Note : cet article est une traduction de l’article Unconditional Acceptance of Yourself de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

ApitoiementBeaucoup d’entre nous sommes habitués à l’idée d’aimer inconditionnellement la personne que nous avons épousée, nos enfants ou nos parents – et nous pourrions même essayer de mettre cet amour inconditionnel en pratique, même de façon imparfaite.

Mais essayons-nous de nous aimer personnellement de façon inconditionnelle ?

Voyez si vous faites une ou plusieurs de ces choses (c’est assurément mon cas) :

  • Critiquer votre corps
  • Avoir la sensation que vous devez devenir meilleur dans certaines choses
  • Vous sentir coupable de choses que vous faites
  • Vous sentir indiscipliné, paresseux, pas content de vous-même
  • Ne pas avoir la sensation que vous êtes assez bon
  • Avoir peur d’échouer, parce que vous n’êtes pas assez bon
  • Avoir l’impression que votre apparence n’est pas si bien que ça
  • Vous sentir mal quand vous échouez

Pour beaucoup d’entre nous, il y a un sentiment sous-jacent de ne pas être assez bon, de vouloir être meilleur, de vouloir être en meilleure forme ou plus doué dans certaines choses. Ce n’est pas une chose à laquelle nous pensons beaucoup, mais elle est là, en arrière-plan.

Et si nous nous acceptions inconditionnellement comme nous sommes ? Et si nous nous regardions bien, notre corps, nos pensées, nos sentiments, nos actions, et que nous nous disions « Tu es parfaitement bien. Tu es parfaitement bon » ?

Serait-ce une expérience totalement différente pour vous ? Pourriez-vous accepter toutes les choses qui font que vous êtes tel que vous êtes, sans avoir la sensation que cela doit être changé ?

Je sais que beaucoup de gens vont immédiatement dire : « Mais qu’est-ce qu’il y a de mal à vouloir s’améliorer, à voir les choses qui doivent être améliorées ? Est-ce que nous sentir mal personnellement ne nous motive pas à changer ? »

Oui, cela peut être une motivation. Mais vous sentir mal personnellement peut aussi être un obstacle : les gens qui se sentent gros, par exemple, ont plus de chances de mal manger et de ne pas faire d’exercice, parce qu’ils se voient gros. Ils ont des chances de se sentir mal personnellement et de se réconforter avec la nourriture, l’alcool, les cigarettes, la télé, les addictions à internet.

Et si à la place, vous vous aimiez, avec votre graisse et tout le reste ? Et si vous vous aimiez, avec votre paresse et tout le reste ? Et si vous vous aimiez, dans tout ce que vous avez de moche, d’incompétent et de méchant, en plus de toute votre beauté, votre brillance et votre gentillesse ?

Une personne qui s’aime a plus de chances de faire des choses pleines d’amour. Faire du yoga en pleine conscience, ou aller se promener avec un ami après le travail, manger des plats délicieux et sains comme des haricots, des légumes, des noix, des baies, des mangues et des avocats, ou méditer, boire du thé vert, ce sont toutes des actions pleines d’amour.

L’acceptation n’est pas une stagnation ; vous changerez quoi qu’il arrive. Vous ne pouvez pas vous empêcher de changer. La question est de savoir si ce changement vient de l’amour et de l’acceptation, ou s’il vient de l’insatisfaction et de la déception personnelle. Je vote pour l’amour inconditionnel.

Crédits photo : © envfx – Fotolia

Tags: , , , , , , , , ,

3 commentaires on Vous accepter inconditionnellement

  1. Zulie dit :

    oui oui oui tout commence par nous et en nous je l’ai expérimenté et ça marche… ah tout ce temps perdu à courir après untel ou untel pour se faire aimer apprécier et c’est tout le contraire que j’ai récolté le mépris des gens que je voulais séduire à tout prix, quelles humiliations ne m’ont pas été épargnées. AUJOURDHUI je puise en moi tout l’amour que j’ai pour moi, mes kilos en trop! ya pire mon caractère ! je m’améliore (des fois je me laisse surprendre et désarçonner mais vite je me remets en selle) sans m’accabler de reproches ni amertume ce n’est qu’un petit faux pas je reprends mon chemin.
    Ah comme la vie est simple comme nous nous la compliquons regardons autour de nous regardons vraiment et nous verrons que cela nous aide à avancer et SURTOUT regardons avec les yeux de l’amour, l’AMOUR de NOUS.
    BOOOONNE journéé

  2. Sandie dit :

    Très important de s’accepter comme on est. Il faut arrêter de se comparer et de vouloir plaire. La première personne à qui on devrait plaire c’est nous-mêmes.
    Le fait de toujours vouloir nous améliorer ne fait que renforcer l’idée que nous ne sommes pas assez bien.
    Nous sommes très durs envers nous-mêmes, ce que nous nous disons intérieurement, nous ne le dirions jamais à un enfant. Ca fait réfléchir

  3. Maud dit :

    Article qui tombe à point pour celle qui ne s’est toujours qu aimée sous (plein de) conditions… Merci pour votre partage ! <3

Laisser un commentaire