Note : cet article est une traduction de l’article You’re Not Doing Life Wrong de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Bien-êtreIl y a un sentiment sous-jacent immuable qui nous donne tous la sensation que nous pourrions faire mieux les choses. Que nous ne sommes pas sûrs de la façon de vivre notre vie. Que nous nous y prenons mal.

Cela nous pousse à essayer d’optimiser, d’améliorer les choses, mais aussi à nous sentir mal, à rechercher le confort et la distraction, à procrastiner pendant que nous cherchons les réponses. C’est normal et il n’y a rien de mal à cela.

Mais j’aimerais vous assurer aussi que vous ne faites rien de travers. Que vous n’avez pas besoin d’optimiser ou d’améliorer quoi que ce soit.

Essayez cela :

Pendant un moment seulement, faites une pause là où vous êtes, et laissez-vous absorber par l’état actuel de la pièce autour de vous, et par votre propre état. Remarquez simplement ce à quoi cela ressemble.

Voyez maintenant à quel point ce moment suffit. Tel qu’il est. Sans aucun besoin d’amélioration. C’est une merveille, et il n’y a pas besoin d’ajouter quoi que ce soit.

Maintenant voyez à quel point vous suffisez. Tel que vous êtes. Sans aucun besoin d’amélioration. Vous aussi êtes une merveille, parfaitement suffisante.

Vous pouvez traverser votre journée, faire une pause de temps en temps pour vérifier : est-ce que ce moment suffit tel qu’il est ? Et vous ? Puis essayez de répondre : « Oui, absolument et merveilleusement. »

Crédits photo : © SG- design – Fotolia

Tags: , , , , , , , , ,

10 commentaires on Vous ne vivez pas votre vie de travers

  1. Sandie dit :

    Tellement vrai, nous n’avons pas besoin de nous améliorer. Nous sommes assez bien mais nous ne le voyons pas. Nous avons tendance à ajouter des techniques pour que nous soyons meilleurs, alors qu’il suffit de soustraire les pensées qui nous disent que nous sommes cassés ou pas assez bien, et ainsi comprendre qui nous sommes vraiment.

    • laptitebestiole dit :

      complètement d’accord avec votre résumé… ça fait du bien de le lire ! merci pour ça ! belle journée à vous.

  2. Amelie dit :

    Bonjour et merci pour cet article.

    Je crois tout simplement que c’est l’accumulation de déceptions, de rêves mis de côté, de projets non aboutis et d’échecs mal digérés ou non analysés qui nous fait nous dévaloriser et arriver à regarder notre vie avec le sentiment de tout faire de travers.

    Un médecin comportementaliste a un jour attiré mon attention sur la tendance qu’ont certaines personnes (moi la première) à généraliser nos expériences de vie et à les résumer sous forme de “je ne fais JAMAIS RIEN comme il faut” “c’est TOUJOURS la même chose” “à CHAQUE fois ça foire” “PERSONNE ne m’accepte comme je suis”. Ces mots sont traîtres car ils finissent par nous convaincre que nous sommes “destinés” à vivre qqch de négatif, que nous n’avons pas le choix. Et en utilisant ces mots, nous mentons, car si l’on réfléchit bien, on va sans doute trouver le nom d’une personne qui nous a accepté tel que l’on est, ou la date d’un jour où “ça” n’a pas foiré.
    Si l’on remplace chacun de ces mots terribles par un “aujourd’hui”, “en ce moment”, “depuis le mois de mai”, “parfois”, non seulement nous arrêtons de mentir (y compris à nous-mêmes), mais plus important, nous dédramatisons la situation : “mes gâteaux sont TOUJOURS brûlés donc je suis mauvaise cuisinière”, devient “mes gâteaux sont SOUVENT brûlés mais certains ont été réussis. Je suis capable de faire cuire un gâteau, seulement pour certaines raisons (à définir si on le souhaite) je n’y arrive pas à tous les coups” A partir de là, on peut se lancer dans la cuisson d’un nouveau gâteau sans l’héritage de crainte et de questionnement qui nous amène à reproduire nos erreurs. Le résultat sera comme il sera, et même s’il faut gratter le carbone une nouvelle fois, cela ne voudra pas dire que notre vie est un échec et que l’on est bon à rien.

  3. marie dit :

    Voilà bien un exercice qui m’est impossible… mais qui a réussi à me faire rire, c’est déjà ça!
    “Essayez cela :

    Pendant un moment seulement, faites une pause là où vous êtes, et laissez-vous absorber par l’état actuel de la pièce autour de vous, et par votre propre état. Remarquez simplement ce à quoi cela ressemble.”
    Laissez-vous absorber par l’état actuel de la pièce autour de vous?! Euh, il ne vaut mieux pas 😀 ! La pièce est un capharnaüm, triste reflet de mon état de dépassement!

  4. abdelkader dit :

    et si c’etait le contraire qu’on se metté a travers de ma vie

  5. Geoffroy dit :

    Pas mal cette technique. Je l’ai essayée et je vois que c’est merveilleux une telle prise de conscience de soi à un moment donné. Ne l’oublions pas: nous sommes une créature divine et merveilleuse.

    A bientôt

  6. Mary dit :

    J ss d accord

  7. Amelia dit :

    Bonjour je vous félicite pour votre travail ,vivre le nomment présent ,riche expérience,a médité profondément,avancer pas a pas ,merci bonne journée.

  8. Bela dit :

    C’est juste et c’est genial .

  9. mendomo dit :

    je vais de mieux en mieux avec ses conseils mais la bouche sèche revient de temps en temps

Laisser un commentaire