Cet article a été rédigé par Axel du site DernièreCigarette :

arret tabac motivation

Dans cet article nous allons parler d’un sujet qui concerne plus d’une personne sur trois en France1 : Le tabagisme. Nous allons en particulier parler de techniques pour arrêter de fumer et ainsi pouvoir vivre une vie sans cigarettes.
La nicotine présente dans les cigarettes provoque chez les fumeurs une addiction extrêmement forte. C’est ce qui rend l’arrêt du tabac si difficile

Si vous avez déjà tenté un sevrage tabagique mais que vous n’avez pas réussi, ne vous inquiétez pas, des milliers de personnes essayent chaque année d’arrêter mais très peu y parviennent réellement.

Mais pourquoi est-ce si difficile de se passer de cigarettes ?

Je vous propose de retourner la question et d’envisager le problème sous un autre angle : Mais pourquoi est-ce si facile de craquer ?

Et bien tout simplement car nous avons tous les jours de bonnes raisons de replonger dans l’enfer du tabac. Angoisse avant une échéance importante, problème de cœur, conflit au travail, état de colère, …
Il y a tout un tas de situations qui sont dangereuses quand vous arrêtez de fumer car dans ces moments-là vous êtes susceptible de craquer plus facilement.

En effet notre motivation et notre moral ne sont pas toujours au beau fixe. Ils fluctuent au gré des heures, des jours, des évènements extérieurs qui se présentent à nous.

Malheureusement un simple petit coup de mou, une simple baisse de moral passagère et vous pouvez succomber à la tentation puis vous remettre à fumer.

Dans ces conditions, il est impératif de savoir comment réagir lorsque vous êtes face à une telle situation, lorsque vous avez un petit moment de doute ou de faiblesse.

Voyons comment retrouver la motivation et éviter les baisses de moral :

1 – Personnifier votre combat contre le tabac.

Il est beaucoup plus facile d’être motivé à faire quelque chose lorsque vous devez le faire pour quelqu’un. Vous pouvez tirer profit de ce mécanisme psychologique pour retrouver de l’énergie quand vous en manquez. Par exemple si vous vous êtes engagé auprès d’un proche, conjoint, enfant ou ami par exemple, à arrêter de fumer, vous serez beaucoup moins tenté de rechuter. En effet vous allez culpabiliser vis-à-vis de la personne et vous résisterez donc mieux à l’envie de fumer que si cela était juste un objectif personnel que vous vous étiez fixé.

2 – Garder avec vous les raisons de votre arrêt.

Une technique simple consiste à lister sur un petit morceau de papier les principales raisons qui ont motivé votre décision d’arrêter de fumer et à le garder avec vous au quotidien. Lorsque vous avez une baisse de moral, vous avez tendance à raisonner à court terme. Vous vous dites que fumer une cigarette ce n’est au final pas si grave, que cela vous fera du bien car vous êtes stressé, énervé, etc. Cependant si vous avez avec vous cette liste et que vous la consultez, vous prendrez du recul et vous aurez à l’esprit que fumer c’est gaspiller votre argent, c’est prendre le risque de détériorer votre santé, c’est perdre la confiance et l’espoir que vos proches avaient placé en vous…

3 – Avoir une activité rapide.

Il n’y a rien de plus difficile que de résister à une addiction, d’être rongé de l’intérieur par une immense envie de fumer et d’essayer de résister. Le principal problème quand cela vous arrive est que vous êtes complètement aveuglé par cette dépendance physiologique et vous ne pensez plus qu’à ça. Pour éviter ce phénomène qui est particulièrement dur quand vous avez une baisse de moral, je vous conseille de vous évader psychologiquement en faisant complètement autre chose. Toute activité qui vous demande un minimum de concentration sera la bienvenue. Appelez un ami, écoutez une musique, lisez un journal, faites un jeu sur votre téléphone… Le but est simplement de vous occuper 5 minutes pour oublier l’état dans lequel vous étiez et ainsi pouvoir éclipser le manque de motivation que vous aviez.

4 – Un peu d’humour.

Quoi de mieux que de rigoler pour retrouver entrain et motivation. Si vous avez un petit coup de mou, je vous recommande de garder sous le coude des références qui vous plaisent et qui vous font rire. Vous pouvez par exemple lire un journal satirique, regarder des vidéos de vos humoristes préférés ou bien lire des articles parodiques. En bonus, sachez qu’il existe des sites spécialisés sur le sevrage tabagique dont la mission est de vous faire sourire et vous redonner le moral. Voici par exemple un bon recueil d’images humoristiques et motivantes pour arrêter de fumer.

5 – Se fixer plusieurs objectifs successifs.

Lorsque vous décidez d’arrêter de fumer, vous vous fixez un seul objectif, illimité dans le temps et très difficile à réussir. Il est dans ces conditions beaucoup plus facile de connaître des baisses de régimes… Cela pour la simple et bonne raison que vous ne voyez jamais réellement le bout du tunnel. En revanche si vous vous fixez plus d’objectifs, plus courts dans le temps et facilement réalisable, vous allez avancer objectif par objectif et à chaque fois que vous en réaliserez un vous serez fier de vous. Vous retrouverez la motivation qui vous poussera à attendre l’étape suivante. Par exemple, vous pouvez vous dire que vous ne pouvez pas fumer jusqu’à la fin de la semaine, puis jusqu’au weekend prochain, puis jusqu’à la fin du mois, … Vous comprenez l’idée.

En appliquant ces différents conseils, vous pourrez résister afin de ne pas replonger dans l’enfer du tabac. La majorité des personnes qui arrêtent de fumer rechutent dans un moment de faiblesse et se remettent à fumer.
Vous connaissez le piège, à vous de l’éviter.

Bon courage !

Notes :

1 Selon l’Etudes de l’INPES (Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé), Guignard R., Beck F., Richard J-B., Peretti-Watel P. Le tabagisme en France: analyse de l’enquête Baromètre santé 2010. Saint-Denis, Inpes, coll. Baromètres santé, 2013

Recherches utilisées pour trouver cet article :

Arret tabac zen, arret tabac et moral, motivation apres larrêt de la cigarette, motivation arrêt tabac, sevrage tabagique et moral, triste a l idee d arreter de fumer pourquoi

Tags: , , , , , ,

9 commentaires on Arrêt du tabac : 5 techniques pour éviter les baisses de moral

  1. simone dit :

    Bonjour ROLAND
    Je parcours chaque jour vos articles sur Habitudes Zen. Je suis une femme de 70ans avec un parcours sentimental très difficile et je me sens souvent seule,anxieuse,triste. Aussi,j’ai une forte tendance à m’alcooliser surtout le soir et je suis devenue dépendante de l’alcool, ce qui me rend encore plus triste; j’aimerais m’en sortir
    mais je n’y arrive pas.Pourriez publié un article Sur l’arrêt de l’alcool comme vous le faîtes pour le tabac?.Peut-être que ça m’aiderais ainsi d’autres personnes dans mon cas.
    Merci d’avance.Tous les matins je parcours vos articles

    • Marta dit :

      Bonjour Simone,
      Je peux vous suggérer d’essayer l’hypnose thérapeutique. En 2-3 séances vous pourrez vite vous rendre compte si cela marche pour vous. Dans tous les cas, je vous le souhaite.
      Marta

  2. mary dit :

    bonjour
    La majorité des gens fument, mais s’ils veulent que leur santé, ils devraient être qu’ils ont la détermination et la volonté

  3. Chemmssy dit :

    bonjour,
    Grand Merci, j’essayerai tout de suite. Je le ferai pour vous

  4. mona dit :

    Bonsoir,
    le comentaire de Simone m’a beaucoup touché, j’ai vecu moi meme des périodes dans ma vie, tres tres difficiles, j’ai perdu ma mére en 2004 apres un ans de soufrance elle avait un cancer généralisé, j’ai pu m’en sortir grace à l’amour de mes freres et soeurs ainsi que celui de mon mari, je me suis accrochée à la vie, dernièrment j’ai perdu ma grande soeur de 49 ans, moi j’en ai 42 ans, elle aussi d’un cancer, j’ai la chance d’avoir mon mari et ma petite fillette de 4 ans, ma vie, ma passion, mon travail, mais ce qui me touche le plus c’est de voir mon père de bientot 80ans sombrer dans la depression, j’essaie de tout les moyens de le reconforter, il va bien physiquement c’est un ancien pilote de chasse, mais pshychiquement que de la tristesse, c’est dure de le voir ainsi, déprimé, triste toute la journée, il voit la vie en noir, il n’a pas d’addition, peut etre le café :), le seul moyen que j’ai trouvé pour l’aider c’est la joie, le bonheur, l’optimisme, tout cela est contagieux, ses petits enfants aussi l’aiment beaucoup et le font rire malgré lui, une bonne ambiance à la maison, de la bonne compagnie, du rire de la joie, de bons plats aussi :), c’est le secret du bonheur 🙂
    tu peux Simone trouver sur mon blog quelque astuces et des articles tres tres positives, pour pouvoir voir la vie en rose
    je vous souhaite bon courage

  5. Bonjour,

    Effectivement dur d’arrêter il y a un an et pourtant j’étais un petit fumeur occasionnel. Avant tout je pense qu’il faut être convaincu que la clope vous tire vers le bas, tenir une journée sans nous montre instantanément qu’on est réellement mieux dans sa peau et plus énergique sans fumée !

    Pour ma part je compléterai le point 5 “se fixer plusieurs objectifs successifs” par le fait qu’il faut implémenter dans sa vie une seule habitude par jour, à lire cet article intéressant à ce sujet http://www.minimalisme.ch/habitudes (il est génial puisque c’est moi qui l’ai écrit :-P)

    Je profite de ce commentaire pour féliciter Olivier pour ses astuces et ses articles qui résument bien toutes les clés du succès que toute personne libre fini un jour par connaitre. Alors gagnez du temps en les appliquant dès aujourd’hui !

  6. Dian Diallo dit :

    salut Olivier, moi j ai trouvé une application très intéressante. elle ma vraiment aidé à m en sortir.
    elle s appelle SMOKE FREE c’est une application gratuite qu on peut trouver sur playstore. elle est vraiment interessante. aujourd’hui c est mon 26 eme jours sans fumer grace a cette application….
    merci pour cette article.

  7. Nantenaina dit :

    Bonjour à tous,j’ai fumé depuis mes 15 ans et j’en suis devenu acro,cela fait 7 ans que je fume et malgré de nombreuses tentative,je n’ai pas réussi,mais je n’abandonne pas,zen et cool!

  8. Hypno180 dit :

    Je partage complètement votre approche. Pour arrêter de fumer, les personnes doivent avant tout être motivées et impliquées dans leur démarche de changement. Quand j’accompagne des personnes dans l’arrêt de la cigarette il est important de les responsabiliser pour qu’elles soient l’actrice de leur changement mais aussi qu’elles entrent en action.

Laisser un commentaire

18 Partages
Partagez18
Tweetez