Note : cet article est une traduction de l’article The Universe of a Single Task de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Liste de tâchesDans la ruée sans fin de notre journée, quelle est l’importance d’une seule petite tâche ?

Son importance est énorme.

Nous terminons chacune de nos tâches précipitamment comme si ce n’était rien, impatient de passer à la tâche suivante, jusqu’à ce que nous nous écroulions en fin de journée, épuisés d’avoir passé notre journée à pédaler dans le vide.

C’est une approche, et je l’ai faite de nombreuses fois. Mais en voici une autre : faites de chaque tâche son propre univers, sa propre spécialité. Puis chaque moment de votre journée est incroyablement important et merveilleux et puissant.

Voici un processus monotâche, quoi que vous ayez en face de vous en ce moment :

  1. Faites une pause et réfléchissez. Pourquoi faites-vous cette tâche ? Parce qu’elle est sur votre liste, parce que quelqu’un vous l’a envoyée ? Ou parce que cela fera une différence dans le monde, que cela aidera à améliorer la vie de quelqu’un ? Est-ce un acte de compassion ? Est-ce que cela fait partie d’un projet qui compte ? Sachez pourquoi vous faites quelque chose, puis insufflez cette intention à la tâche en cours.
  2. Notez votre peur. Parfois, nous résistons à une tâche, nous procrastinons. Je veux dire, sauf vous, bien évidemment. La plupart des autres gens procrastinent. Cette procrastination est ancrée dans la peur, et donc le truc est de voir la peur, de la sentir dans votre corps, de l’accepter comme faisant partie de vous et pas comme quelque chose de « mauvais ». Puis donnez-lui de la compassion, et agissez quand même, dans le moment présent. Ne laissez pas votre esprit fuir cette tâche.
  3. Faites de cette tâche votre univers. Avez-vous déjà lu un article (comme celui-ci) et eu envie de passer à autre chose ? Cette envie nous titille, toute la journée, à cause du sentiment tenace qu’il y a autre chose que nous devrions faire, autre chose de plus important, de plus amusant, une chose à côté de laquelle nous pourrions passer. À la place, oubliez toutes ces autres choses. Faites de cette tâche ce qu’il y a de plus important, et laissez-lui l’espace de remplir tout votre esprit. Emplissez entièrement cet espace, et faites comme s’il n’y avait rien d’autre.
  4. Restez avec cette tâche. Même en faisant de cette tâche tout votre univers, vous aurez envie de partir en courant. C’est encore la peur. Ne la laissez pas vous régir. Restez avec cette tâche, même pendant quelques minutes seulement en plus. Soyez curieux : remarquez ses qualités, demandez-vous comme cela se passera si vous restez avec cette seule tâche, ne pensez pas tout savoir. Accordez votre attention, et voyez à quoi cela ressemble.
  5. Cédez quand vous avez fini. Ne vous précipitez pas sur la tâche suivante, mais faites plutôt une pause. Créez un petit espace avant de passer à la tâche suivante. Lavez votre bol. Cochez la tâche sur votre liste de choses à faire. Respirez, et voyez comment votre corps se sent. Envisagez maintenant ce que vous devriez faire ensuite, pas seulement parce que c’est dans votre boîte de réception ou votre liste de choses à faire, mais parce que cela compte.

Crédits photo : © Elnur – Fotolia.com

Tags: , , , , ,

Un commentaire on L’univers du monotâche

  1. MarinaB dit :

    bonsoir,

    hé bien cet article tombe à point,il a été écrit et puis traduit et pas en vain.A sa mesure, il compte. Il vient juste me refléter l’état des lieux sur les tâches que je tente de fuir et qui pourtant comptent et pourraient bien faire la différence dans ma vie et aussi dans celles d’autres personnes qui y trouveront leur compte. La peur, oui je l’ai vue, je la vois, je vois aussi d’autres syndromes, symptômes pointer le bout de leur nez donner de la compassion à ma peur a le pouvoir instantané de la remettre à sa place en relativisant les choses. merci de ce conseil, je ne fais pas ce commentaire parce que cet article est dans ma boîte de réception mais parce que ce qui compte c’est de regarder le plus honnêtement et clairement possible la situation et écrire sur le sujet quelques lignes çà aide toujours… bonne fin d’année 2014 à toutes et à tous, nous avons tout ce dont nous avons vraiment besoin pour faire que 2015 se déroule sous les meilleurs auspices…

    merci Léo, merci Olivier he bien des bonjours chez vous !

    MarinaB

Laisser un commentaire

28 Partages
Partagez19
Tweetez9