Note : cet article est une traduction de l’article The Way to Be de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Façon d'êtreLa nuit dernière j’ai reçu un appel d’un proche, quelqu’un que j’aime profondément mais pour qui j’ai lutté intérieurement parce que je me suis fait du souci pour sa santé.

Je veux l’aider, parce que je sens que je le perds.

Je veux lui montrer ma méthode de prise d’habitudes, pour qu’il puisse arrêter de fumer et de boire et de manger des trucs malsains, qu’il se mette à l’exercice et à la méditation, et qu’il soit à nouveau soudainement transformé en une personne saine.

Et bien sûr, je ne peux pas. Je veux contrôler quelque chose qui me fait peur, mais je ne peux pas. Je ne contrôle pas l’univers (on ne m’a pas encore offert le poste), et je ne contrôle personne d’autre. Je veux aider, mais je ne peux pas.

Donc j’ai laissé couler.

Pas couler au sens « ça coule », ce qui peut paraître fantastique si vous aimez les aliments coulants même si en fait ça ne l’est pas. J’ai laissé couler au sens où j’ai arrêté d’essayer de contrôler, d’essayer de le changer, et à la place je me suis adouci et je l’ai accepté pour ce qu’il est.

Et devinez quoi ? Qui il est ? C’est merveilleux. Qui il est – c’est super incroyablement et follement merveilleux. Il est amusant et aimant et sage et passionné et fou et spirituel et philosophe et est-ce que j’ai mentionné qu’il était fou ?

J’ai laissé couler, et accepté, et alors seulement j’ai pu réellement apprécier sa présence au lieu de m’inquiéter de le perdre ou de le changer.

Et cela, comme je l’ai appris, est la meilleure façon d’être.

Nous pouvons arrêter de changer les gens, et simplement nous fondre dans leur présence, simplement remarquer qui ils sont vraiment, simplement apprécier cela. Nous pouvons arrêter de nous plaindre des circonstances de la vie, de nos pertes, de l’état du monde, et simplement nous y fondre.

Acceptez simplement. Remarquez simplement. Appréciez simplement.

C’est la façon d’être.

Crédits photo : © Anson – Fotolia.com

Tags: , , , , , , ,

10 commentaires on La façon d’être

  1. Enzo Duval dit :

    Accepter la personne telle qu’elle est et simplement ouvrir son cœur pour qui elle est, voilà une belle leçon de vie. Remarquer à quel point chaque personne est déjà parfaite. Tout le monde peut avoir des comportements qui peuvent nous irriter, et ont peut décider de ne voir que ça ou au contraire de les accepter et de voir en quoi cette personne est déjà magique telle qu’elle est.
    Chacun a des talents, il suffit de vouloir les voir.

  2. Bonjour Olivier,
    j’ai vécu exactement la même situation avec mon fils adulte et les problèmes qu’il rencontrait et finalement j’ai adopté cette attitude après avoir constaté également que tout ce que je faisais pour l’aider ne fonctionnait absolument pas. et depuis, presque instantanément, son comportement à changé et notre relation a pris une autre dimension. Alors oui, ton partage est vrai et ça fonctionne comme cela, on ne peut qu’accepter les autres sans vouloir les changer.
    merci pour cet article
    cordialement

  3. La Zitoune dit :

    Les motivations à vouloir changer les autres sont multiples : garder le contrôle, prendre le pouvoir… et, lorsque l’on voudrait que les gens soient différents, il est bon de s’interroger sur soi, de se poser les bonnes questions, comme par exemple : qu’est-ce que je ne veux pas changer chez moi pour espérer autant qu’il change lui-même ?
    Merci pour la traduction de cet article 🙂

  4. Anne dit :

    Accepter les autres tels qu’ils sont et les regarder au-delà de leurs défauts. C’est le début de la sagesse qui peut nous permettre de découvrir le monde complètement différemment.

    Bonne journée à tous 🙂
    Anne

    • Tatsuanyo dit :

      Je suis très d’accord avec votre façon de voir les choses car je n’ai jamais vu les choses de cette façons las merci infiniment pour votre aide bye.

  5. annity dit :

    Mais ne sommes nous pas en plein taoïsme ? Cette philosophie géniale du lâcher-prise, et aussi de la dualité acceptée, interprétée intelligemment ?
    Le taoïsme ne serait-il pas le plus proche de cet article génial?
    Bien amicalement à tous
    annity

  6. Vraiment bon de s’entendre répéter des conseils de sagesse comme celui-là. Oui, on ne peut aimer l’autre qu’en l’acceptant tout à fait comme il est. C’est la meilleure façon de l’aider.

  7. charlotte dit :

    Et supporter que l’odeur de sa cigarette s’imprègne dans mes rideaux alors que je suis allergique ! Et qu’il lâche le volant pour déboucher sa bouteille de blanc qu’il boit au goulot, puis s’empresse d’allumer une clope et répondre à son portable. C’est bien ce que vous dites quand on ne vit pas ensemble, quand on ne subit pas les conséquences directes, quand la vie de l’autre ne déborde pas sur la notre : vous faites comment vous ?

  8. Jean-Christophe dit :

    Oui, bien d’accord, arrêter de vouloir changer les autres, car c’est souvent avant tout pour soi qu’on voudrait les changer, et laisser la liberté à l’autre au lieu de vouloir le contrôler à tout prix.
    Je ne sais pas s’il y a des limites à cette façon de voir, comme a l’air de le signifier Charlotte ci-dessus, mais en tous cas, on peut déjà faire beaucoup pour soi et pour autrui en lâchant du lest même si parfois, il est vrai qu’on peut se heurter à des comportements qui peuvent nous incommoder voire nous nuire, ou nuire tout court d’ailleurs.
    Le plus délicat, c’est quand on est justement pas le/la seul-e concerné-e. Face, par exemple, à quelqu’un qui tient des propos ouvertement discriminatoires à l’égard d’une personne ou d’une communauté, agir/dire ou ne pas agir/ne rien dire dans ce cas ? Dilemme…

  9. Laurent dit :

    Charlotte, acceptez les autres tels qu’ils sont ne veut pas dire que l’on est d’accord avec ce qu’ils font! Et même avec soi même on n’est pas toujours d’accord ou aligné. Mais ce n’est pas grave, on a le droit d’être en colère même si il ne faut pas y passer trop d’énergie.

Laisser un commentaire

73 Partages
Partagez62
Tweetez11