/* CSS added by WP Meta and Date Remover*/.entry-meta {display:none !important;}.home .entry-meta { display: none; }.entry-footer {display:none !important;}.home .entry-footer { display: none; }

Note : cet article est une traduction de l’article 7 Rules That Keep My Life Simple de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Vie simplifiéeJ’aime créer quelques règles de vie simples qui simplifient les prises de décisions que nous devons faire chaque jour.

Pensez à l’avance à ces décisions, formulez-les sous forme de règles, puis suivez-les simplement, libérant ainsi votre esprit pour des décisions plus importantes.

Pourquoi devrions-nous avoir besoin de réfléchir autant à ce que nous allons porter et manger, à la façon dont nous allons faire du sport et gérer nos mails, alors que ce sont des choses que nous faisons tous les jours ?

Donc j’ai développé quelques règles qui me permettent de garder une vie simple, comme ça je n’ai pas à penser autant à ces petites choses.

Ces règles changent, en fonction des circonstances de ma vie – ce sur quoi je travaille, où je suis, ce qui se passe d’autre, etc.

Et je ne m’énerve pas si j’ai besoin de modifier une règle de temps en temps, mais j’essaye de m’y tenir comme principe général.

Voici donc les règles qui ont fonctionné pour moi ces derniers temps :

  1. Vider ma boite de réception mail chaque vendredi. Je garde généralement 5 à 10 mails dans ma boîte (sauf quand je travaille) ou même moins, mais une poignée d’entre eux traînent un peu parce que je ne veux pas y répondre ou qu’il y a trop de petites choses que je dois faire pour répondre au mail. Donc ils traînent dans ma boîte toute la semaine, et me traînent dans la tête. Mon habitude est de vider ma boîte le vendredi ; de répondre aux mails que j’ai laissés de côté, de m’occuper de ces petites actions, d’archiver ceux auxquels je sais que je ne vais pas répondre. C’est beau, une boîte de réception vide fait tellement de bien. Puis plus de mails arrivent presque immédiatement, et ce n’est pas grave. Je n’ai pas besoin d’avoir une boîte vide tout le temps, et j’en laisse volontairement 2 ou 3 dans la boîte de réception toute la semaine parce que je ne veux pas être obsédé par le fait d’avoir une boîte vide tout le temps. Juste une fois par semaine.
  2. Je nettoie ma file d’attente Instapaper tous les dimanches. J’aime lire de longs articles en ligne, mais je ne peux passer tant de temps dans ma journée à les lire que j’ai pris l’habitude de me forcer à ne pas les lire pendant mes heures de productivité optimale, (lien) et à la place je les sauvegarde simplement sur Instapaper pour les lire plus tard (ou d’autres applications offrant le même service, ce sont tous les mêmes). Cela signifie que j’ai entre 10 et 20 articles en attente, que je lirai quand j’aurai du temps libre (dans une file d’attente ou dans le train, par exemple). Mais ils s’entassent, et j’ai appris que si je laisse les articles en attente, je ne les lirai jamais. Donc je mets un point d’honneur, chaque week-end, à vider la file d’attente de mon Instapaper. J’en lis autant que possible (généralement le dimanche) puis je supprime ceux que je ne pourrai pas atteindre. Je laisse 2 articles dans la file à la fin de chaque dimanche, comme ça j’ai toujours quelque chose à lire.
  3. Faire les trucs importants avant tout le reste. Les mails, lire en ligne, les réseaux sociaux, etc., cela peut occuper toute votre journée si vous les laissez faire. Donc je m’assure de faire les trucs les plus importants, qui peuvent être repoussés encore et encore jusqu’à ne plus avoir le temps ou l’énergie de les faire. Pour moi, ces activités sont la méditation et l’écriture, ainsi qu’un peu de lecture sans distraction, avant de passer aux mails ou au reste.
  4. Porter la même chose tous les jours. J’ai une poignée d’affaires à porter : des t-shirts gris ou noirs, avec un jean (ou un short si je suis chez moi). Je peux mettre n’importe lequel de mes t-shirts avec mes jeans ou mes shorts, donc je ne réfléchis pas à ce que je vais porter. Note marginale : je ne me préoccupe pas non plus de mes cheveux, car je les rase toutes les semaines. Mais cette règle ne convient évidemment pas à tout le monde !
  5. Manger les mêmes choses tous les jours. Honnêtement, j’ai longtemps été accro à la bonne chaire, et j’aime vraiment la nourriture, mais j’ai découvert que manger dans des restaurants délicieux et cuisiner des plats de gourmets n’est pas seulement mauvais pour votre ligne et votre portefeuille, cela consomme également beaucoup de votre temps et de votre énergie. Donc je réserve ces choses pour les jours spéciaux, et le reste du temps je mange simplement les mêmes plats presque tous les jours. Les plats spécifiques changent avec le temps, mais je vais généralement manger le même plat le midi et le soir pendant 6 mois ou plus. Ce n’est pas fait pour tout le monde, je sais. Dernièrement j’ai mangé du tempeh avec des légumes verts tous les jours, deux fois par jour (je mange de l’avoine épointée avec des baies et des graines de lin les jours où je fais de la musculation). Avant ça c’était du tempeh. Avant ça, du tofu brouillé, et avant ça un chili aux trois haricots. Beaucoup de légumes, cela apporte beaucoup de bienfaits pour la santé. Je ne mange pas beaucoup de céréales, et je prends des fruits au goûter. Je ne mange des sucreries ou des céréales raffinées qu’en société, à des occasions spéciales, et honnêtement cela ne me manque pas du tout. L’objectif principal n’est pas de faire dans le détail ; c’est de cuisiner en grande quantité et de manger cette nourriture pendant 3 ou 4 jours.
  6. Fixez des limites pour certaines choses. Il y a des choses que j’aime vraiment, mais j’ai trouvé que si je les faisais trop, elles n’étaient plus si bonnes pour moi. Et comme je les aime tellement, j’ai tendance à trop en faire. Donc je me modère avec des limites. Quelques exemples : je limite ma lecture en ligne à deux sessions de 30 minutes par jour, et récemment je me suis limité à un verre de vin le soir, une demi-tasse de café le matin, deux sucreries le week-end. Cela pourrait changer avec le temps, mais pour le moment ils fonctionnent brillamment. J’apprécie les choses, mais je n’en fais pas trop.
  7. Traiter une activité comme un rituel sacré. C’est la partie que j’oublie le plus, mais je suis devenu meilleur pour m’en souvenir. Voici l’idée : chaque petite chose que nous faisons peut être faite de façon banale, comme une chose que vous traversez simplement pour arriver à quelque chose de plus important… ou alors cela peut être élevé au rang de quelque chose de sacré, comme un rite sacré. Vous laver les mains ? Prenez un moment pour réaliser à quel point cet acte est un miracle (beaucoup de gens n’ont pas d’eau pour leur hygiène de base), prenez une inspiration, et faites réellement attention pendant que vous procédez à ce rituel sacré du lavage de mains. Cuisinez de la même façon : chaque plat est un miracle, chaque sensation est élevée pour avoir une importance nouvelle, chaque goutte d’eau est un diamant auquel vous devez faire attention. Cela s’applique à n’importe quelle activité : écrire, répondre à un mail, écouter un ami, jouer avec votre enfant, prendre une douche, aller se promener, payer ses factures. Cela mérite toute votre attention, c’est une source de joie et d’appréciation.

En fait, j’oublie parfois de suivre certaines de ces règles, mais quand je m’en souviens, les choses sont bien plus simples. Et donc je m’efforce de m’en souvenir.

Crédits photo : © Rudie – Fotolia.com

Recherches utilisées pour trouver cet article :

les 7 regles de la vie

Tags: , , , , , , , , ,

7 commentaires on 7 règles pour garder une vie simple

  1. GIROUD dit :

    quelle tristesse
    je ne suis pas d’accord de :
    – manger tous les jours la même chose
    – s’habiller de la même façon

    sans couleur sans saveur la vie est triste
    on peut être simple tout en étant pétillant

  2. Papy dit :

    tres bons les conseils, et bah moi je prends le 1e 2e 3e 4e et 7e qui m ont vraiment touchés et m aiderons certainement: j ai du mal a gerer mes activités sur toile et mormales, bien ça jy avais deja pensé, et comme il ecrit et experimenté, je me lence.

  3. Pegoune dit :

    Tres bon rappel !!
    Je porte souvent les même vêtements car j’en ai peu et c’est plus simple à choisir!
    Je ne mange le plus souvent que des legumes et des fruits;aucun produit industriel;il faut dire qu’ici c’est facile;je vis au Maroc!donnc je refais souvent les mêmes rcettes!
    Sans avoir à me forcer,avec courage et bonne humeur,je fais les choses à faire……mais je sais aussi ne rien faire avec délectation et ne me fais aucun reproche .
    Pour moi,ce n’est pas une obligation de vivre avec simplicité,je crois que ça fait parti de ma nature!
    Bonne journée à tous et toutes

  4. Solenza dit :

    Bonjour Olivier,

    Merci pour tout ce que vous faites : c’est percutant, motivant, intéressant, passionnant…. Bravo et Félicitations pour avoir atteint de nombreux buts et pour la valeur que vous nous donner. Je m’intéresse beaucoup à la nutrition et à mon sens, il faut varier son alimentation le plus souvent possible. Ma devise, c’est de manger frais (pour conserver le maximum de vitamines) et varié (pour éviter les carences) pour deux raisons : pour le plaisir et pour la santé. Contrairement aux idées reçus, cuisiner ne demande pas tant de temps que cela. Et vous serez surpris de voir avec quelle rapidité, l’on peut préparer un repas sain et goûteux, en toute simplicité. Il suffit d’avoir le bon matériel, et de bien organiser son espace de préparation.

  5. Victoria dit :

    J’ai adoré lire cet article !
    Je vais appliquer les conseils 1-2-3-6-7 dans l’immédiat.
    En ce qui concerne le 4 et 5, je suis capable de l’appliquer mais je suis du même avis que GIROUD, avoir le choix dans sa garde robe mais surtout en matière d’alimentation apporte une sensation de liberté, de petit plaisir. Ce n’est pas bon de trop se limiter, au risque de faire une boulimie de pulsions. Après tout est une question de juste équilibre, de conscience et de priorités. Je suis tout de même consciente que l’article sous-entend de ne pas épuiser sa réserve de volonté dans les choix du quotidien, manger sainement et cuisiner en grande quantité.
    Merci Olivier pour ce partage !

  6. Betty dit :

    Bonjour,
    J’ai aimé cet article. En fait, je n’ai pas souvent d’idées pour cuisiner, c’est vrai, que je cuisine souvent les mêmes plats. Cet article me permet de déculpabilisé vis à vis de la nourriture. Mettre tout le temps les mêmes vêtements, cela rend triste, c’est vrai.
    Je crois que je vais essayer de suivre les conseils 6 et 7.
    Merci, Olivier, pour cet article.

  7. Solenza dit :

    Pour ce qui est s’habiller toujours pareil, je suis assez d’accord mais cela dépend de qui et des circonstances. Si ce n’est pas choquant pour un homme (Quoi que des tee shirts noirs ou gris c’est un peu tristounet, les couleurs donnent vraiment la pêche).

    Lorsque l’on est une femme et que l’on se rend tous les jours au bureau, c juste pas possible. En revanche il est vrai qu’en vacances, l’on peut se permettre une certaine décontraction. Perso, j’abandonne volontiers mes différentes paires de chaussures pour porter tous les jours ma paire de Starlit qui est hideuse mais dans laquelle je me sens divinement bien et qui me permet de marcher pendant des heures dans un confort total 🙂

Laisser un commentaire

49 Partages
Partagez39
Tweetez10