Note : cet article est une traduction de l’article The Four Hidden Habit Skills de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

DirectionsQuand vous apprenez une nouvelle compétence, le retour que vous en avez est important : si vous tombez de vélo, vous avez besoin de faire des ajustements pour ne plus tomber.

Mais quand les gens apprennent la compétence de mise en place de nouvelles habitudes, le retour qu’ils en tirent est que ne pas mettre en place l’habitude est un échec total. Un signe qu’ils n’ont aucune discipline.

En réalité, cela ne signifie rien de tout cela. Cela signifie seulement que vous avez besoin de pratiquer davantage cette compétence et de faire des ajustements.

Ce que les gens ne réalisent pas est que mettre en place de nouvelles habitudes est en fait un ensemble de compétences qui peut être appris, pratiqué et maîtrisé.

Et il y a quatre compétences cachées de mise en place des habitudes que la plupart des gens font mal sans s’en rendre compte :

  1. S’engager à réellement commencer. Beaucoup de gens pensent « Je devrais apprendre une nouvelle langue » ou « Je vais me remettre au sport »… mais ils ne passent jamais vraiment à l’action. C’est parce qu’ils ne se sont pas réellement engagés à commencer. Mentalement, nous ne nous engageons tout le temps qu’à moitié à faire les choses. La compétence à maîtriser est de s’engager totalement. Cela implique de surmonter votre résistance mentale à passer à l’action, et à dire « Je fais ça. Je m’y mets à fond. Je commence aujourd’hui. » Puis il faut passer à l’action. Si vous n’êtes pas bon pour ça, commencez à vous entraîner dès maintenant : engagez-vous à faire un petit changement d’habitudes, immédiatement.
  2. Concentrez-vous sur le fait de commencer. Une fois que vous avez choisi votre habitude, et que vous êtes prêt à vous lancer, vous devriez faire passer votre concentration sur la réalisation de cette habitude. Nous sommes souvent face à une forme de résistance quand nous sommes censés faire une nouvelle habitude, et nous procrastinons, nous courons après les distractions, et nous cherchons des excuses et des rationalisations. L’habitude à maîtriser est de vous lancer. Vous n’êtes pas obligé de faire du sport pendant 30 minutes, vous avez simplement besoin de commencer. La plupart des gens ne sont pas bons pour ça, et ils pensent que c’est parce qu’ils manquent de volonté. Non. Ils ne sont juste pas entraînés à maîtriser cette habitude du démarrage.
  3. Remarquer les rationalisations. Notre esprit résiste face à cette nouvelle habitude, et trouve toutes sortes de rationalisations : c’est trop difficile, ça ne sert à rien de t’imposer tous ces désagréments, tu le feras plus tard, tu as besoin d’une pause, juste cette fois ça ne fera pas de mal. Nous l’avons tous fait, bien des fois. La compétence à maîtriser est de voir ce processus de rationalisation en action. Soyez-en conscient. Jetez sur lui la pleine lumière de votre attention. Et puis trouvez des contre-arguments pour chaque rationalisation.
  4. Des réajustements constants. C’est une des compétences de prise d’habitude les plus importantes entre toutes, mais les gens n’y arrivent pas. Ils ont une idée rigide de ce à quoi devrait ressembler leur habitude, et quand quelque chose ne se déroule pas comme prévu, ils ont l’impression que tout a échoué. Ils se sentent coupable, et ils pensent qu’ils se sont plantés. Non. Ils ont juste besoin de se réajuster, et d’avoir un état d’esprit flexible. C’est tellement important, et pourtant presque personne ne le fait. Oublié de faire l’habitude ? Pas de problème ! Ajustez en bloquant Facebook jusqu’à 17h. Aucun problème n’en est réellement un si vous avez la compétence du réajustement.

Si vous n’êtes pas bon pour mettre en place de nouvelles habitudes, vous avez simplement besoin de vous entraîner à ces quatre compétences cachées. Si vous vous plantez, pratiquez simplement un peu plus. Personne n’a jamais maîtrisé quoi que ce soit du premier coup ; cela prend du temps de devenir bon dans quelque chose.

Mais si vous devez bon là-dedans, vous pouvez avoir accès à des succès illimités. Cela vaut le coup de s’entraîner.

Crédits photo : © zozulinskyi – Fotolia

Recherches utilisées pour trouver cet article :

les quatre competence

Tags: , , , , , , , , , ,

6 commentaires on Habitudes : les quatre compétences cachées

  1. Ludovic dit :

    Mettre en place une nouvelle habitude requiert effectivement ces compétences, mais également une interrogation de base :
    Pourquoi mettre en place cette habitude. Après une première réponse. On peut à nouveau se demander pourquoi puis encore une fois. Si la réponse est clair à chacun de ces 3 pourquoi, alors il sera plus facile de passer à l’étape 1 de l’engagement.
    Je pense par contre que l’engagement passe par autre chose qu’un “il faut” prononcé pour soi-même. S’engager auprès d’une communauté d’entre-aide à beaucoup plus de poids.
    Bonne journée
    Ludo

  2. CATHERINE dit :

    JE SUIS TOUT A FAIT D ACCORD AVEC VOUS IL FAUT SE POUSSER SOI MEME AU DEBOUT TOUJOURS AVOIR LA FOI DANS CE QUE L ON FAIT ET APRES ON EN REVIENS DE SOI = SATISFACTIONS
    AU DEBUT IL FAUT SE LANCER……

    MERCI POUR TOUS SES ARTICLES ET SE DYNAMISTE

  3. christophe dit :

    Tout ce que l’on apprend de nouveaux peu nous motiver et nous faire peur à la fois,dans les différends cas de figure il peu exister dans l’apprentissage, de l’ inconfort devant quelque chose de nouveau,c’est pour cela qu’il est important de prendre de nouvelles habitudes pour pouvoir s’adapter ,et progresser dans la nouvelle compétence que l’on souhaite apprendre…le plus dur est de se lancer,et c’est pour cela qu’il est important d’avancer avec passion.
    Plus l’engagement est fort dans une discipline,et plus forte seront les chances de succès dans l’apprentissage…
    Tout n’est jamais tout rose et l’engagement se renforce avec l’épreuve,le pire échec serait l’abandon de la discipline par dégoût ou par procrastination ou toute autres sortes de velléité…
    Et nous savons par expérience de la vie qu’une telle voie amène à la mésestime de soi.
    Alors qu’une odyssée dans une nouvelle discipline ,nous apporte de nouvelles expériences qui nous mène à une pleine satisfaction dans les résultats que l’on obtiendra…
    Et c’est la récompense ultime de l’apprentissage.

  4. Excellent article, avec un petit souci de traduction au début et au milieu car le français et l’anglais ne présentent pas une même idée de la même façon. Merci pour cet article qui remet le processus au coeur de nos habitudes.

  5. Jean-Pierre dit :

    Bonjour,
    l’acquisition de nouvelles compétences demande du temps, de la persévérance et aimer ce que l’on fait. Reprendre le sport parce que votre médecin vous le demande c’est bien pour votre santé, cependant vous risquez de vous arrêter rapidement. Faire le premier pas, persévérer et prendre plaisir à ce que l’on fait sont les piliers d’un apprentissage réussi..

  6. vane dit :

    vraiment super olivier merci bcoup….

Laisser un commentaire