je vais passer une très bonne journée.
    A bientôt

  3. Philippe dit :

    Magnifique ! ça résume beaucoup de points essentiels afin d’atteindre le bonheur et la sérénité.
    Merci de nous rappeler cela ! afin que ceux qui connaissent le bonheur ne repartent pas dans le doute!

    comme le dit Brigitte, et y’a pas d’autre mots” c’est un bijou”

    Bonne journée à tous!

  4. Maxou dit :

    les larmes aux yeux avec la dernière phrase !

  5. Edwige dit :

    Cet article me fait penser à une phrase que j’ai lue il n’y a pas longtemps et qui m’a beaucoup fait réfléchir:

    « les plus grands des malheurs se sont ceux que l’on se fait à soi-même »

    Nous construisons bien souvent nous même notre prison, il faut donc apprendre aux enfants à être libres.

  6. Mamy dit :

    Bonjour,
    Cela tombe juste sur mon domaine et me permet de s’enrichir.
    Je transmettrai cet article à mes enfants pour qu’ils s’en réfléchissent eux aussi.
    Merci pour ces précieux conseils

    Mamy

  7. mariama dit :

    Votre article résume tout. Une vraie mine. Le bonheur est dans la simplicité et l’acceptation.
    Merci pour tous vos articles qui me permettent de devenir/redeveni moi-même. Merci
    Mariama

  8. Matthieu dit :

    Oui, une mine d’or. Une question cependant : dans l’avant-dernier paragraphe, l’article parle de “droiture” comme n’étant pas une bonne règle de vie. Personnellement j’associe droiture à loyauté. Quel est le mot anglais ? Ne vaudrait-il pas mieux traduire par quelque chose comme “rigidité” ?
    Mais c’est un détail. Encore une fois, un très bon article.

  9. Jean-luc dit :

    Très vrai.

    Et si l’on ajoutait ceci : rappelez-vous que votre passage sur terre est temporaire…juste temporaire.

    Et que toutes les situations – échec comme succès – sont provisoires.
    Alors vous pourrez-faire un bon bout de chemin avec l’esprit serein.
    Et vous aurez une vie heureuse.

  10. Jean dit :

    je vous remercie infinement de votre initiative d,apprendre le monde comment se conduire,comment quitter de leur obscurité,
    Dès maintenant je vais mettre en pratique vos conseils et je vais les léguer mes futures enfants.

    “Dépensez moins que vous ne gagnez. Trente pour cent de moins si vous pouvez. La plupart des gens trouvent un travail et dépensent immédiatement leur salaire pour un prêt automobile, un fort loyer ou un gros emprunt immobilier, pour acheter des trucs et manger et utiliser des cartes de crédit. Rien de tout cela n’est nécessaire. Ne dépensez pas ce que vous n’avez pas. Apprenez à faire sans, et soyez heureux avec
    moins.

    N’ayez pas peur de faire des erreurs. Elles sont parmi les meilleurs professeurs. À la place, apprenez à accepter les erreurs, apprenez à apprendre d’elles, et apprenez à en faire fi pour qu’elles n’affectent pas votre profonde confiance en qui vous êtes. Vous n’avez pas besoin de quelqu’un pour vous rendre heureux ou vous valider. Vous n’avez pas besoin qu’un patron vous dise que vous êtes super dans ce que vous faites. Vous n’avez pas besoin d’un/e petit/ e ami/e qui vous dit que vous êtes adorable. Vous n’avez pas besoin de l’approbation de vos amis. Avoir des proches et des amis dans votre vie est génial, mais sachez avant tout qui vous êtes. ”

    Tous ces points m’a touché.
    Merci encore que Dieu vous tous ce que le supplie.

  11. samia dit :

    bonjour a tous ,
    j’ai adorée cet article je suis une maman d’un petit pirate de 04 ans qui est toute ma vie,l’article ma beaucoup ouvert les yeux sur des choses d’on je négliger l’importance et que je v’ai utiliser en pratique.
    merci olivier

Laisser un commentaire