Note : cet article invité a été rédigé par Freddy Planchenault du blog de la carpe

Pour être épanouie dans la vie et dans son esprit, la pratique d’un loisir ou d’une passion est primordiale. Véritable addiction pour certains, passe-temps pour les autres, chacun y trouve son compte dans son activité favorite. Dans cet article, je voulais vous parler de ma passion, celle pour la pêche. En quoi la pratique de la pêche m’aide à me sentir mieux dans mon esprit et donc dans mon corps ?

Comment est née cette passion ?

Je pense que le but ultime recherché dans la pratique d’un hobby, est le bien-être absolu, pas facile dans notre société actuelle de ne pas être stressé, fatigué, angoissé, voire déprimé. Mais heureusement le weekend arrive et on va enfin pouvoir pratiquer notre activité favorite, place au bien-être, place à la détente et au plaisir.

passion-peche

Crédit Photo : Shannon Kringen

Comme bien souvent dans pareil cas, la naissance d’une passion vient en général dès le plus jeune âge, et je ne fais pas exception à la règle.

Je dois vous avouer que je n’ai plus vraiment de souvenir sur comment j’ai découvert la pêche, tout ce que je sais, c’est que mon oncle m’y emmenait régulièrement et que je m’y sentais bien, que j’étais heureux tout simplement. D’un caractère plutôt calme et patient, j’avais trouvé ma place, j’avais trouvé ma passion.

L’image qu’ont les gens de la pêche est sans doute un peu clichée, en gros mettre un bouchon à l’eau avec un gros vers de terre accroché à l’hameçon. Cela va évidemment beaucoup plus loin, mais le but de cet article n’est pas de rentrer dans les détails concernant les stratégies, ni de vous parler de toutes les différentes pêches existantes, je vais donc passer tous ces aspects (si vous voulez plus d’informations sur les stratégies, lisez par exemple mon article : comment localiser les carpes ? ).

Néanmoins, il y a une pêche où je me suis particulièrement épanouie, et qui est en rapport avec ma philosophie de vie.

La pêche à la carpe, comme une évidence

Quand j’étais enfant, mon seul but était de passer du bon temps au bord de l’eau avec mes amis, peu importe les poissons, prient, leurs tailles ou leur espèce, mais comme souvent quand on grandit, on aspire à de nouvelles expériences. Je cherchais quelque chose de plus profond, quelque chose ou je puisse aller encore plus loin dans la pratique de ma passion. J’avais ce besoin de me rapprocher encore plus de la nature, de prendre du recul avec le stress quotidien et aussi de pouvoir partager des moments en famille. Ce besoin aussi de prendre le temps de vivre, sortir de la maison où il n’y a pas de tablette, portable, ordinateur, télévision qui sont beaucoup trop omniprésents dans notre quotidien.

Il y a une pêche, qui a mes yeux, répondait à tous critères, c’est la pêche à la carpe.

Je vais vous raconter en deux mots pourquoi cette pêche me permet de me sentir pleinement épanouie.

La pratique du « no kill »

Tout d’abord, laissez-moi vous dire que la pêche à la carpe a une philosophie qui me tient particulièrement à cœur, et que c’est peut-être la seule pêche qui se pratique de cette façon, celle de relâcher le poisson après chaque prise, on appelle cela le « no kill ». Il est bien loin le temps où on pêchait ou chassait pour pouvoir vivre, et disons-le, nous n’en avons plus besoin au jour d’aujourd’hui, malgré cela, malheureusement c’est encore très répandu bien que je constate que les mentalités changent petit à petit.

peche

Crédit Photo : Audrey

La pêche de nuit

Je dois dire que ce qui m’a également beaucoup plu, c’est que la pêche à la carpe se pratique beaucoup la nuit également. Oh rassurez-vous, nous n’avons pas de bouchons à surveiller pendant la nuit entière, à la pêche à la carpe nous avons ce qu’on appelle des détecteurs de touches, sorte de petit boitier que l’on place sous la canne à pêche, et en cas de “départ” (quand il y a une touche) nous sommes avertis par un bruit sonore.

La pêche de nuit procure de nouvelles sensations, cela nous permet par exemple de :

  • Profité d’un beau coucher de soleil en famille ou entre amis.
  • Apprécier le calme du crépuscule.
  • Griller des chamallows au coin du feu (avec beaucoup de précautions bien sûr).
  • Se réveiller le matin avec le chant des oiseaux.

Lorsque je vais à la pêche, le temps semble s’arrêter. Le jour où j’ai véritablement découvert la pêche à la carpe, la notion de pratiquer une passion a pris un nouveau tournant, à partir de là, j’avais réuni tous les ingrédients pour passer à un état supérieur de bien-être, aujourd’hui je dis merci à la vie de m’offrir ces moments privilégiés.

Et vous, comment la pêche peut vous rendre plus zen ?

Maintenant que je vous ai parlé de mon expérience, il est temps peut-être d’aiguiser un peu votre curiosité, vous n’avez peut-être jamais été pêché, ou alors à de rare fois, parce qu’au fond vous vous dites que ce n’est pas vraiment votre truc, ce que je peux entièrement comprendre.

Mais essayez de voir les choses un peu différemment, comme je l’ai écrit plusieurs fois dans l’article, le but d’aller au bord de l’eau est aussi de se sentir bien, de prendre un bon bol d’air, il n’y a qu’à voir le nombre de personnes qui adorent se promener autour d’un étang par exemple, souvent en famille d’ailleurs. Ce qui peut nous amener à une réflexion : pourquoi ne pas voir une sortie à la pêche comme une activité familiale ? Quel enfant n’aimerait pas aller à la pêche ? Cela peut être l’occasion de passer un bon moment en famille et de partager encore plus de complicités.

Pour ceux qui n’ont jamais pratiqué cette activité, sachez que c’est très facile de démarrer.

  • Premièrement, sachez qu’il existe des plans d’eau et des rivières absolument partout (même à Paris vous pouvez pêcher dans la Seine !).
  • Deuxièmement, vous devrez vous munir d’une carte de pêche, à la journée si vous ni allé que quelques fois dans l’année, ou acheter une carte pour toute la saison si vous décidez d’y aller régulièrement (ce qui vous fait faire des économies).
  • Et pour finir, concernant le matériel, sachez que vous pouvez commencer à pêcher pour moins de 100 euros.

Maintenant vous comprenez mieux comment la pêche peut vous rendre plus zen. Indépendamment de la pratique de la pêche en elle-même, cela nous rapproche de la nature, des choses vraies, cela permet également de pratiquer une activité en famille et de montrer à nos enfants des choses bien différentes de leur quotidien.

Amicalement, Freddy du blog de la carpe

Tags: , , , , , ,

Laisser un commentaire

18 Partages
Partagez18
Tweetez