Note : cet article est une traduction de l’article The Power of Habit Investments de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Investir en soi-mêmeUne des choses que j’ai apprises au cours de mes 7 dernières années de création de nouvelles habitudes est le pouvoir des habitudes à intérêts composés.

Cela semble clairement évident en le disant, mais si vous faites quelque chose de petit de façon répétée, les bénéfices augmentent fortement avec le temps. C’est évident, mais tout le monde ne le met pas en pratique.

J’aime mettre un peu d’argent de côté dans un fond d’investissement indexé. Disons que vous y mettez simplement 5 € par jour (moins que ce que vous dépensez chez Starbucks peut-être). Au bout de 20 ans, vous auriez presque 70 000 € si vous aviez simplement 6 % d’intérêts, et près de 90 000 € si les placiez à 8 %. Mettez-y simplement 8 € par jour, et nous parlons maintenant d’environ 140 000 €. Cela s’accumule fortement avec le temps.

Il en va de même pour les habitudes.

Prenons quelques exemples :

  • Passez juste quelques minutes par jour à étudier les cartes-mémoire Anki, et à la fin de l’année, vous aurez tout un tas de nouveaux mots et de nouvelles phrases apprises dans une nouvelle langue. Évidemment, ce n’est pas pareil que d’être doué dans une langue, mais c’est tellement mieux que là où vous en étiez il y a un an.
  • Passez juste quelques minutes à faire des pompes (même si vous n’arrivez pas à en faire une au début), et à la fin de l’année vous serez beaucoup plus fort. J’ai vu la même chose m’arriver avec les levers de poids – j’étais très faible quand j’ai commencé, et même si je ne vais impressionner aucun bodybuilder avec ce que je peux maintenant faire, j’ai fait de remarquables progrès avec le temps.
  • J’ai commencé par ne pas pouvoir courir 10 minutes, mais j’ai commencé avec 7 minutes. Bientôt j’ai pu courir 10 minutes, puis 12, puis 15. À la fin de ma première année de course, je courais un marathon.

Cumuler de petites quantités au fil du temps fait une énorme différence. Et le résultat ne sera pas que de petites quantités cumulées – les intérêts se sont eux aussi cumulés. Courir un peu chaque jour ne me permet pas seulement de mieux courir, mais courir m’a aussi permis de relâcher le stress, ce qui m’a permis d’arrêter de fumer. J’ai perdu du poids. Je me suis senti mieux tout le reste de la journée. J’ai commencé à manger plus sainement.

Les bénéfices d’une petite somme d’investissement ont fini par rapporter d’énormes dividendes.

Comment prendre cette habitude d’investir

Si vous répétez quelque chose régulièrement, en faisant simplement une petite quantité à chaque fois, cela s’accumule énormément avec le temps. Certains moyens de faire ça :

1. L’argent. Sérieusement, si vous n’avez pas d’économies pour le moment, supprimez une ou deux petites dépenses quotidiennes (les grande latte de Starbucks sont un bon exemple), et à la place, faites un virement automatique régulier chaque semaine (ou à chaque paye) sur votre compte épargne. Une fois que vous avez un petit fonds d’urgence, remboursez votre dette. Une fois que vous avez remboursé la majeure partie de votre dette, commencez à investir. Vos financez s’amélioreront grandement avec le temps.

2. Manger sainement. Manger rien qu’un aliment sain par jour, si vous ne mangez pas du tout sainement pour le moment, paiera avec le temps. Ajoutez simplement un fruit au lieu d’un goûter mauvais pour la santé que vous pourriez prendre dans l’après-midi. Faites cela pendant quelques semaines. Puis ajoutez un légume le midi. Faites cela pendant quelques semaines. Chaque étape sur ce chemin ne semblera pas difficile, mais vous finirez par être habitué à chaque changement. Parfois le légume ne sera pas quelque chose que vous aimez, donc n’en mangez que quelques bouchées. Vous apprendrez à l’apprécier avec le temps. Vous changez, petit à petit.

3. Se lever tôt. Levez-vous seulement quelques minutes plus tôt demain (disons 7h55 au lieu de 8h), et restez à ce niveau pendant une semaine, puis encore 5 minutes plus tôt la semaine d’après, et ainsi de suite. En moins de 6 mois, vous vous lèverez 2 heures plus tôt, et vous n’y aurez jamais vraiment fait attention. Vous n’aurez jamais eu l’impression de vous lever plus tôt. Beaucoup de gens, en passant, tentent de faire bien plus que ça (disons, une heure plus tôt dès le début) et ils échouent, et ne découvrent jamais pourquoi.

4. L’écriture. Si vous n’avez pas réussi à mettre en place une habitude d’écriture, écrivez juste une phrase aujourd’hui. Je suis totalement sérieux. Puis écrivez une phrase demain. Faites cela pendant une semaine. La semaine prochaine, écrivez deux phrases. Cela semble ridiculement facile, donc la plupart des gens vont ignorer ce conseil. Mais si vous le suivez, vous écrirez 1000 mots par jour, tous les jours, à cette date l’an prochain. Et peut-être 2000 par jour l’année prochaine.

5. Le stretching et/ou le yoga. Je suis la personne la moins souple du monde (je pense que je suis dans le Guinness Book). Donc maintenant je m’étire juste un peu chaque jour. Je parie que dans un mois ou deux, je vais dépasser Gandalf qui est juste devant moi dans la liste des moins souples. J’ai commencé par faire juste trois poses simples de yoga chaque matin.

6. Les instruments de musique. Ma femme Eva a commencé à apprendre à jouer de la guitare hier. Juste quelques accords. Si elle pratique ces deux accords chaque jour, puis un accord ou deux de plus quand elle se sentira assez à l’aise avec les deux premiers, elle finira par jouer Bach et Granados l’an prochain.

7. La méditation. J’ai juré de méditer au moins 3 minutes par jour. C’est tout ce que je dois faire, même si parfois j’en fais davantage. C’est super facile à faire chaque jour. Qu’est-ce que je vais obtenir si je continue à faire ça pendant des années ? Je n’en suis pas sûr, mais je sais que j’ai déjà un environnement sans aucun jugement, sans aucune attente, et cela m’aide à être plus conscient et concentré tout au long de la journée.

8. Le rangement. Rangez simplement quelques trucs chaque jour. En quelques mois, votre maison sera considérablement moins encombrée.

9. Apprendre une langue. Étudiez trois fiches par jour avec des mots/phrases/règles dessus. Vous parlerez espagnol comme un loco dans six mois. (Oui, je viens de vous donner votre premier investissement dans l’espagnol dans cette dernière phrase.)

Vous avez compris l’idée.

Les habitudes d’investissement beaucoup moins bonnes

Les habitudes du point précédent sont généralement vues comme de bonnes choses à mettre en place, mais elles ne sont pas les seules choses que les gens mettent dans leur banque d’habitudes. En voici quelques autres qui ne sont pas vues comme bonnes :

1. Les réseaux sociaux. Vérifier ce qui se passe sur les réseaux sociaux de façon régulière met en place… quoi ? Ni une compétence enviable, ni une bonne santé, ou de la conscience, ou de nouvelles connaissances, hormis peut-être ce que les gens ont mangé ou quel produit ils ont récemment acheté. Pensez simplement à ce dont vous prenez l’habitude en allant vous promener sur ces sites. Il en va de même pour d’autres trucs que vous pourriez faire sur internet de façon régulière.

2. La malbouffe. Quand vous mangez beaucoup de sucreries, de frites, de nourriture frite, de trucs au fromage, ou pleins de graisses… que mettez-vous en place ? Pas des habitudes saines. Vous mettez en place de sacrées maladies.

3. Regarder la télé. Je ne suis pas totalement contre la télévision (je regarde certaines séries) mais quand vous la regardez beaucoup, en particulier si vous zappez entre toutes les chaînes du cable, vous ne regardez probablement pas les meilleurs trucs (toute sorte de télé-réalité est de la malbouffe mentale, selon moi). Pensez-y quand vous prenez l’habitude d’investir du temps pour ça.

4. Se plaindre. Vous plaignez-vous régulièrement des autres gens ? Avez-vous régulièrement un problème avec les gens, avec votre travail, avec votre vie ? Les autres gens sont-ils le problème ? Vous prenez l’habitude d’être malheureux.

Ce ne sont que quelques exemples, mais cela vaut la peine de réfléchir à ce que vous mettez en place dans votre vie au fil du temps. Ce que nous faisons de façon répétée finit par faire de nous qui nous sommes.

Comment mettre en place ces investissements d’habitudes

C’est un processus assez simple que vous pouvez répéter avec différents types d’habitudes :

1. Choisissez une chose qui vous plaît. Si vous faites cette activité de façon répétée, en quoi cela se transformera-t-il ? Est-ce que c’est ce que vous voulez ?

2. Faites-en juste une minute ou deux. Vous ne pouvez pas être à fond là-dedans en seulement quelques jours. C’est le meilleur moyen d’échouer. Faites-en juste 1 ou 2 minutes par jour. Et souriez en le faisant.

3. Fixez un rappel quotidien. Disons que vous voulez le faire tous les jours à 6h30 du matin environ. Mettez un rappel à cette heure, et faites-en une priorité chaque jour, pour juste une minute ou deux.

4. Regardez comment cela évolue. Si vous le faites simplement de façon répétée, cela évoluera. Ne le faites pas de force. Continuez à faire cette activité de façon répétée et aussi petite que possible aussi longtemps que possible si vous voulez que cela évolue (cela semble paradoxal, mais cela fonctionne).

Quelques avertissements :

  • Ne vous préoccupez pas d’en faire beaucoup. En répétant cette nouvelle habitude, ne vous préoccupez pas de la faire évoluer. C’est le meilleur moyen d’échouer. La plupart des gens échouent parce qu’ils essayent d’en faire trop, trop vite.
  • Ne vous inquiétez pas de manquer un jour ou deux. C’est une autre raison pour laquelle les gens échouent – ils manquent un jour ou deux, et alors ils abandonnent, purement et simplement. Si vous manquer un jour ou deux, ou trois, recommencez simplement. Il ne faut pas nécessairement en faire une catastrophe.
  • Ne travaillez pas sur plusieurs habitudes d’un coup. Faites-en une par semaine maximum. Une par mois est encore mieux.

Qu’allez-vous mettre dans votre banque ?

Vous faites des dépôts quotidiens, de tous petits investissements dans qui vous êtes. Dans quoi voulez-vous investir ?

Vous pouvez investir dans quelque chose qui vous fera avoir une vie heureuse et saine avec un but… ou cela peut être une vie de distractions et de mauvaise santé. Tant que vous choisissez consciemment dans quoi investir, et pourquoi.

Crédits photo : © falara – Fotolia.com

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , ,

9 commentaires on Le pouvoir des investissements dans ses habitudes

  1. jean-marie dit :

    J’aime bien ce que dit:Léo Babauto!Je vais appliqué ses conseils déjà pour arrêter de fumer.ca seras déjà une bonne chose!

  2. ERIC dit :

    C’est ben vrai, ça ! J’ai la chance d’avoir un chien – Golden Retriever – et donc je le sorts 6 fois par jour ! J’ai profité de ses sorties pour pratiquer à chaque balade mon acro RSVP : Respirer – Sourire – Visualiser – Projeter … Par cette simple pratique, j’ai perdu quelques kilos, je me sens mieux, moins stressé et plus attentif aux détails de la nature, des saisons .
    Depuis quelques semaines, j’essaye de poursuivre avec la méditation en marchant . Juste quelques minutes au début car on est surpris du flot incessant des pensées parasites ! Surtout quand il pleut, mais que c’est bon .
    Et puis un chien vous amène à PIPI … Profiter de l’Instant Présent Intensément !!!

  3. ChOcOFrAmB dit :

    J’ai levé le pied sur les réseaux sociaux et cela marche franchement !

  4. m dit :

    Que du bonheur.
    Je viens de me faire un virement.
    J’ai arreté de fumer depuis 2 mois.
    Je trouve que ces articles contribuent à renforcer la confiance en soi et à croire à ce qu’on fait.
    Joyeux bonheur à tous!

  5. Linda dit :

    J’aime beaucoup ce site qui nous donne de bons conseils très simples à mettre en place. Et cet article est très sensé et vrai. Merci beaucoup pour le partage. Pleins de bonnes choses à vous.

  6. Gaëlle dit :

    Déjà plusieurs habitudes de changées, petit à petit… plus de TV ni de temps inutile sur les réseaux sociaux !! Quel bonheur.

    Reste encore à améliorer l’alimentation (pas toujours facile…) et le temps pour soi 😉

    Peu à peu, les choses s’imposent et ce n’est pas si dur !
    Mais pour le savoir, il faut simplement en faire l’expérience !!

    • jean-marie dit :

      Bonjour,Gaëlle,faut pas non plus tomber dans l’excès,quand tu dis:-Télévision et réseaux sociaux:-Out!Moi par exemple,j’aime bien regarder un bon reportage à la télévision sur un pays dont je ne pourrais pas me payer un voyage;c’est comme les réseaux sociaux,moi j’aime bien y aller de temps en temps voir ce qui s’y passe ou discuter avec des amies.C’est comme tout,faut pas en abuser:-Il n y as d’excès que dans l’excès!!!(c’est pas de moi!)Bonne journée!

  7. Fabienne dit :

    C’est vrai se que tu dis, j’adhère totalement.

    On est tellement motivé par une activité, qu’il faut tout de suite aller vite, on voudrait avoir déjà avoir fini avant d’avoir commencer !!!

    Malheureusement, le corps, la tête, disent “stop” tout de suite, car c ‘est trop d’un seul coup, ensuite, nous sommes découragés et nous arrêtons, alors que si nous prenions le temps de commencer tout doucement, les choses se passeraient nettement mieux.

    Pour citer un exemple, je ne pense pas être la seule dans ce cas.

    Je n’avais pas été à la piscine depuis des années, car à une époque, je voulais absolument perdre des kilos en trop, donc je me forçais à faire du sport, de la natation, de la marche, entre autre…et à force de trop en faire, je finissais par être fatiguée et j ai laissé tomber, par contre, les kilos, eux, ne m’ ont pas lâchés !

    J’ai donc décidé de m’y remettre, mais cette fois, à mon rythme, sans forcer, j ai décidé de me remettre à manger sainement ( voir mon blog) et de me remettre au sport, mais tout doucement, sans forcer, pas comme avant, ou je me forçais à y aller car je devais absolument perdre 1 taille, maintenant, je vais à mon rythme, car je met un point d’honneur à se que cette activité reste un plaisir.

    En plus de la marche, que je pratique de temps en temps avec plaisir avec mon chien !

    Tous les jours, j alterne la petite promenade de quelques mns, à une grande promenade dans la forêt le week-and, avant je marchais tous les soirs plusieurs kms, je finissais par ne plus aimer ( le chien en revanche ne disait pas non !) Maintenant, je le promène 3fois par jours quelques mns et le week_end.

    D’avoir un chien qui aime bouger et courir, m’oblige moi aussi à me bouger. Donc pas le choix !

    Je pense avoir trouver mon rythme, et le chien reste content aussi !

    Résultat: je me sens satisfaite de tout le parcours achevé et j’ai perdue la taille que je voulais absolument perdre !

  8. David dit :

    Merci aurélien, ça me rappelle un film “Quoi de neuf bob?”, où le héros a peur de tout, y compris sortir de chez lui. Il voit un psy, qui lui indique la méthode “bébé fait un pas”.
    Il parvient ainsi à dépasser ses peurs, en se fixant des objectifs à très court terme. Au bout d’un certain temps, les progrès qu’il a accomplis sont immenses.
    La méthode que tu décris,je m’en sers pour l’écriture, et oui, ça marche!
    Cordialement,
    David Duprat

Laisser un commentaire

67 Partages
Partagez53
Tweetez14