Cliquez ici sur le bouton “Youtube” rouge ci-dessous pour vous abonner à la chaîne et être prévenu gratuitement quand une vidéo géniale est publiée 🙂 :

Recherches utilisées pour trouver cet article :

avantages du scepticisme, Sceptique bonne chose

Tags: , , , , , , , , , ,

10 commentaires on Les bons et les mauvais sceptiques, ou comment avoir un avantage immense dans la vie

  1. Emmanuel dit :

    Je suis entierement d’accord avec vous. Il est important de faire la chasse aux idées reçues qui nous empêchent d’avancer.
    J’ai beaucoup aimé l’idée de diète médiatique que je mets souvent en avant, moi ça m’a changé la vie car je suis beaucoup plus optimiste maintenant et quelquefois un peu largué, mais mes amis se chargent vite de me raconter l’actualité et de combler le manque.
    Le livre “comment se faire des amis” a été d’une grande aide pour moi et aussi “comment parler en public”. Ces deux ouvrages sont de Dale Carnegie.

  2. beablancia dit :

    totalement d’accord. Passer une semaine voire un mois sans tout ce fatras ne nous fera pas perdre grand chose. Si quelque chose d’important se passe dans le monde ou dans notre pays, de toute façon tout le monde en parlera et on le saura très vite. On pourra alors choisir de s’informer en détails.
    Se nourrir constamment de vols, d’arnaques, de viols, de catastrophes, de guerres, de tortures, et de la vie des politiques et des VIP n’apportent rien.
    Personnellement je ne regarde plus les JT depuis des années et d’ailleurs la télé de manière générale ne m’intéresse pas : trop d’âneries, de trucs inutiles qui tournent en boucle.
    oui il y a une vraie pollution mentale dont il faut se garder.

  3. marcel dit :

    Bonjour Olivier,il y a le premier tome ” transurfing de Vadim Zeland ” qui explique très très bien, comment la télé (entre autre), capte notre énergie et nous éloigne de la vraie vie simplement en focalisant notre attention sur ce qui nous irrite, nous énerve ou nous passionne. De plus que pouvons nous changer à notre niveau ? Vive la vie sans infos !!!
    Merci
    Marcel

    • Samuel Go dit :

      Salut Marcel,

      La télé est l’une des rares sources d’information qui nous captive notre attention pour nous diffuser des information plus ou moins importantes ou nécessaires et on reste à regarder et à se dire, bon c’est pas terrible, elle finira bien pas me donner quelque chose, maintenant que je me suis posé là, je vais pas bouger pour faire autre chose.

      Les infos, tu dis ? Prenons une semaine où vous n’avez pas vu les information, en général vous vous sentez plus en forme et en meilleur énergie. Vous pensez que c’est grâce aux vacances, en fait tout simplement pas tout à fait. C’est parce que vous vous êtes retrouvé dans un endroit où l’accès à l’information est devenu difficile et vous avez alors abandonné la recherche de l’information diffusé à la télé pour vous concentrer sur vous même, faire des activités, vous ressourcer.
      Vous avez dû investir du temps pour le déplacement et le temps pour l’hébergement pour éviter les habitudes pompeuses d’énergie.

      Et si vous preniez 1 semaines par mois, des vacances pour vous.
      Les meilleurs infos (filtré et résumé à l’essentiel) de la télé finissent par nous arriver à l’oreille par le biais d’une personne quelconque, le fait de ne pas le savoir fait plaisir à celui ou celle qui vont nous le raconter, en le remerciant gentillement (d’être rester devant la tété pendant 1h pour nous donner l’essentiel en 3 min, merci pour l’économie de 57 min).

      Le meilleur de la télé bien souvent est repris et diffusé sur internet par le système du replay ou carrément sur youtube, qui est une mine énorme d’information, sans oublier les livres audio…

      Même pour la publicité, elle est diffusé sur internet. L’internet est aujourd’hui l’outil que l’on maitrise un peu mieux que la télé pour choisir l’information qui nous intéresse et qui nous est utile.

      j’étais un fan de télé, quand j’avais la télé et le câble, je peux rester un weekend à zapper. Depuis que j’ai vécu avec des personnes qui n’avaient pas de télé à la maison, c’est devenu des vacances tous les jours. On rentre du travail, hop, on lit un livre, on s’intéresse à un domaine sur internet, ou bien on sort faire des activités, rencontrer nos amis et ou même flâner tout seul en s’imaginant être dans un autre pays.

  4. Virginie dit :

    Bonjour Olivier,très inspirant comme approche de ce qui nous est étranger. Une (): votre intervention était tellement intéressante que malgré les vagues en bruit de fond qui ont failli me faire décrocher!;)j’ai tenu bon!
    Plus sérieusement, il est vrai que conditionnés que nous sommes, nous n’arrivons plus à avoir nos propres avis et c’en sont des préconçus qui dirigent nos vies et c’est dommage car nous nous fermons à beaucoup d’expériences et d’évènements, je suis pour la pratique de la grande ouverture d’esprit, soyons fous, soyons sceptiques, “positivement sceptique”!
    Merci encore pour vos bons mots.
    Bonne soirée.

  5. michelle dit :

    Bonsoir
    L’été dernier je suis partie à l’etranger. De fait, coupure médiatique. En septembre j ‘ai décidé de ne regarder les infos qu ‘une à deux fois par semaine de manière à conserver cette légèreté d’esprit. Vous le croirez ou non mais au fil des mois je me suis sentie bien moins fatiguée… tout le poids de ce pessimisme finit par agir sur le physique.
    bonne soirée à tous.

  6. Jean-Christophe dit :

    Bonsoir,

    En ce qui me concerne, c’est pas la télé qui me vampirise mais Internet, à la fois source d’enrichissement et accaparement quasi compulsif, surtout un forum que je fréquente, je sais pas comment faire pour décrocher, je me perds dans des débats interminables qui, en plus, me nuisent parfois. Un conseil, un lien vers un de vos articles ?

    • Samuel Go dit :

      Voici un bon bouquin à lire, que j’ai trouvé parmi les livres que proposaient Olivier, ils traitent de comment justement éviter les débats interminable :

      Comment se faire des amis (titre moyen pour un livre d’une grande richesse) de dale carnegie.

      voici le lien pour le résumé écrit par Olivier Roland :

      http://www.des-livres-pour-cha.....-des-amis/

  7. Fanny dit :

    Bonsoir Olivier, ainsi qu’internautes 🙂

    Je suis complètement d’accord avec le sujet de la vidéo.
    J’ai grandi dans une maison où la télévision était dans la chambre de ma mère: je ne la regardais quasiment jamais donc, en revanche, j’ai toujours eu de bonnes notes en cours; je développai ma création, la sérénnité d’autres activités type lire, danser, peindre; courir et passer du temps avec mes voisins.

    Autant dire que je me suis habituée à faire tellement d’autres choses, qu’à l’heure d’aujourdh’ui non seulement je ne ressens en aucun cas le manque, mais même en pouvant, je ne trouverai pas le temps d’intégrer la télévision (hormis voir quelques films reposants à la rigueur, le soir).
    Je ne me sens pas non plus en dehors de l’information, je regarde les sites internet qui m’intéressent et trie l’info: quels articles m’interpellent ou non.

    En bref, la télé nous empêche de trier l’info qui nous apporte réellement et nous manipule. Il ne faut pas jeter cet outil, mais savoir l’utiliser (comme le reste).

    Par ailleurs, je vais tâcher d’essayer la technique du “je teste” les expériences qui nous paraissent hors-commun. Les gens qui résussissent, comme tu le dis, sont ceux qui ont souvent des techniques “hors-commun”. Car on fait souvent des actes en suivant les autres comme des moutons, se sentant plus forts par l’esprit collectif qui peut en fait être trompeur!

    Merci pour ces articles !

  8. Alice A. dit :

    Salut Olivier!

    Je teste la diète médiatique depuis… je ne compte plus trop. Ça fait vraiment longtemps. Je suis vaguement les actualités sur Internet, mais ça reste superficiel, car souvent, il s’agit de buzz et de sensationnalisme.
    J’ai toujours été d’un naturel optimiste, et je pense que de ne plus suivre les informations ( je finis par être au courant des évènements importants, parce que les gens autour de moi en parlent ) y a contribué pour beaucoup.
    Une des raisons qui m’ont poussée à cette diète médiatique est que je trouve les journalistes de moins en moins fiables: ça a été prouvé, certains se servent des réseaux sociaux, tels que Twitter, comme source d’alertes ( d’informations). C’est donc finalement un acte rebelle de ma part, je le reconnais.

    Je serais curieuse de savoir pourquoi si certains d’entre vous se coupent du monde médiatique pour les mêmes raisons que moi 🙂

    Bien à vous (et surtout continuez vos vidéos, elles sont géniales! )

Laisser un commentaire