Note: Cet article invité a été écrit par Ghislain du blog Fullrunning.

Fullrunning illustration

Le sport en général, et la course à pied en particulier, possède de nombreuses vertus, dont plusieurs ont été décrites dans divers articles du blog Habitudes Zen. Vous pouvez par exemple relire les deux articles suivants : Comment la course à pied peut vous rendre plus zen et Comment l’activité physique influe sur votre mental

Cependant, si vous parcourez les sites internet et les nombreux blogs sur la course à pied, vous constaterez que la plupart (pas tous, mais presque) sont axés sur la performance : comment courir plus vite, comment réaliser un meilleur chrono… Et incitent pour atteindre cet objectif à des séances d’entrainement « dures » et des régimes alimentaires stricts.

Le sportif que j’étais …

Moi même, sportif assidu, j’ai longtemps pratiqué mes sports dans cet état d’esprit.

Certains de mes résultats ont été plutôt bons, et j’en ai été logiquement assez fier. (En course à pied, en équitation d’endurance, en triathlon …).

Il faut bien avouer que cela a nécessité de ma part un engagement et une focalisation de ma vie sur l’entraînement. Et mon entourage en a parfois pâtit : je devais faire attention à mon alimentation, éviter les sorties le soir, organiser mon planning (et celui de la famille) en fonction des entraînements et des dates des courses … rien de zen dans tout cela !

Pourquoi ma pratique du sport a évolué ?

Après un accident sérieux, la compétition m’a été interdite.

En parallèle, mon travail et ma famille m’ont laissé beaucoup moins de temps libre, et j’ai dû pratiquer le sport avec une autre vision, que je souhaite vous faire partager dans cet article.

J’ai en effet essayé de trouver une pratique sportive capable de m’apporter tout ce qui était nécessaire à mon équilibre de vie, sans compétition, juste pour la forme et le plaisir.

J’y ajoutai une contrainte de taille que vous, lecteurs, vous avez probablement aussi, car la vie moderne épargne peu de gens … je souhaitais en effet limiter fortement le temps que j’y consacrais jusqu’alors.

Cela impliquait notamment de réduire à 2 ou 3 séances au plus par semaine mon temps réservé au sport, avec des séances ne dépassant pas 45 minutes chacune, tout compris : pas de déplacement en sus pour aller dans une salle de sport par exemple !.

Les critères pour pratiquer une activité sportive

J’ai essayé de nombreux sports. A posteriori, j’ai analysé les critères qui m’ont amené à tester ces différentes activités, à les abandonner, pour arriver enfin à ma pratique actuelle.

Ces critères sont :

  • La durée nécessaire à la pratique : maximum 45 minutes tout compris !
  • La flexibilité, c’est à dire, la possibilité de pratiquer au moment où j’ai le temps, alors que je ne l’aurai peut être plus tout à l’heure
  • Le plaisir que je ressens pendant la pratique sportive est un critère important. Un loisir, pour moi, est en effet aussi une recherche de sensations agréables
  • Les résultats que me procurent la pratique de ce sport : je souhaite être bien et ressourcé après une séance, et que le reste de ma journée (et de la semaine) bénéficie de ce ressourcement
  • Le critère coût est également important : le moins cher possible, et sans payer des abonnements à renouveler, comme dans les salles de sport, les piscines, etc.
  • Et enfin, je n’oublie pas la possibilité de pratiquer ailleurs, loin de chez moi : pendant mes vacances, mes déplacements, etc.

Oups, cela fait beaucoup me direz vous ! Mais qu’en pensez-vous ?

Je suis persuadé que de nombreux lecteurs se retrouvent dans cette analyse. Nous pratiquons en effet majoritairement un sport par habitude (le sport que nous avons appris ado, alors que nous n’avions pas les mêmes besoins) ou parce qu’il est à la mode, ou parce qu’un(e) ami(e) nous y a entraîné. N’est-ce pas ?

Pour ce qui me concerne, aucun sport d’intérieur ne m’apporte les effets recherchés : vive les activités outdoor, la nature et l’air qu’on y respire! Même si je comprends tout à fait que des personnes trouvent dans les sports d’intérieur les effets que je recherche.

Si la course à pied a longtemps été ma pratique principale, car elle répond à presque tous les critères, je sentais toujours le besoin de pratiquer un autre sport (la natation par exemple), car il faut bien avouer que la course à pied n’est pas vraiment un sport complet, elle ne sollicite que peu le haut du corps !

J’ai envie de partager avec vous mon expérience

silhouette fullrunnerEt c’est en combinant divers sports que j’ai petit à petit mis au point avec quelques amis ce que nous appelons aujourd’hui le Fullrunning.

Qu’est ce que c’est ?

Le Fullrunning consiste simplement à courir… avec des bâtons !

On peut dire que :

Le Fullrunning est à la course à pied ce que la marche nordique est à la marche.

C’est simple, mais encore fallait-il y penser et surtout le rendre facile à pratiquer.

Après quatre années de pratique du Fullrunning, je réalise ainsi mes 2 à 3 séances par semaine ; une séance un matin de la semaine, de 6h30 à 7h15, une séance le Week-end et parfois une 3e lorsque mon agenda me le permet… et après je suis bien ! En forme !

 

 

Que signifie être bien après une séance de Fullrunning?

Les effets bénéfiques de cette pratique sont nombreux :

En premier lieu, il n’existe pas de compétition de Fullrunning. La pratique est de ce fait d’emblée hors du champ de la performance ! Ceci est un effet induit qui peut paraître anodin, mais que je trouve très important.

De manière plus sérieuse, ce qui est extraordinaire avec le Fullrunning, c’est que c’est un sport complet qui ressemble pour cela au ski de fond : tous les muscles du corps sont sollicités, contrairement à la course à pied qui sollicite très peu le haut du corps.

Le bienfait après une séance est évident :

Vous pourrez sentir vos muscles du dos, des bras, des épaules … qui ont travaillé, mais sans pour autant trop forcer (ce n’est pas de la musculation ! ).

C’est une sensation agréable qui apporte la sensation d’être bien dans son corps, car on a l’impression que tout a bien « fonctionné ». La pratique régulière accentue cette sensation de plénitude.

Vous êtes ici pour mettre en pratique ?

Fullrunning illustrationVous avez compris que le Fullrunning est une pratique sportive bon marché, car une paire de chaussures et une paire de bâtons (adaptés) suffisent.

Pour finir, et ceci n’est pas anodin, je dois vous dire que c’est un sport facile à apprendre : quelques séances suffisent pour être à l’aise. Pour les lecteurs intéressés, je vous invite à visualiser des tutoriels sur YouTube.

N’hésitez pas à les regarder et à me faire part de vos retours lorsque vous aurez essayé.

Je souhaite en effet qu’une communauté de pratiquants se développe afin que nous puissions échanger, améliorer et diffuser cette pratique excellente pour la santé.

Et si en plus vous prenez un peu de temps pour expliquer par vos commentaires ce que cette pratique sportive vous a apporté dans la recherche de votre équilibre de vie, je vous en remercie d’avance.

Alors maintenant, à vous de jouer et à vos bâtons !

Merci à Olivier Roland qui, par son exemple et ses cours, a fait passer mon envie de développer le Fullrunning de l’idée à l’action ! Je commence avec le Blog (merci les cours de blogueur-pro) et continue avec d’autres moyens que je développe petit à petit .

Crédits photo et Illustrations  : Ghislain GREVY et Christel GREVY

Recherches utilisées pour trouver cet article :

fullrunning

Tags: , , , , , ,

2 commentaires on Etre bien dans son corps, c’est aussi pratiquer un sport complet . Passez de la course à pied au Fullrunning !

  1. Frédéric dit :

    Bonjour Olivier,
    Merci pour cet article dans lequel je md retrouve partiellement. D’autant plus que suand il n’y a pas de compétition, l’état d’esprit est meilleur.
    Par le lien pour arriver sur le blog de Ghislain Grevy n’est pas bon : on arrive sur la page d’erreur 404 de ton blog.
    Frédéric Wales

    • ghislain dit :

      Bonjour Frederic,

      Le lien sur Youtube marche bien mais effectivement, le lien vers le BLOG est erroné.
      Je vais avertir par mail les gestionnaires de ce blog.

      En attendant, tu peux y accéder à l’adresse : fullrunning.fr

      Merci de tes commentaires une fois que tu auras essayé !

      Ghislain

Laisser un commentaire