Note : cet article est une traduction de l’article The Fear of Being Found a Fraud de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

ImpostureMon ami Brian m’a demandé hier quelle pourrait être ma plus grande peur, et la première peur qui m’est venue a été : « La peur que les gens me prennent pour un imposteur. »

En vérité, cette peur n’est pas une chose à laquelle je pense beaucoup, mais c’est souvent présent au fond de ma tête, sans que je le remarque mais qui fait agir sa sombre magie sur moi. Beaucoup de peurs fonctionnent de cette façon, et tant que nous ne les exprimons pas à voix haute, elles ont du pouvoir sur nous. Une fois que nous les exprimons à voix haute, que nous les exposons réellement à la lumière du jour, et que nous y réfléchissons un peu, nous leur ôtons leur pouvoir.

Comment pourrais-je passer pour un imposteur ? De nombreuses façons :

  • Comme je blogue à propos des habitudes, de la pleine conscience, de la simplicité et du minimalisme, les gens ont certains préjugés sur qui je suis. Cette image dans la tête des gens n’est pas vraie, évidemment, parce que la réalité n’est jamais comme les fantasmes. Et si vous découvriez que je ne suis pas comme vous le pensez ?
  • Les gens pourraient penser que je suis formidable pour mettre en place des habitudes, et même s’il est vrai que j’ai eu quelques grands succès au fil des ans, la plupart du temps je lutte, et j’échoue encore. Les habitudes ne sont pas qu’une compétence que vous apprenez et après cela, tout d’un coup, vous pouvez appuyer sur un bouton pour prendre n’importe quelle habitude voulue. Vous devez constamment vous remotiver, constamment faire attention aux envies à abandonner, constamment analyser ce qui fonctionne et comment surmonter les obstacles qui se présentent. Chaque habitude est différente, et pourtant elles se ressemblent toutes pour ça.
  • Je me mets en avant comme étant minimaliste, mais je ne suis pas aussi extrême dans le minimalisme que d’autres. Cela ne me dérange pas, parce que pour moi le minimalisme est une philosophie, pas une compétition. C’est un frein contre les envies et les tendances consuméristes de nos vies modernes. Donc oui, je pourrais posséder moins que la personne moyenne, mais j’achète quand même des trucs régulièrement, et je suis inquiet que les gens puissent me juger sur ça.
  • Je suis un blogueur qui a plutôt du succès d’après certaines normes, donc les gens pourraient penser que j’ai tout compris. Ce n’est pas le cas. Je découvre encore des choses. Je suis encore nerveux, à chaque article, d’être jugé et qu’on me trouve stupide. C’est devenu moins vrai en apprenant à connaître mon public et en sachant que vous êtes un groupe très positif et un soutien, mais honnêtement cela arrive encore. Par exemple, quelqu’un m’a attaqué sur Twitter il y a quelques jours à propos d’un de mes articles. Apparemment je n’y connais rien ! Et j’accepte cela comme une vérité.
  • Je suis un mari et un père de six enfants, et je fais de mon mieux, mais même si les autres pourraient voir ma vie de famille et penser que je suis un père et un mari formidable, en vérité je ne sais pas toujours ce que je fais, je m’énerve sur les enfants, je m’engueule régulièrement avec ma femme, j’échoue souvent. Je fais de mon mieux, mais j’échoue tout le temps.

Cela revient à une seule chose, en somme : les attentes que j’imagine que les autres ont vis-à-vis de moi, et ma peur de ne pas répondre à ces attentes.

Et en toute honnêteté, je ne vais pas répondre à ces attentes.

Donc voilà ce que je fais.

Je réalise que je ne peux pas satisfaire les fantasmes des autres.

J’essaye d’être honnête, et ne pas faire que présenter une façade. Cet article est une tentative dans ce sens, tout comme l’était mon article J’ai échoué. Si d’autres ont des fantasmes à mon propos, peut-être que je peux transformer davantage ces fantasmes en réalité.

J’essaye d’être moi-même, ce qui est vraiment le mieux que je puisse faire. Si je suis authentique, je ne peux pas être un imposteur, parce que je suis simplement ce que je suis. Évidemment, j’essaye toujours de découvrir quelle est mon identité, et cette identité change constamment, donc c’est un effort intéressant.

Je réalise que j’apprends toujours, que je ne suis pas « parfait », et que j’apprendrai toujours. C’est tout ce que je peux espérer.

Je me demande « Qu’arriverait-il si cette peur devenait réelle ? » Et la vérité est que, même si tout le monde autour de moi et d’autres que je ne connais pas me traitaient d’imposteur, cela ne me poserait pas de problème. Ma femme me croirait toujours. Je pourrais avoir besoin de trouver un autre travail, mais je pense que je serais d’accord pour laver le sol ou éplucher des légumes (deux activités que j’aime bien, en passant).

Je souris, et je suis reconnaissant de la chance qui m’a été donnée d’écrire, de partager, de connecter, d’aider d’une quelconque petite façon. C’est un don incroyable, et je ne laisserai pas le petit enfant effrayé en moi ruiner cela avec ses plaintes.

Donc merci, mes amis. Je suis heureux d’être là.

Crédits photo : © 831days – Fotolia.com

Tags: , , , , , , , , , ,

11 commentaires on La peur de passer pour un imposteur

  1. Nassim dit :

    Bonjour,
    Je trouve l’idée abordée dans cet article plutôt intérissant parce que chacun de nous est passé par ce genre situation. On s’est tous, un jour,posé ce genre de questions, et même si on sait qu’elles n’ont pas lieu d’être, parfois on ne peut s’empêcher de se dire, suis-je vraiment à la hauteur ? La peur est toujours présente et nous accompagne tout au long de notre vie, mais elle ne doit jamais être un frein, mais plutôt un guide, une boussole qui nous oriente vers ce que nous voulons vraiment faire.
    À Bientôt !
    Nassim.

  2. tissaire marie-christine dit :

    pourquoi ne pas regarder son corps qui LUI est toujours paisible
    et oubliez un instant notre tete qui est remplit de concept de bien et de mal . Notre véritable nature est paisible

  3. Cendrinox dit :

    C’est par hasard que j’ai découvert ce blog, il m’a plu parce qu’il se rapproche de ma façon de voir les choses de la vie et il m’aide dans mon quotidien depuis.
    Depuis quelques mois c’est un ami qui est toujours présent, et qui a toujours des paroles rassurantes quand je me décourage.

    Je n’avais jamais écrit ici parce que les commentaires de blog, j’ai connu et j’évite dorénavant. Pourtant j’aimais tant raconter des histoires, des dessins et des réflexions sur le mien !

    A cet instant je fais une exception parce que j’ai l’occasion de renvoyer un peu l’ascenseur …

    Alors bien sûr il y aura toujours un désoeuvré sur le net, un médiocre pour affirmer que cette note est une manipulation pour augmenter le “bloguimat” … Vrai ou faux qu’importe, cette note interactive m’a fait du bien. Et si elle peut réellement te faire du bien aussi, tant mieux.

  4. Frère Matthieu dit :

    Votre article sur l’imposture fait preuve d’humilité, qui est la meilleure arme contre cette peur, qui me taraude aussi en tant que moine bénédictin. Je lis tous vos articles avec intérêt et vous rejoint sur le minimalisme, que je vis pour part selon la Règle de S. Benoît, qui fait l’éloge de la sobriété. Bonne continuation et au plaisir de vous lire ! (J’essaie aussi quelques pensées spirituelles, que vous pourrez lire sur le site “Scribd” au nom de “Frère Matthieu Cailliau”.

  5. Soan B. dit :

    Cher Olivier Rolland,

    J’ai découvert votre blog par hasard, et depuis je ne rate pas ce rdv, celui de vous lire.

    Je tiens à vous remercier pour votre sincérité et pour votre générosité, celui de répondre à nos questions les plus légitimes.

    Soan

  6. Storia dit :

    Merci pour se partage qui fait du bien c est vrai qu il est important d affronter c est peur même si ce n est pas facile tout les jours moi j ai de la chance d être entouré de gens qui m aime du coup ça donne de la force pour avancé je fait un travail sur moi même pour être en paix le chemin sera long mais il en vaudra la peine je l espère

  7. Cendrinox dit :

    Après réflexion, je reviens ici pour rajouter ceci : je n’aime pas trop le culte internaute naïf de la “vérité vraie”, la “sincérité sincère”, etc. parce que derrière un écran, malgré tout le blabla et toutes les photos imaginables, il reste impossible de savoir qui porte un masque ou non.

    Mais au pire … imaginons que tu ne sois pas réellement ce que tu racontes : quelle importance ? Tes articles font du bien, et c’est ça qui est vrai, et c’est le plus important.
    A partir de là, la question de l’imposture n’a plus lieu d’être puisque c’est l’effet de ton blog sur tes lecteurs qui importe.

  8. mariefa dit :

    Peut être que parfois nos désirs sont ambivalents, affirmer une posture n’annule pas pour autant l existence d’une tendance inverse. Cette dualité inconsciente propre à chaque mouvement explique parfois le sentiment d imposture à soi même…

  9. Lo dit :

    Extra ordinaire,

    Je me suis très longtemps débattue avec cette idée et elle m’a pourri l’existence. Elle revient encore de temps en temps. Maintenant quand surgit cette pensée insidieuse, je fais l’exercice du miroir.
    LA question est ce que je peux me regarder sans rougir en rapport avec la situation, si oui, pas d’imposture si non je me demande ce qui se passe et quoi faire pour retrouver le calme et la paix. Tout ça en dialoguant avec moi même.
    Et je reviens régulièrement sur ce que j’apprends, ce que j’ai appris pour mettre en perspective : le chemin est passionnant.

    Merci pour cet article qui est une vraie synchronicité pour moi.

    à+
    Lo

  10. Florence dit :

    Bonjour,

    Moi aussi, j’apprécie beaucoup vos articles.

    Ils m’éclairent beaucoup sur mes peurs, mes échecs
    et ma façon de penser.

    J’ai moi aussi ce sentiment d’être comme un imposteur
    car j’essaye de me montrer compétente mais dans le
    fond je sais qu’il me manque plein de compétences.
    Mais le problème ce sont mes blocages pour tenter
    de m’améliorer.

    Et j’essaye aussi de satisfaire les attentes des autres
    mais ça m’épuise. Aujourd’hui dans une recherche d’emploi
    parler de ses incompétences est assez difficile.

    C’est pour ça que je suis tout à fait d’accord sur le point
    où il faut apprendre à reconnaître nos manques et essayer
    d’agir au mieux, d’ajuster comme on peux. Et trouver des
    moyens pour aider à tout ça aussi.

    Les idées d’articles sont bonnes et la sincérité est bien
    aussi. C’est plus humain, ça nous donne à nous aussi le
    droit à l’erreur.

    De tous les articles dont j’ai pris connaissance c’est là
    où je vois le plus de sincérité et où j’ai envie de vraiment
    me fondre dans l’histoire et aussi ceux que je m’approprie
    le mieux du coup.

    Je ne me lasserai pas de recevoir vos articles.

    Merci!

  11. Consty dit :

    Cela fait fait plaisir de te lire et de savoir que tu n’es pas si différent de nous.
    À certains moments, lors des entretiens avec les amis et par rapport à mes prises de position, ils me disent que je suis dans les nuages et que la réalité est tout autre. Et moi, je dis que tant que ma façon ne pose aucun problème et qu’elle me permet de me sentir bien alors je fonce

Laisser un commentaire

37 Partages
Partagez33
Tweetez4