Note : cet article est une traduction de l’article A Simple, Powerful Self-Compassion Method de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Auto-compassionQuand nous sommes frustrés par les autres, ou que nous nous sentons mal personnellement, nous nous tournons souvent vers des habitudes qui nous réconfortent :

  • Les distractions
  • La nourriture
  • Le shopping
  • La cigarette
  • La drogue/l’alcool

Souvent ces activités ne fonctionnent pas, parce qu’elles ont tendance à nous faire nous sentir mal sur le long terme. Nous sommes plus malheureux, plus stressés, et alors nous avons besoin de rechercher encore plus de confort dans ces choses… et le cycle continue.

Ce sont parfois les seules façons que nous connaissons pour nous réconforter ! Je sais cela parce que pendant longtemps je me suis toujours tourné vers tout cela pour chercher le confort quand je me sentais stressé ou mal personnellement. Cela a fait empirer ma santé et cela m’a pris longtemps de changer mes habitudes.

Aujourd’hui j’aimerais suggérer une méthode d’auto-compassion que j’ai apprise, et qui a fait des merveilles.

La méthode d’auto-compassion

Essayez ça maintenant si vous vous sentez stressé, frustré, peiné, déçu, en colère, anxieux, inquiet ou déprimé :

  1. Prenez un moment pour vous tourner vers l’intérieur et remarquez la douleur que vous ressentez en ce moment. Maintenant remarquez où cela se trouve dans votre corps, et la sensation que cela fait. Décrivez-vous la douleur en termes physiques, en termes de qualité, en termes de couleur, de forme ou de mouvement.
  2. Maintenant dites-vous que ce n’est pas grave d’avoir cette douleur. Ce n’est absolument pas grave de se sentir mal personnellement, de vous sentir mal à propos de votre corps, d’être frustré par quelqu’un d’autre. Laissez-vous ressentir la douleur.
  3. Maintenant, traitez cette peine avec compassion, comme vous le feriez avec un ami qui souffre, ou un ami dans la douleur. Soyez gentil avec cette peine, doux avec elle, comme un ami qui souffre. Réconfortez-la. Comment réconforteriez-vous un ami dont un parent vient de mourir ?
  4. Enfin, essayez de souhaiter que votre douleur s’adoucisse, souhaitez le bonheur. Donnez-lui de l’amour. Souriez avec compassion à cette douleur.

Cette méthode demande beaucoup de pratique, évidemment. Je l’apprends encore personnellement, et je ne prétends pas être un expert de l’auto-compassion. Mais j’ai trouvé que c’était véritablement incroyable, parce que nous le faisons rarement pour nous-mêmes. Nous sommes bons pour être gentils avec les autres quand ils traversent une mauvaise passe, peut-être, mais pas toujours avec nous-mêmes.

Et cela peut nous transformer. Si vous éprouvez de la compassion pour votre douleur, cela allège ce fardeau. Vous réalisez que c’est temporaire, vous vous sentez moins mal quant au fait que vous êtes frustré. Et vous vous sentez aimé. Par vous-même.

Crédits photo : © Annett Seidler – Fotolia

Tags: , , , , ,

2 commentaires on Une méthode simple et puissante d’auto-compassion

  1. Sandie dit :

    Lorsque nous comprenons d’où vient notre mal-être intérieur, nous n’avons plus besoin d’avoir recours aux méthodes qui semblent nous aider à première vue à nous sentir mieux pendant un temps.
    Savoir que notre réalité est créée par la pensée que nous avons sur le moment nous aide à relativiser et à être plus cools envers nous-mêmes automatiquement: nous comprenons que nous nous faisons du mal tout à fait innocemment avec le pouvoir de la pensée.
    Il n’y a rien à faire à part se rendre compte de ce qui se passe réellement en nous.

  2. Anonyme dit :

    Cela m’interesse

Laisser un commentaire