Note : cet article est une traduction de l’article Inhabit the Moment de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Nous sommes tellement occupés à regarder ce qui se trouve juste devant nous que nous ne prenons pas le temps de profiter de là où nous sommes. – Bill Watterson

Moment présentNous traversons tous notre vie quasiment en pilote automatique, nos esprits généralement ailleurs, occupés par d’autres pensées pendant que nous traversons le monde réel en flottant comme des fantômes.

Nous nous asseyons devant l’ordinateur, prenons un café, grignotons un truc, allons aux toilettes, nous lavons les mains, rentrons à la maison, et ne remarquons pas grand-chose au cours de toutes ces activités.

Cela s’appelle « être occupé », et nous faisons ça tout le temps.

À la place, je suggère que nous nous entraînions à occuper le moment présent. Habitez-le, soyez réellement dedans, vivez pleinement avec tous vos sens toutes les actions quotidiennes ordinaires.

Quoi que vous fassiez en ce moment, ce n’est pas une chose insignifiante qui doit être terminée pour ensuite passer rapidement à la suite. Ce que vous lisez, là où vous êtes assis, la pause-pipi que vous allez faire bientôt, toutes ces choses ne sont pas mineures.

Elles sont tout.

Quand vous faites la vaisselle, au lieu de laisser votre esprit voguer ailleurs, au lieu de vous dépêcher de finir, faites un peu de place à cette tâche. Soyez là, avec cette tâche. Ressentez les sensations de votre corps debout devant l’évier. Voyez l’eau, la vaisselle, les résidus de nourriture que vous nettoyez. Voyez la lumière dans la cuisine, entendez les sons du réfrigérateur et des voitures qui passent à l’extérieur, remarquez les gouttes de café renversées sur le plan de travail.

En faisant pipi, ne voyez pas seulement cela comme une chose que vous avez faite des milliers de fois, une chose perçue comme allant de soi. Ayez la sensation que c’est la première fois. Soyez un enfant qui n’a jamais remarqué avant à quoi ressemblaient des bulles de pipi dans la cuvette. C’est un émerveillement, une chose à laquelle s’accrocher avec autant de force que nous nous accrochons à la vie, au sexe, et à la mort.

Imaginez qu’il vous reste un mois à vivre ; que vaudrait alors chaque moment pour vous ? Chaque bouchée serait une des dernières. Chaque gorgée de café, chaque trajet matinal à la cuisine baignée de soleil, chaque pas dans l’herbe, chaque conversation avec les gens que vous connaissez et tenez pour acquis.

Tous ces moments sont alors limités, et donc ils ont de la valeur. Ils sont précieux et source d’émerveillement.

Eh bien, vous pourriez avoir plus d’un mois à vivre (qui peut en être sûr ?), mais vos moments sont quand même extrêmement limités. Ces expériences ont quand même de la valeur, et ne doivent pas être tenues pour acquises.

Entraînez-vous à ça. Chaque action que vous faites aujourd’hui, peu importe leur taille, donnez-leur de la force. Faites de la place autour. Commencez à le faire intentionnellement, avec l’intention d’être conscient, d’habiter totalement cette action, de remarquer la totalité de ce moment avec tous vos sens. Quand l’action est finie, ne vous précipitez pas simplement à la suivante, mais prenez une demi-seconde pour apprécier ce que vous venez de vivre. Puis passez à l’action suivante avec autant de force et d’espace.

Si vous ne commencez pas à traiter cette prochaine action comme si elle était aussi importante que ce qui arrivera ensuite, vous pourriez bien ne jamais le faire.

…arrêtez-vous un moment, cessez de travailler, regardez autour de vous. – Leon Tolstoï

Crédits photo : © Gstudio Group – Fotolia

Tags: , , , , , ,

5 commentaires on Habiter le moment

  1. Eve-Anne dit :

    Bonjour Olivier,

    J’ai eu une petite discussion aujourd’hui avec une collègue prof de yoga sur notre toute première séance, le jour où on a découvert le yoga. On a eu cette sensation qu’après la séance, un voile ou un nuage, comme une barrière entre le monde et nous, s’était levé et qu’on avait une sensation d’être plus lucide, plus conscient des détails de l’environnement autour de nous. Et je me rends compte que ça rejoint tout à fait l’idée de cet article. C’est fou comme, au quotidien, si on n’est pas attentif, on peut littéralement passer à côté … à côté du beau, du bien-être, de ce qui en vaut la peine. Ce qui est proposé dans ton article, c’est tout simplement d’éviter de passer à côté de notre vie.

  2. mcd dit :

    300 % d’accord avec ses conseils.
    J’aimerais avoir en quelques mots le pourquoi c’est si important de faire ça,d’habiter le moment présent.
    Juste quelques mots.

  3. menon dit :

    bonjour je partage tout a fait cette analyse, j’ai la chance depuis 10 ans d’avoir pu m’arrêter de travailler et dès le levée du lit je me dis que je suis en vie, en forme, et que plein de bonnes choses m’attendent, et que je vais les vivre intensément avec passion et réussite en prenant le temps de les savourer et de ne plus pédaler comme je l’ai fait pendant 20 ans.

  4. Rabah dit :

    Vivre le Moment Présent c’est tout simplement et tout bonnement vivre comme nous dicte la vie au présent tout naturellement Et comme nous l’impose notre Seigneur_
    Faute de quoi on ira Tous en enfer _ Malgré la chanson qui dit que _ ” Nous irons Tous au Paradis _”

  5. Yoan dit :

    La pleine conscience appliquée à la vie quotidienne. C’est tellement vrai !

Laisser un commentaire

49 Partages
Partagez43
Tweetez6