Note : Cet article invité a été écrit par Maïlys Dorn du blog optimisemonespace.com

Votre maison ne vous sert pas qu’à vous protéger de la pluie et du vent. Elle est votre seconde peau, votre base, votre lieu de ressources. La façon dont elle est organisée traduit la façon dont est organisé votre cerveau. Sans maison zen et bienveillante, impossible de trouver la tranquillité en dehors de cette maison.
Vous avez construit un nid d’amour, un lieu d’échange et de convivialité, une boîte à souvenirs. Et voilà qu’au bout de quelques années, vous ne la voyez plus que comme le lieu du ménage, des scènes de ménage, des factures et des désaccords.

chambre zen

Alors comment faire, pour que cette maison (re)-devienne ce point de repère qui vous ressemble, le lieu où vous vous construisez, seul ou à plusieurs ?

J’ai vécu moi-même toutes ces étapes, de la construction au laisser-aller … à la reprise en main de mon habitat avec la ferme volonté de vivre heureux en famille. L’étape de la “reprise-en-mains” est la plus passionnante, celle qui nous permet de réaliser nos erreurs et de nous lancer dans la spirale positive du changement.

En tant que designer architecte d’intérieur, je me sers de cette expérience pour aider mes clients à se replacer, en tant qu’habitants et co-habitants, au centre de leur habitat. Cela commence par une grosse remise en question, qui aide chacun à poser les bases pour mieux vivre en harmonie.

1/ Prendre conscience des espaces en dessinant et photographiant sa maison

plan T3 état des lieux 1

C’est peut-être l’étape qui vous effraiera le plus mais ça vaut le coup d’essayer.

L’exercice vous paraît compliqué ?

Evidemment, si vous ne l’avez jamais pratiqué, vous risquez d’être un peu déboussolé, voire, d’oublier certaines pièces de la maison !

Sourire

Commencez par visiter votre habitation en imaginant que vous la survolez à vol d’oiseau. Puis, placez-vous à l’entrée et essayez de vous remémorer la forme, l’emplacement des cloisons, portes, et fenêtres. Vous ajusterez ensuite en vous plaçant dans chaque pièce et en prenant ses mesures.

Vous ne vous sentez pas l’âme d’un dessinateur ? Tant mieux ! essayez quand même, juste pour le jeu. Essayez même à plusieurs, c’est amusant de comparer !

Si vous avez déjà le plan de votre architecte : amusez-vous à le recopier pour vous l’approprier. Vérifiez quand même qu’il est juste, car il y a souvent des différences entre le projet et le concret.

En dessinant, vous réaliserez des choses que vous n’aviez jamais réalisé

Comme le fait que telle cloison donne sur l’arrière de tel placard, etc.

En faisant ce dessin de mon appartement, par exemple,  je pensais que le mur extérieur de la cuisine était aligné à celui de la SDB. Ce n’est qu’en prenant les mesures, que j’ai rectifié mon dessin, réalisant que ce n’était pas la cuisine, mais la terrasse, qui était située à l’arrière de la sdb.

Cela m’a permis de mieux réaliser où j’allais vivre, et de prendre en considération tous les espaces que je jugeais bien ou mal exploités.

Le fait de dessiner le plan de votre maison en dessinant également tous les meubles à l’échelle, vous permettra aussi de réaliser l’ergonomie (ou non) de votre maison. Ici par exemple, dans la chambre à droite, l’ancienne propriétaire avait mis une commode devant son lit. En visitant l’appartement, cela ne m’a pas spécialement choqué. Mais en la dessinant, j’ai réalisé que celle-ci laissait très peu de passage pour accéder à la porte-fenêtre … et qu’au quotidien, ça n’incitait certainement pas à aérer ou profiter du balcon.

Une autre astuce pour mieux réaliser les défauts de votre logement est de prendre en photo chaque pièce depuis 4 angles de vue. Ainsi, non seulement vous vous placerez en observateur au moment de la prise de vue, mais, au moment d’examiner ses photos, vous verrez des tas de choses que vous ne voyez plus dans la réalité (ce tableau de travers, ces objets qui ne sont pas à leur place …)

2/ Observer ses co-habitants

Si vous habitez déjà sur le lieu que vous souhaitez reprendre en mains, c’est idéal.

Arrêtez de râler parce que vos enfants, votre époux, ne rangent pas comme vous voudriez que ce soit rangé. Observez la manière dont ils vivent, et ce qui les empêche d’avoir une maison ergonomique.

  • Votre cuisine, votre sdb, sont-elles adaptées à vos enfants ?
  • Avez-vous rangé les verres et les assiettes à leur hauteur par exemple ?

Votre conjoint laisse traîner ses chaussettes au pied du lit : Et si c’était l’endroit idéal pour placer une mini corbeille à chaussettes sales ?

Vos enfants ne rangent jamais leur chambre : L’ameublement facilite-t-il ce rangement ?

Ils n’y jouent jamais et sont toujours dans le salon : pourquoi ?

salon

Ne leur donnez ni tord, ni raison. Posez-vous des questions. Vous y répondrez par la suite. Vous serez fasciné(e) de découvrir ce que dit votre manière de ranger à l’autre.

3/ Organiser un conseil de famille

Si vous vivez seul, posez-vous tout simplement sur une table et faites le point sur ce que vous voulez que soit votre maison : qui souhaitez-vous recevoir, dans quelles conditions, ce qui va et ce qui ne va pas, ce que vous souhaiteriez améliorer.

Mais si vous vivez en famille, il est PRIMORDIAL de faire ce travail tous ensemble autour d’une table. C’est même là le SECRET d’une maison réussie et d’un foyer qui vit en harmonie. Laissez chacun s’exprimer, faites le tour, pièce par pièce, de ce qui plaît et ce qui ne plaît pas à chacun. Même si vous pensez que vous ne pourrez pas répondre aux souhaits de chacun, c’est très important de les écouter et de tout faire pour les prendre en considération. Les compromis naîtront ensuite, car chacun se sentira écouté.

4/ Prendre en considération les besoins de chacun

Ainsi, j’ai récemment étudié le projet de ré-agencement d’un appartement familial.

  • La maman souhaitait avant tout une cuisine ouverte sur le séjour.
  • Le papa en avait assez de voir trôner au milieu du salon un piano qui prenait la poussière car plus personne ne l’utilisait,
  • Mais leur fille aînée s’est fermement opposée à ce que ce piano disparaisse, assurant qu’elle aimait en jouer lorsqu’elle était seule à la maison.

Le fait d’exprimer tous les souhaits et de faire le point sur toutes les contraintes, a également permis de soulever le fait que Julie avait la chambre la plus petite de la maison, et que l’entrée était trop grande, sans être fonctionnelle. Tous ces points, mis bout à bout, ont permis de résoudre toutes les problématiques une par une :

  • On allait rétrécir l’entrée pour agrandir la chambre de Julie,
  • ainsi elle pourrait profiter du piano dans sa chambre,
  • et, le piano n’étant plus dans le salon, on allait pouvoir abattre la cloison contre laquelle il se trouvait, pour ouvrir la cuisine sur le séjour.

Mais ce conseil de famille peut aussi servir tout simplement à rectifier des petits détails : le rangement de votre vaisselle, un marchepied pour accéder au lavabo, un nouveau système de rangement pour les jouets des enfants, un espace de travail plus fonctionnel, l’emplacement du linge sale et du linge propre …

cuisine tiroir vaisselle hauteur des enfants

5/ Redéfinir le rôle de chaque zone

En effet, une maison “brouillon” a souvent des problèmes de structure.

Si vous n’avez pas d’entrée par exemple, il sera difficile d’éviter les manteaux qui traînent sur les chaises du séjour.

Au risque d’écrire des évidences, je vais ici refaire le point, brièvement, du rôle chaque pièce :

  • L’entrée est une zone de transition entre l’espace public et l’espace intime. C’est la base de votre maison : la négliger, c’est négliger votre maison. Elle doit accueillir chaussures, manteaux, sacs, clefs et petits mots… et éviter de donner immédiatement un accès visuel au reste de la maison.
  • La salle-de-bain est la pièce de l’hygiène. Elle doit être particulièrement propre et facile à entretenir. Eviter les collections de type flacons de parfum qui prennent la poussière. Elle doit accueillir un plan de toilette, un miroir, une douche ou baignoire selon ce qui convient à chacun, un tapis de bain facile à étendre pour séchage après utilisation, un petit banc, du rangement, et, un bac à linge sale. Le lave-linge sera idéalement placé ici ou dans une buanderie attenante.
  • Les toilettes sont le lieu de l’intimité. Ne jamais les négliger. Tout faire pour qu’elles restent indépendantes de la salle-de-bain. Faire également particulièrement attention à leur aération, et leur isolation acoustique. Abaisser l’abattant et laisser la porte fermée.
  • Le salon est le lieu de la convivialité. Là où se retrouve toute la famille, où l’on reçoit ses amis. Evitez- donc le schéma autiste “1 canapé – 1 grand écran”, et réfléchissez à des solutions pour rendre ce coin plus convivial :

réflexion salon

N’y excluez pas vos enfants, faites-en un lieu accueillant pour tous.

  • La cuisine est le cœur de la maison. Pour ne pas la dédier à la tâche “corvée” des repas et de la vaisselle, placez un coin repas, et transformez cette pièce en lieu de partage. Travaillez particulièrement l’ergonomie de cette pièce.
  • La chambre est le lieu de REPOS. Vous dormirez mal dans une zone où est mélangée le tas de linge à ranger, la montagne de papiers à trier, etc. Si, comme moi, vous n’avez pas eu d’autre choix que de mettre votre armoire à vêtements et votre coin bureau dans votre chambre, pensez cependant à bien délimiter les zones. Fermez votre placard avant de vous coucher, choisissez-le sans miroir. Faites en sorte que votre lit ne donne pas sur votre bureau.
  • Le bureau est un espace de travail. Rangez-le tous les soirs, vous travaillerez mieux. Ré-organisez votre rangement, le classement de vos papiers et de vos fournitures. Evitez d’y laisser traîner vêtements, affaires de sport, et autres objets qui n’ont pas leur place dans un lieu dédié à la concentration.
  • La cave et le grenier sont des espaces de stockage. Attention toutefois, à tous ces objets qui encombrent autant votre grenier que votre esprit. Ne vous sentez pas obligé de tout garder. Libérez-vous.
  • Le garage, les abris de jardin, seront aussi des zones de rangement dont l’organisation est à définir, pour plus de facilité au quotidien.

6/ Faire le tri et réapprendre à ranger

C’est là le secret pour reprendre en main son habitat. Après l’avoir dessiné, observé vos co-habitants, pris en considération leurs besoins, réalisé le rôle de chaque pièce : bloquez dans votre agenda un week-end, pour commencer cette nouvelle aventure qui va changer votre vie.

Car non : le rangement et l’organisation ne sont pas innés. Dans cette nouvelle aventure, vous allez commencer par ouvrir un par un chacun de vos placards avec une méthodologie toute particulière. Vous les viderez entièrement, et n’y remettrez, après avoir examiné chaque objet de votre maison (des milliers !) , que ce qui vous a vraiment servi les 12 derniers mois.

Vous prendrez ainsi conscience de l’encombrement de votre maison, et de tous ces objets envahissants qui ne font plus votre bonheur.

Vous trierez, jetterez, donnerez et vendrez tous ces objets. Vous gagnerez de l’argent, et un souffle de légèreté et de liberté commencera peu à peu à vous envahir.

Vous apprendrez alors, dans une 2e étape, à ré-organiser totalement votre maison et votre façon de ranger, pour que votre quotidien devienne ergonomique, fluide, facile, agréable à vivre.

tiroir rangé méthode kon mari

7/ Remettre en question son habitat régulièrement

Vous changez. Vos enfants grandissent. Vous évoluez. À chaque changement dans votre vie : changement de travail, naissance, séparation, départ d’un enfant, accident, ou même tout simplement anniversaire pensez à faire évoluer votre maison pour qu’elle continue de vous ressembler parfaitement. N’ayez plus honte de ce papier peint défraîchi, de cette chambre de votre ex-adolescent parti depuis longtemps, de ce meuble que vous n’aimez plus : prenez-vous en main, commencez par changer votre habitat, vous changerez aussi automatiquement. Vous serez mieux dans votre peau, plus en accord avec ce que vous êtes, en harmonie avec vos co-habitants. N’attendez pas d’être totalement déconnecté(e) de votre toit !

une maison à l'écoute des parents et des enfants

Alors, prêts pour une nouvelle vie ?

C’est bien tout le bonheur que je vous souhaite.

Maïlys Dorn , du blog optimisemonespace.com

Crédit photos : Optimise Mon Espace.

Recherches utilisées pour trouver cet article :

maison bienveillante

Tags: , , , , , , , , ,

3 commentaires on 7 étapes pour une maison zen et bienveillante

  1. Bonjour Olivier,
    Merci pour cet article intéressant.
    En tant qu’architecte concepteur et réalisateur, nous amenons nos clients à réfléchir à l’importance de vivre de façon plus simple et nous appuyons pour cela sur un livre que nous vous recommandons fortement, si vous ne le connaissez pas déjà, il s’agit de “L’ART DE LA SIMPLICITÉ” de Dominique LOREAU. Installée au Japon depuis plusieurs années, elle propose un mode de vie zen basé sur le MOINS POUR PLUS. Elle a écrit d’autres ouvrages tout aussi intéressant sur l’ART DES LISTES…
    Bien à vous.
    Delphine

  2. Bonjour Olivier,
    Nous partageons pleinement le fait de considérer autrement sa maison que du côté “construction ” et apprécions beaucoup cet article de Maïlys. Merci de mettre en lumière l’aspect humain
    de l’habitat qui nous passionne particulièrement !
    Bien à toi, Véronique et Bruno

  3. Maïlys dit :

    Bonjour Delphine,je me sens également très proche de la vision japonaise de l’habitat. Je te recommande la lecture de cet article qui retrace bien les codes architecturaux de la maison traditionnelle japonaise http://optimisemonespace.com/a.....e-compris/

Laisser un commentaire

55 Partages
Partagez55
Tweetez