idées-reçues-bonheur

Est-ce possible de « trouver » le bonheur ? Quelles sont les idées reçues sur cette quête interminable, sur ce Graal que tout le monde cherche ? Voici 7 idées reçues sur le bonheur qui vous permettront peut-être de mieux réussir à le cerner et donc, de le toucher !

1 – On peut atteindre le bonheur et rester heureux toute sa vie

Une croyance commune nous laisse penser que le bonheur est un accomplissement, qu’il est le résultat d’une longue quête et qu’il peut rester là, pour toute la vie. Le bonheur n’est en réalité qu’une sensation éphémère : on va ressentir par exemple un bonheur intense à l’arrivée d’un enfant, mais ce même bonheur sera rapidement altéré par les évènements qui suivent : réveils nocturnes, fatigue, moins de temps pour soi, etc.

Le bonheur est donc ponctuel et ne doit jamais être pris pour acquis. Enfin, il est très fréquent de prendre du plaisir durant sa quête de bonheur (par exemple, en étudiant pour réussir à obtenir le « poste de ses rêves »), mais de ne pas en apprécier le résultat (« j’ai obtenu le poste et maintenant je m’ennuie »). Avoir des rêves et viser un objectif est un bonheur simple et accessible à tous… mais éphémère !

2 – L’argent ne fait pas le bonheur

Si l’argent ne fait pas le bonheur des personnes riches qui ont toujours eu les moyens de se payer absolument tout ce qu’elles veulent (et elles sont très rares !), il peut néanmoins être un excellent moyen de connaître le bonheur pour les personnes plus « classiques » comme vous et moi !

S’offrir le voyage de ses rêves, conduire une voiture confortable, rentrer chez soi et avoir une belle maison avec une vue dégagée ou pouvoir se payer un très bon restaurant : voilà quelques exemples qui prouvent que l’argent peut faire le bonheur. Bien entendu, ce bonheur sera encore une fois éphémère, car on s’habitue très vite au luxe et on en veut toujours plus… pensant que ce « plus » nous rendra encore plus heureux – car la quête du bonheur est infinie -.

3 – Le bonheur se mérite

S’il est vrai que l’on apprécie davantage un panorama après avoir marché durant des heures ou que l’on se délecte plus d’un plat mijoté et préparé avec minutie, on ne peut toutefois pas en déduire que le bonheur se mérite. Un bonheur inopiné peut également arriver, du jour au lendemain, et être tout autant apprécié. Une personne qui apprend qu’elle va être grand-mère par exemple, gagner au loto, trouver l’homme ou la femme de sa vie « par hasard » : ces quelques exemples prouvent qu’il est possible de connaître le bonheur sans l’avoir cherché. Le bonheur peut parfois être le fruit de la chance ou simplement relatif à un état d’esprit positif à un instant précis.

4 – Avoir le choix rend heureux

Reprenons l’exemple de la personne qui possède énormément d’argent, tant d’argent qu’elle ne sait plus quoi en faire. Dans ce cas, avoir le choix entre une très belle voiture A ou une autre très belle voiture B ne la rendra pas forcément plus heureuse.

Nous pouvons aussi prendre l’exemple de l’étudiant qui a de bons résultats et qui peut faire son choix entre plusieurs écoles : est-il plus heureux? Ou ce choix génère-t-il du stress ?

Avoir le choix peut rendre heureux et être une première étape pour réussir à toucher au bonheur, mais ce n’est pas systématique.

5 – Le bonheur n’est accessible qu’aux chanceux

C’est faux ! Il est tout à fait possible de faire en sorte de devenir chanceux. Bien entendu, nous devons toujours garder à l’esprit que nous ne naissons pas avec les mêmes outils. En France par exemple, nous vivons dans un pays ouvert, doté d’un système de sécurité sociale important. L’école est gratuite et les personnes en difficulté sont suivies et aidées. Même lorsque les fins de mois sont difficiles, on peut considérer que les Français sont « chanceux ». Le principe de « chance » dépend en réalité du vécu de chacun et de sa capacité à relativiser. Lorsque j’étais adolescente, je me souviens d’avoir fait un voyage au Sénégal. Là-bas, les enfants sautaient de joie lorsqu’on leur donnait des images en couleurs. Cela leur suffisait pour se sentir heureux. Au même âge, un enfant français n’aurait sans doute pas réussi à se contenter de regarder une image en couleur tout l’après-midi. Le bonheur n’est pas une question de chance, mais bien une question de perception et de capacité à se satisfaire de ce que l’on a.

6 – Seuls les imbéciles peuvent trouver le bonheur

L’expression « imbécile heureux » a dû largement contribuer à cette légende urbaine. Il est d’ailleurs fréquent de représenter les personnes sérieuses, celles qui « réussissent » dans des vêtements austères, les sourcils froncés. Les « imbéciles » quant à eux sont présentés comme étant souriants, toujours heureux, pour tout et n’importe quoi. Heureusement, tout le monde peut trouver le bonheur : la personne qui réussit comme celle qui échoue, l’intellectuelle comme la moins éduquée. Il ne faut pas avoir peur de montrer que l’on est heureux, cela ne rend ni bête, ni moins crédible !

7 – Le bonheur se paie un jour ou l’autre

Rassurez-vous, le bonheur ne se paie pas, même si vous êtes de nature superstitieuse. Avoir peur de recevoir le « revers  de la médaille » est tout à fait normal : tout le monde ne parle que de bonheur et le « trouver » peut engendrer un sentiment de culpabilité. Heureusement, le bonheur ne porte pas malheur et ce n’est pas parce que vous réussissez souvent à l’atteindre que vous devrez en payer le prix fort. Si vous réussissez à être heureux, dites-vous simplement que vous êtes certainement un être curieux, volontaire, généreux et positif qui a su se donner les chances d’accomplir ses rêves.

Restez serein et continuez à profiter de la vie et de tous les instants magiques qu’elle a à offrir, car là est le vrai bonheur !

Tags: , , , , , , , , ,

Un commentaire on 7 idées reçues sur le bonheur

  1. Juliette dit :

    Merci pour cet article très intéressant sur le bonheur. il existe un très bon livre de Frédéric Lenoir “Du bonheur un voyage philosophique” qui traite en profondeur cette question et qui est très documenté et accessible à tous. Il y aborde même le développement personnel comme outil.

    Bonne journée,

    Juliette des Filles du Thé

Laisser un commentaire

38 Partages
Partagez38
Tweetez