Note : cet article est une traduction de l’article Creating the Genuine Connections We Long For de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Liens sociauxNous désirons tous des connexions humaines authentiques, et même dans une vie surchargée avec beaucoup de gens autour de nous, ces connexions authentiques peuvent être difficiles à trouver.

Nous socialisons en ligne, mais ce n’est pas tellement authentique (raison pour laquelle j’ai quitté Facebook). Nous travaillons avec des gens, mais souvent c’est basé sur le travail, et pas sur la connexion humaine. Nous pourrions avoir une famille et des amis dans notre vie, mais quand nous sommes occupés ou distraits par le monde en ligne, ces connexions pourraient s’atténuer.

Depuis un ou deux ans, je mets un point d’honneur à nouer moins d’amitiés, mais avec des connexions plus profondes… tout en étant également ouvert au miracle d’une rencontre aléatoire avec un autre être humain. Cette philosophie m’a rapporté plus de connexions authentiques avec ma famille et mes amis, mais moins d’occupation.

Aujourd’hui je vais partager quelques raisons pour lesquelles créer des connexions authentiques, et mes stratégies pour les créer.

Pourquoi les connexions authentiques sont importantes

Il y a de nombreuses raisons, mais voici celles qui m’ont frappé comme étant importantes :

1. Nous en avons besoin pour être heureux et nous sentir accomplis. Tout l’argent du monde, et le meilleur job du monde, et toutes les possessions matérielles du monde, tout cela ne comptera pas beaucoup si vous êtes seul et n’avez aucune connexion humaine authentique. Nous avons un besoin humain de ce genre de connexion, et il ne fait aucun doute que cela nous rend plus heureux, même si cela complique un peu notre vie.

2. Cela booste la créativité. Je trouve que travailler dans la solitude est le meilleur moyen de créer, et avoir un peu de temps de solitude est important pour réfléchir à des idées… mais avoir une discussion authentique avec quelqu’un est vraiment important pour étendre ces idées. Quand je retrouve un ami, ou que je discute de quelque chose avec ma femme, j’en repars inévitablement avec plusieurs idées nouvelles (ou revigorées) qui me passionnent.

3. Cela crée des opportunités. Je ne suis pas en faveur du « réseautage », mais quand vous créez une connexion avec quelqu’un, de nouvelles opportunités de collaboration et de création émergent qui n’étaient pas là auparavant. Par exemple, avant de rencontrer Jesse Jacobs du Samovar Tea Lounge, je n’étais pas un grand fan du thé. Mais après être devenus amis, je me suis intéressé au thé, et nous nous sommes assis pour enregistrer quelques leçons sur le thé (dont j’étais un étudiant débutant), et cela s’est transformé en un excellent nouveau Guide ultime pour débutant en thé sur son site web. Cela ne me semblait pas être une possibilité réaliste avant que nous soyons connectés. Cela m’est arrivé de nombreuses fois – j’ai rencontré Scott Dinsmore et ai plus tard contribué à son nouveau cours, Connectez-vous avec n’importe qui… J’ai rencontré Susan O’Connell du San Francisco Zen Center et ai co-créé le cours Zen du Travail avec elle… J’ai rencontré Corbett Barr et ai contribué à sa fantastique plateforme pour les gens qui créent des entreprises en ligne, Fizzle… et encore, et encore.

La vie est meilleure quand vous créez des connexions authentiques. Vous êtes plus heureux, moins isolé, plus créatif, avec de nouvelles opportunités.

Voyons la façon de créer ces importantes connexions.

Comment créer des connexions authentiques

Voilà le truc… vous ne pouvez pas simplement forcer une connexion à être ce que vous voulez qu’elle soit. Beaucoup de gens font cette erreur de diverses façons : ils essayent de créer une connexion avec quelqu’un qui ne le veut pas, ou espèrent que la personne réponde d’une certaine façon, ou veulent que l’autre personne soit quelque chose qu’elle n’est pas, et ainsi de suite. La clé pour une connexion naturelle et authentique est l’ouverture.

Alors voici ce qui fonctionne pour moi :

1. Soyez ouvert aux connexions aléatoires. Même si j’accepte moins d’invitations aujourd’hui que je ne le faisais il y a quelques années, quand je rencontre quelqu’un par hasard, j’essaye de ne pas y être fermé. Cela implique de s’ouvrir, de se demander qui ils sont et de laisser de côté tout préjugé qui se présente, de partager qui je suis ouvertement et avec le sourire. Je ne sais pas si cette connexion durera toute une vie, mais elle peut éclairer un moment.

2. Prenez du temps pour les relations importantes. Pour moi, cela commence avec ma femme et mes enfants. Bien que le travail soit important, il est important pour moi de prendre du temps pour eux chaque jour. Même en lisant simplement un livre, ou en se promenant, ou en s’asseyant et en parlant de quelque chose – si la relation est importante, je vais prendre du temps pour cela la plupart des jours. Mais cela s’étend aussi à un petit cercle d’amis que je pourrais ne pas voir chaque jour, ou même chaque semaine – si je peux, je vais prendre du temps pour eux. Nous nous retrouvons pour un thé ou du sport généralement.

3. Soyez ouvert à qui ils sont. Essayez de noter vos attentes vis-à-vis de l’autre personne, et débarrassez-vous-en. Ne les cataloguez pas, n’essayez pas de faire d’eux quelqu’un qu’ils ne sont pas… explorez simplement qui ils sont sans savoir ce que vous allez trouver. Soyez curieux. Vous trouverez le vrai eux de cette façon, et c’est bien mieux que de trouver ce que vous espériez trouver.

4. Soyez ouvert à ce qui arrive. Beaucoup de gens vont retrouver quelqu’un en suivant leur agenda, et essayent de terminer cela. Comme si c’était une tâche qui avait besoin d’être terminée. Mais ce n’est pas le cas – une connexion avec quelqu’un d’autre n’est pas une question de productivité ou d’objectifs. C’est une question de connexion. C’est deux êtres humains très différents qui passent du temps ensemble et fusionnent leurs traits de personnalité aléatoires en une expérience. C’est vrai même si c’est une rencontre professionnelle. Laissez ressortir votre personnalité, et autorisez la leur à ressortir, et voyez ce qui arrive. Cela pourrait être de parler d’un projet, mais cela pourrait aussi être des sujets et des idées aléatoires, cela pourrait être une discussion à propos de ce qui se passe dans vos vies et de ce que vous avez en commun, cela pourrait être d’aider l’un ou l’autre d’entre vous à propos d’un problème que vous avez, cela pourrait être un débat d’idées, etc. N’essayez pas de le forcer.

5. Soyez ouvert vis-à-vis de vous-même. Souvent nous essayons de présenter un de nos bons côtés en particulier. Nous essayons de donner l’impression que nous sommes compétent, cultivé, intéressant, accompli, amusant, classe, etc. Mais c’est une façade. C’est seulement une partie de qui nous sommes – la bonne partie. Si seulement c’était vrai. Pourquoi s’ennuyer à essayer de se connecter à quelqu’un si nous allons seulement lui donner une fausse identité, une simple façade ? Vous pourriez aussi bien rester à la maison. C’est bien mieux de vous ouvrir, de montrer qui vous êtes vraiment. Cela fait peur. Cela implique d’être vulnérable, et d’avoir envie d’être embarrassé. C’est une énorme quantité de confiance à mettre dans un être humain, en particulier si ce n’est pas quelqu’un que vous connaissez bien. Mais cela en vaut totalement la peine. Quand vous devenez vulnérable, vous risquez beaucoup, mais vous recevez aussi beaucoup, beaucoup plus. Vous recevez de la confiance de la part de l’autre personne. Vous recevez une connexion plus profonde. Vous recevez une meilleure amitié. Ils s’ouvrent également davantage. Et quand vous avez fait cela quelques fois, vous réalisez ; il n’y pas tant de risques que ça, parce que cela ne se termine jamais de mauvaise façon. C’est quasiment entièrement bénéfique.

Crédits photo : © madpixblue – Fotolia.com

Tags: , , , , , , ,

3 commentaires on Créer les connexions authentiques que nous désirons

  1. David Duprat dit :

    Bonsoir olivier, je comprends parfaitement le sens de ton article.Pendant très longtemps, j’étais totalement fermé. Établir une connexion avec moi relevait du miracle.
    Être ouvert, ouvre les portes du possible.
    Je ne sais pas si tu as déjà fait des articles sur le sujet, mais pour moi, sa façon de se sentir,avec soi-même,et avec les autres,donne une un sphère d’énergie, qui constitue notre lien aux autres. Je m’explique,quelqu’un qui se sent mal dans sa peau à tendance à établir des connexions avec des gens qui eux aussi se sentent mal dans leur peau, ou avec quelqu’un qui va pouvoir tirer profit de nous.
    De même, quelqu’un qui est bien dans sa tête, dans sa vie, va avoir tendance à attirer des personnes qui sont sur les m^mes sphères d’énergie positive.
    Je suis auteur,j’ai établi des connexions avec une personne en particulier. Il y en a eu de nombreuses, mais celle-ci a été très importante pour moi. Nous évoluions dans les m^mes sphères d’énergie créatrices. Elle m’a apporté beaucoup, je lui ai apporté beaucoup aussi.
    Rien d’autre que ce que nous faisions, ne pouvait faire en sorte, que ce contact soit possible.
    Pour imager de manière plus précise, ce qui se passe dans la connexion, je prends exemple sur deux personnes qui se rencontrent la première fois.
    La première rencontre, la connexion amoureuse les mains des amoureux se joignent pour la première fois, ou les énergies des deux personnes, se joignent jusqu’à créer une sphère d’énergie du “nous”.
    L’énergie de l’homme “H”, établit une connexion avec l’énergie de la femme “F.Une fois la connexion établie, subsiste l’énergie “HF”, commune aux deux personne, dans laquelle chacun peut se retrouver.
    Lors de chacun connexion avec une personne, que ce soit dans le milieu professionnel, amoureux, social, le même procédé s’opère.Une connexion s’opère, lorsque chacun des deux protagonistes peut se retrouver dans l’autre. C’est pourquoi il est essentiel d’être bien avec soi-même.
    Cordialement,
    David Duprat

  2. Gaëlle dit :

    La vulnérabilité est le point clef de cet article 🙂
    L’accepter et ne pas la cacher, c’est être vraie à ses yeux, mais aux yeux des autres.

    Cela fait très longtemps que j’ai réduit le nombre de ‘connexions” humaines, pour ne conserver que celles qui en valent la peine.
    Celles qui apportent quelque chose, et celles à qui l’on a envie d’apporter ou d’aider.

    🙂

    La vie est belle, profitons de cette belle journée ensoleillée pour s’ouvrir à de nouvelles connexion (quelles qu’elles soient) 😀

  3. Nathale dit :

    A l’aide !
    Dans quelle monde évoluons-nous pour avoir besoin de décortiquer la façon d’établir des liens avec des êtres humains.
    Que s’est-il passé ?
    Auparavant,je rencontrais des personnes très facilement, très simplement, au gré du hasard. Certes, j’ai été souvent déçue.
    A présent,comme de nombreuses autres personnes, j’évolue dans un monde où tout le monde prétend que le hasard n’existe pas.
    J’en suis réduite à la communication virtuelle, en vogue forcée, et de nombreux articles soulignent notre imperfection, nous culpabilisant souvent, et décortiquent, presque mathématiquement, la manière d’établir des “connexions authentiques”.
    Je ne comprends rien à ce monde ; peut-être ne devrais-je pas employer ce vocable, si étranger à l’âme humaine.
    Je retiens cependant le paragraphe “soyez ouvert vis-à-vis de vous-même”, expliquant peut-être mon constat et signifiant que jusqu’à présent je n’étais pas moi-même consciemment !
    Devenons-nous des automates ?

Laisser un commentaire