Note : cet article est une traduction de l’article Making Yourself Work de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

DémarrageUn des plus grands problèmes que vous devez résoudre si vous travaillez à votre compte est comment vous mettre au travail.

Les meilleurs entrepreneurs l’ont découvert et font simplement le travail qu’ils ont besoin de faire.

Mais beaucoup d’autres remettent à plus tard leurs rêves de carrière, ou restent dans des emplois qu’ils n’aiment pas, parce qu’ils ont peur de devoir le découvrir. Avoir un emploi, ou rester en cours, signifie que quelqu’un d’autre vous impose tâches et délais, et que vous serez viré (de l’entreprise ou des cours) si vous ne faites pas ce travail. Donc vous repoussez le travail que vous devez faire jusqu’à ce que vous ne puissiez plus le faire parce que vous avez peur d’être viré.

Qu’est-ce que cela dit de nous ? Cela dit que nous ne pouvons pas avoir suffisamment confiance en nous-mêmes pour découvrir comment nous motiver. Je le sais, parce que j’ai été dans le même bateau pendant des années. Ce n’est qu’au moment où j’ai commencé à apprendre à résoudre ce problème que j’ai trouvé le courage de travailler sur moi-même.

On peut résoudre ce problème. Ce n’est pas facile, mais c’est faisable. Et vous pouvez le faire tout autant que moi – je ne suis pas superman, croyez-moi. Je me sens paresseux, je procrastine, j’ai peur de l’échec, comme n’importe qui d’autre. Mais j’ai appris quelques trucs qui fonctionnent pour moi.

Ce qui fonctionne pour vous sera différent, mais voici quelques idées que j’utilise qui pourraient aider:

  1. Mettez-vous au boulot. Si vous avez besoin d’écrire, la principale chose que vous avez besoin de faire est simplement de vous asseoir en face de votre éditeur de texte. Si vous commencez à nettoyer la maison, ou à regarder quelques vidéos, ou à lire des trucs en ligne, pour repousser le moment où vous devez commencer à écrire, alors vous n’allez jamais écrire. À la place, mettez-vous au boulot. Le reste suivra.
  2. Pensez à ceux que vous aidez. Évidemment, travailler dur génère beaucoup de peur. Mais quand vous regardez vers cette peur, vous ne faites que regarder vers le bas. Que se passe-t-il en haut ? En vous pointant et en travaillant, vous allez aider quelqu’un. Je pense aux lecteurs qui pourraient avoir besoin de ce que j’ai appris. Mais parfois, c’est simplement vous que vous aidez, en bâtissant une nouvelle carrière ou une nouvelle entreprise. Et c’est bien ; vous êtes une personne qui mérite cette aide, et c’est un effort qui en vaut la peine.
  3. Faites de la place sans pitié. Vous êtes trop occupé ? Prenez le temps si c’est important. Arrêtez de regarder la télé, de lire les infos, de chercher des trucs sur internet, de traîner sur les réseaux sociaux, de dire oui aux requêtes des gens, d’aller à des dîners, arrêtez d’être à la tête de comités ou de groupes, quels qu’ils soient. Dégagez le temps qu’il faut. Mettez-le sur votre agenda tous les jours et faites en sorte que cela arrive. Faites que ce moment soit sacré, et ne laissez rien interférer. Vous devez être incroyablement impitoyable pour faire que cela arrive, mais vous pouvez le faire.
  4. Faites le plus petit pas possible. Oui, je dis bien le plus petit possible. Cela ne veut pas dire « Écrivez le premier chapitre de ce rapport », cela signifie « Allez à votre ordinateur et ouvrez un document vierge ». Ou « Levez-vous de votre canapé ». Ou « Écrivez un mot ». Considérez cela comme un succès. Croyez-moi, si vous pouvez faire ce tout petit premier pas, l’étape suivante est un peu plus facile. Sautez la barrière initiale en rendant cette barrière aussi petite que possible, puis continuez à sauter des barrières vraiment faciles jusqu’à ce que vous deveniez une force de la nature inarrêtable.
  5. Laissez-vous ressentir cette peur. Nous avons tendance à ne pas vouloir être effrayés, et donc nous pensons à n’importe quoi d’autre. Nous n’admettons pas cette peur jusqu’à ce que nous y soyons obligés. Eh bien il est temps – vous y êtes obligé. Admettez que vous avez peur, et voyez que ce n’est pas grave. Nous avons tous peur. C’est clairement mon cas, tout le temps. Ce n’est absolument pas grave d’avoir peur; laissez-vous le ressentir. Soyez ouvert à ce sentiment de peur, soyez présent avec lui, vivez-le réellement. Voyez d’où il vient. Quels scénarii avez-vous imaginé qui font que vous avez peur ? Ces scénarii sont-ils réels? Que feriez-vous s’ils s’avéraient ? Pourriez-vous survivre ? Je parie que oui.
  6. Engagez-vous auprès des autres. La motivation sociale est probablement la motivation la plus puissante qui soit. Si vous avez du mal, demandez de l’aide à un ami. Demandez à être responsabilisé. Faites que votre échec ait des conséquences. N’échouez pas.

Vous pouvez y arriver.

Vous pouvez vous pousser à travailler même si vous avez peur.

Vous pouvez prendre ce temps, impitoyablement, faire le plus petit pas possible, ressentir la peur et la surmonter, trouver l’inspiration chez les gens que vous allez aider. Vous pouvez vous y mettre.

Je crois en vous.

Crédits photo : © DigiClack – Fotolia

Tags: , , , , , , , , , ,

3 commentaires on Vous mettre au travail

  1. Parmentier dit :

    merci pour cette aide moral
    Ou en a toujours besoin
    cdt

  2. Patrick dit :

    merci pour toute ces idées motivantes, et hop au boulot, demain j’écris…

  3. Louise dit :

    Le plus dur ce n’est pas de se mettre au boulot je trouve, le plus dure c’est de ne pas se laisser distraire par les écrans en général (internet, télé, youtube, portable…) ces objets technologiques ont le don de nous pousser à procrastiner ! Bon maintenant j’ai assez regardé votre super site et je vais aller travailler !

Laisser un commentaire

36 Partages
Partagez30
Tweetez6