Note : cet article est une traduction de l’article My Advice for Starting a Business de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Voie de l'entrepreneurJ’ai récemment encouragé ma fille de 13 ans à lancer sa propre affaire de cupcakes végétaliens, et c’est très excitant de la voir se lancer.

Quand je lui ai parlé du fait de se lancer là-dedans, elle avait quelques inquiétudes :

  • Elle ne savait pas comment s’y prendre.
  • Elle ne savait pas quel genre d’entreprise créer.
  • Elle avait peur d’échouer.

Est-ce qu’un de ces éléments vous semble familier ? C’était aussi ce qui m’inquiétait, quand j’avais un travail régulier et que j’envisageais de bâtir quelque chose personnellement.

Inquiet de ne pas savoir quoi faire, comment le faire, et de la possibilité d’échouer… Cela empêche tellement de gens de se lancer.

J’ai lancé un bon nombre d’entreprises, des ebooks aux cours ou à divers programmes de développement personnel, et plus encore. La semaine prochaine, je vais lancer une nouvelle série d’interviews en vidéo appelée Les habitudes des entrepreneurs, et j’ai vraiment hâte de vous montrer ça.

Aujourd’hui, j’aimerais partager les leçons que j’ai apprises sur le fait de lancer une entreprise, dans l’espoir que cela vous encourage à vous lancer dans quelque chose que vous aimez.

1. Cherchez les opportunités. Cela vient de mon ami Hiten Shah, qui va participer à la série Les habitudes des entrepreneurs. Gardez les yeux ouverts aux opportunités – quelles douleurs peuvent avoir les gens, quels problèmes ont besoin d’être résolus, comment pouvez-vous améliorer la vie des gens ?

2. Si vous avez hâte de vous lancer, c’est que vous tenez quelque chose. Chaque fois que j’ai eu mes meilleures idées, je suis très excité. J’en parle aux gens. Je peux même rester debout la nuit pour y réfléchir. Je ne peux pas faire taire cette excitation très longtemps.

3. Commencez petit. Les gens essayent de bâtir leur nouvelle entreprise avec un démarrage massif, mais c’est une erreur. Commencez aussi petit que possible, en fournissant un produit minimum viable à quelques amis, et en les laissant le tester. Puis à un peu plus de gens. Quand vous essayez de vous lancer de façon massive, vous compliquez le fait de vous lancer, cela vous prendra un temps fou de démarrer, vous allez simplement vous ouvrir la voie vers un échec, et vous lancez quelque chose de massif sans aucune idée de la façon dont cela fonctionne ou si les gens vont aimer ça. Le lancement n’est qu’un moment de la durée de vie d’une entreprise, et ce n’est même pas un des moments les plus importants.

4. La plus grosse erreur est de ne pas se lancer. J’ai dit à Maia que le pire scénario possible – si l’entreprise échoue ­– n’est même pas grave. Si elle lance son entreprise de cupcakes végétaliens et échoue, au moins elle aura produit et fait manger quelques délicieux cupcakes, elle les aura partagés avec ses amis, et elle aura appris quelques leçons utiles en cours de route. Elle peut toujours lancer quelque chose d’autre après cela. En fait, ce scénario qui consiste à apprendre quelque chose et à s’amuser en le faisant, même dans « l’échec », est manifestement mieux que si elle ne s’était pas lancée du tout.

5. Lancez un blog. La meilleure façon de commercialiser une entreprise est de distribuer des informations gratuites. Montrez que vous avez de la valeur, aidez les gens gratuitement, et ils en voudront plus de votre part.

6. Ne faites pas d’optimisation de moteur de recherche (SEO), de marketing sur les réseaux sociaux, ou de marketing viral. Ces trucs n’ajoutent aucune valeur pour vos clients.

7. À la place, ayez une super valeur. Bâtissez quelque chose de super, et le bouche-à-oreille sera le seul marketing dont vous aurez besoin (y compris les gens qui passent sur les meilleurs articles de votre blog). Fournissez en grande quantité. Ils vous adoreront, et vous n’aurez pas besoin de ces techniques gluantes de SEO.

8. Commencez chichement. J’ai lancé mon entreprise sans aucun argent, et j’ai juste trouvé des services gratuits ou pas chers pour commencer. Ce n’est qu’après que j’aie fait quelques bénéfices que j’ai payé pour quelque chose, ou engagé quelqu’un. Gagnez de l’argent aussi tôt que possible en vendant quelque chose de valeur et de valable.

9. La publicité est un mauvais modèle d’entreprise. Quand vous gagnez de l’argent avec les publicités, que vendez-vous ? L’attention de votre public. C’est horrible, et votre public/clientèle ne vous appréciera pas pour ça. À la place, faites tout votre possible pour enchanter votre public/clientèle et leur donner une valeur incroyable, et ils paieront avec plaisir pour ça.

10. Oubliez les chiffres. Pour être plus précis, oubliez le fait d’atteindre certains objectifs. Un million de pages vues, dix mille abonnés, un demi-million de bénéfices. C’est vide de sens et arbitraire. À la place, souciez-vous de la quantité d’aide que vous apportez à vos clients. Quelle quantité de valeur leur apportez-vous ? Comment pouvez-vous les faire sourire ? Essayez de mettre des chiffres là-dessus.

11. Le plaisir ne vient pas plus tard. Souvent les gens se tuent à essayer d’atteindre un objectif, ou à faire un lancement incroyable. Ils espèrent qu’atteindre cet objectif va changer leur vie. Et puis ils y arrivent, et leur vie n’est pas différente. Ils passent à l’objectif suivant. La joie ne vient pas quand vous atteignez l’objectif, ou que vous faites un lancement incroyable. La joie vient tout de suite. C’est le moment de grandeur, de satisfaction vis-à-vis de vous-même et de ce que vous faites. Pas plus tard.

12. Oubliez la perfection. Trop de gens sont piégés par le fait d’essayer de faire un produit, un site web, un article de blog, un lancement, etc., parfait. Cela ne sera jamais parfait. La perfection vous empêche de naviguer. À la place, faites ce que vous pouvez, faites le boulot, ayez des retours des gens, améliorez-vous, et répétez le processus.

13. Foutez-vous du projet d’entreprise. La planification, comme la perfection, est inutile et se met en travers de votre route. Évidemment, vous voulez bien réfléchir à tout ça, mais la planification est basée sur de fausses informations (nous ne pouvons pas connaître l’avenir).

14. Commencez de chez vous, et avec des amis. Vous n’avez pas besoin d’un bureau pour la plupart des entreprises… Même une entreprise de cupcakes n’a pas besoin d’un magasin – du moins pas dans un premier temps. Commencez sans frais supplémentaires, pendant votre temps libre si nécessaire. Ayez vos amis comme premiers clients, et demandez-leur d’être brutalement honnêtes. Puis laissez-les passer le mot à leurs amis. C’est un Lancement à Zéro Euro.

15. Concentrez-vous sur les choses importantes. Trop souvent, les gens sont piégés dans les statistiques, les réseaux sociaux, beaucoup de petites tâches qui n’ont pas d’importance. À la place, passez à ce qui compte le plus ; produire quelque chose qui ajoutera de la valeur pour vos clients.

16. Entourez-vous de gens intéressants. Avoir des amis qui font des choses fascinantes inspire, et ils vous donneront de supers conseils et de supers retours. Les gens qui vous entourent, et leurs attitudes positives et inspirantes, sont importants.

17. Apprenez à accepter de ne pas savoir. Vous ne saurez pas ce qui arrivera à cette entreprise. Le monde change constamment. Votre entreprise changera. Vous changerez. Vous ne savez rien, vraiment, et ce n’est pas grave. Lisez-en plus à ce sujet dans cet article.

Lancez-vous, mes amis ! Vous adorerez ça.

Crédits photo : © alexis8448 – Fotolia.comVoie de l'entrepreneur

Tags: , , , , , , , , ,

4 commentaires on Mes conseils pour lancer son affaire

  1. Axel dit :

    Très bons conseils à suivre ! La 4. est surement la plus importante..

    Axel,

  2. Gaelle dit :

    Bonne liste de motivation pour se booster vers l’action !

    Le point 12 sur le perfectionnisme me concerne tout particulièrement, et c’est un réel handicap que de vouloir toujours tout bien faire, voire encore mieux !!
    C’est une dépense en temps et en énergie considérable… mais difficile de dépasser ce cap là…

    G.

  3. Glwadys dit :

    En voilà un article que j’adore !
    Ce sont tous de très bon conseils. Quoi qu’on dise, faut se lancer. Pas grave si on se plante, ça nous servira une leçon. 🙂

  4. Ezéchiel dit :

    Waooohhh

    Le point 3 m’a vraiment concerné pendant longtemps, je suis content de m’en être débarrassé et de savoir enfin savourer les petits commencements…cet article m’aider à ne pas me relâcher sur ce plan.

    Par contre le point 12 me choque…positivement.

    Je dois dire que je suis accroc à la planification et me foutre de mon projet d’entreprise me parait un trop grand risque.
    Toutes fois, bien des fois dans mes projets, la réalité du projet était bien différente de la planification faite.

    Je prends donc et je comprends que s’il faut planifier, il ne faut pas en être accroc.

    Merci Olivier.

Laisser un commentaire