Note : cet article invité a été rédigé par Benjamin du blog Le vin pour tous
S’épanouir au quotidien, voilà une idée qui trotte dans la tête d’un grand nombre d’entre nous, comme un objectif, une raison d’être. Nous recherchons tous le bonheur dans notre vie, et l’un des moyens d’y parvenir est bien sûr de se consacrer à ce que l’on aime, à nos passions. Certains domaines réunissent beaucoup de critères positifs à cet épanouissement, et sont donc tout indiqués.

Dans cet article, je souhaite vous faire part de ce que pourrait vous apporter l’apprentissage du vin, de sa fabrication à sa dégustation. Cette activité est devenue pour moi une vraie passion, et une source de plaisir quotidienne, c’est pourquoi je tiens à la partager avec vous. Bien sûr, je ne vous dirai pas d’en consommer jusqu’à l’ivresse, même si certaines personnes peuvent paraître plus heureuses après quelques verres, ce n’est évidemment ni conseillé, ni le sujet du jour.

1 – La convivialité de se retrouver autour d’un verre

convivialité apéritif vin

Crédit photo : Holgi

Il est pour moi tout à fait impossible d’évoquer le vin sans vous parler du plaisir de se réunir autour d’un verre. Qui n’a jamais vécu ces petits moments de convivialité, d’échange, de partage, de paroles ou de rires ? Nous avons tous fait ça un jour ou l’autre, lors d’un apéritif, d’un dîner chez soi où à l’extérieur, lorsque l’on a quelque chose à fêter, ou sans raison particulière juste pour le plaisir.

Entre amis ou en famille, c’est une pratique profondément ancrée dans nos traditions, et pour cause, nous aimons ça ! Nous aimons nous réunir, nous détendre, et nous aimons les plaisirs aussi simples que de partager un verre de vin autour d’une table. Le bonheur passe par ces petits moments agréables de la vie.

2 – Le vin, un produit du terroir aux variantes infinies

vin variété terroir

Crédit photo : Campus France

Personne sur cette planète ne pourrait se vanter légitimement de tout connaître sur le vin. Son apprentissage prend encore plus de sens quand on sait ceci, car, quel que soit votre niveau dans ce domaine, vous aurez toujours de nombreuses occasions d’être surpris, et donc de satisfaire votre curiosité. Dans le vin tout évolue, tout le temps.

Prenez par exemple la vinification, cet art de créer du vin dans le chai (lieu de production et d’élevage du vin). Les techniques sont en perpétuelle évolution, pour s’adapter en permanence aux exigences des consommateurs, ou aux variations de la matière première, le raisin. De plus, autant de terroirs cultivant la vigne dans le monde vous donneront autant de vins différents, et je ne vous parle pas des variations climatiques d’une année sur l’autre. Les possibilités sont infinies, il est donc tout simplement impossible d’en faire le tour. La routine dans le vin, ça n’existe pas !

3 – Savoir choisir le vin c’est savoir se faire plaisir à tous les coups

choix vin

Crédit photo : Doug

C’est un concept assez simple. Avez vous déjà fait l’expérience d’aller dans un restaurant étranger à la carte incompréhensible ? Dans ce genre de situation, c’est bien souvent le hasard qui détermine votre choix, vous amenant  au final à une bonne ou une mauvaise surprise, indépendante de votre volonté. Face aux rayons de vins, le choix peut se révéler tout aussi hasardeux pour un non-initié. La couleur est un premier critère important, mais pas suffisant. C’est le meilleur moyen d’être constamment déçu, et ceci est aussi valable lorsqu’on sort une bouteille de sa cave.

Je me souviens encore de cette sensation d’être totalement perdu parmi l’éventail des appellations et noms de domaines, lorsque j’étais encore novice. Souvent, c’était le titre le plus attirant ou l’étiquette la plus jolie qui finissait par avoir raison de mon choix. Mais ce qui me faisait peur autrefois est aujourd’hui devenu un plaisir. Tout est limpide, et j’oriente maintenant mes choix vers ce que je désire vraiment. Le plaisir de vadrouiller dans les rayons complète la satisfaction finale de la dégustation.

4 – Ne ratez plus un accord mets vin et embellissez vos repas

accords mets vins

Crédit photo : Hotel du Vin & Bistro

Avant de pouvoir choisir dans les rayons le vin que vous souhaitez, il faut savoir comment créer un bon accord avec les mets qui composent le repas. La question ne se pose pas quand on décide de consommer un vin seul, mais dès que vous prévoyez d’accompagner un repas, ou juste des amuse-bouches, c’est une autre histoire.

La tâche n’est pas évidente, en particulier quand on ne connaît pas le vin. On retient généralement quelques règles entendues ici et là, de grands principes comme le rouge pour la viande et le blanc pour le poisson. Mais ce n’est pas suffisant pour réussir ses accords à chaque fois, et là encore, le hasard a souvent raison de nos choix. En apprenant le vin, et les règles qui permettent des harmonies fantastiques entre les mets et les vins, vous seriez sûr de faire le bon choix pour sublimer chacun de vos repas. Un vrai plus lorsque vous recevez du monde, ou simplement pour le quotidien.

5 – Les goûts et les odeurs, un renvoi vers nos souvenirs

souvenirs

Crédit photo : jarmoluk

Lorsqu’on apprend à déguster du vin, la difficulté première est de réussir à identifier les saveurs et les arômes. La plupart du temps quand on débute, on se confronte à la frustration de reconnaître ce que l’on sent ou goûte, sans parvenir à le nommer. Parfois même il s’agit de quelque chose que l’on sent tous les jours, mais rien n’y fait, on manque d’entraînement.

Dans la société d’aujourd’hui, notre palais est bien plus éduqué que notre nez, qui est pourtant très sollicité. On se contente donc de nos réactions instinctives par rapport aux odeurs agréables ou désagréables. Mais apprendre à déguster le vin met à l’épreuve notre mémoire olfactive, et nous renvoie naturellement vers nos souvenirs. Et comme je le dis souvent, rien ne vaut l’entraînement quotidien, partout, tout le temps.

En sentant tout ce qui passe à votre portée (et en le nommant), votre cerveau vous renvoie toujours à votre mémoire olfactive, et affective. Chaque fois que je déguste un vin, ou pratique mon entraînement ici et là, je me retrouve plongé dans les souvenirs de ma vie entière, tentant d’associer une odeur à une situation vécue, à un lieu, à un sentiment. Apprendre à déguster éveille les sens, et nous emporte bien plus loin que la simple situation présente.

6 – Pouvoir mettre des mots sur nos sensations, une véritable source de satisfaction

vin mots description sensations

Crédit photo : jill111

Lorsque vous buvez du vin à un repas, un apéritif, ou dans toute autre situation avec du monde, n’avez-vous jamais eu envie de pouvoir dire autre chose que “il est bon…” ? C’était en tous cas une véritable frustration pour moi autrefois. Ne pas parvenir à nommer mes sensations ou les arômes perçus mettait une barrière à l’échange et au partage avec les autres. Car le vin c’est aussi cela.

Je ne vous parle pas de grandes tirades ou descriptions imbuvables que l’on entend parfois de la bouche de certains œnologues, mais juste de pouvoir extérioriser ce que vous ressentez, avec des mots simples, comme on le ferait pour un diner au restaurant. La satisfaction de cette simple étape, l’extériorisation, ajoutée au partage avec les autres est extrêmement plaisante.

7 – Visite de vignobles et domaines, un retour aux sources

vignoble domaine nature

Crédit photo : Benjamin

Tout comme pour l’entraînement de la mémoire olfactive, je conseille souvent d’aller à la rencontre des vignobles et domaines le plus fréquemment possible. Ce qui revient en fait à partir à la rencontre de la nature, et de gens passionnés qui prennent grand plaisir à vous transmettre cette passion. Beaucoup de corps de métiers gravitent autour du vin, du tonnelier au vigneron, du maître de chai à l’œnologue. Et vous seriez surpris de constater l’intensité de leur passion à tous. Pour la plupart, ils ne changeraient de métier pour rien au monde.

Aller à leur rencontre dans différentes régions, leur parler, échanger, connaître leur vision des choses, constater leurs différences sont des choses extrêmement enrichissantes. En apprenant le vin, les occasions de profiter de ces expériences se font fréquentes. Il est toujours agréable de faire une balade au milieu des rangées de vignes, en pleine nature, ou de découvrir un nouveau chai, en phase avec l’expression du terroir et du vin. Encore un plaisir simple de la vie, souvent accompagné d’une bonne dégustation.

À vous de vous lancer, épanouissez-vous au quotidien autour du vin !

Bien trop souvent, on pense que le vin c’est compliqué, élitiste, et réservé à un petit groupe de personnes snobinardes. Détrompez-vous, le vin est accessible à tous, et si l’on sait en parler correctement, l’aborder comme il faut, il n’y a rien de compliqué. Au contraire, plus on apprend, plus on en demande !

Le vin existe depuis la nuit des temps. Les premières traces de vinification datent d’il y a 5500 ans ! Peu de choses, qu’il s’agisse de consommable ou de tradition, peuvent se vanter d’avoir traversé les âges comme l’a fait le vin. Et si ce merveilleux breuvage a su perdurer si longtemps sans que l’intérêt que l’on y porte ne soit terni, c’est bien qu’il y a une raison. Le vin a rapidement trouvé sa place dans la société de l’Homme, quelle que soit son origine ou la période historique.

En vous lançant dans l’apprentissage du vin, vous élargissez vos possibilités, vous travaillez vos sens, vous partagez, échangez, extériorisez vos émotions, vous plongez dans le passé, les souvenirs, vous apprenez à choisir, accorder, déguster… Les découvertes sont infinies, les possibilités aussi.

Vous l’aurez compris, apprendre le vin est une source de plaisir inépuisable et quotidienne !

J’espère que cet article vous a plu et vous donnera envie de vous lancer dans ce domaine passionnant. Je vous souhaite à tous beaucoup de bonheur et de zen attitude !

Benjamin, du blog Le vin pour tous

Tags: , , , , , , , , ,

4 commentaires on 7 raisons d’apprendre le vin pour s’épanouir au quotidien

  1. Sié Issa dit :

    Bonjour Benjamin,

    Merci pour ton article.

    Le #5 m’a personnellement parlé.

    Effectivement, déguster un vin me permet souvent de me remémorer certains souvenirs. Je n’y avais jamais pensé. Mais en lisant ton article je me suis dis pourquoi ne pas déguster un vin qui nous rappelle de moments joyeux lorsque nous sommes découragé ou démotivé. Ça peut être un bon moyen de retrouver le moral.

    Prochainement, je l’utiliserai pour voir ce que ça donne. 🙂

    Amicalement,
    Sié

    • Benjamin dit :

      Bonjour Sié,

      Merci beaucoup.

      En effet il n’y a rien de tel dans les moments de découragement, ou même de tristesse, que de se replonger dans nos bons souvenirs. La madeleine de Proust en est le parfait exemple, et la grande quantité d’arômes présents dans le vin est un bon moyen de parvenir à ce résultat.

      N’hésites pas à nous faire part de ton expérience lorsque tu auras testé 😉 !

      Amicalement

  2. Liza dit :

    Merci pour cet article qui m’interpelle.

    Je suis habituée au bon vin…car nous possédons une ‘Agence de Vins’ et importons des vins de divers pays tels que Portugal, Chili, Californie, Italie, Vallée d’Okanagan (C.B.)etc.
    Nous les offrons ensuite à nos clients en tant que vins nommés ‘Importations Privées’. Et au Canada, nous sommes de grands amateurs de vin.

    Travail très très agréable que de déguster ces bons vins… –
    Vive le bon vin! Si bu avec modération, c’est bon pour la santé…lol

    • Benjamin dit :

      Merci à toi Liza, et comme je suis d’accord avec toi ! Déguster ces produits merveilleux est un vrai plaisir gustatif, et recommandé avec modération qui plus est.
      J’ai souvent l’occasion de découvrir des vins du monde, il en existe des fantastiques. En effet j’ai remarqué l’intérêt que les canadiens portent au vin ;). Bravo !
      Bonne continuation dans ton activité qui a l’air passionnante.

Laisser un commentaire

31 Partages
Partagez31
Tweetez