Note : cet article est une traduction de l’article The Work You Love is Waiting For You de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

J'aime mon jobQuand je me réveille le matin, j’ai toujours hâte de commencer à écrire.

Ce n’est pas que je sois motivé par la productivité, ou que je sois un accro au travail… c’est juste que j’aime ce que je fais.

Et je vais vous dire un secret grâce auquel j’aime ce que je fais : si je pense que mon travail aidera quelqu’un, il n’y a pas de meilleure motivation.

Je vois beaucoup de gens, tous les jours, qui n’aiment pas le travail qu’ils font. Si je pouvais en aider quelques-uns à trouver le travail qu’ils aiment, cela aurait valu que j’y passe du temps.

Alors ceci est un mini guide pour trouver le travail que vous aimez.  Parce qu’il vous attend – vous avez simplement besoin de le trouver et d’aller le chercher.

Nous allons faire ceci en 3 étapes simples.

Prêt ? Partez !

Étape 1 : Croire en vous. La principale raison pour laquelle les gens n’essayent pas de faire le travail qu’ils aiment, ne le cherchent même pas, est parce qu’ils ne pensent pas être assez bons. C’est des foutaises. Nous nous sommes fait embobiner et emberlificoter pour croire que nous ne sommes pas à la hauteur, que c’est effrayant d’échouer, alors que rien de tout cela n’est fondamentalement vrai.

Vous n’êtes pas seulement à la hauteur, vous êtes parfait. Et l’échec est inévitable, mais c’est comme ça que vous réussirez. L’échec est la façon dont nous apprenons à nous améliorer. C’est un pas vers le succès.

Étape 2 : Trouvez le travail que vous aimez. C’est probablement l’étape la plus difficile pour beaucoup de gens, parce qu’ils ne savent pas ce qu’ils veulent faire. Heureusement, j’ai écrit un guide pour vous.

En fait, cette étape est la partie marrante. Vous pouvez tester différentes choses. Échouer souvent. Apprendre ce pour quoi vous êtes bon. Aider les gens.

Étape 3 : Sautez le pas. C’est la chose la plus effrayante, la plus excitante qui soit : sauter le pas et faire le travail que vous aimez. J’appelle cela la joiepeur. Cela vaut totalement le coup. Heureusement, j’ai aussi écrit un guide pour ça.

Gagner sa vie en faisant ce que vous voulez n’est pas vraiment facile, mais ce n’est pas aussi dur que vous pouvez le penser. Créez quelque chose qui aidera les gens. Faites du mieux que vous le pouvez, et améliorez-vous. Faites quelque chose qui ne ressemble qu’à vous, et racontez votre histoire. Ne soyez pas un commercial ou ne vous vendez pas aux gens, mais aidez-les vraiment et ils viendront à vous.

Deux autres choses à lire quand vous aurez le temps :

  1. Sornettes : Le guide pour faire ce que vous aimez
  2. Devenez un dieu dans l’apprentissage de votre métier

Qu’est-ce que vous attendez ? Je vous ai donné trois étapes, alors vous devriez déjà être en train de faire la première étape. Si ce n’est pas le cas, remuez-vous !

Le travail que vous aimez est juste là. Il vous attend. Mais il ne viendra pas vous trouver – c’est à vous d’aller le chercher.

 

Crédits photo : jesadaphorn 

Tags: , , , , ,

6 commentaires on Le travail que vous aimez vous attend

  1. Xavier dit :

    Comment ça, métro-boulot-dodo ce n’est pas une vie de rêve ça? 🙂 En tous cas c’est la mienne, et celle de la plupart des gens. Ou du moins la plupart des salariés. Demain matin, je ferai une heure de trajet dans les embouteillages pour aller m’enfermer dans un bureau, servir d’esclave à mes patrons, et m’aplatir devant les clients (ou l’inverse). Ensuite je gagnerai le droit de refaire une heure d’embouteillages, pour arriver crevé chez moi et m’occuper un peu de ma famille.

    Or, il se trouve que j’adore lire. Tout mon (rare) temps libre y passe désormais. Je dévore les livres, en appliquant les techniques de lecture rapide que je suis en train d’apprendre.

    Le travail que j’aime m’attend, oui, c’est certain. C’est à moi d’aller le trouver, et de le prendre.

    Pour ça, je lis, je m’instruis, je m’inspire (en lisant des blogs comme celui-ci notamment), et un jour, je me le jure, moi aussi j’aurai le job de mes rêves 🙂

  2. thomas dit :

    Salut tous,
    J’ai cette chance d’avoir CHOISI de changer de vie en me créant un job ou je gagne du temps et de l’argent.
    Objectif : effet de levier
    Ce job me permet d’être beau, d’être en forme et de gagner de l’argent !
    Magique.
    En plus, -30 kg en 12 mois, des amis par dizaines, de vrais amis, en chaire et en os, un changement de boulot, et la renaissance de mon couple et de la vie de famille …

    le pied ?

    Oui, le pied !!!

    merci pour l’article, bravo pour le blog, vive la vie

    La vie est belle !

    croque la vie !

    Thomas

  3. Gaelle dit :

    bonjour,

    Et oui se lever le matin pour faire ce qu’on aime c’est le pied !!
    Et pouvoir aider les gens par le biais de mes actions c’est aussi le top !

    Se sentir utile, c’est bon pour le moral.

    À mon niveau l’étape la plus difficile à été la 1 : croire en mes capacités……… cela m’a pris quelques mois de réflexions, avant d’oser me lancer vers l’inconnu !! Mais aujourd’hui je n’ai aucun regret, car je sais que j’ai fait le bon choix !
    Il fallait juste oser….
    des échecs il y en a plein sur notre route, et on n’en meurt pas !! Bien au contraire, on en ressort plus fort !
    Alors osez !!
    ça vaut le coup au moins d’être vécu ! 🙂

  4. j’aime l’efficacité de cet article et son énergie enthousiaste et contagieuse!

    avoir confiance en soi et travailler pour cela me paraît essentiel et à la base du changement attendu. ce n’est pas si difficile, il suffit , à chaque fois que l’on détecte ne pas avoir confiance, de s’envoyer de l’amour et de la confiance, sans limite…et, peu à peu, notre confiance en nous va se développer!
    se répéter aussi que l’on est parfait au sens où l’on porte en nous tous les germes de la perfection est une démarche importante.
    pour trouver le travail qui nous conviendrait le mieux, je pense que commencer par faire celui que l’on a avec plus d’amour et de joie est un bon préambule et peut créer les conditions favorables pour attirer ce nouveau travail ou une nouvelle idée!

  5. Pascale dit :

    Se lever le matin, faire ce qu’on aime et surtout contribuer …
    Quoi de plus motivant et passionnant …

    Je suis pleine de gratitude de vivre cela …

    Belle journée à tous
    Pascale

  6. Jean-Luc dit :

    Quand on aime son travail, est-ce encore du travail ?

    Et si l’on aime se lever le matin avec le clair sentiment – vérifié dans les faits – que ce que vous faites est utile aux autres et à vous-même alors, tout cela devient un véritable… plaisir !

    Oui, un PLAISIR !

Laisser un commentaire

106 Partages
Partagez86
Tweetez20