Note : cet article est une traduction de l’article Simplify the Internet de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Simplifier internetInternet est écrasant pour beaucoup de gens – cela ne s’arrête jamais, et notre lien avec lui consomme de plus en plus de notre temps.

Quand les choses deviennent écrasantes, mon conseil est toujours le même : simplifier.

Mais comment simplifier une bête aussi compliquée qu’internet ? C’est impossible ! En fait, non, c’est faisable, mais cela demande pas mal de volonté de lâcher prise.

Sans lâcher prise, pas de simplicité.

Voyons un peu quelques moyens de simplifier internet.

Les complications

La façon dont vous simplifiez dépend beaucoup de ce que vous faites de manière régulière, et c’est différent pour tout le monde. Certaines choses communes que beaucoup de gens font régulièrement :

  • Réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Instagram, Pinterest, Google+, Tumblr
  • Blogs, sites de cuisine, magazines au long cours et autres choses intéressantes/amusantes à lire
  • Sites de nouvelles et de sport
  • Mails
  • Outils de travail comme Google Docs, WordPress, etc.
  • Sites de shopping comme Amazon
  • Outils d’apprentissage comme la Khan Academy, Duolingo
  • Outils de productivité, de réalisation d’objectifs et de finances personnelles
  • Jeux
  • Vidéos
  • Musique
  • Sites de fitness

Ouaouh ! Et ce n’est que la partie émergée de l’iceberg. Je n’ai même pas abordé tous les trucs académiques, geeks, porno, ou étranges.

Voyons voir si nous pouvons simplifier tout ça.

Simplifier le social

Commençons par dire que non, nous n’avons pas besoin d’être connectés sur des réseaux sociaux autant que le pensent nécessaire la plupart des gens. Je n’ai rien contre les réseaux sociaux, mais je pense que nous nous sommes laissés devenir accros à eux. Et ce n’est pas sain.

Alors voici certaines façons de simplifier (vous n’avez pas besoin de tout faire) :

1. Désinscrivez-vous de Facebook. J’ai quitté Facebook il y a environ 15 mois, et je n’ai pas jeté un regard en arrière. C’est très chronophage, même après l’avoir réduit aux seuls membres de ma famille (pas d’amis ou de collègues de travail). Cela faisait trop de gens qui partageaient à outrance, trop de publicités, trop de gens qui postaient ce qu’ils avaient mangé ou combien ils avaient fait dans tel jeu ou qui se plaignaient de tel aspect de leur journée. C’était bruyant. Donc je suis parti, et ma vie est devenue plus calme. Bien sûr, je suis passé à côté de choses que faisait ma famille, mais j’entendais généralement parler des trucs les plus importants, et être capable de lâcher prise quant à ce à côté de quoi nous pensons passer est une véritable clé pour simplifier. Vous allez toujours passer à côté de quelque chose.

2. Choisissez 1 ou 2 réseaux sociaux. Si vous choisissez de continuer avec Facebook, n’en choisissez pas d’autre. Vous pouvez quitter Twitter et Instagram. Je vous assure que vous le pouvez ! Ce n’est pas une nécessité sur le long terme. Aujourd’hui j’utilise Twitter et Google+ (avec modération).

3. Restez modéré dans votre utilisation sociale. Vous pouvez participer aux réseaux sociaux et ne pas y passer toutes vos journées. Je ne jette un œil à Twitter qu’une ou deux fois par jour généralement, et je ne passe qu’une minute ou deux à regarder les réponses. Cela ne veut pas dire que je suis supérieur à tous les autres, mais que j’ai décidé consciemment que je préférais créer plutôt que rester tout le temps connecté au flux social. Oui, je passe à côté de certains trucs, et oui cela ne me pose aucun problème.

4. N’en suivez que peu. Vous n’avez pas besoin de suivre aussi peu de gens que je le fais, mais vous n’avez pas non plus besoin d’en suivre des centaines ou des milliers. Comment pourriez-vous vous tenir à jour de tant de mises à jour de tant de gens ? Vous ne le pouvez pas, donc ne conservez comme flux que ce qu’il y a d’essentiel.

5. Postez de façon moins fréquente. Oui, je sais que beaucoup de gens postent plusieurs fois par heure, mais je crois que c’est parce qu’ils ne le choisissent pas. Simplifier est une question de choix – ne postez que le meilleur, et supprimez le bruit. Quand il y a quelque chose que je pourrais vouloir tweeter, je le dis à quelqu’un à côté de moi à la place (généralement).

Simplifier la lecture

Il y a pas mal de sources d’information et de lectures intéressantes que je consulte régulièrement :

1. Choisissez quelques sources. Il y a une quantité presque illimitée de lecture autour de nous, et vous pourriez faire cela toute la journée et ne même pas en effleurer la surface de ce qui a été créé ce jour-là. Lâchez prise. Choisissez seulement quelques sources (dont des sites d’info, des blogs, des nouvelles sociales, et autres), et jetez-y un œil une fois par jour tout au plus.

2. Parcourir, et Instapaper. Parcourez vos sources, ouvrez-en quelques-unes qui semblent intéressantes. Parcourez l’article, et s’il semble valoir le coup d’être lu, enregistrez-le sur Instapaper (cela prend 1 seconde à faire si vous utilisez un créateur de marque-pages). Instapaper devient votre panier dans lequel collecter des lectures intéressantes. Fermez les onglets, et partez. Vous n’avez pas besoin de tout lire tout de suite – faites-le plus tard. Si vous le lisez maintenant, vous n’en finirez jamais ou n’arriverez à rien faire d’autre.

3. Mettez du temps de côté pour les lectures concentrées. J’aime lire à certains moments de la journée. J’ouvre Instapaper et je lis un article ou deux, puis je les archive. Il n’y a pas de distractions dans Instapaper – quand vous lisez, ne faites que lire, ne faites pas d’allers-retours parmi différents onglets.

4. Videz votre file d’attente hebdomadairement. Chaque lundi, archivez ou supprimez toute votre liste de lectures Instapaper. Mais… mais… oui, débarrassez-vous-en. Si vous ne les avez pas lus cette semaine, vous aurez peu de chances de les lire plus tard – votre liste ne va faire que grossir et vous serez toujours sous pression pour les lire. Si vous savez que vous allez vider la liste lundi, il y a des chances que vous passiez un peu de temps le week-end à lire les articles les plus importants. Et croyez-moi, c’est merveilleux, vraiment merveilleux de lâcher prise sur cette liste de lecture et de tout supprimer. C’est comme un nouveau départ, toutes les semaines.

Simplifier les mails

Les mails sont devenus une distraction constante pour beaucoup de gens, un flux ininterrompu de choses à faire et de réponses à envoyer. Simplifions cela.

1. Videz votre boîte de réception. Sérieusement, videz-la aujourd’hui. Voici quoi faire : survolez votre boîte de réception et mettez une étoile ou un drapeau sur les éléments à faire les plus importants, et marquez-les sur une liste de choses à faire (une simple liste sur traitement de texte fera l’affaire si vous n’avez pas encore de liste) ; parcourez la boîte de réception rapidement et supprimez/archivez tout ce qui n’est pas important à vos yeux ; mettez tout le reste dans un dossier ou sous l’étiquette « à traiter ». Vous vous en occuperez plus tard, par petits bouts dans les jours qui suivent. Fini ! Votre boîte de réception est vide !

2. Laissez les messages s’évanouir dans les airs. Utilisez un gadget comme Smart Unread Inbox par exemple. Cela fera que chaque message que vous lisez sera supprimé de votre boîte de réception – en sachant cela, cela vous oblige à agir sur le message immédiatement, ou le message s’évanouira dans les airs. C’est une méthode brillante, croyez-moi.

3. Traitez immédiatement. Maintenant, quand un mail arrive, faites une de ces choses : répondez ou agissez immédiatement si cela prend une minute ou moins ; mettez-le sur votre liste de choses à faire, et épinglez-le comme important, si vous avez besoin d’agir ou d’écrire une réponse plus longue plus tard ; mettez-le sur votre calendrier immédiatement si c’est quelque chose que vous avez besoin de faire à une certaine date. Autrement, cliquez simplement sur archiver et cela passera automatiquement au message suivant. Vous pouvez traiter une dizaine de messages comme cela en une ou trois minutes, et votre boîte de réception sera à nouveau vide !

4. Filtrez sans pitié. Chaque fois que vous recevez un mail dans votre boîte dont vous n’avez pas réellement besoin (notifications, newsletters, pubs et brochures, etc.), prenez 20 secondes pour y mettre un filtre afin que cela n’atteigne plus jamais votre boîte de réception. Vous économiserez une bonne quantité de temps avec ce petit investissement.

Tout le reste

Les étapes ci-dessus vont simplifier beaucoup de choses de ce que les gens font, mais qu’en est-il du reste ? Il y a quelques principes-clés pour aider à simplifier :

1. Réduisez les paniers et les sources. Si vous avez beaucoup de boîtes de réception (de paniers) vous devez les vérifier régulièrement, débarrassez-vous de certains d’entre eux. Fusionnez-en. Ayant-en le moins possible. Faites de même pour les sources d’information – si vous vérifiez un tas de trucs régulièrement, diminuez sans pitié. Si vous suivez 150 blogs, passez à 10. Sans rire, ça ne pose pas de problème de vous en débarrasser.

2. Aucune notification. Ne recevez pas de notifications chaque fois que les gens postent des choses ou vous répondent ou vous suivent ou vous écrivent ou font des commentaires sur votre blog. Vous n’avez pas besoin de tout faire immédiatement. Vérifiez de façon moins régulière. Supprimez toutes les notifications, et filtrez-les pour qu’elles n’apparaissent plus dans votre boîte de réception.

3. Lâchez prise. Vous aurez probablement du mal à lâcher prise sur certains réseaux, certaines sources, certains outils, ou autres pertes de temps. C’est parce que vous avez peur de passer à côté de quelque chose. Laissez-moi vous l’assurer, je me suis débarrassé de beaucoup d’entre eux, et vous ne passez à côté de rien. Vous vivrez. Respirez, et lâchez prise. Débarrassez-vous aussi du fait de vérifier souvent – ce n’est pas important.

4. Payez-vous en premier. Avant d’aller vous perdre dans le terrier digital de distractions et de socialisation du lapin, faites le travail qui est le plus important pour vous avant. Avant de vérifier vos mails et les réseaux sociaux et de commencer à lire en ligne, faites le travail important. Trouvez des lieux sans distraction, et débarrassez-vous du besoin de vérifier vos addictions en ligne.

5. Sauvegardez sur Pinboard et oubliez. Non, je n’ai pas dit Pinterest – je pense que vous pouvez sans souci vous débarrasser de Pinterest et autres sites similaires contenant tout un tas de choses addictives à regarder. Utilisez plutôt Pinboard, et enregistrez le signet sur votre barre de favoris. Maintenant, à chaque fois que vous pourriez avoir besoin d’un truc plus tard, mettez-le simplement en favoris dans Pinboard avec un tag ou deux, et oubliez-le. Vous pouvez sans souci vider presque tout ce que vous avez en tête mis à part ce sur quoi vous travaillez en ce moment.

Il y a sûrement d’autres aspects de votre vie sur internet que je n’ai pas simplifiés ici, mais je pense que les principes généraux peuvent marcher pour la plupart des gens. Lâchez prise, simplifiez, concentrez-vous et agissez.

Crédits photo : © ecrow – Fotolia.com

Tags: , , , , , , , , , , , ,

10 commentaires on Simplifiez internet

  1. david dit :

    Merci olivier, il est vrai qu’internet peut très vite accaparer tout notre temps. Si tu rajoutes des jeux tels que travian, par exemple,il peut très vite devenir une addiction,où on prend à témoin le fait qu’on n’a pas le choix.
    c’est évidemment faux,on a toujours le choix.
    Je pose une question:
    “Selon vous,est ce que internet est une façon de se sociabiliser, ou au contraire, de vivre en marge de la société?

    Cordialement. David Duprat

  2. Alexandre dit :

    Merci Olivier pour cet article de simplification sur internet qui fourmille de plein de bonnes idées , alors que je passais pas mal de temps sur le net dans le passé ; j’ai aussi pris l’habitude de bien simplifier: la lecture des gros titres des infos ,les lectures rapides des mails ; basculer sur les chaînes (d’infos permanentes, des gros titres.. ) font le reste…, et même le temps chronovore passé sur Facebook, un affairiste parlait de ne pas être accaparé par ce réseau social tout de même bien construit et super sympa , mais d’investir davantage de son temps dans sa construction professionnelle ou business… en laissant certaines distractions , que je considère comme des attracteurs …. En complément on peut ajouter un petit gadget Windows « un chrono » et des post it sur le bureau que l’on relit pour résumer son agenda et les points clés de ses journées pour l’avoir toujours à première vue .. Bonne Journée .

  3. florence dit :

    bonjour Olivier,
    Je n’ai pas fait dans les détails comme toi mais dans le fond oui je me suis aperçu qu’internet nous bouffe si on n’y prend pas garde :). Alors j’y vais un peu tous les jours que si j’en ai envie et parfois je n’y vais pas pendant plusieurs jours…je ne garde qu’un réseau social mais pas grave si je ne suis pas tout.
    bonne journée

  4. Barbara Siraut dit :

    Article pertinent et tellement vrai ! ton site est un des seuls que je suis réellement ! 🙂

  5. Ajaipal dit :

    Hier, j’ai décidé de simplifier Internet et de me consacrer plus à la réalité qui m’entoure…et ce matin, je trouve cet article! Coincidence? Non, je ne crois pas aux coincidences. J’ai quitté Facebook hier…avec un petit pincement au coeur…preuve que tout ça prenait trop de place dans ma vie. J’ai tout de suite senti comme un poids tomber de mes épaules. Maintenant, je me concentre sur l’essentiel…une journée à la fois. Merci pour cet article qui m’a rejointe juste au bon moment:)

  6. Jean-Noel dit :

    Excellent article, j’ai tout de suite mis en pratique pour ce qui est de la boite mail, et ça fait du bien !!!
    merci olivier

  7. Mamy dit :

    Bonjour,
    Un article qui est bien tombé sur moi car j’ai bien l’habitude de mettre en attente la lecture de certains mails alors que je n’ai plus le temps de revenir sur eux après car d’autres plus importants méritent d’être lus aussi.
    Merci d’avoir partagé cet article qui me paraît indispensable.
    Mamy

  8. olive dit :

    Bonjour,
    merci pour cet article ! Je ne connaissais pas instapaper, je vais regarder si ça peut m’aider.
    Je partage quelques outils découverts il y a peu dans un souci de me faciliter la vie :
    Feedly : j’y ai enregistré tous les flux rss des pages que je suis, et du coup, je peux voir d’un coup d’oeil les actualisations sans avoir à aller sur chaque blog, et à mesure que je survole l’info, je peux : soit cliquer dessus si je veux en savoir plus, soit continuer le défilement et l’info “disparait”. Du coup c’est assez rapide !
    Et Diigo : c’est un outil intéressant pour enregistrer et “taguer” les pages qui nous semblent intéressantes, en ajoutant des commentaires – pas la peine de lire tout l’article, il faut juste l’enregistrer : le plus : on peut le retrouver ensuite avec différents tags ou le titre.

    et sinon… merci encore pour ce site que j’aime beaucoup !

  9. marie1219 dit :

    Merci pour cet excellent article qui devrait être utile car bien structuré. C’est vrai que, pour moi qui suis une boulimique de lecture, recherches documentaires diverses, l’arrivée d’internet a été à la fois magique et… difficile à gérer si je ne me discipline pas! Bon, je vais m’attaquer aux boîtes mails : 997 messages sur l’une et 1111 sur l’autre…

  10. marie1219 dit :

    Ah, rien n’est parfait ! Pinboard = abonnement payant + tout en anglais (sauf page d’accueil) = oublié !

Laisser un commentaire