Note : cet article est une traduction de l’article How Taking Care of My Finances Changed My Life de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

DisetteQuand je regarde ma vie il y a dix ans, je réalise que je ne m’occupais simplement pas de moi-même.

J’étais en surpoids, profondément endetté, fumeur, accro à la malbouffe, stressé, le bazar s’empilait autour de moi, je n’utilisais pas de fil dentaire… ma vie était un vrai bordel.

Et les solutions étaient si simples : de petits actes pour prendre soin de soi-même qui s’accumulent avec le temps.

C’est si facile : aller marcher, faire quelques pompes, méditer quelques minutes, ranger un petit peu de désordre, prendre une minute pour s’occuper de ses dents. Mais j’ai repoussé ces choses, j’ai même évité d’y penser, et mes problèmes se sont empilés.

Un des domaines où les problèmes étaient les plus stressants était ma vie financière. J’avais des factures impayées fourrées dans un tiroir parce que je ne voulais pas y faire face. J’avais des appels de créanciers, tout une tripotée d’agences de recouvrement dont j’évitais les appels, j’empruntais de l’argent à ma famille, et même dans les tirelires de mes enfants, simplement pour mettre de la nourriture sur la table jusqu’à mon prochain chèque de paye. Je ne suis pas fier de tout cela.

J’étais constamment stressé, et même si j’évitais de penser à tout ce bazar, c’était toujours là quelque part dans ma tête. Certains d’entre vous connaissent la sensation de désespoir qui vient quand on sent qu’on ne va pas s’en sortir, qu’on ne survivra pas jusqu’à la prochaine paye. C’est ce que je traversais. Et puis il y a la sensation d’impuissance quand vous ne pensez pas pouvoir sortir du trou que vous vous êtes creusé.

Alors qu’est-ce qui a fait changer les choses ?

J’ai procédé à quelques petites étapes pour prendre soin de mes finances :

  1. J’ai fait une simple liste de toutes mes factures et des montants que je devais.
  2. J’ai fixé des priorités en termes d’urgence, et j’ai fait un plan pour les payer. Si elles étaient toutes aussi urgentes, je payais les plus petites d’abord simplement pour que ma liste de factures diminue.
  3. J’ai commencé à annuler mes abonnements et autres paiements dont je n’avais pas vraiment besoin. J’ai tout éliminé à part ce qui était essentiel.
  4. J’ai commencé à économiser, même si c’était simplement 20$ par paye au début.
  5. J’ai commencé à vérifier et m’occuper de mes finances régulièrement (chaque semaine).
  6. Finalement, j’ai augmenté mon épargne et commencé à investir quand mes dettes ont diminué.
  7. J’ai pris des jobs en plus pour rembourser plus vite.
  8. J’ai appris comment automatiser mes finances pour ne plus avoir à y penser autant.

C’était un processus lent, mais ces petites étapes pour prendre soin de moi ont changé ma vie. Rapidement, mes dettes sont devenues gérables, puis elles ont disparu ! Mes économies ont lentement augmenté, et j’ai commencé à investir dans les fonds indiciels à frais réduits. Mes factures étaient sous contrôle, et j’ai mis en place un fonds de sécurité financière qui est la clé de voûte de ma paix mentale depuis 10 ans.

Cela n’est pas arrivé en une nuit, mais cela a changé. Et je suis tellement plus heureux depuis.

Que pouvez-vous faire si vous êtes dans la même situation ? Commencez par voir ces étapes financières simples comme une façon de prendre soin de vous-même. Tout comme vous devriez prendre soin de votre hygiène, vous devriez prendre soin de vos factures et de vos économies. Cela ne signifie pas que vous ayez besoin d’y penser chaque minute de la journée, ou même chaque jour, mais simplement de façon régulière.

Une fois que vous commencerez à prendre soin de vous-même de cette façon très simple, vous serez abasourdi des changements que vous verrez.

Crédits photo : © belamy – Fotolia

Tags: , , , , , , , ,

6 commentaires on Comment le fait de m’occuper de mes finances a changé ma vie

  1. Sanna dit :

    J’adore suivre toutes vos vidéos et écrits vous êtes génial et merci de nous donner toutes ces informations pour transformer sa vie.
    Bonnes fêtes et heureuse année 2016.
    Cordialement,
    Dominique

  2. Anne-Claire dit :

    Merci Olivier de nous faire partager cet article inspirant de Léo Balbauta !
    Je l’ai lu ce matin au petit déjeuner et il m’a chargée en énergie positive pour la journée 🙂 J’adore le témoignage de Léo Balbauta qui nous montre que l’on peut être complètement enlisé dans des montagnes de problèmes mais qu’il y a toujours une issue possible quelque part. C’est un message extrêmement optimiste qu’il nous fait passer ici. Il était vraiment à l’époque dans des soucis énormes, et il nous explique avoir réussi à s’en sortir par de petites actions quotidiennes motivées par l’envie de prendre soin de lui. Et c’est très porteur d’espoir pour tout ceux d’entre nous qui nous sentons impuissants dans nos problèmes qui sont probablement moins aigus que les siens à l’époque. Tout est donc possible, toujours et tout le temps !
    Son explication des petites actions quotidiennes qu’il a posées m’a fait penser à un livre que j’avais lu il y a quelque temps : “Un petit pas peut changer votre vie : La voie du kaizen” de Robert Maurer. C’est un thérapeute qui explique comment réaliser de grands changements à l’aide de tout petits pas. Des petites actions faciles à entreprendre, qui permettent d’affronter les sujets angoissants ou dans lesquels on est bloqué, et qui permettent de retrouver une meilleure estime de soi et de la satisfaction personnelle comme l’explique ici Léo Balbauta. Comme les petits ruisseaux font les grandes rivières, les petites actions répétées font les grands changements… Je l’ai observé souvent en thérapie, les grands changements soudains, sont plus difficiles à maintenir que les petits changements réguliers qui sont plus solides et durables. C’est pourquoi l’aide d’un tiers extérieur est utile pour soutenir la motivation, ne serait-ce que par le rdv régulier de la séance qui oblige à venir pour son temps pour soi, à prendre soin de soi au milieu des contraintes quotidiennes qui souvent tendent à nous en détourner.
    Léà Balbauta ne nous explique pas comment il a eu ce déclic et comment il a réussi à affronter ses angoisses liées à l’argent et aux dettes qui s’étaient accumulées, car il a dû faire preuve de beaucoup de détermination et de courage pour affronter ce sujet dans lequel il était englué.
    En le lisant, on se dit, moi aussi je peux le faire ! C’est ce que j’ai beaucoup aimé dans cet article. Merci encore Olivier d’alimenter notre réflexion de tous les jours avec tes articles 🙂
    Anne-Claire

  3. aubert dit :

    Une fois que mes factures sont payés…Je pense a acheter l’essentiel de mes besoin…J’évite les grandes surfaces: d’une part trop grand! Et juste pour me concentrer sur mes aliments….Trop de gens tombent dans le piège du superflus et promos!

    Autre chose je n’ai pas trouvé le livre “zen et heureux en forma papier!
    Bonne fin d’année Olivier!! En 2016 je me mets au full Running!!

  4. TRISTAN dit :

    Bonjour,

    J’ai été surendetté pour différentes raisons dont certaines ne dépendaient pas de moi . J’ai vécu ( et mon épouse et nos 3 enfants ) la galère pendant 5 ans le temps de rembourser toutes mes dettes , une à une , à chaque créancier .Depuis , je gère régulièrement mon argent et je surveille chaque dépense et cela correspond quasiment aux principes de Léon BABAUTA.Maintenant nous sommes à l’aise financièrement, ce n’est pas le luxe mais c’est correct .

  5. ladjani dit :

    Bonjour;
    “j’ai mis en place un fonds de sécurité financière qui est la clé de voûte de ma paix mentale depuis 10 ans” c’est ce que j’ai fais, j’ai vendu ma voiture suite à un licenciement pour mettre l’argent sur un compte de sécurité (5 mois de salaire) et depuis je ne suis plus stressé et j’aborde le futur avec plus de sérénité.

  6. Marc Blais dit :

    Très belle approche simple et motivante. Deux conditions pour réussir selon mon expérience.

Laisser un commentaire

81 Partages
Partagez81
Tweetez