Note : cet article est une traduction de l’article Easier Decision-Making: Conduct Experiments de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

TestsLes décisions occupent une partie surprenante de notre journée : que faire d’un mail, que faire avec le bazar, ouvrir le courrier, faire les courses, choisir entre sortir avec des amis ou rester à la maison, ajouter ou non quelqu’un en ami, prendre ou non un travail, bouger, aller en cours, partir en vacances, et ainsi de suite.

Et toutes ces décisions peuvent générer une bonne dose de stress, parce que souvent nous n’avons pas les informations nécessaires pour prendre une bonne décision.

Comment pouvons-nous faire un choix quand nous ne connaissons pas le résultat de chaque choix ?

Si les choix avaient des résultats clairs, nous pourrions simplement les peser et décider. Mais la plupart du temps, les résultats ne sont pas clairs. Alors comment décider ?

La plupart du temps, les gens ne décident pas. Ils repoussent la décision, raison pour laquelle les boîtes de réception sont pleines, le bazar s’entasse, les choix de vie sont retardés, et le stress grandit.

Mais voici une méthode simple qui fonctionne pour moi :

Voir les décisions non pas comme des choix définitifs, mais comme des expériences.

L’anxiété (et la paralysie) vient quand les gens s’inquiètent du fait de faire le choix parfait. Et qu’ils sont inquiets de faire le mauvais choix. Ce sont deux résultats qui ne sont pas nécessaires dans la prise de décision, parce que si nous menons une expérience, nous essayons juste de voir ce qui arrive.

Avec une expérience, vous faites un test, et vous voyez quels résultats cela donne. Si vous n’obtenez pas de bons résultats, vous pouvez tester une autre option, et faire un autre test. Puis vous pouvez voir quels résultats donnent ces choix (des infos que vous n’aviez pas quand vous avez réfléchi de prime abord à cette décision), et vous pouvez maintenant prendre une décision en étant bien mieux informé.

Quelques exemples :

  • Vous ne savez pas si vous devriez lancer votre propre entreprise de cupcakes ? Essayez d’en faire quelques-uns et de les vendre dans votre réseau d’amis. Vous ne pouvez pas échouer parce que c’est une expérience, et après l’avoir fait, vous en saurez un peu plus quant à votre volonté de vous lancer là-dedans ou non.
  • Vous ne savez pas si vous devriez suivre des cours de ballet ? Assistez à un cours et essayez.
  • Vous ne savez pas si vous devriez prendre un  certain job ? Prenez-le, et voyez. Le pire scénario est que vous ne l’aimiez pas et que vous deviez en trouver un autre, mais ce n’est pas grave, parce que maintenant vous avez cette information, ce qui n’était pas le cas avant.
  • Vous ne savez pas si vous devriez tenir un blog ? Lancez-vous et voyez ce que ça donne.
  • Vous ne savez si vous pouvez vous débarrasser d’une partie de votre bazar ? Débarrassez-vous-en et voyez si vous survivez.
  • Vous ne savez pas si vous pouvez voyager avec moins ? Essayez et voyez. Vous n’en mourrez pas.

Certaines expériences peuvent avoir un coût. Un semestre à l’université n’est pas donné, mais à la fin du semestre, vous aurez des infos de valeur – avez-vous aimé l’université ou pas ? Déménager dans une nouvelle ville n’est pas donné, mais ce n’est pas la fin du monde. Si vous n’avez pas aimé, changez d’optique, armé de vos nouveaux résultats.

Une perspective plus large est une aide. Les expériences peuvent prendre des mois, ou un an. C’est une durée assez courte ramené à toute une vie, et ces expériences plus grandes valent le coup niveau apprentissage.

Quand vous ne faites qu’expérimenter, vous ne pouvez pas échouer. Chaque résultat est une occasion d’apprendre. S’il n’y a pas d’échec, vous n’avez pas à vous inquiéter. Vous pouvez laisser votre cœur s’apaiser, sourire, et vous amuser avec ces expériences.

Crédits photo : © Rafael Ben-Ari – Fotolia.com

Recherches utilisées pour trouver cet article :

COMMENT ENTASSER DES EXPERIENCES

Tags: , , , , , ,

7 commentaires on Prendre des décisions plus facilement avec des expériences

  1. Gems dit :

    Cette article m’agace un peu : ça paraît so simple dit comme ça. Mais expérimenter ça demande du temps, de l’ énergie et de l’argent. On peut ressortir complètement affaibli d’une expérimentation , De plus tout le monde n’en a pas la possibilité. Prenons par exemple, le cas du travail, quand une mère seule doit nourrir sa famille , elle sera peut être contrainte d’exercer un emploi qui ne lui plaît et elle ne pourra avoir le loisir d’en changer sous prétexte que sa ne lui plaît pas. Je pense qu’il y a d’autres exemples de ce genre, qui font que les choses sont plus compliquées dans la réalité. Cependant, je suis quand même en accord avec certains points de l’article, malgré tout.

  2. claudia dit :

    j’ai un apart que j’adore, excepté qu’il y a des problèmes de moississure, au sous-sol,sa m’inquiete je devrais aller ailleur je visite pour voir si j’aime, je n’aie rien trouvé de mieux alors je reste, je demande a l’univers de trouver ce que j’aime sinon, je reste ou je suis,j’ai confiance que sa arriveras avec de la patience.

  3. Thierry dit :

    Je suis d’accord avec le fond de cet article mais pas avec tous les exemples cités!

  4. Gisèle-Claire dit :

    je suis en partie d’accord avec l’idée de cet article.
    Si l’on considère la décision prise comme une expérience,alors on a une réaction indifférente face au résultat positif ou négatif.ceci nous évite la déception et le stress en cas d’échec.
    Mais dans le cas du résultat négatif,on a tout de même perdu quelque chose au moins l’énergie physique et moral et de l’argent. or on n’est pas content de perdre.Et en multipliant de décisions- expériences, on risque de perdre beaucoup.
    Gisèle-Claire

  5. Cath dit :

    Bonjour !

    Moi, cet article me paraît très clair et très juste.
    Vous ne pouvez pas faire l’expérience de lâcher votre job parce que vous nourrissez votre famille ? Que pensez vous de prendre la décision de rester dans ce job et de voir comment se passe cette expérience ?
    Ne pas changer est aussi une décision, encore faut-il la prendre !

    C’est exactement ce que j’ai vécu ces derniers mois, et pour rejoindre Leo dont décidemment je suis fan, j’ai personnellement exprimé le fait de faire cette expérience par “je vais voir comment je peux faire avec”. Ben oui, la situation est loin d’être idéale… Mais finalement, je survis beaucoup mieux une fois la décision prise que dans “l’anxiété et la paralysie du choix parfait” !

    Et comme c’est une expérience, ce n’est pas du tout irrévocable. Donc je me garde le droit d’évoluer vers un autre boulot…

    Je vous souhaite de belles expériences, et d’en sortir quelques pépites…

  6. marie1219 dit :

    Tout comme Thierry, j’apprécie l’article… jusqu’aux exemples en fait! Tellement nuls qu’au lieu d’illustrer utilement le fond du propos, ils le desservent! Dommage…

  7. Suzanne dit :

    Et si on prenait le cas d’un couple don’t l’amour est très loin d’existé et contraint de rester ensemble à cause des 03 enfants issus de ce marriage.
    ce couple ne s’aime pas et ne sont pas heureux malgré les seize ans de vie commune.
    qu’est ce qu’il faut faire

Laisser un commentaire