Stop ne rien faireNote : Cet article invité a été écrit par Gary Pouille du blog Simplicité et Bien-être

 

Dans la vie de tous les jours, nous courrons partout.

Nous sommes comme des souris dans une roue, nous faisons les mêmes gestes quotidiens dans un mouvement perpétuel et identique.

Nous restons dans le « faire » c’est-à-dire l’action.

Or, il est parfois nécessaire d’exprimer notre personnalité par le simple fait d’être et d’exister.

 

Je vous livre 4 étapes pour trouver un temps de ne rien faire et être plus heureux.

 

1ère étape : Arrêtez tout et posez-vous !

Cette étape vous paraît facile, il n’empêche que chacun n’a pas la même définition de cette expression.

Pour la plupart des personnes, « se poser » indique rester devant la télévision, et ne pas réfléchir.

Cela est aux antipodes de ma définition personnelle.

Cette étape va consister à arrêter toute activité, de se placer dans une pièce sans bruit et sans distraction de toute sorte.

Cette pièce doit vous inspirer la détente de par ses couleurs, son atmosphère, ses odeurs : un endroit où vous aimez être.

 

2ème étape : Libérez votre esprit !

En entrant dans cette pièce, oubliez tout : vos soucis, vos contrariétés, etc.

Installez-vous confortablement dans un fauteuil ou allongez-vous dans un lit pour être véritablement au repos.

Un flot de pensées arrive : « Est-ce que j’ai fermé la porte d’entrée ? », « Est-ce que j’ai rendu le dossier à mon patron ? ».

Dans ces moments-là, vous devez dire « STOP » à ce flot de pensées en imaginant le mot STOP dans votre esprit.

Restez concentré sur ce mot STOP et regardez sa taille, sa longueur, et sa couleur.

Ce mot sera votre barrière contre le flot de pensées inutiles et vous permettra d’apprécier un moment d’inaction rien que pour vous.

 

3ème étape : Ne rien faire !

Vous êtes confortablement assis ou allongé dans une pièce où vous vous sentez bien et coupé du monde.

Maintenant, vous ne faites rien.

Vous prenez conscience que vous existez, mais sans bouger.

Vous contemplez le plafond, le mur, vous fixez un élément particulier de cette pièce.

Votre attention n’est plus polluée par les éléments extérieurs bruyants, et agressifs, comme l’écran d’ordinateur ou les voitures qui circulent dans la rue.

La pièce demeure silencieuse et vous appréciez cet état.

S’il est trop difficile de ne rien faire, je vous suggère un exercice très simple qui vous fera le plus grand bien.

Fermez les yeux, inspirez en gonflant le ventre très lentement et expirez en vidant l’air de votre ventre très lentement.

Faites cet exercice 5 fois et accueillez vos sensations de calme et de détente.

 

4ème étape : Revenir à la réalité

Dans un monde où l’on culpabilise facilement de ne rien faire, ces étapes sont nécessaires à nos prises de consciences individuelles et à notre équilibre physique et psychique.

Revenir à la réalité est malgré tout nécessaire pour affronter ses peurs et ses obstacles.

Après avoir profité d’un moment à ne rien faire, vous devez quitter votre confort, votre bulle, votre cocon.

Tout doucement, vous bougez vos extrémités : les bras, les jambes, vous vous étirez, vous baillez, vous ouvrez les yeux et vous vous levez.

Désormais, vous pouvez affronter différentes situations la tête reposée, les idées plus claires en sortant de votre cocon de bien-être.

Une dernière chose : vous fixez la durée de votre inaction selon votre envie du moment, il n’y a pas de règles. Il s’agit de votre moment donc évitez de regarder votre montre.

Le mieux est de vous faire du bien lorsque vous êtes chez vous, lorsque des pensées néfastes vous envahissent ou simplement après une mauvaise journée.

Maintenant, à vous de jouer !

Gary Pouille du blog Simplicité et Bien-être

Crédit Photo : Coloures-pic

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherches utilisées pour trouver cet article :

avoir du temps pour ne rien faire, ne rien faire sans culpabiliser, comment faire pour ne rien faire, je trouve le plaisir de ne rien faire

Tags: , , , , , , , ,

5 commentaires on 4 étapes pour ne rien faire et être plus heureux

  1. Ne rien faire… Une chose très utile et apaisante, que beaucoup ne font pas ! Comme tu le précises regardez la télé ce n’est pas « rien faire ».

    Les exercices que tu conseilles ici sont très efficace, je pratique depuis plus d’un an ce que j’appelle mes « séances de relaxations », où je me coupe de tout, je m’allonge et je ne fais véritablement rien.

    Prendre le temps de respirez… Laissez passer les pensées, les observer… La phase avec laquelle je me suis senti le plus en accord c’est le retour à la réalité. Tout doucement je me met à bouger, puis je me sens comme à la sortie d’un rêve, d’un « temps à part ». C’est très agréable, et parfois des idées arrivent à ce moment là et m’aident pour mes projets artistiques.

    Alors surtout : prenez le temps de ne rien faire !

    • Gary Pouille dit :

      Merci Benjamin, ton commentaire me fait plaisir. Dans ce monde d’automates, nous devons nous recentrer sur nous-mêmes pour prendre des décisions importantes ou simplement pour des besoins physiologiques.
      Ne rien faire et se couper du monde extérieur a l’avantage de nous donner un regard neuf sur le monde et sur ses problèmes.

    • Si mon commentaire t’as été utile j’en suis très heureux, Gary !

      Ca peut aussi être un besoin physiologiques, pour laisser notre esprit se reposer un peu, pendant que notre corps se relâche quelques instants lui aussi.

      C’est important pour l’équilibre, à mon avis.

  2. Geoffroy dit :

    Parfois il faut décompresser, tout abandonner pour un moment afin de goûter réellement aux plaisirs de l’existence car nous sommes acculés par plusieurs choses, projets, activités qu’on nous devons finir au risque de ne plus avancer sur le chemin du succès. Ce chemin, cette labyrinthe, c’est nous qui l’avons crée. Arrêtons par moment, accordons-nous quelques jours de repos pourquoi pas de petits,congés …. nous fera énormément de bien.

    Agréable journée à tous!

  3. Gary dit :

    Benjamin et Geoffroy,

    Vous avez raison tous les 2. L’inaction est nécessaire à notre équilibre. Notre corps n’est pas une machine, il a besoin également de distractions et de repos. La distraction sert à nous procurer des expériences positives pour compenser les frustrations du quotidien et le repos est une besoin physiologique nécessaire au bon fonctionnement du corps.

    Je vous souhaite également une agréable journée rempli d’inactions et de réflexions vers le succès d’une vie que vous avez réellement choisi de vivre.

Laisser un commentaire

75 Partages
Partagez65
Tweetez10